Partagez | 
 

 les casses-têtes portent bien leur nom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
boo
the casper of your life
avatar : jensen ackles
messages : 611
profession : propriétaire d'un bar à démons pour le côté lucratif ;; la business familiale officielle est la protection de l'équilibre entre le bien et le mal! méchants démons beware, les Cooper brothers vous surveillent!
nature : half-demon, du sang de brachnavos et de tueuse coule dans ses veines!
dons surnaturels : immortel, agilité, force et endurance décuplées, regénération rapide
MessageSujet: les casses-têtes portent bien leur nom   Dim 20 Oct - 14:54



les casses-têtes portent bien leur nom
ft. zéplynne & philip


« Je devrais pas faire ça et tu le sais. »
« Et je devrais pas te filer des tuyaux mais je le fais quand même et mes patrons sont un peu plus à craindre que les tiens je te rappelle. »

Aldric n’avait pas été des plus partant mais à force d’arguments, Lip avait fini par s’acheter un service. En échange d’un autre, évidemment, un service qu’il allait forcément regretter lorsque le policier viendrait le voir pour qu’il lui file un coup de main, mais comme tout le reste de cette histoire, l’immortel savait déjà plus ou moins à quoi s’en tenir avant même que les événements se produisent. Cette gamine, bien que morte, allait lui créer plus d’un ennui et il avait accepter de lui apporter son aide en pleine connaissance de cause. Il n’avait que lui-même à blâmer sur ce coup… lui et quand même un peu fantômette qui l’avait choisi lui comme enquêteur de sa mort. Parfois, avoir une réputation n’était pas aussi chouette que ça le laissait présager!
Peu importe, la veille, il avait demandé le dossier de la petite à Aldric et il avait attendu de ses nouvelles toute la journée, jusqu’à ce que le flic entre dans son antre avec un dossier, le dossier. Alors le mi-démon s’était emparé d’un verre, y avait versé son meilleur whisky et le chasseur avait posé le dossier à côté de lui pour saisir le verre.

« J’ai regardé un peu… Pourquoi tu t’intéresses à cette fille? »
« Je m’ennuie, je me suis dit que résoudre vos affaires non-classées serait une bonne façon de passer le temps. »
« J’te connais un peu mieux que ça Cooper. Pourquoi? »
« Rien qui te concerne mon grand, sinon crois-moi, je t’aurais refourgué le problème. »

Rapidement, l’irlandais comprit qu’il n’obtiendrait aucune réponse de la part de son informateur et qu’il s’il voulait le considérer encore comme tel, il ferait mieux de ne pas insister. Lip était du genre têtu. Lorsqu’il décidait quelque chose, il s’y obstinait jusqu’à la fin, et sa fin n’étant pas prête d’arriver, c’était un combat perdu d’avance. Alors le policier profita du verre offert par la maison et quitta le bar empli, à ses yeux, d’abominations, laissant le dossier sur le comptoir.
Une fois ce dernier parti, Philip s’empara dudit dossier, l’ouvrant pour y jeter un premier coup d’oeil. Il n’avait pas les pièces à convictions, mais des photos étaient mieux que rien. De toute manière, il n’y avait pas grand-chose laissé sur les lieux suspectés d’aider les enquêteurs en charge. Mais Lip voyait des indices là où le commun des mortels ne voyaient que du non-sens inutile, peut-être dans ce dossier se trouvait-il la clé de toute l’affaire et qu’elle serait réglée en deux temps trois mouvements!

Avant même de s’en rendre compte, l’immortel commença à étaler les éléments en divers catégories sur la surface de bois. La soirée n’était pas encore tout à fait entamée, et les quelques clients ne se posaient pas trop de questions. Leur genre avait appris à ne pas s’émouvoir de l’inhabituel! Lentement, au fil de la lecture de Lip, un puzzle prenait vie sur le comptoir, un puzzle qui malheureusement échappait au démon malgré sa large connaissance des énigmes qui englobaient la mort.

« C’est quoi tout ce bordel? »
« Un nouveau Clue, va t’asseoir ailleurs si t’es pas content. »

Le Fhgrutalos roula ses quatre yeux en harmonie, mais choisi tout de même de s’installer sur un tabouret. Lip lui servit son verre habituel et revint sur sa gauche, s’arrêtant net avant de passer au travers de son visiteur surprise qui venait d’apparaître entre lui et sa destination.

