Partagez | 
 

 L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Ven 6 Déc - 13:56



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker


Haebin avait décidé qu’aujourd’hui, il verrait Sora. Ca faisait bien trop longtemps qu’il n’avait pas bu un café ensemble ! En fait, ça faisait juste une semaine… Mais elle était partie loin et son cœur c’était déchiré. Bien sûr, il l’avait harceler via KakaoTalk en lui disant de lui ramener des chaussettes cutes et des lunettes de soleil sinon elle serait victime de représailles !
Faudrait peut-être que le Coréen pense à aller en Corée du Sud pour y acheter ses affaires tout seul ! Mais rien que l’idée de passer du temps dans l’avion l’entendait. En plus, il avait d’autres chats à fouettait avec l’administration des Etats-Unis qui mettait du temps à renouveler sa carte verte. Bref

Aujourd’hui se serait café avec sa moitié d’amour. Il savait qu’elle avait court jusqu’à 17 heures mais qu’après elle ne bossait pas. Ça devait bien être le seul jour de la semaine où ils pouvaient boire un café à une heure décente. Car oui, leur emploi du temps n’était pas du tout coordonné alors ils y allaient plutôt vers 2 heures du mat avec le boulot de Haebin. Mais bon, en bon Coréens ils avaient ce don de pouvoir ne dormir que trois par nuit est être en forme.
Haebin se prépara et s’habilla avant de prendre sa voiture et se garer devant l’Université de son amie. Elle allait faire des jalouse à avoir un si beau meilleur ami ! Tant pis pour les autres, elles avaient qu’à être Coréenne et merveilleuse è_é !

« Sora ~ Tu m’as tellement manqué !! La vie était dure sans toi, j’ai bien chercher une fille aussi bien que toi mais j’ai pas trouvé T_T » Dit-il en l’enlaçant et la serrant doucement contre lui.
Tant avec les autres, il n’était pas spécialement tactile tant avec elle, en plus de faire ressortir tout son côté Coréen, il était très tactile. D’un autre côté, la vile demoiselle avait réussi à le rendre accro à force de trainer avec lui quand ça n’allait pas.

« Viens on va boire un café ! J’ai pas déjeuné depuis que j'suis debout… »
Et si tu précisé que tu t’es réveillé à 14 heures parce que t’as recommencé à faire tes cauchemars affreux ? Oui mais non, il ne fallait pas qu’il l’inquiète dès le début. De toute façon, elle le connaissait trop bien et les cernes qu’il avait ne pouvaient qu’être le résultat d’une très mauvaise nuit. Mais le Coréen essaya de faire bonne figure en souriant de toutes ses dents et l’entrainant dans la voiture pour aller à leur café préféré.
Ce café était juste parfait, presque comme ceux en Corée, une ambiance feutré, des tables assez éloignés les unes des autres. Des casse-croutes dignes de ceux de leur pays d’origine avec du thé vert et du haricot rouge *o* Ok, il en fallait pas beaucoup à Haebin pour craquer devant des sucreries !

Il laissait son amie commander et ajouta ce qu’il voulait avant de payer. Oui, il jouait le parfait Oppa et refusait qu’elle sorte un seul dollar en sa présence.
Une fois la commande prête, ils s’installèrent dans un coin tranquille.

« Ça allait le voyage, tu t’es pas trop fait de mal hein… J’aime pas quand tu pleures. La prochaine fois j’essayerais de venir avec toi hum ? »
L’animateur était trop protecteur avec elle, mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Il serait l’épaule sur laquelle elle pourrait toujours se reposer.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
Sora Ryung
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Park Shin Hye. © moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sy', le phénix sans cœur & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 95
état civil : Célibataire.
profession : Des petits boulots ici et là ainsi qu'étudiante en littérature.
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Ven 6 Déc - 16:18



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker

Mon réveil sonna, mais de façon particulièrement inutile. Je m'étais réveillée une dizaine de minutes en avance, pressés à l'idée d'enfin revoir mon très cher Oppa. Je venais de rentrer de voyager mon rendre visite à ma défunte mère, une semaine loin d'ici c'était bien trop. J'étais bien évidemment heureuse d'avoir rendu visite à ma mère, mais je n'arrivais pas à rester loin de mon frangin trop longtemps. C'était comme ça. Enfin, j'étais heureuse, mon emploi du temps tout comme le sien nous permettait enfin de nous voir après une longue semaine. Avec mes cours et mes petits boulots sans oublier son travail d'animateur radio, on avait trop peu de temps à s'accorder l'un à l'autre, alors quand c'était le cas, on ne devait d'en profiter pleinement.

Je me levais d'un bond, éteignis mon réveil et m'élançais dans ma petite salle de bain. Je pris une longue douche bien chaude avant de me vêtir d'une tenue des plus simples. Un jean plutôt foncé et un chemisier assez clair sans oublier mes petites bottines. Je n'avais pas une grande garde robe, mes tenues étaient limitées et mes paires de chaussures s'élevaient à deux uniquement. Mes bottines et des baskets. Enfin, mettant tout cela de côté, je commençais à brosser ma chevelure jusqu'à ce qu'il ne reste plus aucun noeud. Je sortis alors de la salle de bain toute propre avant d'agripper ma veste en jean, mon sac de cours puis un second sans oublier une pomme pour mon petit-déjeuné. Prête pour les cours, je m'élançais dans les rues de la ville, pris le bus en toute tranquillité et arrivais à l'heure une fois encore. Je n'étais jamais arrivée en retard une seule fois et cela n'allait pas arriver aujourd'hui. J'étais bien trop sérieuse pour cela, j'avais d'ailleurs une fâcheuse tendance à arrivée toujours en avance, au travail, en cours ou bien encore pour un rendez-vous.

Installée confortablement dans ma chaise, j'écoutais la moitié de ce que le professeur pouvait raconter. Peu sérieuse, peu studieuse. J'avais bien du mal à tenir en place, me contentant de regarder ma montre à longueur de journée. Je suivais les cours en diagonal, ce qui était assez rare, mais j'étais super pressées que les cours se terminent enfin. Notant la moitié des cours, la moitié des devoirs, je du m'attarder quelques minutes pour demander à l'une de mes camarades de classes ses notes du dernier cours sans oublier lui demandé si j'avais bien tout noté sur ce que nous avions à faire pour les jours à venir. Une fois cela fait, un grand sourire se dessinait sur mes lèvres. Le moment était enfin venue. Je m'élançais à toute allure dans les couloirs de l'université, puis dans la rue en bousculant plusieurs personnes au passage sans même prendre le temps de m'excuser. J'étais tellement heureuse que je ne faisais même plus attention à ceux qui m'entourait. Mon sourire s'élargissait de nouveau lorsque j'aperçus au loin mon meilleur ami. Sans ralentir, je lui sautais presque au coup. « Haebin ! » Criais-je avant même d'être arrivée jusqu'à lui. « Toi aussi tu m'as manqué. » Continuais-je en le serrant dans mes bras avant de laisser un petit écart entre nous. Je vis une légère moue boudeuse. « Voyons ! Aussi bien que moi, ça n'existe pas ! » Terminais-je quelque peu moqueuse avant de lui lancer mon plus grand sourire. Je me rendis finalement compte que plusieurs personnes nous regardaient... Il était vrai que vu la scène, on aurait pu croire qu'il s'agissait d'un couple qui se sautait dessus, mais c'était loin d'être ça. Il était vrai que j'étais proche d'Haebin, mais plus parce qu'il était comme une grand-frère pour moi.

« Allons-y. » Lançais-je lorsqu'il me parlait d'un café. Je montais rapidement dans la voiture de mon aîné, bouclais ma ceinture et pris le temps de détailler mon ami. Je restais cependant silencieuse. Je voyais bien que quelque chose n'allait pas avec lui, il avait sans doute passé une très mauvaise nuit d'où les petites cernes qui s'étaient dessinées sous ses yeux. Néanmoins, il ne semblait pas vouloir m'en parler maintenant, alors je devais rester silencieuse quelque temps. Cela dit, je ne lâcherais pas l'affaire et ça il le savait très bien. Je le suivis silencieuse, commandais avant de finalement puis m'installais à ces côtés. Je bus une légère gorgée de mon thé avant d'esquisser un petit sourire. Toujours autant protecteur avec moi. Ce côté de sa personnalité m'avait presque manqué pendant une semaine. « Ne t'en fais pas. J'ai moins pleuré qu'auparavant. » Répondis-je simplement et en toute honnêteté avant d'enchaîner rapidement. « Mais, je préférerais que tu viennes, c'est sûr. Une semaine c'est trop long. »

Je bus une nouvelle gorgée de thé avant de déposer rapidement ma boisson sur la table et de prendre le second sac que j'avais pris le matin même. « J'allais oublier, c'est pour toi. » Lançais-je en tendant le paquet. Je lui avais promis, comme à chaque de mes voyages de lui ramener un petit quelque chose. Des petites chaussettes panda, une paire de lunettes trop classe et une petite boîte de friandise. Le dernier souvenir était un petit bonus. J'avais à peine vu la boîte et lui prendre me semblait être une évidence.


Stronger
What doesn't kill you makes you stronger. Stand a little taller doesn't mean I'm lonely when I'm alone. What doesn't kill you makes a fighter, footsteps even lighter, doesn't mean I'm over cause you're gone. What doesn't kill you makes you stronger, stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t167-sora-i-m-just-a-simple-girl-a-simple-human http://underyourbed.forum-canada.com/t169-sora-ryung#2253
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Sam 7 Déc - 21:10



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker


Des sueurs froides, la sensation de revivre chaque fois la même scène, Haebin détestait faire des cauchemars. Il se redressa dans son lit trempé, il n’était que quatre heures du matin. Sa nuit s’annonçait longue, bien trop longue. Ça faisait environs un an qu’il avait arrêté d’en faire. C’est qu’il s’y était habitué à la fin. Malheureusement depuis quelques jours, il avait du mal à trouver un bon sommeil.
Le Coréen se leva difficilement et changea ses draps. Il fallait qu’il s’occupe l’esprit pour ne plus y penser. S’installant sur son canapé, le jeune homme décida de regarder la télé. Il n’y avait rien de bien fameux mais ça lui changeait un peu les idées. Ce ne fut que vers dix heures du matin qu’il s’endormit lamentablement sur le canapé la télé encore allumée. Son sommeil fut agité comme à chaque fois après un cauchemar et ce fut à 14 heures qu’il ouvrit les yeux. Ils étaient rouges… Haebin se lava le visage et se prépara. Aujourd’hui il voyait sa meilleure amie et à vrai dire, il en avait vraiment besoin. Ca faisait une semaine qu’elle était partie et son petit cœur avait du mal à le supporter. A force de trainer dans ses pattes, il l’avait accepté et l’avait même adopté et ne pas la voir de quelques jours le rendait mal.

Il s’était préparé pour rejoindre son ami. Ils avaient rendez-vous à 17 heures. Alors autant vous dire qu’il avait pris une douche glacée pour se réveiller. S’habillant simplement, il avait pris sa voiture pour rejoindre son amie. Pour une fois, il n’était pas en retard !
A peine quelques minutes après s’être installé à l’entrée de l’université, le coréen sentit des bras l’entourer et il serra la demoiselle comme lui. Ce qu’elle avait pu lui manquer la vilaine ! Rien à foutre, la prochaine fois, il viendrait. Puis il pourrait enfin essayer de reprendre contact avec sa famille. Bien que ses parents soient mort tragiquement, il savait qu’il avait de la famille là-bas – et qu’elle n’avait pas pu s’occuper de lui à l’époque –

« J’espère bien que je t’ai manqué è_é Nan mais oh ! Et te vantes pas, moi aussi je suis pas mal dans mon genre. »
Et modeste comme à ton habitude…
Rapidement, il l’avait entrainé à sa voiture pour aller au café. Le trajet fut assez silencieux. Il n’avait pas spécialement envie d’aborder le sujet cernes et expliquer qu’il avait pas spécialement bien dormi cette nuit. Pourtant, il savait qu’il devait s’expliquer. Alors une fois installé à leur table, il essaya de détourner le sujet en lui parlant de la Corée. Haebin eu un pincement au cœur quand Sora lui avoua qu’elle avait encore pleuré. Il aurait tellement voulu être là pour pouvoir l’enlacer et lui montrer qu’elle pouvait compter sur lui.

