Partagez | 
 

 Casper and Human

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Casper and Human   Dim 24 Nov - 20:06



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander


Ensoleillée bien que totalement ennuyante, voilà comment s'annonçait ma journée. Je soupirais à l'avance, me demandant ce que je pouvais bien faire de ma journée. Installée sur l'un des bancs du parc complètement désert, sous la lumière du soleil levant, j'étais complètement plongée dans mes pensées. Je ne voulais pas harceler mon ami Philip, Heabin était débordé et je ne voulais pas le déranger pour faire je ne sais quoi... Je n'avais pas spécialement envie de hanter qui-que ce soit. Je n'avais pas vraiment la motivation de faire peur ou bien encore de surprendre. Je soupirais de nouveau. Je pouvais bien rester immobile sur ce banc durant toute la journée à venir, mais cela ne m'enchantait pas plus que cela. Je pouvais peut-être interroger les personnes dont Philip m'avait donné le nom, hélas, il semblait absents pour la plupart... Une journée des plus ennuyeuses m'attendaient et cela me semblait certain en ce qui semblait être une fraîche matinée.

Le regard vide, je constatais que le parc se remplissait peu à peu. Je sursautais soudainement lorsque quelqu'un s'installait là où je m'étais posée. Ne supportant pas la sensation d'une personne me traversant, je me levais rapidement et m'élançais hors du parc. Je tentais en même temps de ne pas me faire traverser une fois de plus. Je posais mon regard, toujours vide, un peu partout en me demandant une fois de plus ce que j'allais bien pouvoir faire de ma journée. Je marchais sans but, sans idée précises, sans plans pour les heures à venir. J'avais pensé à diverses occupations, mais aucunes m'intéressaient réellement. Entre cinéma et hanter un être vivant.

J'errais depuis une dizaine de minutes lorsque je remarquais finalement que je m'étais écartée de la ville. A présent près des marécages, je pouvais ressentir quelque chose d'étrange, un peu comme si on essayait de m'attirer dans cette direction. Je me laissais guider, sans me douter de ce qu'il pouvait y avoir au bout du chemin. Je pensais faire une découverte, passer le temps. Rien de bien grave pouvait m'arriver... Enfin, c'était ce que je pensais jusqu'à ce que je vois cet amas d'esprit autour d'une simple cabane. Ils avaient sans doute été amené ici tout comme moi, par cette étrange sensation. Tous étaient figés comme s'ils attendaient que le train passe ou quelque chose du même style. Un tableau des plus bizarre. Néanmoins, c'était la cabane qui attisait davantage ma curiosité. Pourquoi semblait-il si important pour les esprits tels que moi.

Je détaillais chaque fantôme qui entourait la bâtisse un à un, avant de retourner mon regard vers le bâtiment. Je ne comprenais pas pourquoi personne n'osait entrer à l'intérieur. Roulant des yeux, je traversais la porte et me stoppais net une fois rentré. Quelqu'un vivait la-dedans ou quoi? On se serait crue dans une pièce digne des enquêtes policières. Il y avait des cartes un peu partout et des matériaux divers. Des instruments de pêche entre autre, mais aussi de vieux outils. Je regardais absolument chaque carnet ouvert, tentant de lire ce qui était à l'intérieur. Des pâtes de mouches et tout plein d'autre truc que je pouvais pas comprendre.

Plongée dans ma lecture, je fus particulièrement surprise en attendant la porte se refermer derrière moi. Certainement sous le choc ou bien encore la surprise, je me retournais. Un jeune garçon, brun, se tenait là et me détaillait de haut en bas. J'avais l'impression qu'il pouvait me voir... M'étais-je rendus visible sans le vouloir? Le contrôle m'avait-il échappé avec la surprise? Zut... « Bonjour. » Prononçais-je tout bas afin de vérifier que la garçon pouvait bien me voir.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Casper and Human   Ven 29 Nov - 21:18



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander


Un simple bonjour. Bien trop préoccupé par cette présence pour y répondre. Mon regard ne lâchait rien, il parcourait cette fille des pieds à la tête. La pénombre dominait dans cette pièce, les fenêtres crasseuses ne laissaient guère de place à la lumière et l'humidité sentait à plein nez. Et ce froid, j'avais oublié ce froid qui persistait en cet endroit. Mais tous ça n'avait aucune importance à côté de cette présence. Immobile, là, au travers des souvenirs. Mes souvenirs.

Cela remonte à un an, peut-être un peu plus, quelques mois avant que l'on m'interne. Cet endroit a été mon territoire en quelque sorte, un endroit où je pouvais penser librement sans avoir quelqu'un pour me contredire. C'était mon défouloir, ma résidence secondaire. Une vieille cabane de pêcheur isolée dans les marécages. Personne n'y était encore venu, personne ne l'avait encore trouvé, jusqu'à présent. Au moment même où je m'apprêtais à effacer mes traces...les traces d'un autre moi.

Je n'avais qu'à poser mon regard sur ce mur où des centaines de morceaux de papiers s'empilaient pour me rappeler ces journées entières où je me prêtais d'étranges compétences. Et cette carte posée sur l'établi, et cette faucille...je me rappelais de tous ces moments passés ici, mais cette fois, je n'étais plus aussi sûr, plus aussi certain, je possédais un autre regard. Celui d'un simple humain. Enfin, je crois.

Un bidon d'essence se balançait au bout de mon bras droit, dans ma poche un briquet. Cela n'avait pas été une décision aussi simple qu'il n'y paraît. Après tout, ce n'était que des preuves de folie, sans aucune importance, non ? J'aurais aimé en être aussi persuadé. Pourtant, je devais le faire. Enfin, je crois.

Je remarquais alors les carnets ouverts, avoisinant quelques bouteilles vides et un vieux fusil poussiéreux. Des carnets, il y en avait quatre, dont un inachevé à la vingtième page...comme si le temps avait manqué pour poursuivre le reste d'un long et inépuisable récit. J'ignorais si moi-même je parviendrais à relire le contenu de cette démence tracée sur le papier.

- Je voudrais savoir ce que vous faîtes ici...mais avant, dîtes-moi si vous avez compris quelque chose à cet endroit. Je lui demandais de mon ton le plus neutre. Je déposais alors le bidon sur le sol, un vulgaire parquet poussiéreux et grinçant, mon regard ne lâchant rien de cette étrangère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Casper and Human   Lun 2 Déc - 15:08



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander

Bonjour. C'était tout ce que j'avais trouvé à dire dans la situation actuelle. Une situation pour le moins surprenante. J'avais jusqu'à présent maîtrisé à la perfection mes apparitions et mes disparitions devant les êtres humains, devant les êtres qui m'entouraient. Cependant, aussi surprenant soit-il, en ce moment même quelque chose clochait. Etais-je visible ou non pour le jeune inconnu qui se tenait devant moi? C'était la question à laquelle je m'efforçais de répondre avec cette brève salutation. Un seul et unique mot pour savoir si le contrôle m'avait échappé.

Un long silence s'abattu dans la pièce poussiéreuse. Nous restions tous deux immobiles, nous regardant fixement l'un et l'autre. Je me demandais quelle réaction je devais avoir... Devais-je rester fixe en attendant une réponse de sa part? M'enfuir pendant qu'il était en temps? Je me demandais aussi si fuir était utile... Après tout, s'il ne me voyait pas, je pouvais agir en toute tranquillité... Enfin c'était ce que je pensais avant de voir ce que le jeune homme tenait dans sa main. De toute évidence, il souhaitait brûler cet endroit. Pourquoi? Il existait sans doute plusieurs raisons dont je ne connaîtrais jamais la nature. Je devais avant tout partir d'ici.

Je me préparais à traverser le mur le plus proche quand l'homme, qui se tenait devant la porte, prit enfin la parole. Je restais figée un instant, surprise. « Vous pouvez me voir... » Soufflais-je tout autant surprise. Je ne comprenais pas pourquoi il me posait autant de questions. Il devait connaitre ce lieu davantage que moi pour vouloir le brûler, alors pourquoi me demander cela. Je jetais de nouveau un coup d'oeil autour de moi tendant de trouver une réponse à la question qu'on se posait tous les deux. « Je ne sais pas vraiment... L'oeuvre d'une personne étrange... Peut-être un sorcier. » Répondis-je sans même me demander si l'inconnu connaissait l'existence du monde magique et surnaturel auquel j'appartenais à présent.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Casper and Human   Mar 3 Déc - 21:32



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander


Si je pouvais la voir ? Cela me semblait évident, sinon comment aurais-je pu m'apercevoir de sa présence ? Par contre, la raison de sa présence n'était pas aussi évidente. A vrai dire, j'ignorais ce qu'elle venait faire ici. Ce n'était pas vraiment le genre d'endroit qui attirait les visiteurs, il n'y avait rien à voir ici, ni même à entendre.