« Tu sais, les gens civilisés appellent avant de passer voir un ami. »

Du moins osait-il se considérer comme tel. Autrement, elle ferait mieux de trouver quelqu’un d’autre pour se casser la tête sur son meurtre.


break the spell
i could fight you till the end, but i will lose you if i win so i guess i'll just keep on giving into you, like i always do, no matter how try. or maybe could it be, that you're the part of me, that's keeping me alive. how am i supposed to break this spell you've got me under...


Dernière édition par Philip J. Cooper le Mar 22 Oct - 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t17-lip-cooper-half-demon-but-full-awesome http://hidingunderyourbed.forum-canada.com/t34-philip-j-cooper#91
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: les casses-têtes portent bien leur nom   Dim 20 Oct - 16:01



les casses-têtes portent bien leur nom.
ft. zéplynne & philip

La nuit touchait enfin à son terme. Il n'était pas trop tôt. Assise sur le toit de cet immeuble, j'attendais patiemment que le soleil se lève. C'était un spectacle somptueux, mais attendre toute la nuit pour profiter de quelques minutes, j'en faisais sans doute trop, non? Néanmoins, en cette douce soirée, je n'étais pas d'humeur à hanter ou bien encore à jouer des tours aux mortels. J'avais juste envie de traîner un peu, comme une personne normale l'aurait fait si elle n'arrivait pas à trouver le sommeil. Dans mon cas, le sommeil m'était devenu totalement inconnu, malheureusement. Je ne pouvais plus rêver, passer le temps en dormant ou bien encore faire des cauchemars. Non pas que ces derniers me manquaient, mais, en fait, si. De plus, je devais trouver un moyen de passer le temps, temps durant lequel je devrais habituellement dormir. J'avais pensé squatter devant une télévision que j'aurais emprunté à une personne dans les bras de Morphée, mais je n'avais pas spécialement la force, la réel envie de me déplacer. J'avais beau être d'un ordinaire pleine de vie, parfois ne rien faire du tout était pas mal non plus.

Après avoir délecté cette vision teintée de rouge, je me laissais tombée en bas du bâtiment pour me retrouver au milieu du trottoir. Les rues étaient encore déserte. Peu de personnes s'aventuraient à l'extérieur de leur appartement. Travail, loisirs, devoir, école. Des raisons diverses qui ne me concernaient plus et j'en étais heureuse. J'aimais l'école, mais je n'avais absolument rien contre les vacances à rallongent, mais comme le reste, c'était devenu quelque peu pesant.

Oubliant tout cela, je me promenais dans les rues de la Nouvelle-Orléans qui commençait peu à peu à se remplir. Je tentais de ne pas être traversée en me dirigeant vers l'Artemis. Lieu remplis de démons et où mon collaborateur passait la majeure partie de son temps. Philip avait accepté de m'aider dans l'enquête de ma mort. Bon, le convaincre n'avait pas été facile, mais il était hors de question que je lâche l'affaire et cela il l'avait compris. A présent, j'ai tendance à apparaitre un peu n'importe quand afin de voir où il en est bien que je lui avais promis de ne pas le presser. Invisible, je passais devant le costaud qui gardait la porte, traversais cette dernière et regardais les alentours. C'était plutôt calme. J'avais le chic pour arriver à ces moments-là. Je m'élançais rapidement derrière le comptoir où c'était installé Philip. Il avait l'air assez pensif, curieuse, je regardais rapidement de quoi il s'agissait, mais détournait rapidement le regard avant de devenir visible.

« Je n'ai malheureusement pas accès au téléphone. » Répondis-je un léger sourire aux lèvres. Alors, maintenant nous étions amis? J'en étais heureuse. Après tout, je n'avais pas énormément d'amis à présent. « Je veux bien essayer de trouver un autre moyen de prévenir ma présence. » Continuais-je pensive avant d'enchaîner rapidement. « Alors... Mon ami ... Tu as réussi à avoir mon dossier? »


