Partagez | 
 

 A l'aventure !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Lun 13 Jan - 11:25




A l'aventure !
ft. Zéplynne & Haebin

Notre petit séjour s'annonçait vraiment surprenant, au niveau des évènements qui se déroulaient, mais aussi également au niveau de mes sentiments. Je ressentais de nombreuses choses nouvelles depuis notre départ et toutes ses premières sensations me troublaient au plus haut point. Il y avait cette peur insensée que je pouvais ressentir, cette sensation terrible d'être observé et qui pourtant n'avait pas le moindre sens... J'étais supposée est invisible aux yeux de tous alors pourquoi avais-je autant peur? Pourquoi étais-je ainsi pétrifiée? Je me demandais vraiment pourquoi je pouvais ressentir cela. Malgré tout, le sentiment le plus surprenant restait tout de même ma réaction face à ma séparation avec Haebin. Je me demandais quelle était la raison de ce vide qui se formait dès que Haebin sortait trop longtemps de mon champ de vision. Je me demandais la provenance de ce sentiment incroyable de vide au fond de mon coeur... Depuis le début de mon existence de fantôme, je n'avais absolument jamais ressentit ce manque totale d'énergie. Mon coeur se serrait vivement comme il avait pu le faire à de multiples reprises depuis le début de notre voyage. Mes sentiments semblaient avoir changé avec une incroyable rapidité, des sentiments que je necomprennais pas et qui me dé-orientaient le plus souvent.

Seule, accroupis et en boule, je ne pouvais rien ressentir d'autre que ces deux sentiments qui s'entre-mêlaient contre mon grès. Les deux mélangés me pétrifiaient jusqu'au tréfond de mon âme. Je ne me sentais pas capable de faire le moindre mouvement et mes yeux se fermaient d'eux-mêmes tendis que je tentais sans grande réussite de vider complètement mon esprit. Je souhaitais faire les tris dans les nombreuses interrogations qui se bousculaient dans mon esprit depuis le début de notre pause en forêt. Etrangement, je m'en voulais de mettre perdue aussi bêtement au milieu de cette végétation, de ces arbres. J'avais aussi peur de ce regard poser sur moi que de l'idée de gâcher le séjour de mon compagnon de route à cause de cette sensation des plus idiotes. Etais-je un poids pour lui? Si c'était le cas, je n'avais pas le droit de lui en vouloir de penser ainsi... J'arrivais moi-même à me considérer comme telle à ce moment précis.

Le plus étrange avec ces sentiments, c'est qu'un mot de sa part avait suffis pour retirer ce poids qui siégeait sur mon coeur. Mes yeux s'étaient soudainement embrumer, je m'étais levée d'un bond pour avoir une réaction beaucoup trop humaine. Durant l'espace d'un instant, j'avais complètement oubliè ma condition de fantôme, mon incapacité à toucher n'importe quel être vivant. Je m'étais élancée en direction de mon ami bien trop vite et peut-être bien trop rassurée pour me rappeler mon incapacité à prendre une personne dans mes bras lorsque j'étais effrayée. Par conséquent, je traversais Haebin, laissant une sensation des plus désagréable pour nous deux avant de m'effondrer lamentablement sur le sol derrière lui. Mes yeux s'embrumèrent davantage tendis que je m'excusais pour cet oublie de ma condition d'esprit. J'étais vraiment un boulet. Tout d'abord, je me perdais et maintenant je le traversais. Il avait dû ressentir une grande vague glaciale avant que je me laisse tomber par terre.

Silencieuse, je me sentais assez bête d'avoir oublié une chose aussi évidente. Je serais restée immobile aussi longtemps qu'il mettait possible pour oublier mon malaise, en espérant qu'Haebin ne m'en veuille pas trop... Lorsqu'il prononçait mon nom, je tournais mon regard pour regarder mon ami qui tout comme moi semblait rester immobile. Je fus légèrement surprise quand il s'arrêta dans sa lancer pour prendre un air davantage sérieux, mais je fus encore plus surprise par ses paroles suivantes. De quoi parlait-il? Je jetais un rapide coup d'oeil autour de moi pour apercevoir un loup à quelques mètres... C'était lui qui provoquait en moi cette sensation d'être observé ainsi? Les loups pouvaient voir les fantômes? Je me contentais finalement d'écouter les conseils d'Haebin. Ravalant mes larmes, je me levais lentement. En même temps, je n'avais pas la force de me lever en toute vitesse. Puis, je me tournais légèrement vers mon compagnon de voyage. « On fait quoi maintenant? » demandais-je quelque peu curieuse. Devrions- nous courir? Partir lentement? Ou autre?


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Jeu 23 Jan - 17:14



A l'aventure !
ft. Zéplynne P. Holmes & Haebin Parker


Haebin était totalement soulagé d’avoir retrouvé son amie. Son cœur venait de se remplir de cette chaleur dont il ignorait l’origine. Il se demandait bien pourquoi il réagissait comme ça. Malheureusement, il n’eut pas le temps d’y pensait plus vu qu’un courant d’air glacé le traversa. Son cœur se serra presque automatiquement. Elle avait dû vouloir le prendre dans ses bras pour se rassurer. Le Coréen était triste de ne pas pouvoir faire la même chose. La serrer contre lui, lui murmurer des mots apaisant, ce n’était pas possible.

Il se retourna rapidement en l’appelant, pas la peine qu’elle s’excuse voulait-il lui dire mais rapidement son regard fut attirer par quelque chose de dangereux. Qu’est-ce qu’un loup foutait aussi proche de la route ? Ils avaient plus souvent tendance à fuir que vouloir s’approchait. Qui provoquait ça ? Haebin ou Zéplynne ? Bonne question, mais interdiction de l’effrayer, il risquait d’attaquer.
A peine la demoiselle s’était relevé qu’il avait senti que la bête montrait les dents. Heu… Courir n’était absolument pas envisageable. En ami protecteur le jeune homme se plaça devant le fantôme.

« Il ne m’attaquera pas… »
Il avait l’air sur de lui mais pourtant ce genre de problèmes ne lui étaient jamais arrivé avant. Mais bon, il se disait qu’un loup n’en attaquerait pas un autre. Il avait peur à cet instant précis de ressentir une nouvelle fois cette atroce douleur de morsure. Chance, à peine quelques secondes plus tard, la bête rebroussa chemin. Haebin lâcha un soupire totalement soulagé. Il se retourna face à son compatriote.

« On va y aller hein. Et me refait jamais, j’ai cru que j’allais faire une crise cardiaque. J’aime pas quand tu t’éloignes d’un coup… »
Ses joues prirent une teinte un peu plus rosée quand il se rendit compte de ce qu’il avait dit. Comment ça il était si expressif et sentimental. Il se pinça doucement les lèvres avant de faire un grand sourire comme si ce qui venait de dire était tout à fait normal et ne témoignait pas de son grand attachement pour la fantômette.
Le jeune homme prit route vers sa voiture en vérifiant cette fois ci qu’elle le suivait bien. Quelques instants plus tard, ils se retrouvèrent face à la Mustang. Haebin devait avouer qu’il avait hâte de quitter cet endroit, il ne voulait pas croiser de nouveau un loup ou pourquoi pas un ours. Trop dangereux les réserves naturelles.

Le Coréen s’installa au volant de sa voiture et ferma les yeux quelques instant. Il avait besoin de reprendre son calme, son cœur battait trop vite, ses joues étaient à peine moins rouges. Bref, il était encore bien trop émotif pour prendre le volant de sa voiture.
Lorsqu’il ouvrit les yeux, il put voir Zéplynne à ses côtés et l’évidence le frappe brutalement. Toutes ses réactions d’enfants ou bien trop excessives… Il avait fait la même chose quand il avait commencé à craquer pour Fleur. Il s’était pourtant juré de ne pas retomber si bas, il ne pouvait pas aimer, sa nature était bien trop instable pour qu’il puisse s’accorder ce privilège.
Un léger sourire triste se dessina sur ses lèvres.

« On va aller à Bâton-Rouge hum ? Ça sera moins dangereux… »


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Jeu 23 Jan - 18:54




A l'aventure !
ft. Zéplynne & Haebin

Je me sentais affreusement seule et ce malaise ne cessait de me hanter comme je pouvais le faire avec des êtres vivants semblables à Haebin. D'ailleurs, pourquoi me sentais-je ainsi obligé de me lier à des vivants en sachant pertinemment que tout cela ne menait à absolument rien. Ils continueraient leur vie tendis que moi je serais éternelle dans la mort, dans une dimension étrange et décalé. Je resterais ainsi pour le restant de mon existence, incapable de toucher, d'exprimer. De vivre tout simplement. Pourquoi n'avais-je pas pris cette porte, ce chemin vers la lumière? L'avais-je déjà croisé? L'avais-je oublié? La vérité sur ma mort m'apportera-t-elle vraiment la paix? Et si je n'avais pas réellement envie de partir? J'avais sans doute peur de ce monde inconnu qui me tendait pourtant les bras. Mais, surtout, pourquoi je devais ressentir tout cela maintenant? J'avais vécu deux ans en tant que fantôme et c'était la première fois que je me posais autant de questions, que je me sentais aussi vide. Peu de temps était passé et pourtant j'avais tant changé. Pourquoi? La fameuse question qui me revenait encore et encore. Question qui pourtant avait le don de s'envoler aussi rapidement qu'elle était venue.

Un seul mot, un seul son et mon corps c'était projeté. Il s'était élancé tellement vite à l'appel de mon nom que j'en avais complètement oublié cette condition qui était à présent mienne. Cette révélation créa une sensation désagréable en moi tendis que j'étais plus que certaine d'avoir laissé un sentiment similaire à Haebin. Je venais de le traverser, complètement avant de me laisser tomber à terre, prête à pleurer. J'étais incapable de parler, blesser part mon propre geste. A quoi je m'étais attendue? J'avais vraiment espéré pouvoir prendre Haebin dans mes bras pendant un instant? Pourquoi? Je savais pourtant que c'était complètement impossible, alors pourquoi nous faire subir cela à tous les deux? Voilà, cela représentait encore plus de questions.

Mon coeur se serra soudain avant que mon regard ne croise brièvement celui de mon compagnon de route. Je l'écoutais attentivement et suivis ses conseils concernant le fameux loup qui nous épiait de loin. Un instant, je trouvais cela des plus étrange. Les loups pouvaient voir les fantômes? Je n'en étais pas certaine et je ne pouvais m'empêcher d'être tétanisée à l'idée qu'un loup puisse attaquer. Non, pas pour moi, se serait stupide, mais pour Haebin. Après tout, lui seul pouvait être blessé, non? Du coup, je me devais de suivre ses conseils pour ne pas le mettre en danger. Je me relevais lentement et le plus calmement possible avant de rester complètement immobile.

Une expression de surprise se figea quelque instant sur mon visage lorsque Haebin se posa devant moi. Voulait-il me protéger? Je ne pouvais être blessée, alors pourquoi prendrait-il un tel risque pour moi? Lorsque Haebin prit la parole, une idée complètement idiote me traversait l'esprit. Si mon compagnon de voyage était si certain que l'animal ne l'attaquerait pas, alors c'était que ma présence devait déranger ce dernier. Du coup, si jamais je décidais de partir en courant ce dernier s'en prendrait à moi, non? Et ainsi, il n'y aurait plus de danger pour l'être vivant à mes côtés... Ouais, mais, où devrais-je courir? Je n'eue aucunement le temps de mettre mon plan à exécution que le loup avait fait demi-tour. Je laissais un instant mes yeux fixés sur ce dernier avant de tourner mon regard vers Haebin.

La surprise qui avait pris place sur mon visage devint plus forte. Cette fois-ci à ma grande surprise, ce n'était pas les paroles ou les gestes d'Haebin qui m'avaient surpris, mais ma propre réaction. Je pouvais à cet instant sentir que si je l'avais pu mon visage aurait tourné au rouge tomate, mais aussi que je tenais à peine sur mes jambes. Qu'est-ce qui m'arrivait? Je me sentais toute chose et tentais de le cacher autant que je le pouvais. « D'accord... » Déclarais-je avant de détourner rapidement le regard et de suivre le pas de mon ami. Et voilà, maintenant j'arrivais à peine à soutenir son regard. Que m'arrivait-il enfin?

Je suivais Haebin d'un pas relativement lent pour éviter de tomber à la renverse. Je concentrais mon regard sur le sol en tentant de ne pas croiser le regard de mon compagnon de route pour une raison qui m'échappait totalement. J'avais l'impression que mon coeur se serrait sans cesse et qu'il ne voulait pas s'apaiser.... Pourquoi? Oui, je me le demandais, pourquoi? Tendis que cette incroyable question me triturait la cervelle, je me rendis compte qu'on était déjà arrivé à la voiture. Je fus d'ailleurs surprise de voir Haebin s'installer aussi vite au volant, après tout, il avait été aussi rapide pour descendre de la voiture quelque temps plus tôt. Je retenais un léger rire avant de m'installer en silence dans la voiture aux côtés d'Haebin avant qu'une fois encore mon coeur se serre.

