Partagez | 
 

 (F) LUCY HALE -- in every generation there is a chosen one

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
p'tit biscuit
a so eatable cookie
avatar : Steeven R. McQueen
dc : Charlie Potter from hogwarts
messages : 119
état civil : Quand on a l'éternité, mieux vaut éviter de se marier
profession : Il a été décidé qu'il valait mieux pour lui porter un sac à dos plutôt qu'une chope de bière donc : lycéen en 2ème année & nounou pour tueuse. Mais Gardien de l'Equilibre sonne tellement plus classe
nature : Half-french ? Il ne mange que la moitié de la baguette ! Ou half-demon. Une moitié de tueuse, une moitié de brachnavos et on obtient un Zach
dons surnaturels : Conçu pour être le parfait guerrier : régénération accelérée, immortalité. Agilité, force et endurance surdéveloppées
MessageSujet: (F) LUCY HALE -- in every generation there is a chosen one   Mar 24 Sep - 9:21



June P² Matthews
ft. Lucy Hale

âge ;; 17 ans date de naissance ;; Au JJ/MM/1997 lieu de naissance ;; Orlando, Floride origines ;; Américaines état civil ;; Célibataire orientation sexuelle ;; Hétéro profession ;; Lycéenne en 2ème année le jour & tueuse en devenir la nuit groupe ;; Hunters négociable ;; Nop


— à son propos
C’est dans la belle ville d’Orlando que June voit le jour, une ville qui lui était destinée en quelque sorte. En effet, depuis sa plus tendre enfance, June est une grande fan de Disneyland, que ce soit du parc, des personnages, des produits ou encore de ses films. C’est une incollable du genre et s’il y avait une matière sur le sujet, il ne fait aucun doute qu’elle serait la première de la classe – Son père est shérif et c’est en quelque sorte son héros. Fille à papa, sans l’ombre d’un doute, il compte beaucoup pour elle et ils partagent pas mal de choses ensemble. Elle est forcée de reconnaître qu’il est parfois trop protecteur mais son métier a tendance à le rendre un peu parano sur certains points – De nature à s’inquiéter pour les personnes qui lui sont proches, son père évite de lui parler de son boulot. S’il avait été projectionniste ou quelque chose dans le genre, il lui décrirait ses journées comme elle le fait avec les siennes – Sa mère est cuisinière, elle a travaillé des années dans la cantine d’une maison de retraite avant de se lancer dans une nouvelle aventure : acheter son propre restaurant. Ce qu’elle a fait deux ans plus tôt à la Nouvelle-Orléans – Son père s’est fait muter dans le coin et toute la petite famille est venue s’installer en Lousiane à la fin du collège de June – Aucun des deux parents n’a forcé l’autre, les deux avaient, de toute manière, envie de changement dans leur vie professionnelle. Il est vrai cependant que Monsieur Matthews ne risque pas de manquer de boulot dans le coin – Les parents de June sont toutefois séparés depuis bientôt 5 ans maintenant. Tout le temps en train de se chamailler ? Pas une seule seconde, ils ne sont jamais aussi bien entendus que depuis leur divorce et la garde partagée se passe à merveille. Les deux ont bougé dans le même coin pour rendre la séparation plus facile pour June et plus pratique pour eux – June n’a rien d’une bonne élève, parfois moyenne, très souvent mauvaise dans plusieurs matières et franchement médiocre en sport. Il faut dire qu’elle n’en n’a jamais pratiqué aucun. Elle n’est cependant pas une élève insolente, elle est juste bien souvent distraite et son esprit a tendance à se focaliser sur des choses qui l’intéressent plus qu’un théorème ou un bouquin plein de descriptions ennuyeuses – Par contre, parlez lui d’organiser un bal pour Halloween ou tout autre évènement et vous la verrez concentrée, motivée, investie, enjouée comme une intello devant un nouveau devoir – Bien qu’elle ne soit pas l’élève parfaite, elle est une camarade exemplaire qui aime s’investir dans des activités de club. Elle est également dans le club de journalisme de son lycée et y passe la plupart de son temps libre. Ce qui aurait tendance à désespérer probablement un prof de littérature mais June est beaucoup plus douée quand ça n’entre pas dans la catégorie « en classe » – Adolescente pétillante, joyeuse, mignonne, on a une certaine facilité à aller vers elle. Il faut dire qu’elle est plutôt abordable et sociable. C’est en plus de ça une personne patiente, une chance quand on sait quel genre d’observateur sera le sien – On pourrait la croire trop gentille, on pourrait même la prendre pour une bonne poire, mais, comme tout le monde, elle finit parfois par perdre patience quand on la cherche. Et voir ce petit bout s’énerver a tendance à marquer. Alors oui, elle ne fait pas bien menaçante, mais quand elle s’énerve, c’est sans discrétion et avec exagération – En matière d’organisation d’évènements, c’est un véritable tyran. Elle veut que le tout file droit et les ballons ou encore les fleurs ont intérêt à être placés aux bons endroits et à être de la bonne couleur – Généreuse et amicale, elle donne parfois une forte envie à l’adoption – Elle ne semble pas taillée pour la vie qui l’attend et son monde si beau, si rose, est sur le point de basculer – Incapable d’être seule, contre l'indépendance, ce n’est pas pour autant qu’elle s’entoure de n’importe qui. Elle préfère un petit cercle d’amis constitué de gens proches qu’un grand cercle constitué de remplaçants et de gens qui se moquent d’être là ou non – Du genre romantique à adorer les films à l’eau de rose, elle n’a pas encore trouvé son Prince Charmant. Cependant, dans ses rêves, il a déjà des traits physiques piqués à l’un de ses camarades de classe. Quand elle aime, elle le fait d’ailleurs sans compter et ne prend pas d’avis extérieur. Inutile de la dissuader, de la raisonner ou de la rendre moins enthousiaste, il y a de fortes chances qu’elle vous envoie balader. Elle n’écoutera que ses sentiments et la raison est sûrement considéré comme un ennemi à abattre – Elle a souvent besoin de se sentir protégée bien qu’elle se plaigne du « trop » du côté de son père – On la verrait bien pompom girl, au bras du quaterback, mais non. June est contre la débilité et la méchanceté gratuite, et c’est bien souvent le lot de ces gens là – Tolérante et ouverte, elle n’est pas de celles à juger ou à s’arrêter sur les règles des à priori. Elle manque de toute manière de jugement et n’est pas de cette catégorie à tout de suite définir une personne à l’instinct. Il lui est déjà arrivé à plusieurs reprises de se tromper sur quelqu’un et de se trouver déçue – Attentive aux autres, elle est excellente pour les écouter et les réconforter – Trop curieuse, il lui arrive régulièrement de se mêler de ce qui ne la regarde pas – Elle a une peur bleue des araignées et est incapable d’en écraser une toute seule – Bien qu’elle adore les soirées, elle adore aussi aller au cinéma ou se faire une soirée films à la maison  – Inventive, ce qui est une qualité à première vue, elle a parfois tendance à trop laisser parler son imagination et peut partir loin dans les hypothèses – Future tueuse badass ? June sera probablement la pire tueuse de tous les temps. Maladroite, pas sportive pour un sou, du genre à mettre un carreau d'arbalète à l'envers avant de casser cette dernière, elle tuera même son premier vampire par accident dans un parfait coup de chance. On ne peut que souhaiter bon courage à Zachariah, son futur entraîneur en matière "tueuse", et lui conseiller de se munir de la plus grande des patiences.