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
boo
the casper of your life
avatar : jensen ackles
messages : 611
profession : propriétaire d'un bar à démons pour le côté lucratif ;; la business familiale officielle est la protection de l'équilibre entre le bien et le mal! méchants démons beware, les Cooper brothers vous surveillent!
nature : half-demon, du sang de brachnavos et de tueuse coule dans ses veines!
dons surnaturels : immortel, agilité, force et endurance décuplées, regénération rapide
MessageSujet: Re: les casses-têtes portent bien leur nom   Mar 22 Oct - 16:09



les casses-têtes portent bien leur nom
ft. zéplynne & philip


« Tu pourrais quand même t’annoncer de plus loin au lieu d’apparaitre à deux centimètres dans mon dos. »

Était-il réellement en train d’expliquer les bonnes manières à un esprit? Apparemment oui! Pourtant, elle n’était pas morte depuis suffisamment longtemps pour avoir déjà oublié comment se comporter en société… à moins qu’elle ait été aussi intrusive de l’espace personnel d’autrui de son vivant, cela expliquerait une chose ou deux sur son comportement dans la mort.
Ne perdant pas le nord, il ne fallut pas une minute à la petite pour enchainer sur son dossier. Eh bha, sympa. Même pas un comment ça va? Un quoi de neuf? Un t’as vu le prix de l’essence augmente encore! Rien. Ok, c’était une qualité selon l’immortel d’être obstiné et de savoir ce qu’on veut dans la vie… ou dans la mort… mais c’était étrange comment il se sentait… utilisé. Ouais, utilisé, c’était le mot parfait pour décrire comment il se sentait là tout de suite. Elle n’avait que sa mort à la bouche cette fille, pas que c’était surprenant, mais mit au pied du mur Lip ne pouvait que constater son état de marionnette servante.
Lui, avec presque un millénaire d’histoire derrière lui, lui qui avait sauvé le monde plus de fois qu’il n’avait de doigts et d’orteils pour le compter, lui se faisait bassement utiliser par une gamine de dix-huit ans… une gamine morte qui plus est!

Impuissant devant cette situation qu’il avait acceptée en pleine connaissance de cause, le mi-démon dressa seulement les bras, pointant de bord et d’autre le comptoir où le résultat de ses classifications étranges codifiait chaque détail observé par les flics selon une méthode qui faisait plus ou moins de sens pour Philip. Plus ou moins était la clé de ce tas de pages étalées sur le bar. En gros, les flics avaient observé qu’elle était morte et que ce n’était pas de cause naturelle. Ce qui était une évidence pour lui bien qu’il ne soit pas flic, diantre il devrait peut-être le devenir!

« Le v’là ton dossier trésor, je l’ai eu tout à l’heure. »

La personne qui avait monté ce dossier s’offusquerait probablement du bordel qu’il y avait mis, mais Dieu merci, ce n’était qu’une copie. Une copie où les pages ne se suivaient plus et ou la fin était au début et vice versa. Mais si vous demandez, Lip dira qu’il y a un ordre dans son désordre, que selon ses connaissances les choses font plus de sens de cette manière. Si un sens il y avait vraiment, l’immortel n’en était pas complètement convaincu.
Des trucs apparemment sans queue ni tête, il en avait vu plus d’un dans sa longue vie et il lui arrivait souvent, même très souvent, d’arriver à mettre de la logique là où d’autre n’en percevait aucune. Néanmoins, ce coup-ci, il séchait un peu, il fallait bien l’avouer.

« C’est… pas franchement reluisant. Aucune marque, aucun signe distinctif flagrant, c’est clairement pas un vampire ou un loup-garou qu’y’a fait le coup. L’autopsie parle d’une fracture de la nuque, rien de plus. Propre et net. Je sais pas ce que t’as croisé dans cette ruelle gamine, mais ça devait pas être joli bien que discret. »

Et c’était tout?
Non, bien sûr que non. Lip ne faisait que commencer. Il était loin d’être au bout de ses ressources.