- Un sorcier ? Je répétais, curieux, osant m'amuser brièvement de cette réponse. Une hypothèse bien étrange, une hypothèse qui n'avait pas peur du ridicule, ou plutôt était-ce cette fille qui n'avait pas peur du ridicule. En tout cas, s'était surprenant d'entendre une telle idée. Quoi qu'il ne fallait pas oublié que nous vivions en Nouvelle Orléans, l'une des ces régions où le vaudou a été une activité fort réputé sur plusieurs générations d'habitant. La Nouvelle Orléans, une terre aux sorcières si l'on en croit les légendes. Alors, l'idée de cette fille, pas si bête que cela. Mais ce n'est pas pour autant qu'elle avait raison. Si ils existent...pourquoi pas. J'ajoutais en flânant vers le mur de paperasse, pour au final cotoyer d'un peu plus près l'établi. Mon regard parcourait toutes les choses posées. De la carte jusqu'aux carnets en passant par le vieux fusil.

J'hésitais un instant à me replonger dans ces carnets, je craignais – rien qu'à l'ouverture d'un d'entre eux – replonger dans ces croyances folles, reprendre goût à toutes ces choses. Il ne fallait pas faire marchine arrière. Alors, finalement, peu importe que l'on découvre cet endroit. Peu importe ce que cette personne aurait pu voir, comprendre, ou bien s'imaginer...car aujourd'hui, tout ça allait partir en fumé. C'est comme ça qu'on avance dans ce monde, en tirant un trait sur le passé.

- Il faut une sacré volonté pour venir se ballader dans les marais...

Une sacré volonté, s'était peu dire. Ce n'était pas le genre d'endroit où le gens aimaient se ballader habituellement. Bien que quelques coins aient un certain charme. Mais entre les serpents, les crocodiles, autant savoir où l'on mettait les pieds lorsque l'on décidait de s'aventurer là-dedans.
A croire qu'elle avait emprunté un chemin pavée pour venir jusqu'ici. Même ces chaussures semblaient avoir échappé aux sols humide, que dis-je, boueux des marais. Les sols les plus traitre de cette région car à tout moment, il pouvait se réveler être qu'une simple nappe d'eau recouverte d'une fine pelicule de terre et de mousse. Moi-même, depuis le temps, je ne parvenais jamais à sauver mes baskets de la noyade, et cela autant pour l'aller que pour le retour.

- ...Vous chassez le crocodile peut-être.

Bien évidemment, je me doutais bien qu'elle n'était pas ici pour chasser quoi que ce soit. Le hasard peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Casper and Human   Mer 4 Déc - 11:46



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander

Je me rendis compte, hélas, trop tard que ma réponse à sa question pouvait sembler des plus stupides pour un simple être humain. La plupart des êtres vivants ne faisant pas partis du monde surnaturel ne croyait pas en son existence et pour sûr, ils pensaient que cela sortait des contes de fées et autres légendes. Il n'était ainsi pas surprenant de la réponse du jeune homme qui se tenait en face de moi. « C'est évident... » Soufflais-je à la seconde remarque de l'inconnu. S'il existait. Moi, j'étais certaine de leur existence pour en avoir une comme meilleure amie. Yaya, ma Wendy en sommes. D'ailleurs, maintenant que j'y pensais, je n'avais jamais connu de mauvais sorcier. Peut-être de nouveau sorcier qui n'avait pas encore découvert la totalité de leur potentiel, mais en aucun cas des sorciers qui avaient choisis le côté obscure de la force... Je riais légèrement intérieurement à cette pensée qui sortait quelque peu du contexte dans lequel je me trouvais.

Reportant mon intention sur l'inconnu qui tenait de l'essence à la main, je m'écartais légèrement de lui lorsqu'il détaillait le mur, puis jetais un bref coup d'oeil sur les carnets qui m'avaient tant intrigué. Il ne connaissait aucunement l'existence des fantômes sinon, il aurait réagis différemment, j'en étais certaine. Il était donc préférable pour moi rester à quelques pas de lui. Hélas, cela ne suffirait sans doute pas...

« Oui, il en faut, c'est le moins qu'on puisse dire. » Lançais-je à sa remarque sur la volonté qu'il fallait pour entrer dans les marais de la Nouvelle-Orléans. Pour ma part, je ne préférais  pas y mettre les pieds, enfin pas volontairement. Je me demandais toujours comme j'en étais arrivée là. J'étais à la base partit pour une petite balade tranquille pour finalement me retrouver dans cette cabane des plus étrange. Une énigme à elle toute seule que ce soit de l'intérieur ou bien encore de l'extérieur. Les fantômes qui entouraient les lieux ou bien encore les notes tout comme les cartes sur les murs.

J'étouffais un léger rire à sa réflexion sur ma présence. Chasser le crocodile? Cela aurait sans doute été une activité des plus intéressantes pour un esprit. Je doutais par ailleurs que l'animal aurait provoqué chez moi une quelconque frayeur. Après tout, aurait-il pu me faire mal? J'en doutais fortement. « Je ne suis pas fan des crocodiles... » Répondis-je en toute simplicité. Cela dit, je me voyais mal dire que je faisais juste une petite promenade et que j'avais été intrigué par les fantômes qui entouraient ce lieu... « Disons que je suis tombée ici par hasard. » Ajoutais-je avant de lui retourner la question. « Et vous? Vous prévoyez un barbecue? » Répliquais-je en jetant un rapide coup d'oeil au bidon d'ecens.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Casper and Human   Mer 4 Déc - 17:22



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander


Le hasard, peut-être la seule chose qui puisse mener à un endroit que l'on ignore. Enfin, je crois. Pour ma part, peut-être que le hasard m'avait aussi mené jusqu'ici à l'époque, à vrai dire, je ne m'en souviens plus vraiment. Certains détails de mes souvenirs me paraissent assez troubles. Mais, ce n'est plus important à présent. Je me concentrais de nouveau lorsqu'elle me retourne la question, usant de la même manière. A nouveau pensif, j'esquissais un bref sourire en quoi, mon regard semblant se perdre sur l'établi.

- Observatrice... J'échappais avant de reposer mon attention sur cette fille. Un barbecue, c'était assez bien imagé, sauf qu'il n'y aurait rien à manger, ni même à boire. Je n'avais encore jamais fait une chose pareil, mais l'idée m'était venu comme ça, le feu me semblait la seule chose efficace pour détruire définitivement cet endroit. J'ai donc à nouveau saisi le bidon d'essence pour le posé sur l'établi. Retirant le bouchon, l'odeur de l'essence me sautait au narine. Ce n'était pas une odeur désagréable, mais pas pour autant que je m'en ferais un parfum. Je suis là pour aider une personne. J'ajoutais en m'avançant vers le mur de paperasse, le bidon en main.

- La personne qui a...prit possession de cet endroit, n'était pas un sorcier. Je racontais, observant ce mur. Des centaines de notes. A vrai dire, il était tout aussi humain que vous et moi...sauf, qu'il était persuadé du contraire. Je m'apprêtais à arroser le mur d'essence, lorsque je me suis soudainement arrêté dans mon geste, laissant mon acte en suspent quelques instants avant d'imbiber – finalement – ce mur d'essence. La pièce s'imprégnait de l'odeur. Une odeur pouvait devenir entêtante à la longue. Une fois le mur suffisament aspergé, je me suis posé quelques instants prés d'un vieux tonneau refermant je ne sais trop quoi. Une vieille lampe à huile occupait le dessus.

- Vous y croyez vous...au sorcier. Je lui ai dit en me retournant, la lampe à huile entre les mains. Y a pas de mal à y croire. Peut-être même que c'est pour ça que vous êtes venu dans les marais...on raconte que nombreux de ces sorciers vivaient aux travers ces marécages. Je poursuivais en observant attentivement le dessous de la lampe. Êtes-vous l'un des ces visiteurs en recherche de...mystère ? Après tout, vous êtes venu dans les marais pour quelque chose à la base...non ? Si ce n'est pas pour les crocodiles.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Casper and Human   Ven 6 Déc - 10:48



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander

Le mot qui lui échappait me concernant m'étonna quelque peu. Observatrice? Oui, je l'étais. En même temps, il s'agissait d'une qualité des plus importantes lorsque comme moi, une personne était passionnée d'art. Enfin, personnellement, j'étais persuadée que c'était un point important pour cette discipline. Mais, je n'avais aucun moyen de prouver que tout le monde voyait cette qualité de la même manière que moi. De plus, honnêtement, je doutais qu'elle me soit aussi utile qu'auparavant. Je ne pouvais plus tenir un crayon assez longtemps pour dessiner quelque chose et même si cela avait été le cas, ma concentration serait d'autant plus sur le fait d'être tangible que celui de mon art.