Je contenais avec difficulté ce nouveau sentiment qui émergeait en moi tendis que Haebin prit la parole. Je ne lui fis pas immédiatement face, me contentant de hôcher la tête le guise de réponse positive avant d'essayer de lui faire face. Je pus apercevoir sur son visage un sourire triste qui me piqua le coeur. Rapidement, je regardais en face de moi et pris la parole. « Ca ne va pas Haebin? » Demandais-je curieuse. « Tu ne sembles pas être dans ton assiette.... » Enchaînais-je beaucoup plus que curieuse, un peu comme si c'était une nécessitée de connaître la raison de cette tristesse.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Jeu 23 Jan - 22:20



A l'aventure !
ft. Zéplynne P. Holmes & Haebin Parker


Haebin s’était mis instinctivement devant Zéplynne alors que des deux, il était bel et bien celui qui risquait le plus. Car oui, la demoiselle n’aurait qu’une sensation désagréable, alors que lui, une nouvelle cicatrice. Pourtant, il n’avait pas réfléchit et s’était passé en bouclier. Il se disait que le loup n’attaquerait pas un semblable et laisserait le fantôme en paix en voyant qu’il n’était pas dangereux.
Il ne savait pas si c’était cette raison ou bien l’œuvre d’une autre, mais la vête avait décidé de rebrousser chemin. Ouf… Le jeune homme lâcha un long soupire, totalement soulagé de ne pas devoir risquer sa vie plus longtemps.
D’ailleurs, sous le coup de la peur surement, il avait dit à Zéplynne de ne plus l’abandonner comme ça et s’était à clairement rougir. Quel idiot. Il devrait tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Il se pinça les lèvres avant de prendre route vers la voiture. Il fallait qu’ils partent d’ici, attirer une autre bestiole était hors de question.

Rapidement, le Coréen se retrouva devant sa Mustang dans laquelle il s’installa aussi vite qu’il en était sorti quelques instants avant. Il ferma doucement les yeux en lâchant de nouveau un soupire. Il avait besoin de se calmer. Mais en ouvrant les yeux et se retrouvant face au fantôme, le jeune homme comprit tant de chose qu’il était loin de pouvoir se calmer.
Cette sensation de chaleur dans son cœur, comme s’il se sentait revivre, plus jeune, celle qui avait disparu depuis la mort de Fleur et cette sensation de manque à chaque fois qu’elle sortait de son champs de vision. Son rêve aussi était explicable, il était frustré comme un adolescent de 15 ans. Il n’avait pas le droit de ressentir ça de nouveau… Il se l’était juré. Il n’avait pas le droit…

Un sourire triste se dessina sur ses lèvres avant qu’il ne propose à son amie d’aller à Bâton-Rouge. Ca ne leur ferait que du bien de se retrouver dans une grande ville. La question de Zéplynne le mit un brin mal à l’aise. Que répondre ?

« Je viens de me rendre compte de quelque chose… Et je m’étais pourtant juré que ça n’arriverait plus. Ne t’inquiète pas, c’est rien de grave, ça va passer. »
Haebin démarra la voiture avant de prendre route vers la grande ville. Il n’avait pas l’habitude de parler, même Sora devait lui tirer les vers du nez pour qu’il parle enfin de ses problèmes. Mais dire au fantôme que c’était à cause d’elle et son air d’ange… Jamais. Le silence commença à s’installer et l’asiatique se résigna à mettre la radio, il n’avait pas envie de combler le vide cette fois-ci. Pourtant à la moitié du chemin, il était clairement frustré et ça commençait limite à se sentir dans la voiture. Haebin serra le volant avant de craquer et se garer au milieu de nulle part en ayant bien sur donné un coup plutôt sec sur le frein.
Il arrêta la radio, oui, il devrait s’expliquer pour son attitude mais ça ne tarda pas.

« S’il te plait, ne réponds rien… » Dit-il en lâchant un soupire, cherchant son courage. « J’ai l’impression d’avoir 15 ans quand je suis avec toi, et je crois que je sais pourquoi. La dernière fois que ça me l’a ait, je venais de rencontrer Fleur. Je déteste l’idée de me dire que ça me frappe encore une fois, je pensais que mon cœur était bien trop froid pour… pour que ça arrive. » Sa mâchoire se contracta. « Bordel, j’ai rêvé que je t’embrasser, j’ai cru faire une crise cardiaque quand tu t’es perdue… J’peux pas être normal un instant et tombé amoureux d’une conne dans un bar plutôt que… »
Il s’arrêta de parler. Il n’aurait pas du tout dû dire ça mais au moins, il avait un peu lâché ce qu’il avait sur le cœur. Il était maladroit, ce n’était pas la plus belle des déclarations, mais là, il avait l’impression d’avoir vidé son sac. Haebin regarda par la fenêtre avant de reprendre.

« Bon, on repart… »
Ou comment vous dire que là, clairement, il était mal à l’aise comme un enfant face à la fille qu’il aimait.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Jeu 23 Jan - 23:45




A l'aventure !
ft. Zéplynne & Haebin

Notre petite escale dans le parc naturel était rapidement tournée à la catastrophe. Moi me perdant et un loup sauvage nous faisant face. Autant dire que ce n'était pas notre jour. Cela dit, il y avait aussi eu ces sentiments nouveaux. Celui qui me glaçait, qui me vidait de toute énergie et l'autre qui avait l'effet contraire. Le déclencheur de ces sentiments je ne connaissais, je voyageais à ses côtés, mais la raison me restait encore floue. Tout semblait si nouveau, si déstabilisant que je ne savais plus vraiment quoi faire. Je n'arrivais même plus à le regarder dans les yeux sans que mon coeur ne se serre ou bien face à un bond... J'étais morte quand même, alors pourquoi et surtout comment pouvais-je ressentir de tels sentiments? N'était-ce pas... Comment dire... Impossible? Mon coeur n'était plus vraiment censé battre et pourtant c'était tout comme... Ahhhh !!! Je divaguais complètement là. Je devais complètement folle. Tellement folle que le deux années d'effort pour m'habituer à cette existence semblait s'envoler en fumé en un regard de sa part. J'avais envie de hurler tellement ne pas comprendre ce qui m'arrivait d'énervait. J'étais certaine que c'était l'un de ses trucs tellement évident qu'il nous faudrait une centaine d'année pour comprendre.

Je dûe mettre toutes mes interrogations, tous mes doutes quelques instants lorsque nous arrivions enfin à la voiture. Je n'avais même pas eu le temps de faire un pas vers le véhicule qu'Haebin était déjà installé sur son siège, les yeux fermés. Je toussais, sans aucune utilité, puis suivis l'exemple de mon compagnon de route pour m'installer à mon tour. A peine assise, la destination annoncée et Haebin c'était élancé sur la route. Cependant, je m'étais doutée dès ses premiers mots que quelque chose n'allait pas à son visage. Un sourire triste s'y était installé. Une piqûre, un pincement. Voilà ce que j'avais ressentis à la vue de ce sourire ce qui m'avait poussé à lui demander ce qui le chagrinait. Je n'étais plus seulement curieuse, savoir était devenu une nécessitée et une fois encore je ne comprenais pas ce changement d'habitude face à Haebin. L'avais-je trop hanté? Sans doute... C'était devenu une habitude de m'inquiéter pour lui... Ce devait être tout à fait banal... Enfin... J'étais une fois de plus sûr de rien et c'était ce qui me dérangeait. En plus de cela, mon ami semblait vouloir éluder ma question. Ce que je craignais était arrivée? Je sentis mon coeur se serrer plus et encore plus comme si j'allais manquer d'air. Une réaction des plus stupides, car je n'avais pas besoin de respirer... Alors, pourquoi je me sentais ainsi déchirée? Haebin en avait-il marre de veiller ainsi sur moi?

Je me tournais légèrement vers la fenêtre, ne souhaitant aucunement qu'Haebin me voit dans un état que moi-même je ne comprenais pas. Rapidement une sorte de malaise s'installa dans l'habitacle ce qui favorisa l'intégration de la musique que venait d'allumer Haebin. Hélas, les tensions qui étaient apparus ne semblaient aucunement vouloir disparaître, ou du moins pas aussi vite qu'on l'aurait voulu. J'agrippais en tout silence mes cheveux et commençais à tourner les pointes encore et encore à la recherche de quelque chose qui pourrait calmer cet affreux sentiment que je pouvais ressentir pour la première fois. Je fermis les yeux en pensant que c'était la meilleure solution, mais cela me permis uniquement de ne pas me rendre compte que mon compagnon de route c'était arrêté incroyablement rapidement et que la radio s'arrêta.

J'étais restée figée sur mon siège incapable de faire le moindre mouvement. C'était déjà un miracle que je ne sois pas restée quelques mètres avant l'arrêt total et définitif du véhicule. Tentant de reprendre le calme suite à la peur qui m'avait envahie, je me retournais d'un bond pour faire face à Haebin. Et quand, j'allais crier un bon coup à cause de cet arrêt des plus brutal, il me prit de vitesse. Je me retins et me replaçais au fond de mon siège, silencieuse en attendant la suite de ce qu'il voulait dire. Après tout, s'il s'était arrêté ainsi juste pour parler, c'était que cela devait être important. J'écoutais attentivement ses paroles tendis que j'eus l'impression qu'une pointe traversait le coeur qui n'était plus censé battre depuis deux ans. Je restais silencieuse, incapable de prononcer le moindre mot. En même temps, qu'aurais-je pu dire à cela? A l'évocation de son fameux rêve, mon coeur se serra... Etait-ce de cela qu'il avait voulu me parler un peu plus tôt dans la journée?

L'espace d'un instant, je me sentis devenir invisible avant de le redevenir. Franchement, j'avais déjà dû mal à me concentrer, mais là cela relevait du miracle si j'arrivais à être visible pour Haebin. A cause de tous ces nouveaux sentiments qui me noyaient, je ne savais plus vraiment comment faire... J'avais l'impression de ressentir de la joie, mais aussi de la tristesse, comme si on me mitraillait le coeur tendis que mes joues n'attendaient qu'une chose, s'enflammer. Hélas, le sang me manquait pour que cela soit le cas. Sur le coup, je voulais parler sortir tout ce que je pouvais avoir sur le corps moi aussi, mais je n'y arrivais pas. J'avais l'impression de ne plus avoir de voix. Je restais pétrifiée alors qu'Haebin à ma plus grande surprise s'arrêta en cours de phrases pour se préparer à reprendre le chemin. J'avais envie de lui crier que la conversation n'était pas terminée, que je voulais aussi parler malgré sa requête. Je ne pouvais tout simplement pas... Je devais comprendre moi aussi.

Je pris une profonde inspiration avant de me mettre en boule pour tenter de calmer les battements inexistants d'un coeur inerte depuis deux ans. « Attend ! Si tu démarres, je vais rester sur place. » Lâchais-je en tentant de réunir tout ce que je pouvais avoir à dire et en toute honnêteté. Il avait pu vider son sac, je me devais d'en faire de même et puis, je n'étais pas certaine de réussir à faire tout un trajet visible, aux côtés d'Haebin et en silence qui plus est. « Laisse-moi te demander quelque chose d'abord... » Continuais-je. Je fermis les yeux quelques secondes en me mordant la lèvre inférieure. « Je suis morte... Et mon coeur est inerte dans mon corps... Peu importe où il se trouve... » Déclarais-je avec peine avant de regarder Haebin. « Alors... Haebin... Dis-moi... Pourquoi ais-je l'impression qu'il bat ainsi lorsque je suis prêt de toi? » Demandais-je d'une voix tremblante.

Il ne souhaitait pas que je lui répondus, ce n'était pas le cas. Je lui avais uniquement retourné une question qui me trottait dans la tête et que je me devais à tout prix de sortir. Je ne pouvais plus rester silencieuse face à toute cette nouveauté. Pour la première fois en deux ans j'avais envie de vivre et ma condition de fantôme me blessait. Cela dit, à peine mes mots prononcer que j'arrivais à les regretter. Comment pouvais-je infliger cela à Haebin? Il devrait trouver une gentille petite humaine avec qu'il pourrait vieillir, pas un fantôme qui ferait de lui le fou qui parle dans le vide... Étais-je égoïste au point de forcer Haebin ainsi? Je ne savais pas quoi faire, j'avais besoin d'aide et cela pouvait se lire dans mes yeux. Des yeux qui reflétaient ma peur de l'inconnue. « Je ne sais pas quoi faire... Haebin... » Terminais-je complètement perdue dans les événements qui se multipliaient les uns après les autres.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Dim 26 Jan - 16:17



A l'aventure !
ft. Zéplynne P. Holmes & Haebin Parker


Pourquoi avait-il fallut qu’il tombe amoureux d’un fantôme, ou du moins commence éprouver bien plus que de l’amitié à son sujet. Voilà la question qui lui trottait dans la tête alors qu’il alluma la radio. Il avait besoin de faire le vide dans son esprit et la musique était souvent un bon moyen pour l’aider. Malheureusement, cette fois-ci, il avait beau entendre ses chanteurs favoris, il avait l’esprit bien ailleurs. Non mais bon sang pourquoi il n’arrivait pas à se vider l’esprit ?!
Le Coréen lâcha un petit soupire, il pensait au fait qu’il n’avait pas bien longtemps pour ressentir de forts sentiments à l’égard de Zéplynne. Haebin était du genre à marcher au coup de cœur. Fleur, il lui avait fallu seulement deux jours pour qu’il en tombe fou amoureux et fasse tout son possible pour sortir avec elle.