break the spell
i could fight you till the end, but i will lose you if i win so i guess i'll just keep on giving into you, like i always do, no matter how try. or maybe could it be, that you're the part of me, that's keeping me alive. how am i supposed to break this spell you've got me under...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t17-lip-cooper-half-demon-but-full-awesome http://hidingunderyourbed.forum-canada.com/t34-philip-j-cooper#91
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: les casses-têtes portent bien leur nom   Mar 22 Oct - 16:47



les casses-têtes portent bien leur nom.
ft. zéplynne & philip

Apparaître plus loin. C'était noté. Je devrais faire plus attention à l'avenir en commençant par maintenant. Laisser son espace vital à une autre personne était une notion qui malheureusement commençait à m'échapper quelque peu. D'ailleurs, cela ne me ressemblait pas vraiment. J'avais beau avoir tendance à être impatiente, me jeter sur les autres et envahir cet espace n'était pas mon habitude. Enfin, à présent je me rendais compte que ma mort m'avait pas mal changé. J'étais plus énervante et plus chiante que j'avais pu l'être... Je n'étais même plus polie, me contentant d'apparaître sans crier garde. Désespérée de moi-même, je traversais le comptoir afin de m'installer sur l'un des tabourets.

Je lui lançais une fois installée un léger sourire désolé avant qu'il n'enchaîne sur la réponse à ma question. Alors, comme ça c'était bien mon dossier. Etais-je certaine de vouloir regarder ce qu'il contenait? J'y étais obligée, je n'avais pas embarqué Philip dans mon histoire pour finalement le laisser tomber. De plus, les réponses à mes questions étaient dans ce dossier, alors il n'était pas question que je lâche l'affaire. « Super. » Commençais-je prête à me jeter dessus, mais je me stoppais net et repris mon calme. « Encore merci d'avoir accepté de m'aider. » Continuais-je sur un ton doux et des plus amical.

Je commençais à regarder chaque détail du dossier, passant rapidement sur les photos qui me donnaient légèrement mal au coeur. Après tout, se savoir morte et se voir littéralement morte étaient deux choses bien différentes. Moi qui m'était juré de ne pas vaciller à la vue de mon cadavre gisant dans une allée... Oh mon dieux. C'était complètement glauque et le pire c'était que je ne pouvais pu attendre de savoir ce qui s'était passé cette nuit-là. La mort m'avait complètement rendu folle ou quoi. Néanmoins, c'était sans doute le seul moyen pour moi de trouver la paix, alors je n'avais pas vraiment le choix et puis, faire marche arrière n'était plus une option. Reprenant mes esprits et me concentrant de nouveau, je voulus demander à Philip ce qu'il avait trouvé, mais il me devança. Instinctivement en l'écoutant déballer ce qu'il avait, je portais l'une de mes mains à mon coup. On m'avait brisé la nuque... Le genre de choses que je n'aurais jamais crus pouvoir m'arriver. J'étais certaine que si je ne pouvais encore je serais en train de pâlir de la tête au pied avant de tomber dans les vapes. « D'accord... Donc en gros, celui qui m'a fait ça, n'était pas humain? » Sans doute que non. Mais au moins, les possibilités semblaient se réduire et ce grâce à Philip.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
boo
the casper of your life
avatar : jensen ackles
messages : 611
profession : propriétaire d'un bar à démons pour le côté lucratif ;; la business familiale officielle est la protection de l'équilibre entre le bien et le mal! méchants démons beware, les Cooper brothers vous surveillent!
nature : half-demon, du sang de brachnavos et de tueuse coule dans ses veines!
dons surnaturels : immortel, agilité, force et endurance décuplées, regénération rapide
MessageSujet: Re: les casses-têtes portent bien leur nom   Ven 25 Oct - 15:30



les casses-têtes portent bien leur nom
ft. zéplynne & philip


L’espace d’un instant, Philip avait quelque peu oublié qu’il parlait d’un meurtre à la victime en question. Durant sa longue vie, il avait croisé plus d’un mort et plus d’une affaire insolite, il s’acclimatait très bien au sang, aux matières visqueuses et dégoutantes, aux cadavres, mais il en oubliait souvent que ce n’était pas tout le monde qui en avait l’habitude. Surtout pas lorsqu’il s’agissait de son propre cadavre.
Il se sentit un peu mal pour la pauvre fille qui regardait les photos de la scène de crime où elle était la vedette, mais son sentiment de culpabilité s’effaça d’un mouvement de tête. Il la secoua pour chasser ce blâme qu’il ressentait quelques secondes après que le bon sens lui ait rappelé qu’il l’avait prévenue. Il lui avait dit de ne pas courir derrière cette histoire, qu’elle n’en tirerait principalement que souffrance. Elle n’avait pas voulu écouter, eh bien maintenant elle était confrontée à son propre cadavre, tant pis pour elle. Ce n’était pas comme si Lip l’avait forcée… c’était même plutôt l’inverse en réalité!