Enfin, mettant tout cela de côté, je reportais mon attention sur le jeune homme qui tenait toujours son bidon d'essence à la main. Un objet qui ne me rassurait pas du tout de par l'élément qu'il créait. Le feu. Autrefois mon élément de prédilection de par mon signe astrologique, il était à présent devenue mon ennemi. Après tout, pour faire disparaître un esprit tel que moi, ne fallait-il pas brûler ses ossements? Il m'arrivait pas conséquent de devenir nerveuse à l'idée de m'approcher d'une quelconque source de chaleur. La fraîcheur et le touché glaciale des fantômes me semblaient presque aussi rassurant que pouvait être la chaleur d'une étreinte amicale de mon vivant.

Tentant néanmoins de masquer ma peur face à cette vision, je fus surprise de la raison qui avait amené l'inconnu à se tenir ici, dans cette vieille cabane. Il disait venir aider quelqu'un, mais qui? Il n'y avait aucun être vivant hormis lui dans les environs. Venait-il aidé une personne loin d'ici? Une personne dont le problème majeur se résumait à ce lieu? Où alors, une autre idée complètement stupide me venait à l'esprit... Et si, tout cela était le fruit de cet inconnu justement. Et si, il voulait effacer des années de folie. Et si, il voulait abandonner l'apprentissage de force supérieur. De multiples suppositions toutes aussi stupides les une que les autres. Après tout, je n'avais aucune preuve et de toute évidence, cela n'allait pas arriver de si tôt comme il comptait tout brûler. Je n'avais pas trop le choix du coup, je devais poser la question... « De qui s'agit-il? » Demandais-je quelque peu curieuse en m'installant devant la porte si besoin était. Je devais me montrer prudente, je n'avais pas vraiment le choix, surtout quand le jeune homme commençait à mettre son plan a exécution.

J'écoutais ses paroles, curieuse, surprise et méfiante. Pouvais-je réellement lui exposer le fond de mes pensées? Lui dire que je savais que son monde qui lui était encore inconnu existait vraiment? Avais-je le droit de lui retirer de force ce côté de ''normalité'' dans sa vie? Je savais pertinemment à quel point il était dur de mettre un pied dans ce monde fantastique et je regrette le prix que j'ai dû payer pour y arriver. Je n'étais même pas volontaire. Je vivais tranquillement ma vie de petite humaine naïve, sans doute trop naïve. J'aurais sans doute dû me rendre compte plus tôt de la dureté de la vie. La mienne a été le prix fort que j'avais dû payer et ce contre mon grès. Hélas, je ne pouvais revenir en arrière et à présent, je me demandais si tel serait mon souhait. De ma mort, j'ai pu faire de nombreuses rencontres formidables ou non, la question n'est pas là.

« Je me baladais sans trop savoir où me rendre. » Répondis-je en toute honnêteté. C'était vrai, je n'avais pas comme but de me rendre dans les marais et je n'y aurais sans doute jamais mis les pieds volontairement. « Mais, il est vrai que ce mystère est des plus intriguant. » Enchaînais-je, curieuse de ce que je pourrais trouver si j'avais davantage de temps et de ressources. Je tentais de garder mon calme, malgré le fait que je sache ce que le brun en face de moi s'apprêtait à faire.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Casper and Human   Lun 9 Déc - 23:02



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander


Je remarquais sa migration vers la porte, et esquissa un bref et discret sourire en coin. Qui était-il ? Bonne question, mais je devais y réfléchir cependant avant de lui servir une réponse. En attendant, je devais m'occuper du reste de cette cabane. Alors, je m'approchais de l'établi pour l'arroser d'essence, tout comme je l'avais fait avec le mur. J'écoutais entre temps l'inconnue. Elle se baladait 'sans trop savoir où' se rendre. Ça arrive parfois. Alors j'acquièce en haussant légèrement la tête, avant de me concentrer à nouveau sur le flux d'essence.

- Y a rien de mystérieux là-dedans...
Peut-être parce que je connaissais le fin mot de l'histoire. Je savais que tout ça n'était qu'un amas de folie, un lieu qu'il fallait détruire, car son existence n'avait aucun intérêt. J'ai donc terminé le bidon d'essence en traçant une derrière ligne jusque la porte, prenant soin de ne pas éclabousser les pieds de l'inconnue.
- ... croyez-moi. J'ajoutais en balançant le bidon à travers la pièce avant de sortir mon briquet. Je l'avais trouvé dans un des tiroirs de la commode du salon, il n'avait jamais servi depuis que mon grand-père l'avait légué à mon père. Personne ne fumait à la maison. J'allumais le briquet, observant la flamme scintiller au sommet.

Alors s'était aussi simple que cela de 'tourner la page'. Un peu d'essence, un briquet et hop ! Tout s'efface. Si seulement. Je le souhaitais. Cet endroit n'avait aucune utilité, à part peut-être de me garder un peu plus captif de ma folie. Mes parents pourraient être fier de moi, si seulement il savait, ils cesseraient peut-être de douter de ma volonté. Oui, ils seraient fier. Moi aussi, je devrais l'être. Pourtant, rien de sincère semblait me traverser. Toujours cette crainte de faire une erreur, toujours ces pensées débutant d'interminable ' Et si...'. Et si quoi ? Et si finalement je décidais de garder cet endroit, juste au cas où ? Non ! Je ne pouvais pas. Il me semblait avoir été assez clair  avec moi-même. J'ai réfléchit. Je devais le faire, c'est ce que j'avais convenu avec moi-même. Je sentais le briquet chauffer dans ma main. La flamme dansait, ne demandant qu'à déferler sur le sol.

- Vous vouliez savoir de qui il s'agissait ? Je demandais, gardant le briquet allumé. Et bien...de moi.

Je refermais le couvercle du briquet, étouffant ainsi la flamme. J'échappais un rapide sourire, pathétique, peut-être desespéré.

- C'est plus compliqué que ce que j'avais imaginé... Je remarquais, tournant le briquet dans ma main, nerveusement. C'est ridicule...y a rien là-dedans. Mon regard détaillait à nouveau chaque recoin. Faîtes-le. J'ai dit en me tournant vers l'inconnue, le briquet tendu en sa direction. S'il vous plaît.

Si je ne pouvais pas, elle le pourrait. Elle n'avait aucune attache à ce lieu, ce serait plus facile. Elle n'aurait qu'à allumer et balancer le briquet pour que tout se termine. Comme je le disais, c'était bien plus compliqué, ridiculement plus compliqué. A croire que je n'étais pas aussi déterminé que ça. La déception. Je me pensais plus fort que ça, mais non. Comme si j'allais brûler ma propre maison. Quoi que cela me paraîssait moins difficile, mais sans savoir pourquoi. Je maintenais mon regard dans celui de l'inconnue, un regard insistant.

- Cela ne vous prendra pas longtemps...on pourrait dire que vous n'êtes pas venu pour rien.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Casper and Human   Dim 15 Déc - 18:04



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander

Il n'y avait rien de mystérieux là-dedans? Le moins qu'on puisse dire, c'était que nous n'avions pas le même avis sur le sujet. Ces cartes, ces notes. Toutes avaient un aspect légèrement étranges et mystérieuses pour moi. Cela dit, c'était peut-être parce que contrairement à lui, j'avais connaissance du monde surnaturel, des créatures qui peuplent la Terre aux côtés des humains. Je le savais très bien pour en faire intérieurement partis. J'étais un fantôme, un esprit errant et grâce ou à cause de cela je ne pouvais plus prétendre que ce monde tournait rond. J'y avais en quelque sorte été projeter contre mon grès, du coup je ne tenais pas vraiment à ce qu'une autre personne connaisse le même sort que moi.

Je me contentais de rester immobile non-loin de la porte. Je préférais rester sur mes gardes, après tout, ce jeune homme en face de moi m'était totalement inconnu. Etait-ce un fou? Une personne des plus banals venus brûler les vestiges de son passé? Honnêtement, je ne savais pas du tout vers quelle idée m'orienter et l'inconnu ne m'aidait pas beaucoup à me faire une idée de qui il était ou bien encore de quoi il était. Humain? Démon? Vampire? Une fois de plus, je me posais beaucoup trop de questions. Je devrais arrêter d'être aussi curieuse, cela me mènera une deuxième fois à ma perte... Sans doute. M'extirpant de mes doutes, je me laissais surprise par les paroles du garçon plus que par ses gestes. Pourquoi devais-je le croire? Pouvais-je le croire? En même temps, il s'agissait sans doute d'une question de points de vue concernant l'utilité de cette cabane au milieu des marécages.