Mais voilà, sortir avec le fantôme s’annonçait plutôt compliqué au vu de sa condition. Il était frustré à l’idée de se dire que jamais, au non jamais, il ne pourrait lui toucher la joue et même l’embrasser. Son cœur se serra d’un coup à cette pensée. Pourquoi est-ce qu’il fallait qu’il fasse dans l’originalité ? Il y avait pourtant un tas de filles, plutôt pas mal et bien vivante à son boulot qui craquait sur lui et lui, il avait craqué sur un fantôme rencontré seulement quelques jours avant et avec qui il avait décidé de partir en vacance.
Un bref instant, il avait presque regretté de l’avoir convié à ce voyage. Il n’aurait peut-être jamais ressentit ça si elle n’était pas venu. Haebin serra doucement les dents en se disant aussi qu’il aurait pu rester bloqué sur son idée que les esprits n’existaient pas. Son cœur se serra de nouveau à cette pensée. Non, il était bien trop heureux de l’avoir rencontré et d’avoir cette impression d’être normal, d’avoir un cœur qui se réchauffe, d’apprécier de nouveau la vie, malgré tous ses soucis. Non, il ne pouvait pas imaginer ce qui se serait passé s’il ne l’avait pas rencontré.

Son cœur lui hurlait de dire la vérité et de vider son sac une bonne fois pour toute. Ce fut pour cette raison, qu’au milieu de nulle part, il s’arrêta sur le bas-côté.
Il avait rapidement pris la parole, s’embrouillant au passage sans terminer. Il était mal à l’aise, ça se sentait ! Mais alors qu’il allait remettre le contact, son amie prit la parole. Sa main se crispa instantanément sur la clef. Bon sang, qu’allait-elle lui dire ? Il commença à paniquer sans même se dire qu’elle n’était surement pas loin de son état.

Qu’avait-elle à lui dire. A peine, avait-elle fini de parler qu’Haebin avait tourné la tête vers elle un air choqué. Alors comme ça, il n’était pas le seul à commencer à s’attacher ? Il ouvrit la bouche pour répondre mais rien ne voulut sortir sur le coup. Ses joues étaient tellement rouges et il avait tellement chaud tout d’un coup. Et lorsqu’elle reprit la parole, Zéplynne acheva le Coréen. Que pouvait-il dire ? Il n’en avait pas la moindre idée. Il regarda son volant et passa les mains sur ses cuisses. Il allait mourir s’il ne se calmait pas.

« Je ne sais pas non plus. Je… Je suis content que… Enfin, tu ressentes aussi quelque chose pour moi. Mais est-ce que c’est raisonnable ? Je rêve de passer ma main sur ta joue mais je ne sais pas si un jour si sera possible. Pourtant, j’ai envie d’espéré. Je suis certain qu’un jour, je pourrais le faire. Bordel, j’en deviens limite romantique. »
Haebin passa ses mains sur ses jours se sentant rougir d’avantage.
Lui qui pensait passer de bonnes vacances, il était en train d’ouvrir son cœur à un fantôme. Tout ça s’annonçait plutôt compliqué.

« Je voudrais m’excusé pour les réactions un peu bizarres que j’ai eu, je savais pas comment t’en parler… Je, je, j’avais l’impression qu’en essayant de tout oublié ça irait mieux mais, c’était pas le cas. Je sais pas ce qu’on va faire mais j’ai pas envie que tu partes d’un coup sous prétexte que je ferais mieux d’aller voir une humaine. Si tu pars, je te jure que j’te retrouverais… »
Bien sûr en disant ça, il avait pris grand soin d’éviter son regard. Il n’avait pas l’habitude de dire ce genre de chose, mais il avait besoin qu’elle sache qu’il avait besoin d’elle et qu’il refusait de penser à un avenir sans elle, même si tout s’annonçait compliqué.
Rien à faire, pour le moment il avait juste envie de l’avoir près de lui.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Dim 26 Jan - 17:41




A l'aventure !
ft. Zéplynne & Haebin

Deux années... J'avais passé deux longues années à m'habituer pleinement à ma condition de fantôme. La solitude éternelle, l'incapacité de toucher ce qui pouvait m'entourer. Et il ne m'avait fallu qu'un séjour pour réduire tous ces efforts à néant. A cette découverte, j'aurais dû être furieuse, mais je n'y arrivais pas. Il m'était impossible de penser du mal de ce moment présent et encore moins de la raison qui m'avait amené à tant changer. J'étais submergée par tant de nouveaux sentiments que j'en arrivais à regretter ma mort pour la première fois. J'étais complètement perdue dans ce torrent de sentiments qui faisait rage au tréfonds de mon être. Je me sentais tellement perdue depuis cette simple nuit durant laquelle j'avais été obligé d'errer dans cette ville qui m'était inconnue. C'était la première fois que je passais une nuit calme depuis que dormir était devenue obsolète pour moi. Un vide, un gouffre se formait peu à peu dans mon âme lorsque je m'éloignais d'Haebin et ce sentiment s'était montré encore plus puissant alors que je m'étais perdue dans cette sombre forêt. Dès lors, des multitudes d'interrogations virevoltaient dans mon esprit. Pourquoi étais-je ainsi lorsque Haebin sortait de mon champ de vision? Mais surtout, quelle était la provenance  la sensation d'un coeur battant et se serrant dans ma poitrine? Moi, Zeplynne, morte depuis plus de deux ans et bien enterrée, j'avais l'impression d'avoir un coeur qui battait de nouveau une fois que nos regards se croisaient.

Jamais je ne m'étais sentis aussi perdue. Jamais je n'avais ressentis une telle envie d'être auprès de quelqu'un dans toute mon existence. Je m'étais sans doute beaucoup trop attaché à Haebin en le hantant ainsi pour une raison des plus idiotes. Il avait blessé ma fierté ? Et alors, je me serais montrée aussi rapidement qu'avec les autres que je pouvais hanter... Non, je voulais, je devais apprendre à le connaître avant cela. Fleur avait attisé ma curiosité, sans doute trop. Mais, à présent, tout cela n'avait aucune importance pour moi. J'étais à ses côtés, visible ou non, c'était tout ce qui m'importait. C'était ce qui provoquait en moi cette joie de vivre, cette envie irrésistible de vivre comme une personne des plus banales... Comme une mortelle. J'étais terrifiée à cette pensée, perdue. Je ne pouvais me permettre d'avoir de telle pensée, je ne pouvais plus me permettre de hanter Haebin avec tant d'insistance.

Enfin, c'était ce que je pensais avant que mon compagnon de voyage ne sorte tout ce qu'il avait sur le coeur sur le bas côté de la route, au milieu de nulle part. Ses mots provoquèrent en moi la réaction des plus insensés. J'avais de nouveau cette impression au fond de moi, cette sensation d'un coeur se serrant et battant la chamade. J'avais l'impression d'être une gamine qui rencontrait l'amour... C'était devenu dès lors une sorte d'évidence malgré les questions qui ne cessaient de se bousculer dans mon esprit et que je me devais de demander à Haebin. Pourquoi avais-je l'impression que mon coeur battait de nouveau quand j'étais à ses côtés comme à ce moment même.

Assise en boule, je regardais Haebin tout en essayant de calmer mes tremblements. Je pouvais peu à peu sentir le rouge qui aurait dû me monter aux joues si j'avais été en vie. Lorsqu'il se retourna vers moi, je détournais légèrement le regard, incapable de le regarder dans les yeux. J'avais l'impression que mon coeur, inerte, aurait fait un tel bon qu'il aurait pu se stopper une seconde fois. Cependant, j'étais quelque peu rassurée de constater que je n'étais pas la seule mal à l'aise dans cette voiture... Décidément, je n'oublierais jamais ma première sortie de la Nouvelle-Orléans et encore moins ce moment précis où mon coeur à recommencer à battre. Je n'arrivais pas à m'arrêter de trembler, tendis que l'air dont je n'avais aucunement besoin semblait me manquer. Je tentais de toutes mes forces de retrouver un certain calme, mais je n'arrivais pas à faire cela tout en me concentrant pour être visible à Haebin. Je n'avais pas la moindre envie de disparaître à ses yeux, pas maintenant. Ce n'était définitivement pas le bon moment de ne plus contrôler cette aptitude... Ahhh !! Je détestais être un fantôme !

Lorsqu'Haebin reprit la parole, mon coeur se serra et je perdis un bref instant le contrôle. Durant l'espace d'un instant j'étais devenue invisible, puis de nouveau visible. Je fermais les yeux et tournais ma tête de façon à faire face à ma vitre. Haebin avait raison. C'était impossible, je n'avais pas le droit de l'enfermer dans une relation qui n'avait pas d'avenir. Je serais plutôt un poids pour lui et rien n'en sortira de bon. Nous ferions que souffrir, l'un autant que l'autre et ce n'était pas ce que je souhaitais pour lui. « Je suis désolée... » Murmurais-je à l'égard d'Haebin en sentant un torrent de larmes me monter aux yeux. Pourquoi avait-il fallut que je vide mon sac? J'aurais dû acquiescer et rester silencieuse à sa déclaration, faire comme si de rien était et disparaître aussi de sa vie... Ce n'était peut-être pas trop tard, je pourrais disparaître, le laisser m'oublier comme il aurait dû le faire et le laisser tomber amoureux de quelqu'un qui pourrait toucher. De quelqu'un avec qui il pourrait discuter sans avoir l'air fou. C'était la meilleure solution, n'est-ce pas? Je ne savais pas quoi faire, mais je me sentais disparaître, une fois encore, les yeux embrumés.

Je me redressais soudainement aux mots d'Haebin. Il était fou? Pourquoi s'embarrasser d'un être immatériel tel que moi au lieu de se trouver une femme avec qui il pourrait avoir une relation des plus banales. Il aurait ainsi pu avoir une longue vie de mortel la plus ordinaire possible et puis, qui sait, il aurait pu rencontrer une personne comme lui avec qui il aurait eu bien plus d'affinité qu'avec moi... Je voulais lui dire tout cela, mais je restais muette, surprise parce que je venais d'entendre. Mais, que devais-je faire à présent? Partir? Je n'arrivais même pas à faire le moindre mouvement, alors m'enfuir? Hélas, cela restait pour moi la meilleure option que nous avions. J'aurais pu rester invisible pour toujours ou même ... Une pensée que je n'aurais jamais cru avoir me traversa l'esprit. Laissant celle-ci de côté un instant, je respirais profondément et redevins visible pour faire face à Haebin. « Je pense que ce serait sans doute mieux, Haebin... » Déclarais-je tremblante et d'une voix faible. Je n'aurais jamais cru qu'un jour je passerais par là, que j'aurais cette pensée et qu'elle deviendrait mon unique solution dans ce genre de cas. Je repris une profonde inspiration et me tournais pour faire face à Haebin. « Et dire qu'on devait juste visiter la Louisiane... » Continuais-je avec un faible sourire et les yeux qui s'embrumaient davantage. « Haebin... Je ... Je n'aurais peut-être pas dû insister pour que tu crois en mon existence... Tout ne serait pas devenue aussi compliqué... J'aurais, sans doute, continué à te hanter en silence... Je suis désolée, c'est de ma faute si c'est devenu aussi compliqué... Je devrais, vraiment... » Terminais-je incapable de continuer. Mon coeur se serrait si fort que je n'avais pas la force de continuer. Je pouvais sentir un début de sanglot s'échapper de ma gorge.



Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Dim 26 Jan - 23:13



A l'aventure !
ft. Zéplynne P. Holmes & Haebin Parker


Pourquoi avait-il eu ce besoin de lui dire ce qu’il avait sur le cœur ? Haebin ne savait pas du tout. Puis, il devait avouer qu’il avait tendance à tout balancé d’un coup ou tout garder pour lui. Ce n’était pourtant pas le meilleur des moments. Comment allait se finir le séjour ? Et si jamais rien ne se passait bien et qu’elle filait parce qu’elle ne ressentait pas la même chose ? Ou pire si elle le prenait pour un fou ?
Haebin poussa un long soupire, non mais des fois, il devait avouer qu’il se détestait. Quel con il faisait à tomber amoureux d’un esprit. Mais bon, qu’est-ce qu’il pouvait bien y faire, c’était son cœur qui avait eu le dernier mot et non pas sa raison. La radio aurait dû le détendre, mais au contraire, elle l’avait poussé à bout si bien qu’il avait finir sur le bord de la route à vider son sac comme un adolescent.

Le Coréen redouté la réponse de Zéplynne alors qu’elle lui disait de ne pas redémarrer. Sa question le laissa un peu perplexe. Alors comme ça, elle ressentait la même chose que lui… L’air de Mandeville était-il rempli d’amour pour que ça les frappe brutalement ? Peut-être. Mais Haebin devait avouer qu’il avait fondue pour sa bouille de petite fille. Il la regarda alors que ses joues commençaient clairement à rougir. Son cœur quant à lui battait de plus en plus vite à tel point qu’il avait l’impression que d’ici peu, il allait faire une crise cardiaque.

Et voilà qu’il reprit la parole pour s’enfoncer un peu plus un couteau dans le cœur. Bien sûr que leur relation était totalement impossible, mais il avait envie d’y croire, de se dire que peut-être un jour il pourrait passer sa main sur sa joue. L’avoir à côté de lui sans pouvoir la toucher était une véritable de torture mais il aurait encore plus mal si jamais elle l’abandonnait. Haebin n’arrivait plus à l’imaginer loin de lui, à chaque fois, c’était comme si son cœur redevenait froid, comme s’il perdait son humanité, comme s’il n’était plus vivant quoi.
La seule chose qu’elle avait eu à répondre c’est qu’elle était désolée. Mais elle ne devait pas l’être, au contraire, elle prouvait une fois de plus à l’animateur que son cœur n’était pas au fond de ses chaussettes sans plus aucun avenir
Le jeune homme reprit à son tour la parole, comme s’il pressentait ce qu’elle allait lui dire. Il était bien trop têtu pour essayer de raisonner normalement et se dire qu’en effet, sortir avec une humaine était bien mieux, et que ne plus se voir serait aussi un bon moyen de passer à autre chose. Mais Haebin n’arrivait vraiment, mais vraiment pas à se dire que c’était mieux comme ça. Les paroles de son amie l’avaient blessé, même s’il comprenait, et ce fut pour cette raison que sa voix se fit peut-être un peu plus dure.

« Tais-toi ! Tu l’as fait, et tu n’as pas à regretter, et imaginer des scènes où tu ne l’aurais pas fait. T’as pas intérêt de faire de connerie du genre : Il sera mieux sans moi. Je sais ce dont j’ai besoin et là, c’est de toi. Si tu disparais de ma vie, je te jure que j’te retrouverais et esprit ou pas sa bardera pour toi. J’ai 25 ans, je sais dans quoi je m’engage en te disant que… » Il se pinça les lèvres. « Je te veux. Et crois-moi, je suis têtu et surement plus que toi. »
Il serra ses poings avant de lancer un regard vers la demoiselle face à lui. Quoi qu’elle dise, à cette instant précis, ce qu’il voulait, c’était qu’elle reste auprès de lui, que son cœur batte de plus en plus fort. Qu’elle soit un esprit, il s’en fichait, il devait même dire que d’un certain côté, ça le rassurait plutôt pas mal de savoir qu’il ne pourrait jamais la blessé physiquement. Malheureusement, il la blessait psychologiquement en lui avouant les sentiments qu’il avait à son égard. Elle devait s’en vouloir, mais elle ne savait pas à quel point elle lui avait fait du bien. Non… Elle ne le savait pas.

« J’aurais bien pris ta main pour la poser sur mon cœur et te prouver qu’il bat seulement quand tu es là. Je suis un monstre et il n’y a qu’avec toi que cette sensation veut bien partir de mon esprit. Tu me rends plus humain que les autres. T’as pas le droit de m’abandonner sous prétexte que c’est mieux. Ça nous fera plus de mal qu’autre chose… »
Haebin savait qu’à l’instant même où elle disparaitrait de sa vie, il replongerait aussi rapidement et aussi profondément que quand Fleur était morte. Il n’était pas prêt à revivre ce genre de chose, et il savait que cette fois ci, il n’aurait pas le courage de remonter la pente, même si Sora était là.
Le jeune homme regarda de nouveau son volant comme si c’était la chose la plus intéressante des alentours. Il s’empêcher de la regarder, d’être trop insistant. Et là, il se mit à rire, celui qui montre qu’on est totalement dépassé par ce qui nous arrive. Il était au bord de la crise de nerfs, son corps n’avait plus l’habitude qu’il craque comme ça. Il avait appris à maîtriser ses sentiments et à se cacher derrière une carapace, mais là, il était à vif.

« Pardon c’est nerveux. » Dit-il en se calmant. « Ca fait bien trop longtemps que j’ai pas ressenti tant de chose d’un coup, j’vais mourir avant qu’on reparte. »
Le jeune homme passa ses mains sur son visage comme pour se calmer et se reprendre. Il était heureux, stressé, et totalement dépassé par la situation mais ça lui plaisait et ça lui faisait du bien. Il n’arrivait pas à l’expliquer mais depuis 4 ans, c’était la première fois qu’il était si « vivant ».


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Lun 27 Jan - 11:49




A l'aventure !
ft. Zéplynne & Haebin

Je n'aurais jamais cru, qu'un jour je ressentirais cela pour quelqu'un encore moins pour un vivant tendis que je faisais plus partie de ce monde. Mais, c'était pourtant arrivée et à présent, je savais ce que signifiais tous ces nouveaux sentiments qui fusaient en moi. Cette sensation d'un nouveau coeur battant, ce vide lorsque je m'éloignais d'une personne en particulier. J'avais pourtant à vivre avec ce poids qui était à présent celui de la mort pour moi. J'étais un esprit comme Casper, un peu trop comme Casper. J'aurais dû apprendre de ses erreurs. Tomber sous le charme d'un humain aussi beau était-il n'était définitivement pas une bonne idée. Cela avait le don de rendre la situation des plus compliqués et ce que je pouvais réaliser à ce moment précis, dans la voiture tendis que je tentais de faire face à Haebin et à ce que je pouvais pour lui. A ces côtés, j'avais vraiment l'impression de déserter les limbes pour rejoindre le monde qui était autrefois le mien. Mon coeur semblait s'emballer à chaque fois que nous regard se croiser et il se serrait lorsqu'il quittait mes côtés. Une avalanche de sentiments bien trop compliqué pour la gamine que je pouvais être. Je n'avais pas vraiment eu la chance de connaître réellement ces sentiments et notre situation n'était pas des plus banales, il fallait l'avouer.

Je venais de lui avouer ce que je ressentais et pourtant je me sentais affreusement coupable de cela. Je ne voulais pas l'enfermer dans une relation aussi compliquée et qui ne mènerait sans doute nul part. J'étais complètement perdue, je ne savais pas comment réagir, comment faire face aux événements qui se multipliaient. Mes yeux s'embrumèrent tendis que je voyais qu'une solution pour qu'aucun d'entre nous ne souffre davantage. Je devais partir, c'était le meilleur moyen pour Haebin de m'oublier rapidement, non? Hélas, même si c'était ce que je pensais, mon coeur n'était pas d'accord avec cette idée. Il se déchirait simplement à l'idée de quitter ses côtés durant une simple nuit et encore plus à cette idée de ne plus jamais le revoir. J'avais dû mal à me résigner...

Je fis un léger bond dans l'habitacle et pendant l'espace d'un instant il aurait été possible de me comparer à une lampe qui clignotait. Je repris peu à peu mon calme. Haebin m'avait surprise par ses paroles, son langage. Une chose était sûre, il avait pleinement capté mon attention et c'était de toute évidence ce qu'il désirait pour piétiner l'idée qui m'avait traversé l'esprit et que je comptais mettre en oeuvre. J'écoutais, incapable de faire le moindre mouvement tendis que mon coeur se serrait encore plus fort. Une fois encore, je ne savais pas comment réagir. Je sentais juste que j'avais envie de pleurer, de vider les sanglots qui restaient coincés dans mes yeux. Malheureusement, je n'avais pas l'eau salé nécessaire pour que cela soit possible. Je me contentais uniquement de retenir quelques sanglots et de détourner le regard à plusieurs reprises avant de le poser de nouveau sur Haebin. Un faible sourire était alors apparu sur mon visage. Je n'avais pas la moindre force de me battre contre lui, contre mon coeur. « Je ne bouge pas. » Fus tout ce que j'avais eu la force de prononcer.

Un pique en plein coeur. C'était ce que ses paroles suivantes provoquaient en moi. Je n'avais pu m'empêcher de faire un nom insistant de la tête pour montrer mon désaccord total avec ce que je venais d'entendre. « Tu n'es pas un monstre. » Insistais-je fortement. Je n'avais jamais vu Haebin ainsi et je ne pourrais me résoudre à le voir comme tel même s'il tentait de m'en convaincre. Je ne comprenais d'ailleurs pas comment il pouvait le penser. Comment quelqu'un qui a redonné vie à un fantôme le pourrait? Il me donne envie de me battre, de m'ancrer à ce monde dans lequel j'errais depuis deux ans. Il n'avait pas droit de dire une telle chose.

Haebin me surprenait et de bien des manières. Après tout ce qu'on venait de se dire, de vivre il éclata de rire. Etait-ce un moyen pour lui d'évacuer toutes les tensions liées aux derniers événements? De toute évidence, oui et il l'avoua. Soudain, mon regard se durcit légèrement et devint des plus sérieux. Je m'aimais penser que ses derniers mots n'étaient qu'une métaphore, mais dans mon cas, je préférais de loin ne plus utiliser ses mots. Étrange... Cela ne m'aurait sans doute pas dérangé quelques jours auparavant, mais à ce moment précis et à cause de l'idée qui m'avait traversé l'esprit, ce sujet était devenu dur à aborder. « N'en parle pas aussi facilement, s'il te plait... » Murmurais-je avec une légère moue boudeuse en séchant mes larmes invisibles. Je me replaçais sur le siège avant de lancer un léger sourire à Haebin.

« Tu veux peut-être pendre l'air un instant? » Demandais-je à Haebin en regardant les environs... Il n'y avait aucun signe de vie à plusieurs kilomètres à la ronde et bien que je n'étais pas rassurée, c'était sans doute bien mieux qu'il se calme complètement avant que nous reprenions la route... Surtout avec tout ce que nous avions vécu en si peu de temps.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Lun 27 Jan - 23:07



A l'aventure !
ft. Zéplynne P. Holmes & Haebin Parker


Haebin avait raillé l’idée de retomber amoureux une nouvelle fois. Il se l’était interdit après la mort de Fleur, il avait eu tellement mal qui avait tenté, à sa manière de ne plus ressentir ce genre de chose. Malheureusement, s’il pouvait dire ça, il avait croisé la route de Zéplynne, un petit fantôme qui voulait lui faire croire aux esprits et il avait sombré… Son sourire tellement adorable, sa manière de s’inquiéter pour pas grand-chose, sa joie de vivre. Elle avait réussi à faire battre de nouveau son cœur alors qu’il avait espéré le contraire.
S’il avait ouvert son cœur de manière maladroite, son côté plus animal avait repris le dessus rapidement lui faisant prendre une voix beaucoup plus froide que d’habitude. En effet, depuis qu’il la connaissait, Haebin c’était efforcé de devenir une meilleure personne, comme pour se prouver qu’il n’était pas un monstre. Le jeune homme avait bien remarqué que ça avait choqué son amie mais rien à faire, cette fois-ci, elle devait l’écouter, et surtout ce sortir de sa tête de gamine l’idée de disparaitre d’un coup.

Haebin sourit faiblement à sa réponse. Elle ne ferait pas de conneries, c’était déjà pas mal ! M’enfin, il aurait aimé lui faire comprendre d’une autre manière…
Mais voilà qu’il enchaina en appuyant une énième fois sur le fait qu’il était un monstre mais qu’avec elle, il avait l’impression d’être un brin plus humain. Cette partie de lui qu’il avait voulu oublier depuis des années. Elle avait réduit ses efforts à néant, mais est-ce une mauvaise chose ? Il n’en savait trop rien à ce moment-là.