« C’est pas impossible. »

L’idée qu’un humain ait brisé une nuque sans laisser aucune trace exploitable pour la police scientifique le laissait septique. Mais il avait appris avec les années qu’une personne déterminée pouvait faire beaucoup de choses qu’on croyait impossible au départ.

« Je doute que ce soit humain, mais j’écarte pas non plus la possibilité. »

Une invocation particulière peut-être. Un zigoto qui a vendu son âme pour il ne savait quelle connerie qui lui permettait de tuer des jeunes filles dans les ruelles de la ville.

« Ce que je sais par contre, c’est que c’est un mode opératoire particulier. Peu importe qui ou quoi a fait ça, c’était probablement pas la première ou la dernière fois. »

Forcément, que ce soit en ville ou ailleurs dans l’état, voir même dans le pays, le coupable n’en était pas à son premier meurtre ni même son dernier. C’était trop net, trop parfait pour n’être qu’un seul coup d’éclat. Il n’y avait qu’un besoin viscéral de tuer pour en arriver là. Un besoin qui ne faisait que grandir de victime en victime. Philip connaissait les tueurs, comment ils fonctionnaient. Vampires, loups-garous, démons de toutes espèces et même chez l’homme, le goût du sang n’était jamais apaisé. Il était dans les gènes, une drogue, une soif primale qu’il fallait étancher bien plus d’une fois.

« Je vais faire une recherche ou deux, avoir une petite conversation avec des connaissances si ça mène à rien. »

En gros, secouer le cocotier et voir ce qu’il en tomberait. Il espérait seulement que le phénomène se soit répété en ville. Agrandir la recherche à l’état ou au pays allait être long et chiant… très chiant…


break the spell
i could fight you till the end, but i will lose you if i win so i guess i'll just keep on giving into you, like i always do, no matter how try. or maybe could it be, that you're the part of me, that's keeping me alive. how am i supposed to break this spell you've got me under...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t17-lip-cooper-half-demon-but-full-awesome http://hidingunderyourbed.forum-canada.com/t34-philip-j-cooper#91
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: les casses-têtes portent bien leur nom   Sam 26 Oct - 13:46



les casses-têtes portent bien leur nom.
ft. zéplynne & philip

A aucun moment je m'étais doutée que j'aurais autant de mal à me faire à ma situation et encore moins dans le cas présent. J'avais fini à apprendre à "vivre" comme je l'étais à présent, mais en avoir la preuve sous mes yeux me projetaient la vérité en pleins dans la face. Regarder les photos de son cadavre gisant sur le sol n'était pas du tout la même chose que lorsqu'on regardait une série policière avec des corps à tous les coins de rues. Tout semblait bien plus réelle, sans doute trop à mon goût. Hélas, je ne pouvais pas faire marche arrière à présent. J'avais embarqué Philip avec moi et maintenant que j'avais mis un pied dedans, je devais aller jusqu'au bout. De plus, mon ami m'avait bien prévenue des possibles conséquences que la découverte des origines de ma mort pourraient provoquer. Je ne l'avais pas écouté et à présent, je devais assumer.

Cependant, ma curiosité était toujours au plus haut niveau surtout si celui qui m'avait fait cela n'était pas humain. Depuis ma mort, j'avais appris l'existence d'un tout autre monde. Un monde de mystères et de magie. Loin des contes de fée, un monde de vampires, de sorciers... Si l'un d'eux était la cause de ma condition, étrangement j'aurais bien moins de mal à accepter cette réalité. Néanmoins, Philip ne voulait pas écarter cette option qui me paraissait des plus horribles et pourtant non pas des moins réalistes. Après tout, le monde regorgeait de véritable cinglés, non?