« Je viendrais la prochaine fois je te promets… »
Il avait du mal à tolérer qu’elle pleure encore malgré les années…
Mais voilà qu’elle lui offrit des cadeaux. Hannn lorsqu’il ouvrit le sac, un grand sourire se dessina sur ses lèvres. Yeah des chaussettes trop mignonnes et des lunettes. Oui, il était tellement faible face à ça ! Le paquet de friandise lui fit même pousser un petit couinement trop adorable. Elle connaissait tellement bien ses points faibles !

« Han merci Sora ~ Tu sais comment me faire plaisir ! »
Pas pour rien que c’est ta meilleure amie !
Mais un regard insistant lui fit comprendre qu’il fallait qu’il s’explique par rapport à la tête de déterré qu’il arborait. Ce n’était pas tous les jours qu’il avait le visage si marqué.

« J’ai recommencé à faire des cauchemars. J’ai du mal à dormir… Dès que je ferme les yeux, je vois son visage, c’est atroce. J’en arrive à avoir peur de m’allonger dans mon lit. »
Le jeune homme poussa un petit soupire. Il avait l’impression de retomber aussi bas que quand il avait rencontré sa compatriote. Il s’était pourtant juré de faire son deuil et d’arrêter de penser au visage terrifié de fleur.
Peut-être que tout revenait parce qu’on approchait son anniversaire ? Surement, mais cette année, il le vivait bien plus mal que d’habitude.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
Sora Ryung
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Park Shin Hye. © moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sy', le phénix sans cœur & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 95
état civil : Célibataire.
profession : Des petits boulots ici et là ainsi qu'étudiante en littérature.
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Lun 9 Déc - 20:20



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker

Cela faisait une bonne semaine que je n'avais pas vu mon plus proche ami, mon frère, mon Oppa et honnêtement, il n'aurait pas fallut un jour de plus de séparations. Cela n'arrivait jamais ou presque pour la simple et bonne raison que nous évitions de rester séparer trop longtemps... D'accord, dit comme cela on pourrait passer pour un couple, mais c'était loin d'être le cas. J'aimais Haebin, c'était certain, mais davantage comme un grand-frère qui veillerait sans cesse sur moi. Il était la seule famille qu'il me restait, bien que nous n'ayons aucun lien de sang. C'était une broutille sans importance. Enfin, j'avais trouvé cela bien dommage qu'il ne puisse venir avec moi en Corée lorsque je rendais visite à ma mère, mais d'un autre côté, peut-être que je ne souhaitais pas qu'il me voit pleuré pendant des heures devant une tombe. J'avais pensé à de multiples reprises qu'il s'agissait sans doute de quelque chose que je me devais de faire seule, mais une fois devant la pierre, je craquais. Je n'étais pas une solitaire et encore moins dans mes moments de faiblesses. C'était d'ailleurs la raison qui m'avait poussé à attendre ce jour avec impatience, nos retrouvailles.

Levée au aurore et une journée de cours durant laquelle j'étais particulièrement peu attentive à la plus grande surprise de mes professeurs, puis j'avais enfin retrouvé mon frangin. Des retrouvailles qui ne sont pas passés inaperçus auprès de ceux qui se trouvaient dans la rue en même tant que les deux coréens que nous étions. L'un criant le nom de l'autre et vis-versa. Des retrouvailles bruyantes bien que rapides. Après un échange rapide et de brèves salutations nous avons filer vers notre café préféré. J'avais d'ailleurs déjà travaillé à mi-temps dans ce dernier afin de remplacer une employée partie en congé maladie.

J'avais rapidement pris ma commande avant de m'installer à la même table qu'Haebin. A peine installée que mon ami me lança une question sur mon séjour dans notre pays natal. Comme d'habitude, je lui avais répondus en toute honnêteté. « J'espère bien que tu viendras. » Rétorquais-je avec un léger sourire tendis qu'il me promit de m'accompagner à mon prochain séjour.

Trêve de bavardages. J'enchaînais aussitôt sur les petits souvenirs qu'il m'avait demandés ainsi que sur la boîte de friandises que je lui avais ramenée. Je le connaissais par coeur, tout comme moi, Haebin était un petit gourmand et je me doutais fortement que ces douceurs allaient lui remonter le moral, surtout à cette époque de l'année. Je pouvais lire ses mauvaises nuits, ses cauchemars sur son visage aussi clairement que s'il l'avait écrit sur un bout de papier pour finalement me le tendre. C'était un don que j'avais acquis au fil des années, je pouvais lire en lui comme dans un livre ouvert... Malheureusement, ce don ne fonctionnait pas comme je le voulais. La preuve étant que j'avais beau me douter de la raison, celle-ci n'était jamais assez claire. Cela m'obligeait à lui sortir mon regard le plus sérieux et le plus borné que j'avais en réserve.

J'avais mis le doigt dessus, il s'agissait encore de ces cauchemars. J'esquissais un léger sourire pour lui remonter le moral. Cela me rappelait notre première rencontre. A ce moment-là aussi il faisait des cauchemars et ne dormait que très peu. Avec mon regard le plus déterminé, je compris qu'une fois de plus je devrais l'aider à remonter à pente. C'était mon rôle après tout, en tant que meilleure amie, non? « Tu aurais dû m'appeler. » Déclarais-je avec toute ma sympathie. « Ne t'en fais pas, je suis là maintenant, je vais t'aider ! » Enchaînais-je déterminée et particulièrement confiante. Comme la première fois, je me devais de l'aider et une fois de plus j'allais réussir.


Stronger
What doesn't kill you makes you stronger. Stand a little taller doesn't mean I'm lonely when I'm alone. What doesn't kill you makes a fighter, footsteps even lighter, doesn't mean I'm over cause you're gone. What doesn't kill you makes you stronger, stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t167-sora-i-m-just-a-simple-girl-a-simple-human http://underyourbed.forum-canada.com/t169-sora-ryung#2253
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Mer 11 Déc - 23:49



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker


Haebin avait besoin de voir Sora, sinon, il allait craquer et il ne voulait pas que quelqu’un le voit dans cet état. Et encore moins le petit fantôme qui trainait souvent chez lui. Qu’est-ce qu’il avait eu envie d’hurler cette nuit pour évacuer tout ce qu’il retenait en lui, mais bon réveiller les voisins n’était pas envisageable ! Il avait déjà quelques soucis car il rentrait tard la nuit, mais les voisins s’y été fait vu que son job était plutôt nocturne.
Le Coréen poussa un long soupire avant de se préparer pour rejoindre son amie. Bordel, il avait l’impression qu’il allait tomber dans les pommes à chaque fois qu’il bougeait. Par chance, tout alla pour le mieux jusqu’à ce qu’il la retrouve. L’animateur serra sa compatriote dans ses bras avant de l’amener dans un lieu plus intime.

A peine installé, il avait compris que son amie avait eu encore une fois du mal à retourner chez eux. Il comprenait ce que ça faisait de retourner dans le passé. Ils souffraient du même mal qu’elle. Alors, ce fut presque automatiquement qu’il lui proposa son épaule pour la fois suivante en l’accompagnant.

« Je poserais des vacances quand tu voudras y aller… Faudra juste me prévenir un peu à l’avance que je négocie avec mon terrible patron ! »
Terrible ? Pas tant que ça puisqu’il laissait à l’animateur la possibilité de fuir le plateau trois jours pendant le mois, les nuits de pleines lunes.
Un petit sourire se glissa sur ses lèvres avant qu’il ne boive une nouvelle gorgée de son café. Dégueulasse soit-dit en passant mais au moins, il n’aurait plus cette envie de dormir. Mais il sentit un regard, son regard, celui qui savait lire en lui comme dans un livre ouvert. Les cernes qu’il avait, son faux-sourire, tout montrait qu’il avait recommençait à faire des cauchemars, à rêver de son visage terrorisé. Sous son insistance, le Coréen avoua avoir recommencé à ne plus pouvoir dormir, ne plus pouvoir fermer les yeux sans qu’il la voit. Il se sentait si faible quand ça lui arrivait.

Sora lui arracha un sourire sincère à sa remarque. Elle était tellement adorable. Au début, elle avait surement dû avoir du mal avec lui, il n’avait pas du tout été doux. Bon sang, ce qu’il pouvait regretter maintenant…

« Tu es adorable, et je m’excuse par avance pour mon humeur désagréable. J’aimerais vraiment pouvoir oublier ce passage de ma vie, mais bon, faut croire que j’vais encore en avoir pour quelque temps. »
Haebin gonfla doucement les joues avant de finir son café. Il appuya ses deux coudes sur la table avant de regarder son ami.

« Merci d’être là pour moi… »
Haebin devait avouer qu’il était tombé sur la meilleure des filles du monde.
Grâce à elle, il reprenait peu à peu goût à la vie mais chaque année, il sombrait lamentablement. A croire que certains souvenirs étaient là pour pourrir la vie ! Y’avait des fois où il priait pour avoir un accident et perdre la mémoire, au moins, il ne penserait plus à tous ses problèmes. Le jeune homme sourit faiblement en regardant son amie. Sans elle, il ne saurait vraiment pas où il en serait, peut-être ivre mort sous un pont. Fort probable. D’ailleurs ses envies de cigarettes étaient de plus en plus forte avec les nuits d’insomnie, mais il avait promis d’arrêter –même s’il en fumait une de temps à autre – A la place, il se rongeait les ongles et avait repris ses vieux tic de pianoter les doigts sur la table. On aurait dit un drogué en manque – bon ok, les clopes c’est de la drogue –

« J’ai envie de fumer… J’vais reprendre un café ! » Dit-il en se levant pour fuir au comptoir et reprendre un café.
Malheureusement, ça avait été bien trop rapide. A peine quelques minutes plus tard, il était de nouveau face à son point faible. Car oui, Sora était son point faible


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
Sora Ryung
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Park Shin Hye. © moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sy', le phénix sans cœur & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 95
état civil : Célibataire.
profession : Des petits boulots ici et là ainsi qu'étudiante en littérature.
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Dim 15 Déc - 15:21



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker

J'esquissais un léger sourire satisfait lorsque mon meilleur ami confirma la promesse qu'il m'avait faite un peu plus tôt dans la conversation. Je ne me souvenais même pas s'il m'avait déjà accompagné durant l'un de mes séjours à notre pays natal. J'en doutais quelque peu, mais d'après ces dires, c'était largement justifier. "Son terrible patron" était surement la raison majeure à cela d'ailleurs. J'avais connu bien des patrons à travers mes petits boulots, mais je n'avais jamais rencontré quelqu'un d'aussi exécrable que celui d'Haebin. Enfin, c'était l'avis que je pouvais m'en faire à travers les diverses remarques que mon camarade pouvait me faire. Utilisant sans cesse des termes négatifs pour le décrire, il m'était impossible de le voir autrement que comme un tirant. Cela mit à part, j'acquiesçais la remarque d'Haebin d'un hochement de la tête suivis d'un léger sourire. Il n'avait pas d'inquiétude à se faire à ce sujet-là. J'avais tendance à préparer mes séjours plusieurs mois à l'avance, à cause du travail, mais aussi avec ma mauvaise habitude de vouloir que tout soit absolument parfait lorsque je m'attaquais à une tâche.

Après une gorgée de mon thé glacé, ma joie de vivre qui apparaissait sur mon visage laissait place à une expression des plus sérieuse. Haebin ne s'échapperait pas aussi facilement et cela il le savait très bien. Je pouvais lire sur son visage que quelque chose n'allait pas. Je me doutais qu'au fond il s'agit de ses cauchemars qui revenaient. Les cernes qui siégeaient sous ses yeux le prouvaient. Il savait pertinemment qu'il pouvait m'en parler et je savais qu'il serait mieux en vidant son sac. Les douleurs passées ne s'envoleront pas aussi facilement que certaines personnes peuvent penser. Je le savais pour l'avoir vécu et pour le vivre encore aujourd'hui. Un amour perdu, un coeur brisé ou blessé. Le tout ne se guérit pas avec autant de facilité. Le temps s'avérait être baume bien plus efficace que toutes les thérapies qu'ils pouvaient exister au monde.