« Tu ne sais pas tout de moi, ne me juges pas simplement sur mon attitude avec toi, j’ai tendance à vouloir te paraître bien plus gentil que je le suis. » Dit-il en souriant.
Car oui, avec elle, il était bien plus gentil qu’avec les autres, et ça depuis le début. Il n’avait jamais su pourquoi mais il l’avait fait.
Il s’exprima une nouvelle fois, sans faire attention au mot qu’il utilisait, et apparemment Zéplynne n’appréciait pas du tout. Elle lui fit d’ailleurs la remarque et Haebin se mordit la lèvre. Vraiment des fois, il devrait sa langue dans sa bouche, il disait pas mal de connerie. Comme rire alors que la situation était loin d’être drôle. Ce fut peut-être pour cette raison que la demoiselle lui proposa de prendre l’air avant de reprendre la route. Elle avait raison, respirer un grand bol d’air frais ne lui ferais que du bien.

« Oui, ça va me faire du bien… »
A peine les mots prononcés qu’il sortit de sa Mustang pour s’installer sur la capot. Ses jambes étaient presque tremblantes, il était perturbé. Se rendre compte qu’il avait sombré de nouveau dans les tournants de l’amour l’avait un peu affaiblit.
Le Coréen réfléchit un moment, installé sur sa belle voiture. Dans quoi se lançait-il avec tant de détermination ? Pourquoi son instinct lui faisait penser qu’un jour, il pourrait la toucher ? Le jeune homme lâcha un petit soupire et passa une main dans ses cheveux un brin ondulés, un faible sourire se dessinant sur ses lèvres. Il aimait faire dans l’originalité.

Le jeune homme tapota ses cuisses et sentit son téléphone vibrer dans sa poche. A peine le début de la sonnerie retentit qu’il se crispa. Pourquoi appelait-elle ? Il connaissait cette chanson par cœur à force de l’entendre sans jamais décrocher. Et comme chaque fois, il allait supprimer le message vocal sans l’écouter. A croire que cette journée serait pleine de rebondissement.

« Qu’est-ce qu’elle veut ? » N’avait-il pas réussit à retenir.
Le Coréen coupa la sonnerie et fit une moue adorable. Ca faisait presque 10 ans qu’il ne lui adressait plus la parole, et pourtant chaque mois depuis bientôt deux ans, elle l’appelait tous les mois. Peut-être qu’elle s’en voulait de l’avoir foutue à la porte ? Il en avait plus rien à foutre, il avait appris à vivre sans elle.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Mar 28 Jan - 14:49




A l'aventure !
ft. Zéplynne & Haebin

Têtue ? Je l'étais et ne lâchais jamais une idée quand elle m'avait traversé l'esprit et plusieurs personnes pouvaient en témoigner pour moi. Il y avait Philip et la fameuse enquête pour découvrir les circonstances de ma mort, mais bien sûr Haebin... Je l'avais hanté si longtemps dans le seul espoir qu'un jour il découvre et comprenne que les fantômes existaient bel et bien. Je pensais avoir fait tout cela dans le but de me venger du fait qu'il m'avait froidement ignoré durant notre première rencontre... Hélas, je me trompais. J'avais dès le début eu l'envie incroyable d'en savoir plus sur ce fameux Haebin dont Fleur avait pu me parler. J'étais curieuse après tout... Non, c'était bien plus que de la curiosité. C'était devenu peu à peu une ancre dans ce monde, un geste qui revenait sans cesse dans mon quotidien. Hanter Haebin était devenu l'une de ces actions que l'on réalise sans vraiment s'en rendre compte. Je l'aidais à retrouver les affaires qu'il pouvait perdre et quand ce n'était pas le cas, je jouais l'esprit farceur. Je me souviens encore l'incroyable soulagement et la joie que j'avais pu ressentir lorsque enfin il réalisa qu'un fantôme se jouait de lui. Il avait enfin compris que j'existais et dès lors l'énergie débordait de moi. Peu de temps après, nous partions déjà tous deux en voyage. Tout m'avait semblé aller tellement vite et pourtant ce n'était pas le cas... Après tout, je l'avais collé si longtemps.

Cependant, il semblait que mon compagnon de route soit tout aussi têtue que moi et avait réussis à effacer une idée des plus idiotes de mon esprit. Partir, m'enfuir face à ses nouveaux sentiments. En même temps, ma détermination face à Haebin n'était pas forcément ce qu'elle était lorsque j'étais face à quelqu'un d'autre. Et puis, je n'avais pas non plus la force de partir, de l'abandonné. Je n'avais pas réussis à le faire pour une nuit sans perdre la totalité de cette énergie qui d'ordinaire débordait. Je n'avais pas eu la moindre force de le quitter pour toujours, sans le hanter aussi souvent que je pouvais le faire à présent. Une fois de plus, je m'ancrais dans un monde qui n'était pourtant plus le mien. J'aurais sans doute être plus réaliste sur le coup, mais je n'y arrivais pas. J'étais, étrangement, heureuse à ce moment précis que je n'arrivais plus à penser comme je pouvais le faire auparavant.

Malgré tout, une chose restait tout de même une évidence pour moi et peu importe ce que Haebin pouvait me dire, il ne serait jamais un monstre à mes yeux. Je ne connaissais peut-être pas son passé, mais cela n'avait pas grande importance pour moi. « Je me doute que je ne connais pas tout de ton passé. » Répliquais-je en esquissant un faible sourire. Je ne pouvais dire le contraire, je le connaissais depuis quelques mois grand maximum. Cependant, je n'arrivais pas à voir autrement que tel que je le voyais à présent et puis, lui non plus ne connaissait pas tout de moi. Bon, peut-être presque tout. Ben quoi? J'étais sans doute trop franche pour qu'une personne n'en découvre pas énormément sur moi en peu de temps. « Mais, toi non plus. » Lançais-je sur un ton qui frôlait celui de la plaisanterie.

Ce sujet de conversation terminé, je restais figée un instant en entendant les paroles suivantes d'Haebin. Un sujet de discussion qui était pour moi à ne pas utiliser à la légère et encore moins lorsque je me trouvais aux côtés de celui qui avait de nouveau fait battre mon coeur. Je n'aimais pas voir qu'il pouvait aussi facilement utiliser ce terme et encore moins auprès d'un fantôme. Je me doutais bien entendu que ce n'était pas volontaire et qu'il ne le voyait pas de la même manière que moi, mais je n'avais pas pu m'empêcher de lui dire de ne pas dire cela aussi facilement. La mort était vraiment un sujet difficile pour moi à ce moment précis.

Heureusement, les mots s'évaporèrent rapidement tendis que je proposais à Haebin de prendre un peu l'air le temps qu'il réussisse à se calmer. Je n'avais pas envie de prendre le risque qu'il reprenne le volant et ce même si le lieu où nous nous étions arrêté ne me rassurait pas plus. J'acquiesçais en silence lorsque mon compagnon de voyage accepta mon offre. D'ailleurs, il n'attendit pas une minute avant de sortir du véhicule et de s'installer sur le capot avant. Un silence s'installait tendis que j'étais restée à l'intérieur de la Mustang. Je voulais calmer au mieux les battements inexplicables de mon coeur. Hélas, ce n'était pas aussi facile, j'avais essayé de jouer avec mes cheveux, sans grande réussite. J'avais commencé à fredonner un léger air lorsque Haebin parla, seul. Je stoppais ma mélodie et sortis de la voiture pour me placer à ses côtés. « Qu'y a-t-il Haebin? » Demandais-je curieuse avant qu'un sourire ne m'échappe un instant en apercevant une moue se former sur le visage d'Haebin. « C'était peut-être important. » Ajoutais-je curieuse en laissant un rapide regard sur le portable de mon compagnon de voyage.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Mar 28 Jan - 21:54



A l'aventure !
ft. Zéplynne P. Holmes & Haebin Parker


« En effet, mais je ne pense pas que tu sois à l’origine de la mort d’un quelqu’un toi… »
Pas que d’une seule d’ailleurs…
Haebin se pinça doucement les lèvres en disant cela. Il en était à sa deuxième victime, et il n’avait pas spécialement envie que ça recommence. Il n’arrivait cependant pas à prendre le contrôle quand il était sous sa forme animale et le flash de sa vie de loup n’étaient que trop peu nombreux.
Et voilà qu’il enchaina avec une phrase plutôt maladroite avec le fantôme. Il devrait faire à ne pas parler de mort si facilement en présence du fantôme, surtout après ce qui venait de se passer, mais comment dire… Il était comme ça. C’était limite le genre de mec à dire, t’as vu comment le ciel est bleu à un aveugle. Clairement, il n’était pas doué.

Rapidement après, Zéplynne lui proposa de prendre l’air, il n’était absolument pas contre, il en avait même besoin. Haebin était sorti très vite de sa Mustang pour s’installer sur le capot et penser à tout ce qui venait de se passer dans la voiture. Du moins, jusqu’à ce que son téléphone sonne et le ramène sur Terre. Sa mère… Il ne comprenait pas la raison de ses appels, elle avait décidé de couper les ponts, elle n’avait aucune raison de reprendre contact avec lui.
Le fantôme s’installa à côté de lui juste après sa plainte. Le Coréen ne savait pas s’il pouvait parler de ses parents avec elle, de cette haine qu’il avait envers eux, cette envie de ne plus jamais les revoir. Il leur été reconnaissant pour l’amour qu’ils lui avaient donné, mais il avait encore leur faiblesse en travers de la gorge. Sa main se sera instantanément sur son téléphone à cette pensée.

« Ce n’est plus important, je n’ai pas envie de lui parler. Elle n’a plus de raison de vouloir me contacter depuis qu’elle m’a foutue à la porte, je considère qu’elle ne fait plus partie de ma vie depuis. »
Sa voix c’était faite plus froide, plus dure, il était encore blessé et ça même si ça faisait presque dix ans. Sa mâchoire se contacta, elle n’allait quand même pas ruiner son voyage.
Haebin couina en se rendant compte qu’il avait été un brin trop glacial avec la fille dont il tombait amoureux

« Désolé… »
Son téléphone se mit à clignoter, lui indiquant qu’il avait un message vocal. A peine son téléphone déverrouille qu’il appela sa messagerie et sans même écouter, il supprima l’élément. Elle ne méritait même plus un brin de son attention !
Haebin le remit dans sa poche avant de dire au fantôme de retourner dans la voiture, qu’ils repartaient. A peine installé et sa ceinture bouclée qu’il avait redémarré, il avait besoin de changer de paysage là. Il avait cependant pas envie de passer si vite sur la conversation ou plutôt déclaration entre lui et la jeune fille.

« Tu sais hier, quand j’suis allé à l’hôtel, tu m’as manqué… Mais j’peux pas te demander de rester, tu vas t’ennuyer. Oh mon dieu, mais j’suis chiant comme mec en fait. » Dit-il en rigolant. « J’aimerais tellement faire une crise d’insomnie, j’aurais pas l’impression de t’abandonner. »
Haebin avait recommencé à rougir avant qu’elles soient totalement rouge avec le bruit typique d’un ventre affamé. Lorsqu’il regarda l’heure, il se rendit compte qu’il 13 heures et que leur petit dispute de début de couple avait pris un peu de temps. Il avait besoin de manger un truc, trop d’émotions et ça avait creusé un trou dans son estomac. Ses yeux se posèrent sur un petit magasin paumé. Oh oui, Dieu faisait tellement bien les choses. Il se gara en la prévenant qu’il en avait que pour deux petites minutes. A peine dit qu’il était sorti. Oui, il avait vraiment faim !
Cinq minutes plus tard, il était de nouveau dans sa voiture, il s’assit lascivement. Il avait de quoi manger et il était bien content. Par contre, niveau qualité pour la santé, on pouvait douté du bon côté de ce qu’il avait acheté. Sora lui avait bien dit de ne pas abusé mais il n’avait pris que du chocolat et conneries du genre.

« J’avais envie de manger sucré. »


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Mer 29 Jan - 0:15




A l'aventure !
ft. Zéplynne & Haebin

La discussion sur la réplique d'Haebin sur le fait qu'il se pensait être un monstre se prolongeait. Nos points de vue semblaient diverger, en quelque sorte. Pour moi, il était impossible de voir Haebin comme tel et ce peu importe si je ne connaissais pas tout de lui. Je ne connaissais pas son passé, lui non plus ne connaissait pas tout du mien et c'était irréfutable. Cependant, Haebin continuait d'insister en appuyant la thèse du ''meurtre'' entre guillemets. Je n'avais peut-être pas tué quelqu'un, mais Haebin n'avait pas conscience de ses actions en tant que loup, n'est-ce pas? Je n'étais pas une experte dans le domaine des loup-garou, mais n'était-ce pas ainsi? Enfin, de toute façon j'étais certaine qu'Haebin trouverait une réplique à la mienne et que tout cela n'en finirait jamais. Je me contentais d'acquiescer obligée de déclarer forfait. Je n'avais pas envie de me disputer avec lui, pas après tout ça.