J'écoutais attentivement les découvertes et les conclusions de mon ami. Je pouvais constater, une fois de plus, que j'avais fait le bon choix en lui demandant de l'aide. Il semblait déjà avoir fait une bonne dose d'affaire digne des films policiers avant de tomber sur mon cas. Un léger sourire se dessina sur mes lèvres, dans ma rêverie. Il était comme Sherlock Holmes ! Rapidement, mon sourire s'effaça. On était en train de parler de ma mort, alors sourire n'était absolument pas la meilleure attitude à adopter. Je préférais me re-concentrer sur ce que me disait le demi-démon. C'était évident que mon dossier ne contenait pas tout, mais uniquement les bases de l'enquête, sinon la police aurait trouvé le coupable. « Pourrais-je aider? » Demandais-je curieuse et pleine de bons sentiments. Il avait peut-être accepté de m'aider, mais en aucun cas de faire tout le travail.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
boo
the casper of your life
avatar : jensen ackles
messages : 611
profession : propriétaire d'un bar à démons pour le côté lucratif ;; la business familiale officielle est la protection de l'équilibre entre le bien et le mal! méchants démons beware, les Cooper brothers vous surveillent!
nature : half-demon, du sang de brachnavos et de tueuse coule dans ses veines!
dons surnaturels : immortel, agilité, force et endurance décuplées, regénération rapide
MessageSujet: Re: les casses-têtes portent bien leur nom   Lun 4 Nov - 17:40



les casses-têtes portent bien leur nom
ft. zéplynne & philip


De l’aide. C’était quelque peu inattendu. Quel genre d’aide pouvait bien procurer un fantôme? Les esprits que Lip avait connus étaient plutôt du genre à nuire à apporter leur aide en réalité. Cette nouvelle notion était un brin surprenante, mais elle plaisait néanmoins à l’immortel. Elle ne comptait pas le laisser se taper tout le boulot tout seul, c’était tout à son honneur… Du moins si on ne considère pas son agaçant comportement lorsqu’elle était venue lui demander son aide pour enquêter sur les circonstances mystérieuses entourant sa mort.
Mais, encore une fois, quel genre d’aide un fantôme pourrait apporter? Elle ne pouvait pas naviguer sur le web ou aller fouiller dans les archives des journaux. Elle pouvait lire ce qu’elle avait devant elle, certes, mais quelqu’un devrait le mettre devant elle en premier lieu et il avait l’impression que cette partie du boulot allait être pour sa pomme.
Manquer cruellement de considération, il l’aurait fait remarqué sans mâcher ses mots mais… Non, il manquait de considération, il aurait très bien pu. La seule raison qui le retenait c’était la même qui l’avait fait craquer et accepter de l’aider, les damnés puppy-eyes!
Une arme puissante beaucoup trop utilisées par les femmes afin que les hommes soient soumis à leurs volontés et elles s’en servaient souvent sans même s’en rendre compte, c’était bien le plus tragique et écœurant de l’histoire!

« Hum, ouais, bien sûr. Tu ferais quoi? »

Il avait plutôt opté pour une ignorance feinte et parfaitement calculée. Avec du bol elle réaliserait elle-même que ses actions étaient limitées et il n’aurait pas besoin de casser son rêve. Non pas que ça l’empêcherait de dormir s’il venait qu’à devoir le faire, mais pourquoi se compliquer la vie? Lip avait déjà compris il y a longtemps qu’elle était bien capable de se compliquer toute seule.

« J’peux bien te filer des gens à voir, mais ils sont pas d’un naturel très bavard. »

Certains de ses informateurs l’étaient uniquement parce que le mi-démon avait la chance de pouvoir vivre la vie de plus d’un homme. La confiance, chez certains, ne s’acquière pas d’un battement de cil, ni même de dix ou vingt ans, non avec quelques-uns, on parlait plutôt d’un demi-siècle, voir même plus. Lip n’avait pas envie de gâcher tant de travail à avoir des oreilles de confiance pour trainer à la grandeur du globe juste pour un petit meurtre à élucider. C’était assurément la seule chose qui importait à fantômette, mais concernant l’immortel il s’agissait plutôt des ligues mineures, il n’avait certainement pas besoin de pousser la recherche aussi loin avant de trouver des réponses. S’il avait pu empêcher la fin du monde pendant neuf-cents ans, il pouvait très bien trouver ce meurtrier d’adolescentes aussi surnaturel pouvait-il être!