Mon meilleur ami m'avoua finalement que ses cauchemars étaient de retour. J'avais donc bien deviné, comme toujours. Enfin, il savait très bien que je ne lâcherais jamais et encore moins lorsqu'il passait par ces moment-là. Après tout, n'étais-je pas sa meilleure amie, sa confidente et pleine d'autres trucs? De plus, depuis notre rencontre je m'étais jurée de lui faire remonter la pente et de ne jamais l'abandonné pour qu'il vive une vie des plus normale possible. Je ne lui disais jamais d'oublier, car je savais que c'était une chose impossible, mais plutôt d'apprendre à apaiser le sentiment qui le bloquait. Je fus alors rassurer lorsqu'un véritable sourire s'affichait sur son visage. « C'est bien, au moins tu le sais. » Déclairais-je à sa remarque sur mon tempérament "adorable". « Et puis, ne t'en fais pas, j'ai déjà vu pire. » Enchaînais-je avec toute honnêteté. C'était vrai, j'avais déjà connu plus désagréable. Des collègues, mon père, des personnes à qui mon père devait de l'argent, mon père ... La liste était bien trop longue pour la détailler et puis, là n'était pas le sujet.

« C'est normal, tu n'as pas à me remercier. » Ajoutais-je avant de boire un peu de ma boisson fraîche. Je n'eus aucunement le temps d'ajouter quelque chose que mon ami c'était déjà levé de table pour aller chercher un autre café. Il avait déjà terminé?! Wouah, il m'étonnera toujours lorsqu'il s'agissait de vitesse à laquelle il pouvait engloutir son café. Il n'avait vraiment pas peur de se brûler avec... Je regardais, en buvant mon breuvage, les déplacements rapides d'Haebin qui fut rapidement servit avant de retourner sur sa chaise. Je restais quelques instants silencieuse, me contentant de détailler mon compagnon de table.

« Bien. Mon cher ami, on va devoir t'aérer l'esprit ! » Déclarais-je finalement pour rompre le silence qui commençait tout juste à s'installer. Pauvre Haebin, j'allais le coller nuit et jour comme un fantôme... Non, plutôt comme son ombre. Je ne lâcherais pas jusqu'à ce que ces méchantes cernes disparaissent. « Par quoi veux-tu commencer? » Demandais-je tout en me triturant ma matière grise.


Stronger
What doesn't kill you makes you stronger. Stand a little taller doesn't mean I'm lonely when I'm alone. What doesn't kill you makes a fighter, footsteps even lighter, doesn't mean I'm over cause you're gone. What doesn't kill you makes you stronger, stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t167-sora-i-m-just-a-simple-girl-a-simple-human http://underyourbed.forum-canada.com/t169-sora-ryung#2253
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Dim 15 Déc - 20:54



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker

Sora connaissait tellement bien Haebin qu’il savait d’ores et déjà qu’il ne pourrait pas sortir de ce café sans parler de ses problèmes. Quelques années auparavant, il aurait hurlé et serait sorti de la pièce sans parler de quoique soit d’autre, mais maintenant, il était plus calme quand il était avec elle. Et puis vider son sac lui ferait sûrement plus de bien que noyer son chagrin dans l’alcool ou les cigarettes, c’est ce que lui avait appris sa moitié.

Il rigola faiblement quand elle confirma être adorable. Au début, il avait plutôt dit d’elle que c’était une chieuse qui fourrait son nez là où elle n’avait pas à le mettre mais bon avec le temps, ce défaut leur avait permis de se rapprochait. Elle était tellement têtue qu’il avait fini par accepter sa présence et à écouter ce qu’elle lui disait. Jamais, oh non jamais il ne pourrait assez la remercier pour ce qu’elle faisait pour lui, elle n’était pas obligé de vouloir lui redonner goût à la vie. Pas mal de personne avait abandonné en se heurtant au caractère du jeune homme.
Haebin ne put s’empêcher de remercier encore une fois sa sauveuse et lui offrir un de ses plus beaux sourires suite à sa remarque. Grâce à elle, il savait ce que ça faisait d’avoir quelqu’un sur qui compter, et ça faisait bien des années qu’il n’y avait pas cru.

L’animateur avala rapidement sa tasse de café en sentant l’envie de nicotine le gagner. Ca faisait bien trois ans qu’il avait arrêté mais des fois, il était prêt à vendre son âme au diable pour s’en fumer une. Il avait d’ailleurs clairement les tics de quelqu’un qui était en manque. Son café brulant n’avait pas réussi à le calmer à tel point qu’il s’était relevé pour en reprendre un, et par la même occasion s’éloigner de Sora quelques instants. Cette fille avait le don de le déstabiliser et c’était gênant pour lui et ce même s’il la considérait comme sa sœur.
Malheureusement, on l’avait servi bien vite et il était allé s’assoir de nouveau près de son amie. Et celle-ci avait très rapidement compris qu’il était sur le point d’exploser comme une bombe à retardement. Pour sa défense, il avait vraiment, mais vraiment envie de fumer…

« Je sais pas T_T J’ai pas d’idée, j’veux fumer… Un paquet entier… »
Faible homme, de toute façon, tu as promis de pas recommencer alors pas de clopes è_é Tu peux juste en parler et encore.
Haebin ferma les yeux et se massa les tempes. Il n’aimait pas du tout quand il perdait le contrôle à ce point-là. Limite un gosse de quatre ans résistait mieux que lui. Le jeune homme lâcha un long soupire avant de rouvrir les yeux. L’envie commençant enfin à partir !

« Oh ! Je travaille pas ce soir, y’a grève au boulot. Tu veux venir à la maison ? J’ai Heirs et de la glace, pour toi, j’peux bien subir et regarder un drama ! Juste parce que Park Shin Hye est *o* »
C’était une belle preuve d’amour parce que Haebin détestait les dramas du plus profond de son être. Trop de Coréens, trop de clichés et bien trop d’amour. Mais bon, si c’était pour passer du temps avec Sora, il ne disait pas non. Au pire, il jouerait sur son téléphone et critiquerais les scènes trop cucul la praline. Puis il devait aussi avouer que les actrices de la série était jolies, voire très jolies pour certaines.

« Et puis j’te promets que je critiquerais pas » Mensonges. « Enfin pas trop… »
Ben quoi, ce n’était vraiment pas de sa faute de trouver ce genre de trucs trop gnangnan. Quand il allait en Corée et qu’il se comporter comme un Américain, on le traitait de macho et compagnie mais il assumait, il était trop fière pour aller chercher la fille qu’il aime avec un parapluie parce qu’il pleut et qu’elle en a pas.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
Sora Ryung
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Park Shin Hye. © moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sy', le phénix sans cœur & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 95
état civil : Célibataire.
profession : Des petits boulots ici et là ainsi qu'étudiante en littérature.
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Dim 15 Déc - 21:54



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker

La réponse qu'il offrit à ma question me déplus au plus haut point et cela lui valus d'ailleurs une légère moue désapprobatrice. Je n'aimais pas le voir fumer et encore moins sentir l'odeur du tabac sur ses fringues. Enfin, c'était une généralité. Je détestais cette odeur. De plus, cela me donnait l'impression de voir une personne fumer ou littéralement manger du goudron à l'état pur. Rien que d'avoir l'image à l'esprit cela ne me donnait pas du tout envie. Du coup, une chose était certaine, jamais je ne toucherais à l'une de ses choses. « Tu sais bien que je n'aime pas quand tu fummes. » Ajoutais-je particulièrement sérieuse. Je l'aimais pas se voir abîmer les poumons pour une chose aussi futile qu'une cigarette et pourtant j'étais certaine. Il m'avait dit avoir arrêté et pour cela je lui faisais confiance. C'était la raison qui me poussait à être si sérieuse sur le sujet. Je le fusillais du regard, espérant que cela lui suffirait afin qu'il change d'avis.

Je bus une nouvelle gorgée tendis que mon visage s'adoucissait pour laisser place à ma joie de vivre habituelle. « Je suis sûr qu'on pourra trouver autre chose pour remplacer la cigarette. » Enchaînais-je entre deux gorgées tendis que je me plongeais dans une réflexion des plus banales tendis que mon ami, lui tentait de se ressaisir face à cette envie. Finalement, il répondit à ma précédente question, celle qui concernait ce qu'on pourrait bien faire afin de lui aérer l'esprit. Je fus d'ailleurs légèrement surprise par sa proposition. Un drama? Et pas n'importe lequel en plus, celui que je voulais voir depuis quelque temps. Hélas, je n'avais pas vraiment eu l'occasion de le regarder à cause de mes diverses occupations et du voyage... De plus, il ajoutait à cela de la glace. Je le connaissais peut-être, mais il était dans la même position que moi. De la glace plus un bon drama, que demander de mieux, mis à part le fait que cela me faisait peut-être plaisirs, mais en était-il de même pour mon ami. « Tu es sûr? Cela t'aérera l'esprit? » Demandais-je en tentant de cacher ma joie face à cette soirée pour éviter de l'influencer. Cela dit, je ne garantissais rien comme cacher mes sentiments n'étaient jamais une réussite.

Je bus une gorgée, puis une seconde. Avant d'échapper un léger rire à sa dernière remarque. Je le connaissais et j'étais persuadée qu'il ne pourrait pas s'empêcher de critiquer les moments qu'il trouverait sans doute trop guimauve. Cela dit, étrangement, ce trait de personnalité ne me dérangeait absolument pas, j'avais parfois tendance à faire la même chose. Enfin, je ne riais pas seulement à ce propos. Ce qui m'amusait également était la ressemblance entre moi et Haebin. Lui regarderait avec plus d'attention les demoiselles du drama tendis que pour ma part je m'attarderais aux damoiseaux en plus de l'histoire du drama.


Stronger
What doesn't kill you makes you stronger. Stand a little taller doesn't mean I'm lonely when I'm alone. What doesn't kill you makes a fighter, footsteps even lighter, doesn't mean I'm over cause you're gone. What doesn't kill you makes you stronger, stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t167-sora-i-m-just-a-simple-girl-a-simple-human http://underyourbed.forum-canada.com/t169-sora-ryung#2253
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Lun 16 Déc - 13:20



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker


Autant que Haebin soit cru avec Sora car au final, elle saurait la vérité tôt ou tard. Elle savait très bien qu’avant de la rencontrer, il était du genre à fumer un paquet de cigarettes par jours. Oui, c’était comme ça qu’il avait appris à évacuer, il savait cependant très bien que ce n’était pas la meilleure de toutes les solutions. Ce fut donc grâce à l’aide de sa compatriote que l’animateur arrêta de se pourrir les poumons. Il devait avouer que certaines fois, surtout à cette période de l’année, il était en manque. La remarque de son amie le fit légèrement rire, c’est qu’elle était trop adorable.

« Je sais que tu n’aimes pas ça, et si j’ai besoin de fumer, je te promets de me retenir autant que je peux et de pas le faire devant toi. »
Vaines promesses…
Le Coréen savait pertinemment qu’il en grillerait une que ce soit aujourd’hui, ou demain. Il en avait besoin pour compenser son manque de sommeil. Et puis, une de temps en temps, ce n’était pas si grave que ça.
Voilà qu’elle lui disait qu’il trouverait un moyen d’oublier le poison. Il avait bien tenté les bonbons, mais il en mangeait tellement que ça avait fini par l’écœurer. Reprendre la musique serait peut-être quelque chose de pas mal puisque quand il jouait du piano ou de la guitare il avait tendance à ne penser à rien d’autre. Malheureusement, il n’avait pas d’instrument chez lui, il devrait passer dans une boutique à l’occasion. Ça lui permettrait aussi de rassurer son amie et faire plaisir à un petit fantôme.

Pour se changer les idées, le Coréen proposa à sa compatriote si elle voulait regarder un drama chez lui le soir-même. Heirs, une des séries les plus nunuches que son pays avait pu produire. Mais bon, il y avait Park Shin Hye les cheveux long et trop adorable alors il pouvait supporter. Sora fut d’ailleurs très surprise que son ami lui propose de s’aérer l’esprit avec ce genre de chose. Au pire, il irait courir si jamais il n’arrivait pas à fermer les yeux de la nuit. Ah… Qu’est-ce qu’il pouvait remercier ses nuits d’errance de lui avoir permis d’avoir un corps musclé et entretenu.