Une fois encore, il me surprit. Alors, comme ça, tout ce qui était accroché au mur, les notes... Tout venait de lui? D'accord... C'était un peu étrange. Je ne savais pas vraiment quoi lui répondre pour le coup... Pourquoi? Etait la première question qui me venait à l'esprit. Une question qu'on entendait relativement souvent dans ce monde. Une question dont les réponses étaient assez vastes. Cela dite, je doutais vouloir réellement savoir ce que tout cela signifiait et quant au pourquoi... Les raisons qu'il l'avait menés à faire tout cela ne me regardait sans doute pas. Je n'avais ainsi aucune raison d'utiliser le fameux pourquoi... Enfin, peut-être pour assouvir ma curiosité.

« Pourquoi ? » Une interrogation qui m'échappa finalement. Une interrogation qui resta figer longtemps dans mon regard et ce surtout lorsqu'il me tendit le briquet qu'il tenait dans sa main. Ma première intention fut de prendre le briquet, sans vraiment savoir pourquoi d'ailleurs. Cela dit, c'était une chose que je ne pourrais jamais faire. L'objet passerait tout simplement à travers ma paume pour se retrouver sur le sol et je ne voulais pas déclencher un incendie ainsi. Je ne voulais pas en déclencher un tout court. Le feu et moi nous n'étions pas grand ami. Je fis un léger mouvement de tête. « Désoler, mais je ne peux pas. » Déclarais-je en espérant que cela suffise et qu'il n'insiste pas.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Casper and Human   Mar 17 Déc - 15:31



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander


Pourquoi ? Bien difficile à croire, mais je n'en savais rien, ou peut-être que je ne savais plus, pourtant cela ne remonte pas à si longtemps, une année, ou presque. J'observais ce briquet, ni elle, ni moi, ne semblait vouloir l'utiliser au final. Je m'attendais vraiment à ce qu'elle accepte sans rechigner, ce pourquoi je n'ai pu retenir mon étonnement en fronçant légèrement le front. Puis une brève incompréhension, jusque ce que mon bon sens me revienne.

Insister ne me paraissait pas raisonnable, je n'avais aucun droit de forcer les gens à faire ce dont-il n'avait pas envie. J'ignorais ce qui pouvait empêcher cette fille de brûler cet endroit à ma place. Peut-être que la réponse était dans la question, peut-être que je devais faire les choses par moi-même. C'était ma responsabilité, et je ne pouvais pas m'en détacher en demandant à une parfaite inconnue de me rendre ce service. Ou, peut-être que tout simplement, elle avait peur. La crainte de faire une erreur en m'écoutant. Je n'en savais rien...je me retrouvais soudainement bien ridicule, une fois de plus je ne me reconnaissais pas vraiment. Je devais me ressaisir.

-Désolé...j'suis bête. Je n'ai pas à vous mêler à tout ça. Je dois même vous faire peur avec ces trucs qui n'ont ni queue,ni tête..vraiment désolé, ce n'était pas mon intention Zéplynne.

Zéplynne ? Pourquoi je venais de l'appeler ainsi, encore une façon pour se sentir encore plus idiot.

- Euh...faîtes pas attention...il m'arrive de dire n'importe quoi. J'ai pas les idées très clair...

Malheureusement, c'était une vérité. Il m'arrivait de parler sans finalement reconnaître la raison pour laquelle je venais de parler. Tout comme ce nom, enfin, si c'est un nom. Zéplynne, ce n'est des plus courant, peut-être même que cela venait d'une série de télévision, ou encore peut-être qu'un livre que je venais de lire. Mes pensées n'étaient pas encore très organisé, ils leur arrivaient souvent de partir dans tous les sens.

- Au fait...je ne crois pas m'être présenté, ni vous d'ailleurs. Alexander. Et vous ? Elle me paraissait bien préoccupée, ou je ne sais quelle expression. Moi et ma sale manie de mettre les gens à l'aise...ironie bien évidemment. Quelque chose ne va pas ? Si vous voulez...vous pouvez vous en aller, je...je comprendrais.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Casper and Human   Ven 27 Déc - 17:57



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander

Je lâchais un faible soupire de soulagement lorsque je compris que le jeune homme en face de moi ne comptait pas insisté davantage sur sa demande. D'ailleurs, plusieurs raisons m'avaient poussé à refuser sa remarque. La première était la plus simple, j'étais incapable d'attraper ce briquet. Il serait passé directement à travers ma main et l'inconnu aurait sans doute paniqué en se rendant compte de ma véritable nature. Après tout, ça n'avait jamais réussis à Casper ce genre d'introduction alors, pourquoi à moi? Je n'étais pas vraiment différente de lui... Bon, si une différence majeure, j'étais une fille et lui un mec, mais niveau fantomatique c'était la même chose... Non même pas ! Lui au moins, il pouvait être tangible ! Finalement, je commençais peut-être à être jalouse de ce personnage de fiction... Enfin, revenons à nos moutons. La seconde raison et pas la moindre était tout simplement que les affaires du brun n'étaient pas les miennes. Je n'avais aucune raison à devenir pyromane.

Un hoquet de surprise me fit sursauter sur place. Comment connaissait-il mon nom? Était-il cette fameuse faucheuse qui me pourchassait mais, dans un corps différent pour réussir à m'avoir ainsi ? Des frissons me parcouraient le dos à cette idée. Non, il devait avoir une explication autre que celle-ci. Peut-être nous étions nous déjà croisés de mon vivant? Non, il aurait su que j'étais morte si cela avait été le cas et puis, je ne connaissais pas grand monde de ce côté-ci de l'océan. Alors, comment? Comment connaissait-il mon nom?

Je restais incroyablement immobile et silencieuse, intriguée par les paroles de l'inconnu qui se présentait sous le nom d'Alexander. Je pris finalement mon courage à deux mains et me lançais. « Pourquoi me demandez-vous mon nom si vous le connaissez déjà? » Demandais-je intriguée et curieuse. « D'ailleurs, comment connaissez-vous mon nom? » Enchaînais-je. C'était vrai, les questions se bousculaient dans ma tête. Cet Alexander m'intriguait au plus haut point ! Il semblait me connaître et sa présence me m'était particulièrement mal à l'aise. J'avais l'impression d'être aux côtés d'une faucheuse et je détestais cette sensation. Si elle était vraiment revenue? De toute façon, elle ne pouvait pas me forcer à la suivre...


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Casper and Human   Ven 27 Déc - 23:22



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander


Il y a de drôle de coincidence parfois, mais celle-ci ( même si je refusais de l'admettre ) était particulièrement 'drôle'. Il semblerait alors que je connaisse son nom, sans même le savoir. Le phénomène du hasard. Oui, c'est ça, un pur hasard. Mais je sentais que cela la troublait bien plus que je l'étais, à vrai dire, j'avais l'impression qu'elle me soupçonnait de quelque chose. Elle mettait mal à l'aise.

- Je...je ne sais pas. Tellement ridicule de ne pas savoir, mais je ne pouvais – malheureusement – ne rien répondre d'autre, puisque je disais la vérité, je ne savais pas. Zéplynne, ce nom m'avait échappé comme n'importe quel autre mot. J'aurais très bien pu prononcer autre chose, mais non, ce fut un nom...son nom. Pourtant, elle ne me disait rien. Pas un souvenir, même pas une sensation de déjà vu. Rien de tout ça. Elle restait une parfaite inconnue.

- J'espères ne pas trop vous effrayer...ce n'est qu'un nom après tout. Enfin, c'est le vôtre bien entendu. Mais j'ignore d'où il me vient...ce n'est pas si important. Si ?

Bon d'accord, cela pouvait paraître bizarre, mais qu'est-ce que j'y pouvais ? Rien. Il lui était inutile de plancher sur ce sujet, il n'y a rien à comprendre au hasard, ça tombe comme ça, sans prévenir et ça fait croire en des choses pas possible. Alors que ce n'est que du hasard...

- Bon, je crois qu'il est temps d'en finir avec tout ça. L'odeur de l'essence n'est pas ce qu'il y a de mieux à respirer. Je lui ai dit, un petit sourire afin de briser cet air dont-elle s'était accommodé depuis quelques minutes déjà. Je l'ai donc invité à sortir, prêt à la suivre. Quant à la suite, inutile de le détailler à nouveau. Cette fois, je trouverais le courage d'aller jusqu'au bout. Pas de regret, pas de remords, juste de la volonté.
Une fois à l'extérieur, je laissais la porte ouverte, afin de pouvoir y balancer le briquet. Je sentais le froid si particulier de cet endroit. Un froid presque glacial, rien à voir avec l'humidité qui hantait l'intérieur de la cabane. Ce froid avait toujours existé ici, mais il s'évanouissait à seulement quelques mètres de là. Comme une sorte de micro-climat.