break the spell
i could fight you till the end, but i will lose you if i win so i guess i'll just keep on giving into you, like i always do, no matter how try. or maybe could it be, that you're the part of me, that's keeping me alive. how am i supposed to break this spell you've got me under...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t17-lip-cooper-half-demon-but-full-awesome http://hidingunderyourbed.forum-canada.com/t34-philip-j-cooper#91
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: les casses-têtes portent bien leur nom   Mer 6 Nov - 13:32



les casses-têtes portent bien leur nom.
ft. zéplynne & philip

L'envie d'aider était quelque chose d'assez important chez moi. Je n'étais pas du genre égoïste et sur ce point-là je n'avais pas changé à ma mort. De plus, j'avais pour principe de mettre mon nez un peu n'importe tout, alors si je pouvais mettre cela à profit, je pouvais me rendre utile. De toute façon, ce n'était pas comme si j'avais demandé à Philip de se coller absolument tout le travail. La différence entre demander de l'aide et se trouver un larbin était subtile, mais pour ma part, je la voyais très bien. N'oublions pas non plus que mon coéquipier, comme je le nommais parfois, n'avait pas bien d'autres occupations et ma mort ainsi que ces circonstances étaient le dernier de ses soucis. Alors, si je pouvais l'aider d'une façon ou d'une autre, je le ferais avec plaisirs. Hélas, mes ressources et mon champ d'action était quelque peu réduit, mais je pouvais bien en faire un minimum. Hanter des personnes, espionner ou même questionner. Philip lui avait l'air de penser que je serais plus un poids qu'autre chose. Enfin, c'était ce que sa réponse me laissait paraître. Il était vrai, que je pouvais faire moins de choses que lorsque j'étais encore en vie, mais ma détermination ne flancherait pas. S'il le fallait, je m'entraînerais même à toucher des choses. Après tout, ce n'était pas comme si je n'arrivais pas à déplacer des petits objets, je le faisais tout le temps.

Je me plongeais en pleine réflexion. En quoi pouvais-je concrètement me rendre utile? C'était une bonne question à laquelle je devais rapidement trouver une réponse. Cela dit, il semblerait que Philip trouva cette dernière pour moi. Des interrogatoires? Parfait. Mais, qui pouvait-il me demander d'aller voir? Des démons? Des vampires? Des sorcières? Des hommes des plus banals? Tout cela me rendait d'autant plus curieuse que la raison qui pouvait me pousser à aller questionner ces personnes. Philip me défiait sur ce coup-là. Des personnes difficiles à faire parler? Peut-être que les hanter suffira... Qui sait, peut-être qu'ils disent des choses passionnantes durant leur sommeil...  « Je vais réussir. » Lançais-je sans doute bien trop sûr de moi. Néanmoins, il était hors de question de lâcher l'affaire et s'ils ne voulaient pas avoir un fantôme sur les bras...  « Du moment que je peux aider. » Continuais-je pleine de détermination.  


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
boo
the casper of your life
avatar : jensen ackles
messages : 611
profession : propriétaire d'un bar à démons pour le côté lucratif ;; la business familiale officielle est la protection de l'équilibre entre le bien et le mal! méchants démons beware, les Cooper brothers vous surveillent!
nature : half-demon, du sang de brachnavos et de tueuse coule dans ses veines!
dons surnaturels : immortel, agilité, force et endurance décuplées, regénération rapide
MessageSujet: Re: les casses-têtes portent bien leur nom   Ven 8 Nov - 15:06



les casses-têtes portent bien leur nom
ft. zéplynne & philip


La détermination. Aussi chiante cet ectoplasme pouvait être, il fallait tout de même lui donner qu’elle était entêtée et, une chance pour elle, c’était un trait que l’immortel aimait bien. Résolu lui-même, abandonner n’était pas dans son vocabulaire pas plus qu’il semblait appartenir à celui de fantômette.
Quelque part, c’était encourageant. Il avait un peu plus le sentiment de ne pas perdre son temps. Pas que celui-ci était particulièrement précieux, du temps il en avait plus qu’il n’en fallait à quiconque pour accomplir tout ce qu’on pouvait souhaiter et plus encore, mais cette sensation d’apporter son aide à quelqu’un pour qui ça signifiait réellement quelque chose était bienvenue. Il avait sauvé le monde, l’avait prévenu de sa fin, des dizaines de fois, combien de merci? Sensiblement aucun, il va sans dire. Personne ou à peu près, avait même conscience de ce qu’il avait fait et continuerait de faire, pas même fantômette ne devait s’en douter. Que lui et son frère pour se serrer mutuellement les coudes à perpétuité.
Alors oui, être reconnu pour son travail, même si  découvrir le meurtrier de la gamine n’avait rien à voir avec sauver le monde, ça avait ce petit côté chaleureux qu’il n’avait pas connu souvent au courant des siècles passés.