« Bien sûr que ça m’aérera l’esprit. J’suis toujours partant pour cracher sur Lee Min Ho. »
Autant vous dire qu’il ne portait pas spécialement cet acteur dans son cœur. Déjà parce qu’il le trouvait hypocrite comme la plupart des Idoles Coréennes mais son côté badboy mais lover, il ne supportait pas. Mais bon, une fois dans le drama, il oublierait ses rancunes pour aller en conspiration sur les futurs couples de la série avec sa moitié. Car oui, au bout du 3ème épisode, il avait tendance à plus trop grogner et même à donner son avis « positif » sur la chose. Oui, il était lunatique sur ce point-là.
Le jeune homme porta à sa bouche sa tasse pour prendre une gorgé. Cette fois-ci, il grimaça, il était vraiment chaud. Il couina faiblement avant de la reposer et tirer la langue comme un enfant de 4 ans. L’envie de cigarette était passé et les super pouvoirs que ça lui donnait aussi. Haebin était trop adorable avec sa moue sur le visage. Bien fait, la prochaine fois, il soufflerait avant de boire !

« On fera à manger Coréen aussi ! J’ai réussi Jajangmyeon, mais genre meilleur qu’en Corée ! »
Fallait-il préciser que tu avais failli mourir quelques fois avant de les réussir ? Et puis, tu les a réussi qu’une fois… Alors c’était peut-être dangereux de retenter.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
Sora Ryung
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Park Shin Hye. © moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sy', le phénix sans cœur & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 95
état civil : Célibataire.
profession : Des petits boulots ici et là ainsi qu'étudiante en littérature.
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Lun 16 Déc - 15:13



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker

Je savais très bien que Haebin connaissait mon avis en ce qui concernait la cigarette. J'étais peu rassurée à l'idée qu'il puisse fumer, mais c'était pire lorsque je me disais qu'il devait se cacher pour pouvoir assouvir cette envie. De plus, même s'il ne fumait pas devant moi, je pouvais toujours sentir l'odeur du tabac sur lui et c'était sans doute le pire, l'odeur. C'était bien pire que si j'avais laissé mon plat favoris cramer dans le four... D'ailleurs, c'était assez étrange, mais je reconnaissais facilement cette odeur de tabac sur les vêtements des autres, un peu comme si je m'y étais habituée depuis déjà fort longtemps. Je ne savais pas d'où cette habitude me venait, mais dans le cas présent elle était particulièrement pratique. Ainsi, Haebin était incapable de me mentir sur ce point-là... En fait, c'était le cas pour tout. Je dessellais facilement ses mensonges. Je pouvais les lires sur son visage. « Je te fais confiance. » Me contentais-je de répondre peu convaincu par ses paroles.

Je bus ma boisson fraîche une fois encore tendis que mon compagnon de table répondit à ma question. Sa réponse me rassura. Regarder un drama avec moi lui aéra l'esprit et je l'espérais vraiment. En cette période de l'année, je devais faire attention et faire en sorte qu'il ne pense pas trop aux événements qui s'étaient déroulés il y a déjà quelques années. En tant que meilleure amie, c'était mon plus grand devoir et rien ne pourrait m'en faire douter. De plus, j'étais bien trop perfectionniste pour faire les choses à moitié pour mon ami. Il devait absolument s'aérer l'esprit et si critiquer les drama avaient cet effet là et bien, c'était parfait. « Oh, mais je m'en doute. » Confirmais-je lorsqu'il parlait de Lee Min Oh. Je connaissais pertinemment son avis par rapport à l'acteur et étrangement, je ne l'avais jamais contredit. Pour ma part, je n'avais absolument rien contre cet acteur, mais ce n'était pas mon favoris non plus... Honnêtement, je me demandais davantage comment serait le rôle de Kim Woo Bin dans ce fameux drama... J'étais curieuse, car je ne l'avais vu que dans un seul drama pour l'instant, alors je voulais voir s'il pouvait changer de registre... Enfin, là n'était pas vraiment notre sujet de discutions.

Je retins un léger rire lorsque je vis une moue adorable se former sur le visage de mon aîné. Vraiment, parfois, il pouvait paraître quelque peu enfantin. C'était assez marrant et rassurant de voir qu'il pouvait se détacher du passer comme ça. Un sourire se dessina finalement sur mon visage. « Super ! Tu seras de nouveau mon cobaye. » Lançais-je lorsque Haebin mentionna la nourriture coréenne. J'adorais cuisiné et faire partager mes plats. J'aimais aussi particulièrement en inventer et les faire goûter en priorité à mon meilleur ami. Il était en quelque sorte mon testeur attitré... Cela dit, il m'arrivait aussi de faire des petits plats banals, mais toujours aussi délicieux.


Stronger
What doesn't kill you makes you stronger. Stand a little taller doesn't mean I'm lonely when I'm alone. What doesn't kill you makes a fighter, footsteps even lighter, doesn't mean I'm over cause you're gone. What doesn't kill you makes you stronger, stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t167-sora-i-m-just-a-simple-girl-a-simple-human http://underyourbed.forum-canada.com/t169-sora-ryung#2253
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Lun 16 Déc - 23:04



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker


Haebin regrettait déjà sa phrase. Si jamais il allumait une clope, il aurait peur de la revoir. L’odeur de tabac froid avait tendance à rester un moment sur les habits mêmes propres. Et puis, elle risquait même de lui envoyer un texto du genre : « Tu fais pas de bêtises hein Haebin ». Le Coréen avait l’impression que sa compatriote avait le don de savoir quand il faisait une connerie. Peut-être que leur cerveau était connecté ?! Oui… Ca expliquerait pas mal de chose !

« Okey, je fumerais pas… J’aime pas quand tu fais la tête. »
Il savait très bien qu’elle risquait de boudait s’il recommençait à s’empoisonner. Elle n’avait pas tort mais Haebin devait avouer que des fois, la cigarette lui aurait permis de se calmer, de reprendre le contrôle. Comme quoi, son regard avait réussi à le dissuader. Il était faible face à Sora et il la soupçonnait de l’utiliser à son avantage. C’est bien connu, les femmes sont les êtres les plus fourbes du monde.

Le sujet continua sur comment lui lever cette envie. Regarder un drama, même s’il n’aimait pas lui permettrait de penser à autre chose. Et il suffisait qu’une des actrices soient pas mal pour qu’il ne grogne pas trop. Et dans Heirs, entre Park Shin Hye et la bouille de Krystal, il était vendu. Puis, le Coréen voulait faire plaisir à son amie. Elle avait tellement envie de voir cette série qu’il s’était dit que pour une fois, il pouvait faire un effort lui aussi.
Et puis, cracher sur les acteurs de ce drama pouvait être pas mal. Nan mais les mecs étaient toujours des clichés qu’Haebin avait du mal à retenir ses mots. Il savait pourtant que quelques fois, il était comme eux. Avec ses histoires de White day, Pepero day, il ne volait pas très haut.

« C’est pas sa faute si ça gueule chirurgisée me reviens pas… »
Tu dis ça mais toi aussi t’es passé sur le billard ! Comme la plupart des Coréens de toute façon. Et puis pour sa défense, il n’avait pas fait trop voyant, juste un peu débridé les yeux. Il n’en parlait pas souvent mais bon, il l’avait fait lui aussi.
Rapidement, Haebin parla de nourriture et ça, c’était le sujet dangereux ! Sora aimait bien l’utilisait en cobaye mais bon, il ne disait pas grand-chose et il adorait manger super épicé alors qu’elle abuse du piment ne le dérangeait pas particulièrement. Il éclata de rire à sa remarque. Et puis parler lui faisait oublié la douleur survenu quelques instants avant alors qu’il buvait son café.

« Il faut faire des courses, j’ai plus grand-chose dans mon frigo et nous intoxiquer avec le fond de lait qu’il reste n’est pas dans mes projets ! »
Faire les courses par contre, ça serait pas mal !
Haebin avait tendance à sauter des repas à cause du boulot et du coup, il n’avait jamais bien grand-chose dans son frigo. Ce soir, pour une fois, il mangerait convenablement avec Sora. Il avait déjà hâte que la soirée commence. Il en avait besoin… Le petit fantôme lui ferait peut-être la tête mais bon, il se rattraperait. La seule chose qu’il se disait c’était comment expliquer à son amie la présence d’un mort dans son appartement. Il priait pour que la miss rende visite à Yaëlle ce soir-là.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
Sora Ryung
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Park Shin Hye. © moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sy', le phénix sans cœur & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 95
état civil : Célibataire.
profession : Des petits boulots ici et là ainsi qu'étudiante en littérature.
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Sam 21 Déc - 14:50



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker

Un léger sourire se dessinait sur mon visage. J'étais un peu plus rassurée qu'il me dise qu'il ne fumerait pas. Je lui faisais confiance, mais dans ces moments-là, je ne savais pas vraiment quoi y penser. Je ne voulais vraiment pas qu'il tombe de nouveau dans cette mauvaise habitude que représentait la cigarette. Cela dit, il me connaissait assez pour me faire cette promesse pour éviter ma célèbre moue boudeuse qui m'avait permis à de multiples reprises de l'empêcher de s'empoisonner en fumant. Franchement, je me demandais comment il faisait pour supporter cette odeur immonde sur ses vêtements et ce même plusieurs jours après. « J'espère ! Je te fais confiance sur ce coup-là ! » Ajoutais-je quelque peu rassuré par ses paroles.

Je bus une gorgée, puis une seconde gorgée de ma boisson fraîche tout en continuant ma discussion drama avec Haebin. J'étais heureuse de savoir que regarder un drama qui ne le passionnait pas vraiment allait lui aérer l'esprit et l'aider à penser à autre chose. Ainsi, il ne penserait plus vraiment aux cauchemars qu'il pouvait enchaîner nuits après nuits. Enfin, je pensais qu'une soirée entre ami pourrait sans doute aider un minimum à lui changer l'esprit et puis, critiquer les moments trop niais ainsi que les acteurs l'aideraient d'autant plus. Je savais que je ne pouvais pas l'empêcher de le faire et honnêtement, cela m'amusait plus qu'autre chose. De plus, j'avais souvent la fâcheuse tendance à faire la même chose lorsque j'étais seule plantée devant mon écran de télévision. « Oh, mais je n'ai absolument rien dit. » Répliquais-je tendis que mon meilleur ami après sa réflexion sur le fameux acteur Lee Min Oh. Un acteur qui ne semblait pas spécialement apprécier comme une grande majorité des acteurs coréens d'ailleurs. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi, mais bon je respectais son avis.  

Faire des courses? En vue de ce qu'il possédait dans son frigo c'était une nécessitée. Je n'avais aucunement envie de me faire empoisonnement par une brique de lait. « Je crois que c'est obligatoire, en effet. » Ajoutais-je avec un léger rire. Là, c'était certain qu'il ne pouvait pas passer à côté surtout s'il souhaitait qu'on se fasse un bon repas avant ou alors pendant le drama. D'ailleurs, je pourrais sans doute lui préparer mon désert spéciale. Bon, malheureusement, il n'avait rien d'un plat de notre pays natal, mais il était particulièrement sucrée et bourré de chocolat... Je pensais vraiment que mon compagnon de table allait apprécier. « Je te ferais mon désert spécial. » Terminais-je avec un léger sourire.


Stronger
What doesn't kill you makes you stronger. Stand a little taller doesn't mean I'm lonely when I'm alone. What doesn't kill you makes a fighter, footsteps even lighter, doesn't mean I'm over cause you're gone. What doesn't kill you makes you stronger, stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t167-sora-i-m-just-a-simple-girl-a-simple-human http://underyourbed.forum-canada.com/t169-sora-ryung#2253
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Ven 27 Déc - 16:43



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker


Sora avait vraiment la technique pour qu’Haebin arrête ses multiples conneries. Il n’aimait pas vraiment ça puisqu’elle représentait celle qui l’empêcher de fumer, boire et compagnie. Pourtant, il était très reconnaissant à son égard, car sans elle, il aurait surement déjà fini à l’hôpital pour un coma éthylique ou même pire. Il n’osait même pas y penser.
Rapidement pour sortir le Coréen de ses problèmes, sa compatriote opta pour lui demander ce qu’il voulait faire et ils en arrivèrent à regarder un drama ce soir. Meme s’il détestait ça, il devait avouer que cracher sur des stéréotypes des asiatiques parfaits lui convenait. Puis mater une belle actrice, il n’était pas contre. Et faire plaisir à son amie était tout aussi important pour lui que de s’aérer la tête. Les deux jeunes parlèrent aussi de la chirurgie esthétique, bien trop présente dans leur pays.