- Vous devriez vous écarter...on ne sait jamais. Je l'ai prévenu, allumant le briquet, juste quelques minutes avant de le lancer à l'intérieur de cette cabane dont l'intérieur s'était soudainement embrasé. Le crépitement des flammes dévorant le bois, je sentais la chaleur de ce feu se répercuter contre mon visage. J'observais ce début d'incendie, ne bougeant pas d'un pouce. Quelque chose d"étrange semblait soudainement changer. Je ne sais trop quoi, mais c'était comme si quelque chose s'agitait dans les environs. Le froid avait alors disparus.

- Vous devez sûrement me prendre pour un grand malade. M'approchant de Zéplynne. Mais, quoi que cela ait l'air pour vous...c'est une délivrance pour moi. Même si au final, je suis pas tout à fait sûr de mon coup. Vous sentez ? Il fait déjà meilleurs ici. J'esquissais un sourire, observant la cabane disparaître sous les flammes qui avaient éclatés les petites fenêtres et transpercés la toiture. Lorsque soudain, une sorte de souffle criard parvint jusque nos oreilles. Je me suis alors retourné, surpris, observant les eaux putrides et calme. Certainement le cri d'un animal, ou autre. Beaucoup de chose se cache ici...des fantômes peut-être.J'osais plaisanter timidement. Certainement fier de ma décision vis à vis de ce lieu auquel je tenais tant.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Casper and Human   Dim 29 Déc - 22:27



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander

Ce n'était peut-être qu'un nom, mais c'était le mien et je ne pouvais pas m'empêcher de me demander comment il l'avait su avant même que je ne me présente. Je ne l'avais jamais rencontré et vis-versa et pourtant sa présence me m'était mal à l'aise. Et maintenant, il prononçait mon nom comme si de rien n'était et ne semblait ne pas être davantage intrigué par cet événement. Moi, je l'étais. J'étais d'un naturel particulièrement curieuse, mais cela en plus, je ne pouvais pas m'empêcher de me poser de nombreuses questions contrairement à ce mystérieux Alexander.

Mon regard laissait transparaître mon incompréhension et ma curiosité. « M'effrayer? Non, ce n'était pas vraiment ça. » Lançais-je sur un ton fidèle au regard que je pouvais lancer. Ce n'était pas que j'étais effrayée, pourquoi un fantôme aurait-il peur? Je suis déjà morte, non? Pourquoi aurais-je peur de quelque chose d'aussi stupide.... J'étais juste particulièrement mal à l'aise, c'était tout. Enfin, sans doute jusqu'à ce que je découvre qu'il s'agissait bel et bien de la même faucheuse... Non, je n'avais aucune preuve et de toute façon ce n'était pas possible. Du moins, je m'en convaincrais pour le moment ou tenterais... « Cela ne vous intrigue pas? » Me contentais-je de demander.

Je restais silencieuse, fixant le jeune homme interrogatrice et curieuse. Il allait vraiment mettre le feu à ce lieux? Je n'eue pas à attendre bien longtemps avant d'en avoir la réponse. Il semblait assez déterminé à faire ce pourquoi il était venu. Sans aucune réaction, je le suivis hors de la petite cabane en tentant d'éviter le moindre contacte. Je ne tenais pas à ce qu'il me traverse et devienne complètement fou. J'avais bien trop de questions à lui poser concernant l'énigme de mon prénom, mais aussi de celle de l'aura qu'il pouvait dégager. Ce n'était pas tous les jours que je rencontrais quelqu'un qui avait une aura similaire à celle d'un faucheur d'âme.

Je reculais de quelques pas comme il me le conseilla en gardant un oeil sur les nombreux esprits qui avaient les yeux rivés sur la cabane et sur le fameux Alexander. Mais, qui était-il au juste? Et pourquoi tant de fantômes étaient intéressés par ce lieu? Je n'aurais malheureusement pas l'occasion de leur demander. Une fois que la vieille bêtise commençait à brûler, ils se contentèrent de disparaître. Je reportais mon attention sur l'être vivant quelque peu amusé par sa remarque. « Je ne dirais pas que vous avez l'air d'un fou. Je ne vous connais pas assez pour ça. » Répondis-je à un léger sourire amical aux lèvres. Je retenais mon rire à sa dernière réflexion et soufflais quelques mots malgré moi. « Oh, croyez-moi, ils sont tous partis... ou presque. » Je ne pouvais pas dire qu'ils étaient absolument tous partis, après tous, j'étais toujours là moi... Mais, il avait raison, ce lieu n'avait vraiment rien de rassurant et limite terrifiant.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Casper and Human   Mer 1 Jan - 14:33



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander


M'intriguer ? Je lui avais répondu d'un simple haussement d'épaules, lui faisant comprendre que ce 'hasard' ne m'intriguait pas plus qu'autres choses dans ce Monde. Je pouvais m'expliquer n'importe quel phénomène avec n'importe quels explications, tant que ces dernières m'éloignent de l'étrange. Contrairement à cette prénommée Zéplynne, je tournais rapidement la page sur cette drôle de coïncidence.

Pendant ce temps, mon feu continuait de brûler chaque morceau de cette cabane, provoquant un épais et noirâtre panache de fumée qui s'élevait bien au-delà de la cime des arbres aux mines bien attristées. J'écoutais Zéplynne me renvoyer qu'elle en savait bien peu à mon sujet pour se permettre de me juger. Quel bon sens, si rare pour une habitante de cette ville.

- Presque ? Je lui ai répété, comme amusé, détournant mon regard de l'incendi pour l'observer un moment. Si quelque chose hantait vraiment cet endroit, croyez-moi qu'il l'aurait fait savoir depuis bien longtemps.

Je n'avais jamais rien remarqué d'étranges dans cet endroit, seulement cette faune pouvant être assez dangereuse si l'on se risque à mettre le pied dans n'importe quel trou d'eau. Cependant, je reconnais que l'apparence de cet endroit pouvait mener à bien des histoires que notre esprit humain pouvait considérer de faits réelle. Mais ce n'était plus pour moi désormais. Alors je laissais à Zéplynne le plaisirs d'imaginer ce qu'elle voulait dans cette endroit, après tout, ce n'était pas vraiment mes affaires.

- Quoi que par moment...on se sent comme observé. Je terminais par reconnaître, mon expression soudainement pensive, avant de me ressaisir et prendre à la légère ces anciennes et poussiéreuse sensation. Certainement les quelques crocodiles qui rêve de nous dévorer...ou encore ces vipères. J'ajoutais, mon regard fixant le parterre où se tenait Zéplynne, l'un de ces vipère reposait-là, ne semblant pas être dérangé par la présence de cette fille. Une chance pour cette dernière, car même si la morsure n'était pas des plus venimeuse, elle serait certes douloureuse. Peut-être devriez-vous...faire quelques pas de côté. Je lui dit tout en lui indiquant calmement ce qui se présentait à côté de son pied.

Les vipères, elles ne manquaient pas dans ce marais. Il fallait s'en méfier, car à tout moment vos pieds pouvaient s’embourber dans un de leur nid. Il fallait donc avancer avec prudence et toujours observer le parterre. C'est certainement pour cela que j'avais choisis cet endroit...entre crocodile, vipère, serpent et autres nuisibles bestioles, on peut dire que ma cabane était bien gardé.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Casper and Human   Lun 13 Jan - 16:22



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander

Lorsque le soleil c'était levé en cette douce matinée, je m'étais aucunement doutée que cette journée serait riche en surprise en commençant par cette rencontre des plus étranges. Ce mystérieux Alexander était un simple inconnu à mon égard et pourtant sa présence était incroyablement similaire à celle d'une faucheuse que j'avais rencontrée dans mes débuts en tant que fantôme. J'avais longtemps règné l'existence de ce dernier pour trouver moi-même un moyen de passer de l'avant... Enfin, c'était ce que je croyais. A présent, je me rendais bien compte que je n'avais pas la moindre envie de partir et encore moins depuis que je me liais d'amitié avec ceux que je pouvais hanter comme Sean, Yaëlle et Haebin. Je n'avais pas la moindre envie d'aller de l'avant et de les laisser derrière, ce qui était assez évident. Je m'étais habituée à ma condition de fantôme et elle m'avait apporté beaucoup.