Je laissais peut-être glisser cela, mais je n'avais pas pu m'empêcher de relever les paroles que prononçaient Haebin après cela. Je ne pouvais pas supporter qu'il utilise aussi facilement l'idée de mort et ce même pour une plaisanterie. C'était plus fort que moi, je ne le supportais pas et encore moins dans le contexte dans lequel nous nous trouvions. Heureusement, Haebin avait compris pourquoi je me sentais si inconfortable à ce sujet et n'en dit pas plus.

Enfin, il était facile pour moi devenir qu'il avait besoin d'air. Je lui proposais de sortir un instant pour prendre l'air, il n'attendit pas une seconde de plus pour accepter mon offre et sortit rapidement de la voiture pour s'installer sur le capot avant. Chacun de notre côté, nous tentions de nous calmer à cause de tous les événements qui venaient de se bousculer entre nous. Un silence s'installa finalement, enfin un silence de courte durée, car Haebin se parla à lui-même ou pensa à voix haute, la différence était mince. Ce fut donc curieuse de ce qui lui arrivait que je m'installais à ses côtés pour le questionner. Je fus d'ailleurs particulièrement surpris par le ton de sa voix. Il m'avait paru étrangement froid et dur comme s'il éprouvait de la rancoeur envers cette fameuse ''elle''. Je restais un instant figée, par plus à cause de sa colère que de sa cause. Puis, finalement un sourire se dessina sur mon visage lorsqu'il prononça des excuses. « Ce n'est pas grave. » Répliquais-je d'une fois faible avant de suivre en silence Haebin dans la voiture et que nous reprenions la route.

J'espérais que plus aucun silence ne s'installerait dans cette voiture et ce jusqu'à la fin du voyage, car après tout ce qu'on venait de se dire, les silences gênant n'étaient plus vraiment obligatoire. Heureusement, Haebin combla plutôt vite aussi qui commençait à prendre place et bon coeur fit de nouveau à bon à ses mots. Un sourire se dessinait sur mon visage tendis que le rouge aurait très bien pu me monter aux joues tout comme Haebin. « Toi aussi... » Commençais-je avant de lui jeter un rapide coup d'oeil et de reporter mon regard sur la route. « Tu m'as manqué... J'étais vidée. » Ajoutais-je tendis que je ressemblais de plus à une enfant. Bon, d'accord, mon apparence laissait peut-être cette impression à longueur de temps, mais pas mon attitude normalement... Enfin, j'espère. « Tu sais, cela ne me gêne pas de rester... Je trouverais des trucs à faire. » Enchaînais-je rapidement et en jetant un rapide coup d'oeil à mon compagnon de route. Après tout, si j'étais à ses côtés, je ne me sentirais pas aussi vidé que la nuit précédente. « Je peux faire semblant de dormir. » Proposais-je en plaisantant.

Le bruit qui résonnait par la suite dans l'habitacle me décocha un sourire amusé. J'étais particulièrement rassurée que mon estomac ne provoque plus ce bruit, sinon j'aurais été dans le même état d'Haebin. Rouge pivoine avec l'incapacité de tenir en place. J'acquiesçais donc son désirs de s'arrêter manger et l'attendis tranquillement dans la voiture lorsqu'il allait se chercher de quoi remplit un peu son estomac. Je m'amusais d'ailleurs de ce qu'il dit par la suite. « Moi aussi... » Prononçais-je sans m'en rendre compte et une fois que cela fut le cas, je lançais un sourire gêné à Haebin. La nourriture sucrée et en particulier était l'une des choses qui me manquait. Cela dit, j'arrivais à m'en délecter rien qu'avec l'odeur, alors c'était parfait. « Il nous reste combien de temps avant Bâton-Rouge? » Demandais-je en tentant de changer de sujet.



Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Sam 1 Fév - 17:24



A l'aventure !
ft. Zéplynne P. Holmes & Haebin Parker


Haebin ne devrait pas chercher à ce point à passer pour un monstre, mais c’était encore sa manière de penser. Il avait du mal à se dire qu’il n’était pas conscient de ce qu’il faisait quand il était sous sa forme animale. Il savait qu’au fond de lui, il pouvait prendre le contrôle, mais il n’y arrivait pas encore. Le jour où il le ferait, le Coréen pourrait enfin ne plus penser ça. Il serait seul maître de son corps et qu’il ne blesserait plus jamais quelqu’un.
Peu de temps après, leur longue discussion sur leur début d’amour, le jeune homme prit place sur le capot de sa voiture pour prendre l’air. Il avait eu besoin de s’aérer le cerveau, de penser un instant à autre chose. Malheureusement pour lui, ce fut à sa mère qu’il pensa alors que son téléphone se mettait à sonner. Que lui voulait-elle ? Il était incapable de le savoir et n’en avait pas envie. Pourquoi ? Parce qu’il avait tiré un trait sur sa vie et avait décidé que celle-ci ne commençait qu’à son 17ème anniversaire, quand ils l’avaient foutu à la porte.

Zéplynne n’avait pas tardé à le rejoindre alors qu’il avait élevé la voix. D’ailleurs, elle avait dû sentir que le sujet était plutôt sensible vu sa manière de froide de répondre. Il s’était rapidement excusé mais il avait perdu le contrôle. Encore une fois…

« Ça me fait encore du mal d’attendre sa voix, je pensais que j’avais réussi à passer le cap mais pas encore. »
Haebin se rappela de sa première discussion à propos de sa famille avec Fleur, il s’était énervé et avait fini par se terrer dans son mutisme. Avec le temps, il était devenu un peu plus ouvert, mais au début, il était du genre à toujours tout garder pour lui. Pas très intelligent tout ça m’enfin.
Le jeune homme remonta dans sa voiture avec la demoiselle et repris route vers Bâton-Rouge. Pour ne plus qu’aucun silence s’installe, il décida de parler de sa nuit plutôt froide et où il avait clairement sentit qu’il lui manquait quelque chose. Ses joues avaient pris une teinte plus rosé, il était clairement gêné de parler de ça, mais après sa déclaration, il ne pouvait pas faire pire. Du moins pas pour le moment.
Un faible sourire se dessina sur ses lèvres quand la plus jeune lui annonça que se fut aussi son cas, que la nuit avait été bien trop longue. Sa dernière réplique le fit clairement rire. Elle était vraiment trop adorable pour son bien.

« Semblant de dormir ? J’vais pas t’infliger ça quand même. Au pire, on trouvera bien des livres ou trucs du genre à Bâton-Rouge si tu veux rester dans ma chambre ^^ »
Puis, il ne fallait pas non plus que ça le perturbe lui aussi. Il aurait peut-être un peu de mal à dormir si elle était dans les parages. M’enfin, ils verraient bien ce soir comment tout ce passerait.
Le ventre de Haebin lui rappela la dure réalité, il était un humain, et à l’inverse de sa copine de voyage, il avait besoin de manger. Ses joues avaient pris une couleur pivoine, il était terriblement honteux. Rapidement il se gara et prit de quoi manger dans un petit magasin sur la route. Que des conneries. Il avait besoin de chocolat pour définitivement se calmer.
A peine de retour dans la voiture, il s’était justifié et la remarque de son amie lui fit se pincer les lèvres. Mince… Il n’aurait peut-être pas dû. Il ne préféra ne rien répondre pour ne pas enfoncer le couteau dans la plaie. Haebin fourra une barre de chocolat dans sa bouche alors que la plus jeune repris la parole. Il fit une moue adorable en réfléchissant et aussi en finissant de manger.

« Je dirais à peu près 20 minutes. »
Le Coréen redémarra sa voiture et quelques minutes plus tard, ils étaient arrivés dans la grande ville. Par chance, l’endroit où le jeune homme avait décidé de s’arrêter était plutôt désert, pas de risque pour la fantômette.
Il sortit de sa voiture en poussant un petit soupire de bien être, il ne conduirait plus avant un petit moment. Maintenant, il fallait trouvait quoi faire. Il remit une barre chocolatée dans sa bouche tout en y pensant.

« Au jardin botanique, il n’y aura pas grand monde, et on peut y voir la ville ^^ Autant en profiter, je pense que c’est ce qui sera le moins gênant pour nous. »
Enfin surtout pour Zéplynne et sa condition


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Sam 1 Fév - 18:48




A l'aventure !
ft. Zéplynne & Haebin

J'étais à la fois surprise et heureuse de voir quelle tournure prenait notre petit voyage. Je ne me serais jamais imaginée qu'on passerait par ça durant notre découverte de la Louisiane. Je pensais qu'on voyagerait, qu'on serait des découvertes intéressantes sur les environs de la Nouvelle-Orléans, mais pas sur nos propres sentiments. Il était à présent impossible pour moi de penser un jour oublier ce séjour en compagnie d'Haebin, après tout, je n'aurais jamais crus quand tant que fantôme je pourrais ainsi tomber amoureuse d'un être vivant. Ce ne serait sans doute pas facile tous les jours, mais Haebin m'avait fait abandonner toutes idées de quitter ses côtés et de toutes façons, je n'étais pas assez forte pour cela. Enfin, deux jours uniquement s'étaient écoulés depuis notre départ et on avait déjà vidé notre sac et il n'était pas vraiment des plus simples. J'avais d'ailleurs bien vu qu'Haebin ressentait de besoin de s’aérer l'esprit. Enfin, en le voyant rire ainsi il n'était pas difficile de le comprendre. Il était donc sortis pendant que je tentais de calmer les battements d'un coeur inerte jusqu'à ce qu'il lâche quelques mots à voix haute. Intriguée, je lui avais demandé ce qu'il avait, mais sa réponse et la froideur qui était liée à cette dernière me fit parfaitement comprendre qu'il n'avait pas envie d'en parler, alors je lâchais l'affaire. Je n'avais pas envie de le forcer à se confier, pas après tout ce que nous venions de vivre. Je me contentais d'esquisser un faible sourire à sa réponse avant de le suivre dans la voiture.

Reprenant tranquillement la route, Haebin meubla immédiatement la conversation pour éviter tout silence inconfortable. Son sujet portait sur la nuit précédente. Un sourire m'échappa, un coeur fit de nouveau un bond et le rouge me serait bien monté aux joues. Il avait ressentit la même chose que moi, durant cette nuit la plus longue de toute mon existence. Je ne m'étais jamais sentis aussi vide et pourtant d'ordinaire je débordais sans cesse d'énergie. Je m'étais contentée de rester en boule dans un musée avant de rejoindre l'hôtel où dormait Haebin. Je n'avais d'ailleurs pas compris ce changement soudain lorsque j'avais de nouveau été à ses côtés, mais à présent je comprenais...

Pour éviter que la ''catastrophe'' de la nuit dernière ne recommence, je lui proposais une solution en plaisantant et de toute évidence cela l'amusait beaucoup. Cela dit, en y pensant, c'était un peu le résultat de ce qui s'était produit la dernière fois. J'étais restée figée, comme si je ressentais le besoin de dormir sans jamais réussir. Malgré tout, je ne savais pas si j'étais capable de faire la même chose aux côtés de mon compagnon de voyage. « De la lecture... Se serait bien plus facile. » Répliquais-je en riant légèrement. Il était vrai que j'adorais lire et que cela faisait quelques temps que je n'avais pas pu lire un bon roman...

Sur ces paroles et après un casse-croûte chocolaté d'Haebin, nous avions reprit tranquillement le reste du trajet qui nous restait à faire. J'acquiesçais légèrement lorsque mon compagnon de route répondit à ma question sur le temps qu'il nous restait et restais silencieuse. Étrangement, ce fut le premier silence non pesant de notre séjour. Sans doute était-ce parce que nous avions enfin sortit ce que nous avions sur le coeur ou alors, juste parce que le trajet fut incroyablement rapide. Mon sourire s'élargissait finalement lorsque le véhicule s'arrêta complètement et que nous étions enfin arrivés. Je n'avais rien contre les longs trajets en voiture, mais il fallait l'avouer, quand c'était terminé on se sentait bien mieux. Je m'étirais longuement et me retournais vers Haebin qui avait pris la parole entre temps. « Le jardin botanique? » Relevais-je pensive. « Oui, faisons cela. » Enchaînais-je rapidement presser de découvrir cette nouvelle ville et de profiter au maximum de cet instant. « Est-ce qu'on pourrait faire un tour au Shaw Center ? » Demandais-je curieuse. J'avais vu ce nom dans un brochure, je ne sais plus où et visiter un centre d'art contemporain pourrait être parfait...



Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Dim 2 Fév - 19:55



A l'aventure !
ft. Zéplynne P. Holmes & Haebin Parker


Pour le trajet en voiture, juste après avoir déballé leur sac, Haebin avait décidé de ne pas laisser de silence s’installer. Ca risquait encore une fois de devenir gênant et il n’aimait vraiment pas ça. Il décida donc de combler les blancs en parlant de sa nuit, plutôt longue et où il avait commencé à se rendre compte que la petite demoiselle lui manquait.