« J’ai l’impression de voir une affiche dans le métro… »
C’était clair et net, les acteurs coréens et Haebin ça ne faisait pas bon ménage. Pourtant, il ne se plaignait pas quand c’était une actrice qui était passé sur le billard. Ah la jalousie quand ça nous prend…
Cette soirée impliquait aussi de faire un bon repas, et donc faire aussi les courses. Et oui, Haebin ne dérogeait pas à la règle numéro deux des hommes – après faire pipi « sur » la cuvette – faire les courses que lorsque c’était vraiment nécessaire ! Toutes choses périmées à une deuxième vie pour les mâles ! Mais bon intoxiquer Sora n’était pas quelque chose qu’il voulait, se fut donc naturellement – on ne peut pas mentir à sa meilleure amie – que l’animateur lui proposa de passer au magasin avant. Et puis lui parler de faire un dessert, han, il était faible face au sucre !

« Tu sais que t’es la femme parfaite ! Tu vas t’envoler c’est ça hein ?! » Dit-il sur le ton de la plaisanterie.
Une fois leur « gouter » terminé, les deux amis prirent route vers un magasin spécialisé en nourriture asiatique et plus particulièrement japonaise et coréenne. Haebin aimait vivre dans des grandes villes, il n’avait pas des tas de bornes à faire pour pouvoir trouver une boite d’algues ou des mandus. Une fois arrivée dans le temple du bonheur, le Coréen se sentait comme un enfant. Ici, il pouvait trouver les sucreries, bonbons et autres conneries qu’il mangeait à chaque fois qu’il allait en Corée du Sud pour les vacances.

« Haaaan ~ Tu crois que je peux acheter tout le magasin ? »
Non Haebin, on a dit les achats compulsif c’est fini è_é


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
Sora Ryung
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Park Shin Hye. © moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sy', le phénix sans cœur & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 95
état civil : Célibataire.
profession : Des petits boulots ici et là ainsi qu'étudiante en littérature.
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Ven 27 Déc - 18:40



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker

Je riais à la dernière réflexion de mon ami sur les fameux acteurs coréens qu'ils détestaient tant. Il y allait tout de même un peu fort, mais dans un certain sens, je ne pouvais qu'être d'accord avec lui. Il était vrai que certains de ces acteurs ressemblaient à des poupées entièrement retouchées pour être affiché sur de grandes affiches. Cela dit, je pensais que certaines demoiselles n'échappaient pas non plus à ce ravalement de façade. Mais, c'était sans doute ça le plus amusant dans notre discussion. Chacun ne voyait pas la même chose que l'autre et étrangement nos discussions ne dérapaient jamais aux disputes. Je me demandais d'ailleurs si nous nous étions déjà disputés un jour. Oui, sans doute, mais elles ne me restaient jamais bien longtemps en mémoire, bien que généralement elles pouvaient être vu comme plutôt comique. « Tu y vas fort pour illustrer tes propos. » Lançais-je en riant.

Notre petite conversation sur le déroulement de notre soirée continuait, passant de l'activité principale à la nourriture que nous devrions préparer pour faire de notre soirée une réussite. J'étais un passage un peu obligatoire lorsque nous étions ensemble que ce soit un simple café, une sucrerie ou bien encore un repas un peu plus équilibré. En même temps, Haebin et moi faisions la paire lorsqu'il s'agissait de nourriture. L'un était aussi gourmand que l'autre et aucun ne pouvait réellement servir d'arbitre dans ce genre de situation. Une fois de plus cela donnait un résultat fun. Au moins, le temps semblait moins lent et le silence moins pensant lorsque j'étais en compagnie de mon meilleur ami. Il en était de même avec la nourriture. Je n'aimais pas spécialement cuisiner pour moi tout de seule et c'était la raison qui faisait que j'avais autant de reste après un repas en solitaire. Je devais au moins faire la semaine avec l'un de mes plats. Je ne me plaignais pas, loin de là, mais avoir de la compagnie de temps à autre était mieux.

Je riais de plus belle lorsque Haebin enchaîna sur une nouvelle remarque. J'agitais mes cheveux à la l'orial et répliquais en riant. « Au moins tu le sais, c'est déjà ça. » Un grand sourire se dessinait sur mon visage avant de laisser place à une moue légèrement boudeuse. « Et où veux-tu que j'aille? » Demandais-je en suivant le ton de plaisanterie de mon confident. « Si c'était le cas, je t'aurais une place dans ma valise. » Terminais-je en riant avant de terminer ma boisson fraîche.

Rapidement, nous avions pris la direction du magasin spécialisé dans la nourriture asiatique pour refaire un peu le plein dans le frigo d'Haebin. Économe et particulièrement sérieuse dans la façon de gérer mon budget, je regardais avec attention les prix des produits divers et calculais avec soin le montant dans mon esprit. J'avais pris l'habitude de porter une grande attention à mes dépenses depuis que mon père avait pris la fuite et je n'avais pas l'intention de changer. En même temps, ce n'était pas comme si l'argent tombait des arbres et que j'avais vraiment le choix. Je devais vraiment faire attention à mon budget, sans compter les études et le logement qui revenait assez cher quand on y pensait.

Prenant avec soin et attention chaque produit, je jetais quelque coup d'oeil à Haebin qui ressemblait fortement à un enfant qu'on aurait lâché dans un magasin de jouet. D'ailleurs, sa réflexion allait dans ce sens. Je pris mon expression la plus sérieuse et la collais sur mon visage. « J'en doute mon cher... » Commençais-je par lui répondre avant de laisser un léger sourire apparaître quelques minutes. « Il faut en laisser un peu pour les autres quand même. » Terminais-je moqueuse.


Stronger
What doesn't kill you makes you stronger. Stand a little taller doesn't mean I'm lonely when I'm alone. What doesn't kill you makes a fighter, footsteps even lighter, doesn't mean I'm over cause you're gone. What doesn't kill you makes you stronger, stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t167-sora-i-m-just-a-simple-girl-a-simple-human http://underyourbed.forum-canada.com/t169-sora-ryung#2253
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Dim 29 Déc - 20:14



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker


Bien sûr qu’il y aller fort pour illustrer ses propos, il avait bien trop trainé dans les métros de Séoul pour avoir oublié les affiches de cabinet de chirurgie et leur prouesse… Lui-même était tombé dans cette folie en subissant une opération des yeux. M’enfin, faire un ravalement complet de la tronche, ce n’était pas très bien, et puis imaginez la tête des enfants comparé à la nouvelle du père. Y’a arnaque !

« J’aimerais bien voir la tête qu’il avait avant. Parce que celle du avant-après ravalement en Corée sont choquante. »
C’est clair que de passé de monstre à pur beau gosse, c’est super choquant.
Bref, voilà que le Coréen sortait des conneries à dire que la demoiselle était parfaite et qu’elle risquait de s’envoler au loin. Sa réplique le fit clairement rougir. Il était loin d’être habitué à ce genre de démonstrations d’amour et il n’aimait pas spécialement. Pourtant, ça lui faisait chaud au cœur de savoir qu’elle voulait absolument qu’il soit près d’elle. Malheureusement, il ne pouvait pas lui promettre l’inverse. Sa vie était bien trop bercer par le monstre en lui qu’il pouvait quitter la ville du jour au lendemain comme il l’avait déjà fait auparavant. Sora était bien trop précieuse à ses yeux pour qu’il puisse la blesser. Il savait pourtant qu’un jour pourtant, il devrait lui dire ma vérité. L’animateur en avait marre de lui mentir les soirs de pleines lunes en prétextant des sorties avec d’autres amis ou bien d’autres choses.
Un petit sourire triste se dessina sur ses lèvres.

« Faudra prendre une valise XXL alors, j’rentre pas une jambe dans la valise que tu as pris pour partir ! »
Ben quoi, il n’était pas un gringalet, il peser bien 15kg de plus qu’un Coréen lambda et était aussi plus grand que la moyenne. Autant vous dire que pour le transporter, il fallait le matériel approprié !

Bref, une mission de la plus haute importance se déroula quelques minutes plus tard : Acheter de quoi manger pour la soirée entre meilleurs amis. Intoxiquer la compatriote avec du lait périmé n’était pas envisageable. Voilà comment juste après leur sortie café, ils se retrouvèrent dans un magasin asiatique. Haebin n’était qu’un enfant dans ce genre de lieu, il avait l’impression d’être à la maison et ne faisait pas spécialement attention à ce qu’il dépensait. Sur ce point-là, il était bien différent de sa copine. Mais bon, il était comme ça et loin de changer.
A cause de Sora, une moue adorable se dessina sur son visage. Comment ça il fallait en laisser aux autres. Il y avait assez de place dans son estomac pour tous les bonbons du magasin.

« Mais… Maiiiis. »
On a dit pas de caprices, t’es trop vieux pour ça !

« Ouais bon, ok, tu as raison… Mais c’pas juste ! Fait attention quand même, je pourrais me venger ce soir. »
Le jeune homme rigola doucement avant d’attraper un panier et y mettre toutes les sucreries qu’il pouvait trouver. Ben quoi, pour lui mater des dramas pendant des heures ça rimait avec manger un tas de trucs mauvais pour la santé. Sinon ce n’était pas drôle.
Haebin retourna près de son amie, le panier quasiment plein.

« J’me suis contenu et puis ça m’empêche de fumer ! »
Oui, trouves toi une excuse…


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
Sora Ryung
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Park Shin Hye. © moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sy', le phénix sans cœur & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 95
état civil : Célibataire.
profession : Des petits boulots ici et là ainsi qu'étudiante en littérature.
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Dim 29 Déc - 22:29



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker

Un rire m'échappa lorsque mon meilleur ami enchaîna sur ma plaisanterie. Une valise XXL? Il faudrait sans doute plus grand, non? Je voulais bien l'emmener dans ma valise, mais il faudrait au moins le double si je voulais aussi y placer mes affaires à l'intérieur, non? En même temps, il n'avait pas tort sur une chose. Ma valise était toute petite. En même temps, je n'avais pas grand-chose donc c'était assez simple. Je ne savais même pas si on pouvait vraiment la qualifier de valise. C'était davantage un sac de voyage ayant de grande similitude avec un grand sac de sport... Enfin, débattre sur la taille et l'utilité du sac que j'utilisais pour voyager n'était pas le plus important dans cette plaisanterie, mais la présence de ce qui restait de famille pour moi. Bon, mon père était sans doute en vie quelque part, mais on ne pouvait pas vraiment dire que je sois actuellement proche de lui. Comment le pourrais-je ? Il avait décidé de m'abandonner, non? Oh et puis, pourquoi j'y pensais, là, maintenant, c'était stupide. « XXL ? Et où je mets mes affaires après? Non, plus grand. » Lançais-je en riant.

Une fois la plaisanterie close et notre boisson terminée, nous avions pris la direction du magasin de nourriture asiatique dans l'optique de notre petite soirée entre ami. Tendis que je choisissais avec grand soin chacun des produits que je déposais dans mon panier, je pouvais être sûr que Haebin était retombé en enfance. D'ailleurs, sa question ne m'étonnait pas plus et prouvait ce que je pensais. Je retenais mon rire et pris une expression un peu plus sérieuse pour répondre à mon confident. Acheter tout le magasin n'était pas vraiment une bonne idée. Je me contentais de lui répondre qu'il fallait en laisser pour les autres et puis, il fallait être raisonnable, l'argent ne tombait pas des arbres. C'était un domaine pour lequel j'étais particulièrement sérieuse, l'argent. Je faisais attention à tout ce que je pouvais acheter et ce depuis la mort de ma mère. Après tout, mon père n'était pas vraiment la personne digne de confiance lorsqu'il s'agissait de ça. Il utilisait tout pour ses paris et autres jeux d'argent plutôt que d'acheter de la nourriture. Enfin... Je ne pouvais pas changer le passé.