Hélas, il m'arrivait parfois d'oublier que même si j'étais visible à certain, il ne croyait pas tous en mon existence. J'avais connu cela plusieurs fois et rare était les fois où je m'étais retrouvée réellement vexer par ce geste. Enfin, il m'arrivait parfois que quelques paroles m'échappent également comme à ce moment précis tendis que je regardais cette cabane brûler. Alexander avait échappé une réflexion sur les esprits et je n'avais pas réussis à retenir une réflexion visant à préciser qu'ils étaient presque tous partie. Après tout, j'étais un fantôme et j'étais toujours là, non? Un léger rire m'échappa lorsqu'il me répondit. « Qui sait?! Peut-être qu'ils ne faisaient de passer. » Lançais-je en toute honnêteté. C'était vrai, je doutais que tous les fantômes qui étaient là il y a un instant soit là depuis fort longtemps, mais plus qu'ils étaient intrigués et attirés par cet endroit tout comme je l'avais été.

Je regardais le feu qui prenait avec une étrange attention. Depuis ma mort, je n'avais jamais vraiment apprécié le feu à cause de ce que ce dernier pourrait me faire et pourtant je le regardais, paisible. Jusqu'à ce qu'Alexander me fasse une réflexion sur la vipère qui était tout près de mes pieds. Je restais un instant immobile, me demandant comment je devais réagir. Devais-je réagir naturellement en faisant un pas sur le côté? Devais-je réagir de manière excessive en criant comme une folle? Oi bien devais-je réagir de manière des plus honnêtes et rester immobile? Sur le coup, je ne savais vraiment pas comment réagir face à cette situation... Je me contentais d'opter pour la plus honnête, sans pour autant révéler mon identité. Je fis un léger pas sur le côté. « Merci de m'avoir prévenue. » Soufflais-je.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Casper and Human   Jeu 16 Jan - 1:52



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander


Elle avait réagit avec calme, comme peu de monde aurait agit en apercevant une vipère couvant entre leur pied. Inutile de préciser que je restais assez surpris, mais de manière agréable. Enfin une fille au sang-froid, sans manière et jugement apparant. Combien aurait quitté cette endroit à la vue des flammes ? Combien même aurait fuit cette cabane bien avant que je l'enflamme, et combien aurait osé s'aventurer jusque-là ? Je connaissais d'elle que son prénom et ses intentions, sans pour autant trop en savoir, mais pourtant, elle me semblait possible de l'apprécier. Si je pouvais encore apprécier quelqu'un, bien évidemment. Il est vrai que m'ouvrir aux autres n'a jamais été un véritable plaisirs, et le simple fait de ne plus cotoyer mon ancienne école ne favorise en rien ma réintégration social. Depuis mon retour, ma vie n'était qu'une longue ligne semblant imperturbable, une longue ligne qui ne cessait de se rallonger, jusque finir par en croiser d'autres. Sean, puis Zéplynne aujourd'hui.

- Merci ? Oh...et bien, je crois que c'est normal. Non ? Je lui demandais, toujours ce sourire qu'il m'était impossible de maintenir plus de cinq secondes. Comme si sourire me dérangeait. Bien évidemment, je n'attendais pas de réponse de sa part. A vrai dire, vous n'étiez pas vraiment en danger...elle semblait ne même pas vous avoir remarqué. D'habitude, ça ne se fait pas prier lorsque quelqu'un empiète a proximité. Elles mordent, vite et bien. Remercier plutôt votre...discrétion ? Ou bien, votre chance. Peu importe.

Et je retournais devant mon feu, la cabane n'était plus, mais juste un tas de bois engloutis dans les flammes la remplaçait à présent. Des morceaux venaient briser le calme et l'aspect lisse de la surface des eaux marécageuses. Je ne comptais pas partir de si tôt, je désirais rester jusque la fin. D'ailleurs, c'est à même le sol ( après l'avoir rapidement inspecté ) que je me suis installé. Je pourrais passer une nuit entière à voir ce bâtiment disparaître, ainsi que toutes les choses contenues à l'intérieur.

- Ne restez pas debout Zéplynne, asseyez-vous si vous comptez rester ici. Même si je ne verrais pas en ce choix le moindre intérêt pour vous, mais bon. J'admets que finalement, votre compagnie n'est pas si mauvaise. Était-ce maladroit de formuler ainsi mon avis ? A vrai dire, j'en avais peur, mais ce qui est dit...est dit, non ? Toute fois, n'était-il pas préférable d'entendre cela plutôt que le contraire. Il est vrai que l'arrivée de cette Zéplynne ne m'avait guère plu dans les premières minutes, elle était arrivée-là, un peu comme un cheveux sur la soupe. Je pourrais même dire que je méfiais de cette présence qui m'était injustifié. Malgré ça, il n'avait guère fallut plus de temps pour me convaincre qu'il serait malvenue de la chasser. Et pourtant, quelques mois en arrière, je ne me serais pas gêné. Je l'aurais certainement brûlé avec cette cabane, pensant qu'elle était une ennemie. Je voyais beaucoup d'ennemie auparavant, surtout là où il n'y avait rien. Je crois bien que le simple fait de me sentir soulager à ce point, m'entraîne dans un flux verbale qui ne m'était pas habituel. En réalité, votre présence ne me paraît plus aussi étrangère que depuis le début de notre conversation...c'est étrange, enfin, ça l'est pour moi en tout cas, même le fait de parler autant ne me ressemble pas. Peut-être que ce feu me rendait ivre, une ivresse à la nature indéterminée; joie ? Fierté ? Je n'en avais aucune idée. Cependant ma personnalité et mes humeurs étant aussi aléatoire que les turbulences d'une Montagne Russe, mon discours basculait aussi sec qu'un mauvais looping. Et dire que dans ces mêmes circonstance, il y a quelques temps, vous ne seriez jamais sorti intact de ce marais...Je lui adressais alors un regard. Zéplynne...Je continuais, soudainement pensif. Vous savez ce que m'inspire votre prénom finalement ? ... une sorte d'échec. Mais impossible de m'expliquer cela. Qu'en dîtes-vous ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Casper and Human   Jeu 23 Jan - 15:16



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander

Le feu prenait doucement de l'ampleur tendis que le silence s'imposait dans les marais de la Nouvelle-Orléans. Je regardais cette petite maison tomber en ruine avec une étrange attention. Je ne savais pas d'où me venait cette attention, mais je m'étais quelque peu déçue de ne pas avoir percé ce mystère avant qui ne tombe ainsi en cendre. Cela me rendait d'autant plus curieuse à l'égard de l'aura que pouvait dégager la fameux Alexander qui se tenait à mes côtés tout aussi silencieux que moi. Nous étions immobiles et attentifs comme si nous étions devant le grand écran d'une salle de cinéma en train de regarder un film des plus intéressant.

Alexander brisa finalement le silence qui nous entourait pour me faire part de la vipère qui rampait à mes pieds. Cette révélation me figea sur place. Je n'avais pas spécialement peur de l'animal, non. J'avais juste un énorme doute sur la réaction que je devais adoptée face à cette situation. Devais-je crier comme une folle et partir en courant ? Devais-je rester calme et faire un pas sur le côté? Je ne savais pas comment réagir en compagnie du jeune inconnu. Je restais calme et me contentais de faire un léger pas sur le côté pour éviter l'animal avant de remercier Alexander pour m'avoir avertis de ce danger d'une autre dimension. Je me demandais comment j'aurais réagis autrefois, de mon vivant. Aurais-je eu la même réaction? Aurais-je été plus excessive? Impossible de me souvenir de cela.

J'esquissais un faible sourire lorsque le brun me déclara que son conseil était tout à fait banal et me figeais de nouveau. Oups. Cette vipère semblait avoir facilité la découverte de ma véritable nature auprès d'Alexander. « Disons que j'ai les deux. » Me contentais-je de souffler en tentant de garder un aspect des plus calme.

Je me retournais vers ce qui restait de la cabane au même moment qu'Alexander. Je restais debout tendis que lui s'installait sur le sol quelque peu humide. Je fus d'ailleurs légèrement surprise lorsqu'il me proposa de m'asseoir si jamais j'avais l'intention de rester plus longtemps. Devais-je rester? En avais-je envie? Avais-je autre chose à faire? En réalité, le fantôme que j'étais n'avait pas beaucoup d'activité passionnante à faire en cette étrange journée. J'hochais les épaules et m'installais paisiblement sur le sol, les yeux toujours rivés sur les restes enflammés de la maison de bois.