« Une méthode de Coréen ? Non… J’ai pas envie que tu veuilles me la jeter à la figure le lendemain. »
Le jeune homme rigola doucement. Le coréen en soit n’était pas une langue très difficile à apprendre, l’alphabet était plutôt simple, mais le degré de respect était quelque chose d’abstrait pour les occidentaux et il avait tendance à maudire les asiatiques pour cette notion. Et puis, se serait surement mieux si c’était Haebin qui lui apprenait et non pas un livre.
Rapidement après, son estomac le rappela et il dû s’arrêter pour acheter à manger, des cochonneries plus précisément mais bon, il était grand et il assumait. Ensuite ils avaient leur route vers Bâton-Rouge. Une vingtaine de minutes plus tard, ils arrivèrent. Haebin proposa alors une sortie que fantômette accepta avant d’en proposer une autre pour la suite de la journée.

« Oui, pas de soucis ^^ »
Ils prirent enfin route vers le Jardin et Haebin décida de se mettre un peu plus à l’aise, en plus, il faisait chaud, ce fut de cette manière qu’il se retrouva en débardeur laissant apparaitre ses tatouages plutôt imposant. D’ailleurs, ça avait valu à deux demoiselles de se retourner. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres, ah, il aimait plaire…
Leur petite ballade commença enfin et le Coréen prit quelques photos alors qu’il marchait près de Zéplynne. Il adorait la Louisiane, même en hiver, il faisait toujours plus de 20°. A cette période en Corée, il serait sous 30 couches de vestes parce qu’on frôlait les -14°.

Mais voilà qu’il avait oublié qu’il avait un bon odorat et que plusieurs odeurs mélangées mélangés le faisaient éternuer. S’il avait acquis la technique ultime de mettre sa langue contre son palet pour ne pas le faire, il craqua quelques fois. Il poussa un petit couinement adorable et fit une moue. Haebin avait vraiment du mal à se faire à sa condition quelques fois.

« J’a… J’avais oublié que… Les plantes et moi, ça… Ça marchait pas tout le temps. »
En effet, il n’en fallait pas beaucoup pour se rendre compte qu’il se retenait d’éternuer. Par chance, ça se calma pas très longtemps après et il put reprendre son activité de photographe tout en discutant avec la plus jeune.
Au bout de quelques heures, ils avaient fait le tour et avait décidé d’aller au Shaw Center. La route entre les deux n’était pas très longue et le Coréen n’était absolument pas fatigué. A croire que les révélations de la matinée l’avaient mis en forme.

« Hé, Parker ! »
Son corps se crispa d’un coup, cette voix, il la connaissait, c’était Gabriel, un garçon de l’université qu’il fréquentait quand il sortait avec Fleur. Il n’avait revu personne depuis la mort de celle-ci et il devait avouer qu’il n’était pas du tout en condition pour le faire. En plus, il était certain de se prendre une remarque comme quoi il n’était pas allé à son enterrement. Il n’en avait pas eu le courage. A contre cœur, il se retourna pour faire face à l’homme.

« J’pensais que t’étais resté en Corée gars ! Ça fait plaisir de te revoir. »
« Hum… J’y suis allé quelques temps et je suis revenu. »
« J’avais pensé que tu serais venu à son enterrement, on… On avait prévu des trucs pour te remonter le moral. »
« J’ai pas pu… » Dit-il en serrant le poing doucement.
Sa mâchoire se contracta un instant. Parler de Fleur et en général de cette période-là lui faisait encore du mal.
Haebin sentit que Zéplynne commençait à partir et par reflexe, il essaya de lui attraper le poignet.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Dim 2 Fév - 20:59




A l'aventure !
ft. Zéplynne & Haebin

J'étais amusée par la réplique d'Haebin lorsque j'approuvais finalement l'idée d'avoir un peu de lecture tendis que mon ami serait paisiblement dans les bras de Morphée. Sur le coup, je n'avais pas spécialement compris pour quelle raison je lui aurais jeté la fameuse méthode au visage, cela dit l'image était assez amusant. Il avait sans doute pensé à la certaine complexité dans ce langage. Cela dit, je n'étais pas du genre à m'énerver pour si peu et c'était sans doute ce qui m'amusait le plus dans cette histoire. De plus, l'image de moi jetant un livre était relativement amusante de part sa dimension un peu décalé entre autre. Je doutais fortement que l'apprentissage d'une langue m'énerve assez pour que je me concentre assez sur un tel objet. Ce fut sur cette touche légère que nous arrivions enfin à destination.

Je sortis doucement de la voiture avant de m'étirer longuement dans un geste assez mécanique en fin de compte. Puis, je me retournais vers Haebin qui avait proposé une sorte d'itinéraire pour la journée à laquelle je demandais à ajouter une destination. Une fois cette dernière approuvée, je m'élançais à la suite d'Haebin qui prenait tranquillement le chemin du jardin botanique. Je suivais mon compagnon de route impatiente de découvrir cette nouvelle ville et de faire, une fois encore, de nouvelles découvertes. Et puis, cela faisait si longtemps que je n'avais pas mis les pieds dans un jardin digne de ce nom que cela me rendait d'autant plus curieuse. Pour la énième fois depuis le début de notre petit voyage, j'avais vraiment l'impression d'être une enfant qui découvrait le monde pour la première fois de sa vie.

Le chemin fut court et rapidement mon sourire s'élargissait à la vue de toutes les plantes qui m'entouraient. Je me sentais peu à peu incapable de tenir en place, m'attardant sur chaque végétal qui entrait dans mon champ de visions tendis que Haebin.... Et bien... Je restais un instant immobile, regardant mon cher ami du coin de l'oeil tendis qu'il appréciait grandement l'attention qu'il attirait sans sa veste. Une moue boudeuse se dessinait doucement sur mon visage et un certain malaise prenait place dans mon estomac. Encore un sentiment nouveau qui prenait place en moi, un sentiment reconnaissable. De la jalousie. Rapidement, mon regard fit quelques aller-retour entre moi-même et les deux demoiselles qui avaient gagné un sourire d'Haebin. Il était certain que je n'avais aucune chance. Je devais être réaliste, elles ne ressemblaient pas du tout à des gamines contrairement à moi. Ma moue boudeuse s'effaça, laissant place à un visage des plus anodins sans réel expression tendis que je me plaçais aux côtés d'Haebin. « Haebin ? Est-ce que je ressemble à une gamine? » Demandais-je curieuse en tentant tant bien que mal de me défigurer avant d'esquisser un faible sourire à mon ami. Bon, j'étais peut-être morte à dix-huit ans, mais je n'avais pas la moindre envie de ressembler à une gamine... S'il me voyait comme telle, il faudrait vraiment que je devienne plus mature pour ne pas rester à ce stade pendant le reste de mon existence.

Ce fut plus déterminée que jamais que je m'élançais de nouveau à la rencontre des plantes, fasciner par chacune d'entre elles. « A vos souhaits. » Lançais-je sans réfléchir en attendant quelqu'un éternuer avant de finalement me rendre compte qu'il s'agissait d'Haebin. Un sourire amusé prit doucement place sur mon visage tendis que j'observais une moue des plus craquantes se dessiner sur celui de mon ami. Une moue qui déclencha un raté dans ces mystérieux battement que coeur qui semblait être le mien. Pour une raison inconnue, je me retournais en coup de vent pour faire de nouveau face aux plantes qui se trouvaient à mes côtés et pendant quelque temps avant de reprendre normalement la suite de notre première activité.

Le tour du jardin botanique effectué, je m'élançais à la découverte du fameux Shaw Center qui a mon plus grand bonheur ne se trouvait pas bien loin. Une fois arrivée, je commençais immédiatement à regarder les oeuvres exposés avec admiration avant d'être surprise par une voix qui semblait quelque peu familière à Haebin. Je terminais l'observation de l'oeuvre que j'avais sous les yeux avant de porter mes yeux sur la personne qui venait de se joindre à nous. Hélas, je me sentis rapidement mal à l'aise et comme étant de trop dans la conversation. De plus, l'ami d'Haebin n'était pas capable de me voir, ce qui rendait la situation des plus inconfortables et puis, leur sujet de discussion ne me regardait pas. Je fis un léger pas en arrière et commençais à me retirer en silence lorsque je me figeais soudainement. Surprise au plus haut point, je tournais un regard plein d'incompréhension sur la pression que je pouvais ressentir au niveau de mon poignet. Mon coeur se serra et les mots me manquaient tendis que j'essayais de faire part de ma surprise à mon compagnon de route. « Haebin ... » Fut tout ce que je fus capable de prononcer, les yeux rivés sur la main qui tenait avec force mon poignet. A cet instant précis, je ne savais pas quoi penser, je ne savais pas quoi dire. J'étais totalement perdue... Comment? Etait-ce là une lueur d'espoir à attraper? En tout cas, une chose était certaine, je ne pouvais pas m'empêcher de sourire et ce même lorsque mon poignet passa finalement entre les doigts d'Haebin quelques minutes plus tard.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Dim 2 Fév - 22:23



A l'aventure !
ft. Zéplynne P. Holmes & Haebin Parker


Cette journée était bien trop riche en rebondissement pour lui. Haebin ne se doutait pas qu’il pourrait croiser un ancien ami à Bâton-Rouge. Et d’ailleurs, s’il l’avait su, il ne serait pas du tout allé dans cette ville. Oui, il était du genre à fuir, du moins surtout quand ça concernait Fleur.
Mais pour le moment, il était dans sa voiture et terminé le reste du trajet pour aller dans la fameuse grande ville. Ils ne tardèrent pas à arriver et ils prirent aussi rapidement route vers le jardin botanique. Là-bas, le Coréen avait pu observer son amie redevenir une enfant. Pendant ce temps, lui montrait ses muscles d’hommes, il souriait fier de faire de l’effet aux filles. Mais celui-ci quitta son visage quand il se retrouva face à la fantômette visiblement pas du tout ok. Ah, la jalousie. Il lui aurait bien ébouriffé les cheveux mais il ne pouvait pas.

« Gamine ? T’y vas un peu fort quand même. Dis pas des bêtises, une gamine ne m’aurait pas fait retomber amoureux. Puis sois pas jalouse, t’as vu en dessous toi au moins =P »
C’était pas faux, déjà, il ne la considérait pas comme une gamine puisqu’il l’avait emmené en vacance avec lui et en plus, il en tombait chaque seconde un peu plus amoureux. C’est vrai que les deux bimbos faisait plus adultes, m’enfin, elle devait avoir des discutions et des comportements de gamines de 15 ans. La petite pique suivante, il avait souri en la disant car oui, elle avait vu son torse, et pas qu’une fois. Haebin était du genre à ne pas être vraiment pudique. Et chez lui, il n’était pas rare qu’il lève au moins le haut.

Et voilà que sa malédiction des fleurs le rattrapa et qu’il commença à éternuer. Il devrait penser à se mettre un masque plutôt que se balader en débardeur pour le plaisir de ses dames. Il rigola en entendant Zéplynne, ah bon, elle le vouvoyait maintenant. Ça devait être une habitude qu’elle avait en tant qu’humaine et qu’elle n’avait pas perdu. Le garçon continua ses clichés tout en observant du coin de l’œil son ami.
Une fois le tour terminé, ils s’étaient rendu au Shaw Center, et profitaient pour observer les œuvres du moins jusqu’à ce qu’une vieille connaissance d’Haebin fasse son apparition. Le jeune homme était clairement mal à l’aise. Il avait tout donné pour avoir le don de se téléporter ou devenir invisible. Il n’avait vraiment pas envie de parler à des gens qui avaient connu Fleur.

Par réflexe, il avait retenu le poignet du fantôme, sans même penser que normalement, il passerait à travers. Il n’avait même pas réagit en sentant une résistance. Son ami n’y avait pas fait attention et fut d’ailleurs, chance pour lui, rappelé par sa possible petite amie pour qu’il finissent de faire leur tour. Pour Haebin, ce fut la voix de Zéplynne qui lui fit remarquer qu’effectivement, il la tenait.

« Oh, je dois y aller, à la prochain, j’espère qu’on se reverra ! »
L’homme fila et Haebin se retourna vers le fantôme totalement perdu. Pour n’éveiller aucun soupçon, il avait décidé d’aller dans un petit coin tranquille.

« Il s’est passé quoi ? C’est ton poignet que je tenais y’a juste deux minutes. Tu… »
Le Coréen ne savait pas trop s’il était excité ou s’il devait paniquer parce qu’il l’avait tenu plutôt fermement.