« Ok. J’imagine que si tu leur dis que c’est de ma part, ils seront plus coopératifs. »

Pour certains. D’autres pourraient être offensés que Philip envoie un larbin à sa place pour cueillir ses informations. Si seulement ils savaient qui était le larbin de qui en réalité! Mais peu importe, il fallait avant tout trouver une piste, non? Précisément.
Alors le démon s’empara d’une serviette en papier et d’un stylo qui trainait pas loin de la caisse. Il y nota quelques noms avec l’endroit où trouver ces charmantes personnes. Bien sûr, il avait pris soin de ne lister que ceux qu’il estimait avoir le potentiel de livrer des infos viables à la gamine.

Son premier réflexe, une fois les noms inscrits, fut de tendre la serviette en papier à fantômette avant de se rappeler qu’elle ne pourrait même pas se saisir de cette fichue liste. Se passant de commentaire, roulant les yeux, exaspérer par sa propre bêtise, Lip posa la serviette devant elle.

« Mémorise ce que tu peux, si t’oublies, je laisserai trainer dans le coin t’auras qu’à revenir. »

Et elle reviendrait. Il n’avait pas besoin qu’elle le certifie pour être en assuré. S’il y avait un surnom à lui filer autre que fantômette, ce serait bulldog, celle qui ne desserre jamais les dents une fois sa prise en gueule.


break the spell
i could fight you till the end, but i will lose you if i win so i guess i'll just keep on giving into you, like i always do, no matter how try. or maybe could it be, that you're the part of me, that's keeping me alive. how am i supposed to break this spell you've got me under...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t17-lip-cooper-half-demon-but-full-awesome http://hidingunderyourbed.forum-canada.com/t34-philip-j-cooper#91
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: les casses-têtes portent bien leur nom   Jeu 21 Nov - 19:37



les casses-têtes portent bien leur nom.
ft. zéplynne & philip

J'acquiesçais la réponse de Philip d'un hochement de la tête ornée d'un sourire éclatant qui reflétait parfaitement ma détermination. J'aimais penser que je ne serais pas une pièce dans le décors durant cette enquête. Je voulais y participer activement et encore moins laissé mon nouvel ami faire absolument tout le travail. J'étais un minimum responsable et je savais bien faire la différence entre aider et donner une corvée. J'avais demandé de l'aide à Philip pour l'enquête de ma mort, j'étais loin du fait de lui refiler une corvée ingrate... Bon, je devais sans doute me résigner au fait que sur ce cas-là, j'étais quelque peu égoïste et je ne voulais pas aggraver les choses. Je l'avais en quelque sorte obligé à m'aider afin d'accomplir cette découverte, alors je ne pouvais lui imposer la totalité du travail en plus.

Déterminée à bien travailler et à faire ma part, je regardais avec attention ce que le barman notait sur une serviette qui se trouvait à sa portée. Des noms et des lieux d'après ce que je pouvais comprendre en le lisant à l'envers. Je me figeais quelques instants lorsque Philip tentait de me tendre la serviette. Un premier réflexe tout à fait banal que je connaissais particulièrement souvent quand j'étais en compagnie de Sean. Il oubliait à plusieurs reprises que je n'étais pas vraiment tangible. J'esquissais un léger sourire avant que Lip ne dépose le papier devant moi. « D'accord, merci. » Prononçais-je paisiblement en tentant de mémoriser le tout. Une action assez facile pour moi qui avait tendance à retenir presque tout. J'avais une bonne mémoire et elle allait enfin me servir depuis ma mort.

« Je vais te laisser alors. » Continuais-je après plusieurs minutes. « Bonne journée. » Finissais-je avant de disparaître et de m'élancer dans les rues de la ville.


THE END



Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
❝ Contenu sponsorisé ❞
MessageSujet: Re: les casses-têtes portent bien leur nom   

Revenir en haut Aller en bas
 

les casses-têtes portent bien leur nom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
what's hiding under your bed ::  :: les archives :: les sujets terminés-