« Une sorte d’échec ?! » Répétais-je. Je n'étais pas du style susceptible, mais ce n'était pas vraiment le genre de remarque qu'on aimait entendre. Mon prénom lui était synonyme d'échec... Honnêtement, je ne savais pas comment réagir à cette remarque. Bien entendu, cette dernière me plaisait guère, mais je n'étais pas du genre excessive... « Je serais curieuse d'en connaître la raison... » Enchaînais-je quelque peu amusé. Lui me comparait à un échec et moi à une faucheuse... Une minute... Ne représentais-je pas l’échec de cette fameuse faucheuse qui n'avait pas réussis à me faire basculer? Dans ce cas.... « Croyez-vous en la réincarnation? » Demandais-je curieuse.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Casper and Human   Lun 27 Jan - 11:08



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander


Je souriais à la réponse de Zéplynne, elle le prenait plutôt bien, mais n'empêche que je reconnaissais qu'il n'était pas très correct de dire à une personne qu'elle vous inspire l'échec. A croire que j'oubliais les bonnes manières. Toujours est-il que ma parole était sincère, sans pour autant que je puisse l'expliquer, c'était ainsi comme beaucoup d'autres ressentis. C'est alors qu'une bien étrange question venait s'insérer dans notre conversation.

- La réincarnation ? Vous voulez parler de ce truc qui consiste à la réinsertion d'une âme ? Je lui demandais, souriant à moitié à cette drôle d'interrogation. Et bien...c'est assez compliqué. Enfin, non...je pense qu'il ne soit pas très correct de croire en ce genre de chose...

Pourtant, des tas de choses sur le sujet me venait en tête, un peu comme si vous aviez appris une leçon sur laquelle on vous interrogeais des années plus tard, et que malgré le temps passé, quelques restes persistes dans un coin de votre tête. Mais le problème avec mes 'connaissances' c'est qu'elles semblent impossible à vérifier. Et c'est peut-être mieux ainsi. Il paraît que ça se résume à ça un 'délire'; se rappeler des choses qui n'ont jamais eu lieu.
Je me demandais bien pourquoi elle me demandait ce genre de chose, il faut dire que ce n'est pas une question que l'on peut entendre tous les jours. Les gens sont souvent réticent à ce sujet, la mort, la vie après la mort, même ce qui se passe avant, c'est un 'truc' qui dérange, et pourtant ce n'est qu'au dernier moment d'une existence quelconque qu'une personne se décide soudainement à croire en des choses incroyable.

- ...mais même si je veux pas y croire. Quelque chose me dit que ce n'est pas si...ridicule comme truc. Si je m'écoutais vraiment, j'irais jusque dire que ça découlerais d'une certaine...logique même, enfin, je sais pas trop comment appeler ça.

Comme une leçon apprise, c'était exactement ça. Je levais mon regard sur Zéplynne.

- Pourquoi vous vous préoccupez de ce genre de chose ? Vous pensez avoir été quelqu'un d'autre avant d'être...cette fille s'impatientant devant une cabane en feu, en compagnie d'un type pas très futé dans la relation avec les gens ? Je lui demandais, lui adressant un bref sourire. A votre avis, quel serait le but de la réincarnation ? Vivre n'est pas si agréable que ça quand on y pense, non ? Alors, pourquoi recommencer...et même, pourquoi s'y attacher ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Casper and Human   Lun 27 Jan - 21:57



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander

Ma réaction face à ce que mon prénom signifiait pour Alexander semblait l'amuser quelque peu. J'aurais pu mal prendre sa réflexion, mettre en avant le fait que pour lui pour prénom était synonyme d'échec, cela aurait été la réaction normal de tout être, non? En même temps, je ne savais pas comment réagir face à cette réflexion. Cela ne me faisait pas hautement plaisirs, mais ne me mettait pas en colère non plus, à quoi cela aurait-il servis? De plus, si comme je pouvais le ressentir Alexander avait une quelque-conque relation avec ce fameux faucheur... Rien que d'y penser j'en avais la chaire de poule. Rien de me souvenir de la présence qui émanait me glaçait l'âme. J'étais particulièrement curieuse de savoir comment ce mystérieux jeune homme pouvait voir l'univers fantastique dans lequel je vivais à présent... Etait-il la réincarnation de cette fameuse faucheuse? Une question pas si idiote que cela qui amenait à me demander si Alexander croyait en cette notion qu'était la réincarnation et m'empressais de lui demander.

La réponse qu'il me donna m'amusa quelque peu. « Il n'est pas correct d'y croire? » Répétais-je un léger sourire amuser aux lèvres. Je ne comprenais pas tout à fait cette réponse. Pouvait-on utiliser ce terme dans ce cas présent? Correcte? Beaucoup de personnes croyaient en un dieux, en une idée et je n'avais jamais entendu qu'il n'était pas correct de croire en l'un ou en l'autre... Enfin, je tentais malgré tout de reprendre un certain sérieux pour écouter le reste de ce qu'Alexander pouvait bien me répondre. « Est-il obligé d'avoir une certaine logique pour croire en quelque chose? » Demandais-je à la fois curieuse et amusée par la discussion que nous avions à ce moment-même.

Je fus malgré tout surprise par la question qui suivit. Pourquoi cela me préoccupait-il? Je ne savais pas comment répondre à cette question... Je ne pouvais de toute évidence pas lui dire la vraie raison qui m'avait amené à lui poser cette question. Il me prendrait sans doute pour une folle si jamais je le lui avouais, mais mentir n'était pas vraiment ma spécialité. J'étais bien trop franche et je ne pouvais changer aussi rapidement. « Je voulais meubler la conversation... » Commençais-je sans réellement mentir. Après tout, c'était aussi un moyen d'éviter les grands silences en regardant le feu engloutir la maison de bois. Hélas, cela ne fonctionnait pas vraiment bien, car je ne savais pas quoi lui répondre après cela. « Excellente question... » Commençais-je pensive. « Une mission non finis, peut-être. » Supposais-je. Ce n'était peut-être pas le cas pour la réincarnation, mais c'était la raison qui me poussait à rester parmi les vivants, non?


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Casper and Human   Mar 28 Jan - 12:35



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander


Zéplynne avait tendance à mener notre conversation sur des sujets qui étaient intéressants, en tout cas peu banal. Plus nous échangions et plus les questions prenaient de l’ampleur, et ainsi de suite. Je me prenais facilement à notre petite discutions qui menait je ne sais où, mais j'en oubliais presque ce pourquoi j'étais venu à la base. Bien sûr, il me suffisait juste de ressentir la chaleur des flammes et les regarder onduler pour me le rappeler.

- Oui, je crois, mais il faut déjà comprendre la mécanique des événements avant que cela paraisse 'logique'. Après, il n'est pas nécessaire de passer par la compréhension pour croire...on peut simplement croire bêtement, sans chercher plus loin.

Je répondais sans vraiment prendre la peine de réfléchir, à vrai que je n'en pas vraiment besoin, les mots sortaient seul de ma bouche, comme si je ne faisais que répéter un texte, ou une leçon bien apprise.
Ce genre de chose se passait également lorsque Zéplynne me parlait de 'mission' inachevés, afin d'expliquer ce pourquoi nous tenions tant à rester en vie. Sa réponse était loin d'être bête, même qu'elle semblait me provoquer d'avantage de résonnement. C'est alors que je restais quelques secondes sans placer un mot, écoutant cette petite voix dans ma tête, cette voix qui n'était autre que la mienne.

- C'est intéressant ce que vous dîtes...j'ai souvenir d'un truc du genre, mais je sais plus d'où ça vient. Je lui ai répondu. En tout cas, ce serait rassurant de ce dire que l'on n'existe pas pour rien. Non ? A votre avis, c'est quoi votre mission à vous ?

Après tout, était-il vraiment possible de savoir ce pourquoi nous existions ? Ce serait trop facile sinon. Pour ma part, je n'en avais aucune idée, si ce n'était que de me perdre un peu plus sur ma propre personne. Dans ce cas-là, je n'avais plus rien à faire ici. Quoi que...




Revenir en haut Aller en bas
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Casper and Human   Mar 28 Jan - 20:39



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander

En regardant le soleil se lever ce matin, je ne me serais aucunement doutée que je pourrais me retrouver ici, devant une cabane en feu et encore moins en compagnie d'Alexander, la personne qui avait une aura si familière à celle d'une faucheuse. Cette situation c'était des plus amusantes et des plus étranges. Je n'aurais jamais cru me rendre dans les marais et encore moins pour y discuter avec un humain devant une cabane en feu qui attirait autant de fantômes il y avait encore quelques minutes. De plus, notre conversation n'était pas des plus anodines. La discussion avait peu à peu dériver sur le sujet de la réincarnation et nos avis sur le sujet. A la base, je voulais uniquement comprendre d'où pouvait venir cette étrange sensation qui pouvait émaner d'Alexander. Son aura si similaire à celle de la faucheuse que j'avais rencontrée me rendait à la fois curieuse et effrayée. J'avais tenté au mieux d'éviter cet être vivant et pourtant, je m'étais retrouvée ici. Etrange, était le meilleur mot que je pouvais utiliser pour décrire cet instant présent et ce même si c'était assez rare.