« Je… Ca veut dire que je pourrais te toucher ? » S’aventura-t-il à dire.
Ca prouvait bien qu’elle était tangible.
Pour détendre l’atmosphère, ou du moins, faire que la petite panique passe, il lança un :

« Si c’est le cas, entraine-toi. J’ai envie de t’embrasser… » Dit-il en avançant son visage pour qu’il se retrouve au niveau de celui de Zéplynne.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Dim 2 Fév - 23:15




A l'aventure !
ft. Zéplynne & Haebin

Jalouse? Moi? Bon d'accord, je l'étais peut-être un peu, beaucoup... Cela dit, étrangement ce n'était pas la chose sur laquelle je m'étais attardée à ce moment-là, il s'agissait plutôt de la différence d'apparence entre moi et les deux jeunes femmes qui avaient décroché un sourire à Haebin. Sur le coup, je tentais de me détailler un maximum en me demandant si je n'avais pas un peu trop l'air gamine et pas que physiquement. J'étais peut-être morte à dix-huit ans, mais est-ce que j'agissais vraiment comme une enfant? Je ne savais plus quoi pensé, ce qui démontrait bien à quel point Haebin me retournait l'esprit. Je n'avais pas pu m'empêcher de lui demander ce qu'il pensait de mon attitude, ressemblais-je à une gamine? Je ne m'attendais pas vraiment à une réponse de mon compagnon de route, j'avais juste besoin d'exprimer mes doutes à voix hautes avant de rassembler toute ma détermination. Cela dit, la réponse d'Haebin m'extirpa un sourire avant de laisser un sentiment de gêne. Ce fut silencieuse que je m'étais de nouveau élancé dans le jardin botanique. A l'entendre, j'avais l'air d'une perverse qu'il l'observait à moitié déshabillé. Ce n'était pas vrai ! Après tout, ce n'était pas pour cela que je le hantais...

Heureusement, cette gêne et cette jalousie laissa de nouveau place à la fascination pour les plantes qui m'entouraient puis par un petit moment détente avant que le tour du jardin botanique ne se termine. En toute tranquillité, nous avions pris la direction du fameux Shaw center qu'il me tardait de découvrir. Les oeuvres d'arts qui y étaient exposées me rappelaient ma plus grande passion et j'avais beau adorer le musée de la Nouvelle-Orléans, pouvoir enfin voir des choses nouvelles étaient un bonheur. Et puis, je ne pouvais pas dire que j'étais mal accompagnée ou bien pas accompagnée du tout. Je me plantais devant chaque oeuvre d'art qui croisait ma route, la détaillais avec le plus grand soin et fis une moue pensive avant de finalement passer à la suivante. Une fois encore, je ressemblais à une enfant un matin de noël. Entre chaque oeuvre, je jetais un coup d'oeil à Haebin qui ne se trouvait jamais bien loin de moi. Ne nageait en plein bonheur et le lire sur mon visage était d'une extrême facilitée.

Hélas, cette joie s'effaça un instant lorsque mon compagnon de voyage fut interpellé par une vieille connaissance. Ne souhaitant aucunement me mêler d'affaires qui ne me regardaient pas, je me détournais un instant pour admirer des oeuvres d'arts lorsque je fus figée sur place. Pour la première fois depuis deux ans j'avais ressentis une pression sur mon poignet. Je sentis une fois encore mon coeur faire des bons lorsque je vis la nature de cette pression, il s'agissait d'Haebin et d'une poigne relativement forte. Surprise au plus haut point, je n'avais pas réussis à dire autre chose que son prénom et mes yeux restèrent fixer à ma main lorsqu'elle retomba le long de mon corps. C'était possible? Pourtant je devais me concentrer comme une folle pour le moindre petit objet et là... Je ne comprenais plus rien, j'étais totalement perdue et heureuse à la fois. Etait-ce là la lueur d'espoir que nous attendions tous les deux?

Je ne remarquais même pas que l'ancien ami d'Haebin était partis, je me contentais de le suivre jusqu'à un coin plus tranquille où il pourrait me parler sans qu'on le prenne pour un cinglé qui parle tout seul. « Je ne sais pas... » Répondis-je tendis qu'Haebin commençait à m'interroger sur ce qui venait de se passer. Et je n'en avais pas la moindre idée. J'étais dans la même situation que lui, j'étais surprise, heureuse et intriguée à la fois. Je n'arrivais même pas à décoller mes yeux de mon poignet... Je pouvais encore ressentir la pression qu'Haebin exerçait il y avait quelques minutes de cela.

Soudain, mon coeur fit un tel bond que je crus qu'il allait lâcher, encore une fois. Je restais figée pour la deuxième fois en bien trop peu de temps. Pourquoi avait-il fallu qu'il me lâche ça comme ça? C'était un coup-bas, un coup de pression et c'était surtout cruel. Il devait se douter que je ne maîtrisais pas du tout ce phénomène sinon je ne serais pas tombée lamentablement ainsi dans la forêt un peu plus tôt dans la journée... Et puis, je n'arrivais pas à penser clairement, je ne savais plus où me mettre et j'aurais certainement tourné couleur tomate si j'avais eu du sang dans mes veines. Son visage était proche, trop proche pour que je réussisse à penser clairement, c'était vraiment cruel de sa part... Incapable de croiser son regard, je me sentais peu à peu devenir invisible pour le devenir totalement.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Lun 3 Fév - 20:13



A l'aventure !
ft. Zéplynne P. Holmes & Haebin Parker


La jalousie de Zéplynne avait clairement fait plaisir à Haebin. C’était une sorte de preuve d’amour après tout ! Et il devait avouer que son égo venait de dépassé sa place initial – déjà bien haute – Et bien sûr, il avait lancé une petite pique à son ami pour lui dire qu’au final, elle avait vu en dessous et pas les autres. Il n’avait pas du tout pensé au fait que cette petite remarque pouvait être mal prise. Au final pour lui, ce n’était pas du tout mal placé, puis, ce n’était pas comme s’il était pudique.

La suite de la sortie se déroula plutôt dans le calme. De toute façon, il fallait qu’il soit un minimum concentré pour prendre des photos. Il voulait que ses clichés soient réussis pour son amie. Il voulait qu’elle puisse se rappeler de ces vacances même s’il savait qu’avec sa déclaration, elle ne pourrait pas les oublier.
Peu de temps après, ils se retrouvèrent au Shaw Center. Le jeune homme regardait le fantôme courir dans tous les sens. Elle était tellement adorable. Un doux sourire c’était glissé sur les lèvres, il était plutôt heureux même si leur relation s’annonçait clairement difficile.

Mais voilà que le Coréen se retrouva face à une vieille connaissance. Il avait vraiment du mal à parler avec lui, et par reflexe, il avait attrapé le poignet du fantôme comme pour ne pas qu’elle l’abandonne avec lui. Par chance, il était aussi vite partit que ce qu’il était arrivé. Haebin avait bien mit du temps avant de se rendre compte de la résistance qu’il avait senti en attrapant la belle. Normalement, il n’aurait dû que toucher du vide mais là… Sa main c’était entouré autour d’elle.
Pour ne pas passer pour un fou mais surtout, pour être au calme, Haebin se rendit dans un coin plutôt calme. Et là, il enchaina les questions totalement dépassé par la situation, et pour ne pas arranger les choses, Zéplynne ne savait pas non plus ce qui venait de se passer.

Fidèle à lui-même et surtout pour montrer son réelle intérêt, le jeune homme lui ordonna d’apprendre à se matérialiser parce qu’il avait vraiment envie de l’embrasser. Il ne se doutait pas que la réaction de son amie soit aussi vive… Elle avait disparu. Un sourire fier se dessina sur ses lèvres. M’enfin là, il était plutôt fier de lui, il lui faisait de l’effet, mais bon, il ne la voyait plus. Ce petit détail était… Gênant.

« Faudrait que tu évites de disparaitre si vite pour si peu, c’est que le début… » Dit-il en rigolant.
La visite reprit son cours normal quand le petit fantôme décida de repointer le bout de son nez. Elle devait s’habituer à la manière de parler plutôt cru d’Haebin, il n’était mais vraiment pas du genre à mâcher ses mots. Le jeune homme était plutôt franc, un peu trop même quelques fois, car dire : « J’ai super envie de toi », c’était limite passé dans son vocabulaire courant.
Le reste de la journée se passa plutôt bien. Il ne savait plus trop comment mais ils avaient fini par faire le tour de la ville pour finir par rentrer à l’hôtel qu’Haebin avait pris soin de réserver un peu avant. La nuit avait été plutôt éprouvante car le Coréen avait du mal à trouver le sommeil avec le fantôme dans les parages. Malheureusement, il avait sombré comme un enfant vers minuit en marmonnant qu’il était un grand garçon. Adorable…

Le reste du séjour n’avait fait que les rapprocher et Haebin devait avouer qu’il avait aimé ça. Il avait l’impression d’avoir trouvé la personne qui le comprenait. Malheureusement comme toute bonne choses, ça à une fin et ils avaient dû rentrer car oui… Il devait travailler et son patron ne serait surement pas d’accord qu’il rate encore le boulot. Sa vedette devait rentrer… Et ça l’emerdait au plus haut point.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: A l'aventure !   Lun 3 Fév - 21:00




A l'aventure !
ft. Zéplynne & Haebin

Décidément, notre petit séjour était bon en rebondissement. Je m'attendais bel et bien à un voyage inoubliable, mais pas à ce point-là... J'avais vécu tellement de choses en si peu de temps, ressentis tellement de choses nouvelles et quelque chose me disait que cela n'allait pas se terminer de sitôt. J'avais commencer par tomber peu à peu sous le charme de mon compagnon de route avant de lui avouer peu de temps après qu'il ne me révèle que cela était réciproque. Peu de temps c'était écoulé avant que je ressente ma première crise de jalousie envers Haebin, ce qui m'avait valu une longue réflexion personnelle sur mon comportement peut-être trop enfantin. J'espérais que l'âge de ma mort n'influence pas autant mon comportement après, mais je fus rassurer de constater que cela avait plutôt un impact positif avec Haebin...

C'était d'ailleurs sur cette petite note que notre petite balade dans le jardin botanique c'était terminé et que nous avions pris route vers la Shaw Center. Lieu que je voulais tant visiter et que mon compagnon de route avait accepté de visiter lui aussi. J'avais immédiatement commencé à détailler la moindre oeuvres d'art qui étaient exposés. J'observais longuement, tentais le mémoriser au maximum avant de finalement passer à la suivante. Tout cela sans jamais effacer le sourire qui avait doucement pris place sur mon visage. Pour la énième fois durant ce séjour, je me ressentais retomber en enfance. C'était plus fort que moi, je ne pouvais pas m'empêcher d'exprimer ma joie présente en compagnie d'Haebin.

Hélas, ce sourire s'estompa légèrement lorsqu'un ancien ami d'Haebin fit irruption entre nous deux. Je voulus m'éclipser, mais en fus totalement incapable. Non pas parce que je ne le voulais pas, non... C'était à cause de cette pression inconnue que j'avais pu ressentir sur mon poignet. Cette sensation me figea. Je me sentais totalement perdu et je ne semblais pas être la seule dans ce cas précis. Me guidant dans un endroit plus calme dans le but de pouvoir avoir une discussion, Haebin me fit comprendre que lui aussi ne comprenait rien à ce qui venait de se produire et en profitait pour me mettre un coup de pression incroyable. Je m'étais figée davantage, me demandant pourquoi il disait cela à un tel moment... En tout cas, il savait comment me faire perdre tout contrôle sur ma condition de fantôme, car je me sentais peu à peu disparaître à ses yeux. Je ne savais plus où me mettre et Haebin en total opposition me semblait incroyablement fier de cette situation. « C'est de ta faute ! » Répliquais-je à sa moquerie avec une moue boudeuse tendis que j'essayais de réapparaître devant lui.

Une fois ce petit moment gênant terminé, nous avions continué notre tour, puis terminer notre journée avant de rejoindre l'hôtel où Haebin avait réservé une chambre. Tendis qu'il s'était rapidement installé pour rejoindre les bras de Morphée, je m'étais installée sur le sofa qui se trouvait dans la chambre pour la lecture tant attendue et retenus un léger rire lorsqu'Haebin c'était endormis dans un marmonnement. De mon côté, je tentais au mieux de me concentrer sur ma lecture avait d'abandonner, je m'allongeais sur le ventre et fermis les yeux, comme pour essayer de m'endormir.

Le reste du séjour était tout aussi passionnant et fort en émotion, si puis-je dire. Haebin et moi n'avions pas cessé de nous rapprocher. C'était pour cela que j'aurais aimé que ce voyage ne se termine jamais. Hélas, nous n'avions pas vraiment le choix, Haebin travaillait ... Enfin, je n'allais pas arrêter de le hanter pour autant. J'avais trouvé une ancre, je n'allais pas la lâcher aussi rapidement et puis, je n'avais pas la moindre envie de l'abandonner, pas après ce voyage et les révélations qui en ont découlé.

THE END.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
❝ Contenu sponsorisé ❞
MessageSujet: Re: A l'aventure !   

Revenir en haut Aller en bas
 

A l'aventure !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
what's hiding under your bed ::  :: les archives :: les sujets terminés-