Bon, par contre, cette fois je n'avais pas pu retenir mon rire. Haebin pouvait parfois se montrer très enfantin, mais comment lui en vouloir, on était tous pareil, non? Non, peut-être pas enfin de compte. Cela dit, je pouvais tout à fait le comprendre, comment résister à tant de bonnes choses? C'était de la torture mentale. Je relevais l'avertissement d'Haebin particulièrement curieuse. « Ah oui ! Comment prévois-tu de te venger, mon cher? » Demandais-je intriguée avant de me replonger dans l'exploration des rayons de la petite boutique.

Je regardais le panier d'Haebin, plein de sucrerie. C'était comme ça qu'il se contenait? Je ne pouvais pas lui en vouloir, il m'arrivait d'être bien pire lorsqu'il s'agissait de bonbons et autres. De plus, que serait une soirée drama sans une bonne dose de sucre? Non, cela ne marcherait jamais. Ce n'était tout simplement pas possible. Je m'étais contentée de sourire à mon ami et continuais les rayons avant de... Avant de me retrouver par terre... Et oui, ma maladresse pouvait être terrible et ce surtout quand je rencontrais un cadis qui venait de ma droite. J'avais surement l'air d'une totale idiote, là par terre avec mon visage qui tournait au rouge tomate et mon sourire gêné.


Stronger
What doesn't kill you makes you stronger. Stand a little taller doesn't mean I'm lonely when I'm alone. What doesn't kill you makes a fighter, footsteps even lighter, doesn't mean I'm over cause you're gone. What doesn't kill you makes you stronger, stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t167-sora-i-m-just-a-simple-girl-a-simple-human http://underyourbed.forum-canada.com/t169-sora-ryung#2253
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Mar 31 Déc - 17:18



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker

Haebin rigola à la remarque de son amie. En effet, si elle voulait y mettre des habits en plus, il fallait qu’elle en prenne une plus grande. M’enfin, si elle faisait ça, elle risquait d’avoir du mal à la tirer cette pauvre valise. Parce que oui, il pesait son poids le coco. L’excédent bagage aussi risquait d’être plutôt cher. M’enfin on dit que quand on aime, on ne compte pas ! Au sinon, il pouvait très bien la suivre à la place d’être enfermé, il pourrait aussi bien la suivre et en plus, il pourrait discuter avec elle.

« Ou alors une toute petite valise et j’te suis. Ca paraît moins compliqué, puis j’ai besoin d’air… »
Problème technique n°1 découvert. M’enfin, y’en avait bien d’autres, parce qu’il n’était pas sûr que c’était légal de se retrouver dans un sac aux Etats-Unis. Ils étaient bizarres les Américains des fois, mais pas pour ce genre de choses.
Haebin était retombé en enfance à peine quelques minutes plus tard alors qu’ils arrivaient au magasin asiatique. Ce qu’il pouvait aimer cet endroit, il avait l’impression d’être à la maison et il devait avouer que ça lui faisait plutôt du bien. Il y avait un tas de personnes qui parlaient coréen ou japonais, même chinois pour certains, puis y’avait des bridés partout, il avait plus cette impression d’être le seul.

Sa vengeance ? Elle voulait vraiment le lancer sur ce sujet ? Elle risquait de ne plus vouloir rester chez lui. Ouais mais bon, elle le cherchait, alors elle le trouvait !

« Alors, je peux faire des choses horribles… T’empoisonner avec plein de choses, ou t’étouffer dans ton sommeil, mais je vais opter pour des chatouilles. Mourir de rire me parait une bonne vengeance pour m’empêcher d’acheter le magasin ! »
Rapidement, le panier qu’il avait pris fut plein : des tas de sucreries étaient dedans. Ce n’était absolument pas de sa faute, pour sa défense, ils avaient sauté dans son panier pour ne pas passer la nuit tout seul. Si, si, les bonbons, ça bouge et ça parle !
Mais voilà que Sora, avait fait sa… Sora. Elle s’était pris un chariot en plein dedans et s’était ramassé au sol avec la grâce d’un castor. S’il pouvait en rire quand c’était d’autres personnes, quand c’était elle, il partait dans une panique pas possible en imaginant le pire. Ben quoi, on sait jamais, on peut se casser une côte en tombant. Oui, il paniquait à ce point-là. Ce fût d’ailleurs pour cette raison qu’il lâcha son panier pour l’aider à se redresser. La personne qui poussait son caddie n’avait même pas pu sourire vu le regard glacé que lui avait envoyé le Coréen. Même pas un pardon !
Et comme le bon ami qu’il était, il ramassa aussi les affaires qui étaient tombé du panier. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres quand il constata qu’elle n’avait rien de grave.

« J’vais avoir une crise cardiaque à cause de toi… Aller, on a fini, on y va ^^ »
Il attrapa son panier et le sien avant de payé de sa poche. Tant pis si elle lui faisait une remarque, il lui devait bien ça. Elle perdait du temps à s’occuper de lui et sa mauvaise humeur, en plus elle allait cuisiner.

« On rentre maintenant ou tu veux faire quelque chose avant ? »


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
Sora Ryung
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Park Shin Hye. © moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sy', le phénix sans cœur & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 95
état civil : Célibataire.
profession : Des petits boulots ici et là ainsi qu'étudiante en littérature.
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Sam 4 Jan - 18:52



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker

Haebin clôtura notre petite plaisanterie sur lui dans ma valise pour la transformer en lui me suivant pour mon prochain voyage. Une solution des plus simples et sans doute des plus réaliste. Je doutais fortement que mon ami tienne le temps d'un voyage dans ma valise et ce même avec un nombre incalculable de petits trous pour qu'il puisse respirer. J'acquiesçais simplement sa solution d'un sourire et d'un léger avant de terminer ma boisson. Une fois notre petite pause boisson terminée, nous nous sommes dirigé vers une petite boutique de nourriture asiatique spécialisée dans la nourriture coréenne et japonaise. La mission pour aérer l'esprit d'Haebin pouvait ainsi commencer. La première étape était des plus évidentes, remplir le frigo de mon très cher ami avant de remplir nos estomacs devant un drama où je pourrais savourer les multiples commentaires d'Haebin sur les personnages masculins de la série. Cette vision m'amusait à l'avance, un peu comme à chaque fois que je passais une soirée avec mon confident. J'étais peut-être une personne sérieuse, mais je savais comment profiter de la vie en faisant de temps à autre des petites pauses au niveau travail et étude. D'ailleurs, je devais me souvenir que je devais recherche un nouveau travail, car mon contrat se terminait déjà.

Mettant tout cela de côté, je parcourais les rayons de la petite boutique tendis que Haebin, fidèle à lui-même était particulièrement similaire avec un enfant qui découvrait un magasin de jouets avec un rayon entier de sucreries. Cette vision me fit sourire. Dans cette situation précise, je n'avais pas l'impression d'être la plus jeune de nous deux. Lui remplissait son panier de bonbons et autres tendis que de mon côté, j'étais sérieuse dans mes choix. Je réfléchissais longuement avant de mettre quelques choses dans mon panier et enchaînais avec un lot de calcule mental dans le but de ne pas dépenser trop. Bref, j'étais tout à fait moi ! Sérieuse et encore plus lorsqu'il s'agissait de dépense. C'était l'une des rares choses que j'avais appris de mon père. L'argent était bien difficile à gagner, mais si facile à perdre. Je m'étais jurée de ne pas être comme lui et de faire attention à la moindre de mes dépenses ce qui faisait de moi l'opposition de mon tendre ami à mes côtés.

Trop concentrée sur mes dépenses ou bien juste moi-même, je rentrais dans un cadis et me retrouvais à terre. Mon visage tournait au rouge tomate tendis qu'un sourire gêné se dessinait sur mon visage. Je pouvais me montrer plus maladroite que nécessaire parfois et ce moment-même en faisait partie. Et dire que beaucoup de monde aurait juste vacillé, il avait fallu que moi je tombe complètement à terre. Je restais un moment immobile. Je n'avais pas vraiment mal, non, c'était plus que je me sentais incroyablement bête d'être tombée aussi facilement après avoir heurtée un simple cadis. Acceptant volontiers l'aide de mon ami, je me remis sur pied assez vide. « Merci. » Soufflais-je avant qu'Haebin ne prenne la parole. J'étais d'autant plus gênée et lui lançais un faible sourire pour lui dire que j'étais désolée d'être aussi maladroite. « Tu es sûr qu'on a tous... » Je n'avais guère eu le temps d'en dire davantage que mon meilleur ami s'était déjà élancé en direction des caisses et une fois encore il me prit de vitesse. Je sortais tout juste mon porte-monnaie de mon sac qu'il avait déjà payé. Un simple « Mais... » m'avait échappé tendis qu'Haebin sortait déjà du magasin.

Je m'élançais derrière lui, curieuse de la raison de cette hâte. Etait-ce à cause de ma chute? Sans doute, on n'avait même pas pris le temps de faire convenablement le tour du magasin qu'il avait déjà payé et c'était élancé dans la rue. Un sourire m'échappa. « On aurait pu partager pour le prix. » Soufflais-je en marchant à ses côtés. J'avais fais attention aux prix et puis, ce n'était pas à lui de tout payer de toutes manières. C'était moi qui m'invitait après tout... Enfin, en quelque sorte... Je restais un instant pensive à sa question avant de répondre avec la plus grande simplicité. « Il faudrait mieux rentrer si on veut avoir le temps de tout préparer. » Et oui, pour la perfectionniste que j'étais il me fallait beaucoup de temps pour cuisiner un petit quelque chose que j'oserais proposer à mon meilleur ami.


Stronger
What doesn't kill you makes you stronger. Stand a little taller doesn't mean I'm lonely when I'm alone. What doesn't kill you makes a fighter, footsteps even lighter, doesn't mean I'm over cause you're gone. What doesn't kill you makes you stronger, stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t167-sora-i-m-just-a-simple-girl-a-simple-human http://underyourbed.forum-canada.com/t169-sora-ryung#2253
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Dim 12 Jan - 19:00



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker


Sora était du genre à donner des petites crises cardiaques à Haebin. Pourquoi ? Parce qu’il lui arrivait toujours quelque chose qui inquiétait Haebin. C’était comme quand il perdait momentanément ses clés ou son téléphone. Le pire c’est qu’il n’avait pas pris l’habitude alors que ça faisait un moment qu’il avait connu sa compatriote…
Il s’était dit que pour une fois, aucunes catastrophes n’arriveraient, mais il avait encore tout faux. Il était loiiiiin de penser que quelques minutes plus tard, il serait paniqué, limite agressif après que son amie ait rencontré plutôt brutalement un chariot. Pour le moment, il était tout tranquille en train de faire le tour des allés de confiseries et autres produits sucrés.

Haebin retrouva Sora quelques instants plus tard, son panier remplie de cochonneries. Elle ne lui ferait surement pas trop la moral alors autant en profité. Et puis, pour sa défense, ça faisait bien longtemps qu’il n’avait pas foutue les pieds en Corée du Sud.
Malheureusement, la demoiselle s’éloigna de lui et se retrouva au sol après avoir heurté un chariot. L’animateur avait mis seulement quelques secondes à la rejoindre et à lancer un regard glacé au « conducteur ». Non mais en plus, il n’avait même pas dit pardon. Haebin avait senti son corps chauffer d’un coup à cause de la colère mais il ne ferait rien en présence de Sora. Et oui, avec elle, il n’était pas du genre à frapper vite alors que d’habitude, il aurait cogné avant de parler.

Il l’aida à se relever et ramassa les produits pour les remettre dans le panier. Il y jeta un rapide coup d’œil avant de se rendre compte qu’elle avait pris tout ce dont ils avaient besoin pour leur soirée drama. Le jeune homme se rendit donc en caisse et paya. Il savait qu’il se prendrait une remarque mais ce n’était pas bien grave. Haebin avait à peine écouté les paroles de sa cadette, oui, des fois, il était dans son monde. Sa remarque à la sortie du magasin le fit sourire.

« Je suis plus grand, tu vas cuisiner et je t’embête, ça te donne bien trois raisons pour ne pas payer. »
Même s’il n’avait pas spécialement été élevé à la Coréenne, le jeune homme avait pourtant les habitudes qu’ils avaient. Déjà, il refusait que lors d’une sortie elle paye puisque c’était aux plus âgés de payer, et en plus, quand il sortait avec Fleur, il avait tendance à porter son sac pour elle. Genre d’esclavage moderne à l’asiatique quoi.
Les deux jeunes venaient de conclure à rentrer à l’appartement. Ils mettraient beaucoup de temps à cuisiner et puis, il fallait que Haebin range un brin son appartement.