La réponse qu'Alexander me donnait sur son point de vue m'amusait quelque peu et surtout la façon dont il pouvait utiliser le terme ''correct''. Pour moi, ce n'était pas vraiment quelque chose qu'on pouvait utiliser dans ce contexte-ci. Je lui indiquais d'ailleurs mon point de vue sur cette idée qu'il n'était pas correct de croire en la réincarnation. Pour moi, ce n'était pas un domaine des plus rationnels tout comme le monde des esprits... Enfin, je ne voyais pas d'inconvénient à ce qu'Alexander dispose d'un point de vue différent, j'étais juste curieuse de savoir pour quelle raison il voyait cela ainsi. J'acquiesçais son explication d'un simple hochement de la tête. C'était une façon de voir, comprendre avant de croire. Une fois encore sont explications bien que totalement compréhensible m'arracha un sourire amusé. Je devais faire partit de ceux qui croyais bêtement alors. Je croyais en effet en bien des choses et ne les comprenais pas toute en commençant par ma condition de fantôme. Ce que je comprenais, c'était que j'étais morte, mais la raison qui faisait que j'étais toujours là m'était inconnu. « Je dois faire partie de ce groupe. » Commentais-je un léger sourire aux lèvres en regardant brièvement Alexander. « Je crois bêtement. » Terminais-je en plantant de nouveau mon regard sur les flammes.

Alexander enchaîna rapidement sur une nouvelle interrogation qui me surpris. Je n'avais pas la moindre idée de ce que pouvait lui répondre. La raison qui m'avait poussé à lui poser cette question était des plus simples et pourtant ce n'était pas quelque chose que je pouvais lui dire aussi facilement. Après tout, pour cela il aurait fallu que je lui dise que j'étais un fantôme et que son aura me rappelait celle d'une faucheuse que j'avais fuie comme la peste... Non, il n'était absolument pas envisageable de lui dire tout cela. Il me prendrait certainement pour une folle et je n'aimais pas être concidèré comme telle. J'avais donc faire simple et je lui avouais que c'était pour meubler la conversation, ce qui n'était pas faux. Je continuais en répondant à une autre de ses questions. Il me posait souvent des questions assez difficiles, je devais l'avouer. Je ne connaissais pas la raison qui poussait certaines personnes à devenir des esprits tels que moi. Une mission? Autre chose? « Un documentaire? » Lançais-je lorsqu'il me fit par que mon idée lui semblait familière. Cela dit, je craignais que cela provienne d'autre chose...

Une nouvelle interrogation qui me figea. Marcher sur des oeufs lorsqu'on discutait avec un être vivant ce n'était pas ce qu'il y avait de plus faciles. Je n'aurais jamais cru qu'un jour se serait amené à discuter ainsi et encore moins d'un sujet auquel je faisais souvent attention.  « Pas la moindre idée... » Répondis-je en tentant d'être le plus honnête possible. En même temps, j'étais persuadée que trouver la raison de ma mort était cette mission, mais c'était peut-être autre chose... « Et vous? Quelle serait votre fameuse mission? » Demandais-je pour détourner un peu la conversation.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Casper and Human   Mer 29 Jan - 19:18



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander


-Ma mission ? Et bien... J'avais beau y réfléchir, rien ne me semblait évident sur ce sujet. Je n'en savais pas plus qu'elle, mais après tout fallait-il forcement connaître ce pourquoi nous existions ? Peut-être pas, j'avais même envie de me dire que le simple fait d'exister était une mission plus ou moins finalisé pour certains. Peut-être était-ce mon cas, j'existais juste histoire d'exister, jusqu'à ce quelqu'un d'autres fasse bien plus l'affaire que ma propre personne. A vrai dire, je n'avais plus envie de m'enfoncer dans ce genre de raisonnement, ce pourquoi je décidais à mettre à un terme à ma réponse. ...je crois que ma mission est de faire le plus grand feu de maison qui n'ait jamais été réalisé. Je souriais à ma bêtise, haussant mon regard sur celui de Zéplynne. C'est un bon début non ? En montrant notre feu se ramollir au fur et à mesure que la structure de la cabane chutait dans les eaux marécageuse, dérangeant ainsi la surface lisse des rivières.

- Bon...et bien, je crois que c'est belle et bien terminé. Je déclarais en observant les quelques morceaux qui continuait se s'embraser. J'avais réduit une page de vie en cendre, j'étais fier sur l'instant, car c'est une chose que je n'aurais jamais osé faire il y a quelques mois en arrière. Je me prouvais alors que je souhaitais vraiment sortir de ses eaux troubles dans lesquelles je me noyais depuis trop longtemps. Tout du moins, c'est ce que je pensais sur le moment...

Je me suis relevé, jetant un dernier regard sur ce qui n'était plus, pour finalement me retourner vers Zéplynne.

- Je vous raccompagne vers la sortie...ou vous allez poursuivre votre expédition ? Je lui demandais.

Après tout, Zéplynne avait peut-être d'autres endroits à explorer dans ce marais. Pourquoi pas, il est vrai que l'endroit ne manquait pas d'endroit délabré, abandonné, ou bien seulement oublié. Pour ma part, ce marais, je ne voulais plus entendre parlé, j'y avais passé assez de temps pour qu'il me provoque encore la moindre étincelle de curiosité. Mais je devais comprendre, qu'aux yeux des autres, ce marais pouvait encore attirer quelques âmes aventureuses, ou bien tout simplement perdue. Zéplynne faisait certainement partie de ces personnes aventureuses. J'attendais alors sa réponse.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Casper and Human   Lun 3 Fév - 18:17



Casper and Human
ft. Zéplynne & Alexander

Un sourire se dessinait doucement sur mes lèvres lorsque je me rendis finalement compte que tout comme moi, Alexander n'avait pas vraiment d'idées concernant la fameuse mission qu'on avait pu lui donner à sa naissance. Pour ma part, je pouvais la supposer vue ma condition, mais lui comme moi, nous avions tout le temps qu'il nous fallait pour en découvrir davantage sur le sujet. Mon sourire s'élargissait doucement avant de se transformer en un léger rire lorsqu'Alexander me proposait finalement une réponse. Faire le plus grand feu de maison? C'était une idée assez intéressante au vu de la situation où nous nous trouvions. « C'est une idée. » lançais-je particulièrement amuser en regardant le feu terminer peu à peu son oeuvre sur la petite maison de bois, à présent totalement consumé par les flammes.

Alexander avait bien raison, c'était terminé, le feu avait totalement terminé la tâche que le jeune homme lui avait donné. J'acquiesçais d'un hochement de la tête en reprenant mon sérieux, immobile. Une fois encore, je me demandais comme j'étais arrivée là et surtout pourquoi? Après tout, arriver ici, au milieu de ces marais n'était pas mon but premier et pourtant j'étais là accompagnée d'un humain dont la présence me semblait si familière. J'aurais bien entendu préféré que cela ne soit pas le cas, d'autant plus que cette présence me rappelait celle d'une faucheuse. Lorsque j'avais rencontré cet être étrange, je ne m'étais pas sentis prête à passer de l'autre côté, j'étais persuadée d'avoir encore une fameuse mission à accomplir... Aujourd'hui encore, je me demandais qu'elle pouvait bien être cette mission dont je me croyais détentrice. Découvrir la cause de ma mort me paraissait si évident que je n'avais jamais pensé à autre chose...

Alexander m'extirpa de mes pensées tendis qu'il s'était levé du sol humide des marais. C'est vrai, qu'allais-je faire à présent? Continuer mon tour semblait être une bonne idée étant donnée que c'était ce que j'avais prévu à la base, me balader sans réel but à la Nouvelle-Orléans et ses proches alentours. « Je vais continuer mon expédition. » Répondis-je alors en lançant un rapide coup d'oeil à mon ''nouvel ami'' avant que nos chemins ne se séparent. « A une prochaine fois, peut-être... » Lançais-je en toute tranquillité avant de m'élancer doucement dans les marais et devint invisible une fois assez loin d'Alexander.

THE END


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
❝ Contenu sponsorisé ❞
MessageSujet: Re: Casper and Human   

Revenir en haut Aller en bas
 

Casper and Human

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
what's hiding under your bed ::  :: les archives :: les sujets terminés-