A peine quelques minutes plus tard, ils étaient chez Haebin. L’appartement était… en bordel, autant l’avouer. Des tas de feuilles étaient éparpillé sur sa table basse avec une tasse de café et des galettes, sur son bureau on voyait son pc encore allumé en train de faire dieu seul savait quoi. Et la cuisine… Surement deserté depuis une bonne semaine, totalement vide – mais propre –

« Je vais ranger les affaires du taff… » Dit-il en rougissant légèrement.
Il avait un peu plus de boulot que d’habitude alors il avait laissé trainé pour se motiver à le faire


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
Sora Ryung
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Park Shin Hye. © moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sy', le phénix sans cœur & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 95
état civil : Célibataire.
profession : Des petits boulots ici et là ainsi qu'étudiante en littérature.
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Lun 13 Jan - 17:02



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker

Une fois encore, je n'avais pas laissé une chance d'être totalement moi-même, la maladroite petite Sora qui pouvait se retrouver à terre dans n'importe quelle situation. De toute évidence, cette fois-ci j'avais fait face à un caddie et avais perdu le combat pour me retrouver sur le carrelage froid de la petite boutique de nourriture asiatique. J'avais honte et de là, une envie irrésistible d'éclater de rire. Je voulais rire de ma propre bêtise, de la maladresse tendis que Haebin lui avait réagis tout autrement. Mon meilleur ami c'était emporté, comme à chaque fois que je pouvais me montrer maladroite et c'était légèrement emporté. Il lança un rapide regard glacial au conducteur du caddie avant de m'aider à me relever. J'acceptais volontiers son aide, me relevais et retirais la poussière qui c'était déposée sur mes vêtements pendant ma chute avant de me rendre compte de mon compagnon c'était déjà élancé vers les caisses pour sortir de la boutique. Je restais un instant bête et curieuse de la raison qui avait poussé mon ami à se hâter ainsi hors du magasin. J'avais tout d'abord pensé à ma chute maladroite, mais j'en doutais. Sa réaction pour le coup serait bien trop excessive.

Arrivée à la caisse, je m'apprêtais à payer une partie des courses, mais je n'avais même pas eu le temps de commencer à fouiller dans mon sac qu'Haebin avait déjà payé et emballer les courses. Je me hâtais à mon tour pour suivre mon ami qui c'était déjà élancé dans les rues de la ville. Nous prenions alors tranquillement le chemin de l'appartement de mon confident pour préparer notre petite soirée drama qui s'annonçait géniale. Cependant, une chose était certaine il me fallait du temps pour que je prépare notre petit festin. J'étais bien trop perfectionniste pour présenter à Haebin quelque chose de bâclé, j'aurais bien trop honte.

Je m'amusais cependant de la réponse d'Haebin lorsque je lui déclarais que j'aurais pu payer une partie de nos achats. Il m'exposa deux excellentes raisons tendis que la première me laissa perplexe. Je n'étais pas petite d'abord ! Non, mais. Je fis une légère moue à cette réflexion, mais acquiesçais tout de même l'avis de mon compatriote. « Tu as bien raison... » Soufflais-je avec un léger sourire en coin tendis que nous arrivions enfin chez le coréen.

Je restais silencieuse dans l'entrée du petit appartement, me contentant d'en détailler le moindre recoin. Un rire m'échappait à la réaction d'Haebin face au désordre qui régnait dans son appartement. Ah ! Il rougissait. Je ne pouvais vraiment pas m'empêcher de rire à cette réaction. Je n'avais jamais vu Haebin aussi gêné pour une telle raison. Enfin, je tentais de reprendre mon sérieux rapidement pour prendre la direction de la cuisine, pièce qui était particulièrement bien rangée et commençait à cuisiner sans plus attendre.


Stronger
What doesn't kill you makes you stronger. Stand a little taller doesn't mean I'm lonely when I'm alone. What doesn't kill you makes a fighter, footsteps even lighter, doesn't mean I'm over cause you're gone. What doesn't kill you makes you stronger, stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t167-sora-i-m-just-a-simple-girl-a-simple-human http://underyourbed.forum-canada.com/t169-sora-ryung#2253
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Jeu 23 Jan - 17:16



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker


A peine la porte de l’appartement passé qu’Haebin s’excusa pour le désordre. Il essayé de se noyer dans le travail depuis plusieurs jours alors il y avait pas mal de journaux, de livres et autres un peu éparpillé partout. Ca faisait assez de temps que ce genre de phase de travail avait disparu. La dernière fois, il avait fini premier de sa section à l’université, avait perdu 5 bon kilos et surtout avait quasiment arrêté de dormir. Définitivement, il avait besoin que Sora vienne le sortir de là. Il savait très bien qu’il allait se prendre une remarque d’ici peu.
En parlant d’elle, elle avait fui dans la cuisine pour commencer à préparer le repas pour le soir. Haebin eut un sourire et s’approcha des tas de feuilles qui jonchaient le sol. Il les ramassa tout en les remettants dans le bon sens et dans le bon ordre. Oui, pour ce genre de chose, il était plutôt manique. Une fois la pile terminé, il la déposa sur son bureau juste à côté de l’ordinateur. Il attrapa la tasse et alla à son tour dans la cuisine.

« Je… » Il se mordit la langue avant de reprendre. « Je sais qu’il y a plus rien et oui, j’ai pas mangé de quelques jours mais j’avais vraiment pas faim. »
Il s’était senti obligé de le dire. De toute façon, elle s’en serait vite rendu compte. Limite s’il n’y avait pas de la poussière dans la pièce tellement il n’y était pas allé depuis un moment. Par contre, ce qui ne manquait pas, c’était l’alcool dans le frigo, entre les bières et le Soju, on pouvait pensait qu’il tenait un bar.
Haebin lava la tasse dans ses mains et s’appuya ensuite contre l’évier en regardant son amie s’activer. Elle était toute mignonne à s’occuper de lui comme ça. Il ne savait pas pourquoi elle en faisait autant, mais c’était Sora, elle faisait toujours comme ça.

« Je peux aider ? J’aurais moins l’impression de profiter… »
Et moins de raison d’ouvrir ta bouche pour en rajouter sur les conneries que tu as fait depuis son retour…
Pas faux. M’enfin, moins elle en saurait mieux elle se porterait, parce que lui raconter ses soirées je ramène des nanas que j’connais pas à l’appart pour les baiser, je bois de l’alcool en quantité incalculable et je me bats pour évacuer ma rage… Elle risquait de lui hurler dessus toute la foirée. Avant qu’elle réponde, il leva son pull et se retrouva en T-shirt, d’ailleurs, il n’aurait pas du le faire, on voyait pas mal de trace de coups sur ses pauvres bras.
Non, mais il faisait que des conneries quand elle n’était pas là…

« Me regardes pas comme ça » Dit-il en se rendant compte qu’on voyait les marques. « J’ai fais des merdes et j’ai pas envie d’en parler ce soir… »
Espérons que ça marche pour lui et qu’elle le menace pas de représailles avec du Kimchi !


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
Sora Ryung
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Park Shin Hye. © moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sy', le phénix sans cœur & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 95
état civil : Célibataire.
profession : Des petits boulots ici et là ainsi qu'étudiante en littérature.
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Jeu 23 Jan - 21:19



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker

Les courses étaient faites, il ne restait plus qu'à cuisiner le festin pour notre petite soirée télévision/drama. Une soirée qui s'annonçait des plus amusantes. Moi, mon meilleur ami et un drama que je rêvais de voir. Je me demandais même si la raison principale de cette fameuse soirée n'avait changé en court de route. A la base, je devais aider Haebin à penser à autre chose que sa défunte petite amie. Cela n'avait pas été facile de lui faire remonter la pente dans un premier temps, mais je ne perdais jamais courage. Une vie emplit de banalité tout comme la mienne s'offrait à lui et il la méritait. De plus, j'étais bien trop perfectionniste pour abandonner le projet Haebin avant qu'il ne soit complètement achevé. Enfin, que la soirée commence.

Je restais un instant immobile au pied de la porte de mon confident. Le désordre ne me dérangeait pas du tout, j'étais tout simplement amusée par la réaction de mon ami face à cela. Son appartement n'était peut-être pas extrêmement bien rangé, mais ce n'était pas non plus un champ de mine. Traverser le salon fut d'ailleurs assez rapide quand j'avais pris le chemin de la cuisine pour me mettre assez rapidement aux fourneaux. Je devais en premier lieu me familiariser avec tous ses ustensiles... Bon, ce n'était sans doute pas ma première visite dans cette cuisine, mais je prenais toujours mes marques au cas où Haebin avait décidé de changer d'organisation entre mes visites. De plus, cela faisait bien longtemps que j'avais mis le pied chez lui à cause de mon petit séjour dans notre pays natal. Cette pensée me figea quelques instants. Mieux valait ne pas y penser ce soir, trop de mauvais souvenir pour un séjour en solitaire.

Une fois mon inspection des placards, je retirais ma veste, la déposa sur mon sac que j'avais déposé par terre à côté de l'entrée de la cuisine et attachais mes cheveux. Déballant les sacs de courses un à un, je triais et déposais les ingrédients à des endroits stratégiques... J'allais commencer par le dessert qui me prendrait sans doute plus de temps et qui avait besoin de refroidir pendant assez longtemps. Et oui, Haebin, tu allais goûter à mon dessert de mousse au chocolat. Bon, ce n'était pas un plat de nos régions, mais c'était une petite gourmandise que je réussissais toujours. Tout en préparant le tout, je jetais quelques coups d'oeil à mon compatriote pour voir si tout allait bien.

Je déposais tout juste le dessert dans le frigo lorsque Haebin fit irruption dans la cuisine et me fis sursauter au passage. Manquant de peu de casser le premier plat, j'évitais la catastrophe de peu. « Tu devrais au moins avoir quelques fruits. » Ajoutais-je telle une mère poule à son enfant avant d'enchaîner sur le plat, un mets relativement connu et assez souvent cuisiné. Quelque chose qu'hélas je n'avais pas l'occasion de faire bien souvent, car je ne cuisine pas beaucoup ce genre de plat lorsque j'étais seule.

Je mis tranquillement le riz à cuire et commençait à laver les différents légumes que j'allais utiliser. « Oui, tient, coupe les carottes et les pommes de terre en bâtonnets et la courgette en demi-rondelle. » Demandais-je à Haebin lorsqu'il me demanda s'il pouvait m'aider. Pour ma part, je m'attaquais au poulet que je me devais de couper en petits dés. Je m'arrêtais avant même d'avoir commencé pour pousser un léger soupir et de lancer un regard sérieux à Haebin. Je détestais quand il se battait et cela il le savait très bien. « Bien ! » Commençais-je. « Je te laisserais tranquille.... Ce soir. » Terminais-je avant d'attaquer ma viande.

Perfectionniste, je l'étais. Mais, il ne fallait pas oublier ma maladresse. Je perdais déjà face à un cadis, alors face à un couteau des plus coupant, c'était pareil et il n'avait pas fallu longtemps avant que ce dernier ne m'échappe en même temps qu'un seul est unique. « AIE. » Je n'aimais pas la vue du sang et encore moins quand c'était le mien... Cela dit, me couper en cuisinant était devenue une habitude.


Stronger
What doesn't kill you makes you stronger. Stand a little taller doesn't mean I'm lonely when I'm alone. What doesn't kill you makes a fighter, footsteps even lighter, doesn't mean I'm over cause you're gone. What doesn't kill you makes you stronger, stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t167-sora-i-m-just-a-simple-girl-a-simple-human http://underyourbed.forum-canada.com/t169-sora-ryung#2253
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Dim 26 Jan - 16:16



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker


Haebin n’était jamais aussi gêné quand Sora venait chez lui, mais là, il trouvait que c’était trop en bordel. Des feuilles trainaient de partout et il n’aimait pas du tout ça. Se noyer dans le travail n’était peut-être la meilleure des choses à faire pour oublier ses cauchemars. Enfin, il devait quand même avouer que ça le tenait plutôt bien éveillé et du coup, il ne faisait plus d’atroces rêves. Mais bon, il y aurait surement un moment où son corps serait totalement à bout.
Rien qu’à cette idée, le jeune homme lâcha un soupire, il devait vraiment trouver un moyen de calmer ses crises de cauchemars. Peut-être que voir un psychologue ne lui ferait pas de mal.

Il ramassa sa tasse et se dirigea vers la cuisine pour la laver mais aussi pour rejoindre son amie. Il n’aimait pas qu’elle reste seule même si elle cuisinait. Après tout, il pouvait très bien l’aider à couper les aliments ou au pire, il lui raconterait des ragots sur les gens de son boulot. Haebin remarqua le sursaut de sa compatriote alors qu’il entrait dans la cuisine furtivement. Un faible sourire se glissa alors sur ses lèvres. Elle avait presque cassé le plat qu’elle rangeait dans le réfrigérateur.
Le Coréen lava la tasse tout en faisant la remarque qu’il n’y avait rien à bouffer chez lui mais qu’il était au courant. Pas de sa faute s’il n’avait pas faim depuis quelques temps. Ça lui arrivait souvent, comme si son corps se mettait automatiquement à la diète une semaine par mois. La remarque de son amie le fit rire.

« Oui maman, j’achèterais des pommes et des bananes demain ! J’aurais droit à prendre du chocolat ? »
Tu fais exprès d’utiliser une voix d’enfant totalement à l’opposer de ta voix de mâle sexy ?
Haebin était du genre à bouffer des Kitkat sur le trajet du taf que de prendre le temps de cuisiner avant d’y aller. Pour sa défense, il avait tendance à toujours être en retard pour le boulot et donc pas le temps de se faire un bon repas. Bref, Sora avait quand même raison
Le jeune homme se proposa ensuite pour cuisiner, il n’était pas très doué mais en découpage de légumes, il assurait assez ! Puis au moins, Sora n’était pas la seule à faire les choses ! Rapidement après, il leva son pull, il n’était pas à l’aise comme ça puis il faisait plutôt bon dans son appartement. Alors qu’elle venait de lui donner la corvée des patates, elle put aussi remarquer qu’il avait quelques traces sur les bras. Il indiqua rapidement qu’il ne voulait pas en parler ce soir. Après tout, ce soir, il devait critiquer Lee MinHo et les autres acteurs de la série.

« Merci… »
Il adorait quand la demoiselle se montrait compréhensive. Elle ne cherchait pas à en savoir plus alors qu’il ne voulait pas en parler. Haebin était du genre à parler quand il en avait envie, et ça, elle devait très bien le savoir.
L’animateur radio attrapa les légumes cités avant de les laver et de les éplucher. Il était plutôt concentré dans ce qu’il faisait parce qu’il savait que les économes, ça pouvait aussi éplucher la peau. A peine terminé, il s’attaqua aux carottes, foutue légumes qui, dès qu’on enfonce un couteau dedans, décide de se fissurer à un autre endroit. Mais voilà que le cri de Sora le fit sursauter. Cette fille était un danger pour elle-même. Il lui attrapa les mains et les passa sous l’eau froide, comme un véritable grand-frère protecteur. Il la laissa quelques instant pour prendre une boite de pansement, rangé dans un tirroir de la cuisine et il lui mit.

« Laisse-moi couper, toi tu feras cuir ! »
Une fois les carottes et les autres légumes coupés, il les donna à son amie pour qu’elle les fasse cuir, rapidement après ce fut au tour du poulet de passer à la casserole. Ça sentait bon.

« J’ai faim !! On mange bientôt ? »
L’impatiente devait être la meilleure amie d’Haebin. Il avait eu envie de chiper un bout mais il tenait pas à se prendre un coup de cuillère sur les doigts.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
Sora Ryung
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Park Shin Hye. © moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sy', le phénix sans cœur & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 95
état civil : Célibataire.
profession : Des petits boulots ici et là ainsi qu'étudiante en littérature.
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Dim 26 Jan - 21:50



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker

Après une inspection éclaire de la cuisine de mon très cher ami, je me mis à l'aise pour cuisiner avant de finalement de mettre au fourneau. Je commençais par m'attaquer au désert qui était une mousse au chocolat, une petite gourmandise que je réussissais à tous les coups. J'espérais alors que mon meilleur ami apprécie ce petit quelque chose dans lequel j'avais mis tout mon coeur, comme à chaque fois que je cuisinais pour une personne qui m'était chère. Une fois la mousse prête et déposée dans ce qui ressemblait le plus dans un petit ramequin, je les déposais dans le frigo presque complètement vide et fus particulièrement surprise par Haebin qui venait d'entrer dans la pièce. Fidèle à moi-même, je faillis faire tomber le plat que j'avais dans les mains, mais évitais la catastrophe de peu. Je poussais un soupire de soulagement avant de mettre le riz à cuir tendis que mon compatriote commenta le peu de nourriture qui se trouvait dans la pièce. Je retenais un instant un léger rire lorsqu'Haebin répliqua à ma réflexion sur le manque total de nourriture. « Je suis bien trop jeune pour être mère, voyons. » Commençais-je en imitant une moue vexée avant d'enchaîner en souriant. « Oui, pour le chocolat, mais pas trop. » Terminais-je fidèle à moi-même. Je ne pouvais pas m'empêcher d'être quelque peu protectrice envers les personnes qui m'étaient chères et encore plus lorsqu'il s'agissait de mon confident.

Le petit moment maternel passé, j'enchaînais sur le reste du repas, le plat principal tendis que mon compatriote me proposa gentiment son aide que j'acceptais avec plaisirs. Cependant, je restais un instant figé à la vue des blessures de mon ami, mais je retenais de commenter ce que je pouvais voir. Je me contentais de lui promettre de ne pas l'embêter avec ce que j'avais pu voir, car je pouvais voir qu'il n'avait pas la moindre envie de me parler de cela en cette soirée. De plus, il était évident que ce n'était pas le bon sujet de discussion durant la soirée qui devait lui permettre de se détendre et d'oublier ses problèmes. Et puis, à force de côtoyer Haebin, j'avais appris à le connaître. Le pousser à me parler n'était pas une bonne chose lorsqu'il s'agissait d'Haebin et je savais pertinemment qu'il était préférable de le laisser me parler de ce genre de choses lorsqu'il le souhaitait uniquement.

Un léger silence s'installa tendis que moi et Haebin commencions tranquillement à préparer ce fameux mets de nos régions d'origine. Il aurait d'ailleurs dû en être ainsi jusqu'à la fin de la préparation du plat, hélas, je restais digne à moi-même. J'étais une grande perfectionniste lorsqu'il s'agissait de cuisine, mais je restais également une personne détentrice d'une incroyable maladresse qui pouvait se blesser assez rapidement. En sortant le plat d'un four, en marchant dans un magasin ou en coupant un morceau de viande. Je ne manquais pas de cette merveilleuse occasion pour me couper le doigt. Je regardais mon doigt qui commençait à saigner. Je m'apprêtais à demander à Haebin où il pouvait ranger les pansements, mais je n'en eue aucunement le temps. En moins qu'il n'en fallait pour le dire, mon confident m'avait agrippé les mains pour passer ma blessure sous l'eau fraîche. Je restais silencieuse, regardant Haebin prendre soin de ma coupure et un sourire se dessinait sur mon visage. « Merci, Haebin. » Lançais-je à mon meilleur ami et grand protecteur.

La réaction de mon ami m'avait quelque peu amusé, j'avais l'impression d'avoir un grand-frère, une famille. Cela me semblait des plus étranges, je n'avais plus l'habitude d'avoir une famille avec qui je me sentais aussi bien que mon meilleur ami, confident et compatriote. J'avais toujours rêvé d'avoir un grand-frère et je pouvais enfin dire que j'en avais un, malgré le manque de lien de sang. « D'accord. » Acquiesçais-je lorsque Haebin me lança qu'il préférait que je le laisse couper et moi cuire. Une fois qu'il eu terminé sa part, je commençais tranquillement à faire cuire les légumes ainsi que le poulet en tentant de ne pas me blesser cette fois-ci. « Bientôt Haebin, bientôt. » Terminais-je. Je mis en forme le plat principal dans deux bols et souriais à mon ami pour lui indiquer que j'avais terminé avant de déposer les deux bols devant mon ami. « Voilà, j'espère que se sera délicieux. » Lançais-je.


Stronger
What doesn't kill you makes you stronger. Stand a little taller doesn't mean I'm lonely when I'm alone. What doesn't kill you makes a fighter, footsteps even lighter, doesn't mean I'm over cause you're gone. What doesn't kill you makes you stronger, stronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t167-sora-i-m-just-a-simple-girl-a-simple-human http://underyourbed.forum-canada.com/t169-sora-ryung#2253
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   Dim 26 Jan - 23:08



L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...
ft. Sora Ryung & Haebin Parker


La remarque de Sora fit rire Haebin. Elle n’avait certes pas l’âge d’être sa mère mais elle se comportait un peu comme elle. Mais elle cédait bien plus vite, la preuve, elle lui laissait acheter du chocolat en guise de repas.

« Puis t'es trop bridés pour être ma mère. »
Car oui, pour Haebin, sa mère était Canadienne, du moins celle qu’il considérait comme telle. Il savait pertinemment que sa véritable mère était Coréenne mais il s’en fichait royalement. De toute façon, Sora savait pour son adoption et puis, il le vivait très bien.
Le jeune homme aida son amie à couper les légumes, jusqu’à ce qu’il finisse par couper aussi la viande vu qu’elle s’était blessé. Sa réaction face à la petite blessure avait dû faire rire son ami. On aurait pu croire qu’elle avait perdu un doigt à sa manière de faire, mais il réagissait toujours comme ça quand il s’agissait de Sora.

La demoiselle pris la suite des commandes en faisant cuir la nourriture, et bien sûr, il avait fallu qu’il fasse l’enfant en demandant si c’était bientôt prêt parce qu’il avait faim. Car oui, il savait se montrer aussi chiant que les gosses quand il était avec sa meilleure amie. D’ailleurs, celle-ci ne tarda pas à la répondre et à finir de cuisiner. Un grand sourire se dessina sur les lèvres de l’animateur radio : Il allait manger un super bon plat avec sa sœur devant un drama !
Le jeune homme attrapa deux cuillères et les deux bols avant de dire.

« Viens là, on mange devant la télééééé ! »
Et voilà qu’il était partit poser les plats sur sa table basse et mettait le DVD du drama dans le lecteur. Il s’assit confortablement sur son canapé avec sa compatriote avant de prendre le bol et mettre une cuillère à la bouche. Un petit couinement de plaisir sortit de ses lèvres. Définitivement, elle cuisinait super bien !

« Oh mon Dieu, c’est meilleur qu’en Corée, tu serais pas comme ma sœur je t’aurais épousé ! »
Car oui, il faut savoir que les hommes ont la reconnaissance du ventre, chose que peu de femme prenne vraiment en considération !
Tout en mangeant, les deux amis purent apprécier les traits « chirurgisé » du beau Lee Minho ainsi que d’entendre les critiques du jaloux – Haebin - à son égard. Car oui, il fallait l’avouer, le jeune homme était un brin jaloux, comme tous les hommes coréens qui regardent un drama et désespère en se disant que non, oh non jamais une fille aussi sexy que Park Shin Hye leur prêterait attention.

Une fois le bol terminé, le jeune homme le posa devant lui et se mit plus à l’aise sur le canapé. Tout en regardant la série, il discutait de tout et de rien avec sa meilleure amie : Leurs boulots, leurs « amour » du moment et bien d’autres choses. Sauf qu’au fur et à mesure, la voix du Coréen se fit de plus en plus faible et molle. Petit à petit, il glissa pour finir la tête sur l’épaule de sa moitié. Il venait de s’endormir. Il avait trop résisté et son corps venait de clairement craquer.

Il murmurait certes encore un peu, mais il avait rejoint les bras de Morphée bien plus vite que prévu. Il était juste adorable et tellement fragile à ce moment-là, mais il pouvait se le permettre, c’était Sora, elle l’avait vu dans des positions bien plus gênantes.

END



너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
❝ Contenu sponsorisé ❞
MessageSujet: Re: L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'amour d'un Coréen n'a pas de limites...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
what's hiding under your bed ::  :: les archives :: les sujets terminés-