— relations connues
zachariah g. cooper
De Zach, elle ne sait finalement pas grand chose. Ses connaissances se résument à savoir que : ils sont dans la même classe, ils ont donc potentiellement le même âge, il est plus que bon élève même s'il n'est pas le chouchou pour autant et la plupart des filles lui tournent autour. Ce qui a poussé June à penser la chose suivante : il doit probablement la classer dans le lot des filles inintéressantes et stupides vu ses notes déplorables et sa taille d'Atchoum. Non Zachariah c'est probablement le genre à aimer les blondes à la silhouette élancée qui excelle en sport et en toutes matières... peut être même plus âgées que lui. Et pourtant, ça ne l'a jamais empêché de se retourner sur son passage, de lui donner les traits de son "prince charmant" dans ses rêves, ou de tendre l'oreille avec curiosité quand elle entend son prénom. C'est la deuxième année qu'ils sont dans la même classe et elle n'a jamais osé l'aborder. Il lui a bien adressé la parole une fois pour lui tendre sa copie qu'elle venait de faire tomber mais elle n'a rien trouvé à répondre... et parce que cette copie affichait une note clairement en dessous de la moyenne, elle s'imagine qu'il la prend pour l'idiote du village, lui qui a toujours réponse à tout. Elle n'a jamais remarqué qu'il la surveillait. Zachariah est en réalité plus qu'un simple camarade de classe, il a été chargé de veiller sur elle quand elle "s'éveillera" et de l'entraîner jusqu'à ce qu'elle soit prête. Entraîner une non sportive et Miss Catastrophes risque toutefois de mettre sa patience à rude épreuve.
gordon matthews
Parce que toute petite fille a besoin d’un héros quand un monstre se cache sous votre lit. Parce que toute petite fille a besoin de son premier amoureux, de l’homme parfait, et on en passe. Pour ces raisons, June a hérité de ce papa là. Parfait ? Absolument ! A n’en pas douter et elle est prête à plaider sa cause en toutes circonstances. D’accord, il est un peu trop protecteur. Oui, il a des tendances à la paranoïa mais il faut dire, pour sa défense, que son métier ne doit pas aider. Métier dont il parle très rarement, pour ne pas dire jamais. Ses parents sont séparés depuis plusieurs années maintenant mais l’entente est au beau fixe si bien que June n’a jamais eu à souffrir de la rupture en prenant partie pour l'un ou pour l'autre. Mieux que ça, ses parents ont même décidé de se suivre à la Nouvelle-Orléans et la garde alternée ne pourrait pas mieux se passer. En fait, ses parents ne se sont jamais aussi bien entendus depuis leur divorce. Aujourd’hui, elle jouerait bien les entremetteuses pour lui, mais si son père lui semble parfait… il est plus difficile de le montrer sous un bon jour. Ou de trouver la perle rare, son père ne mérite pas n’importe qui ! Quoiqu’il en soit, avec une petite amie… il lui laisserait peut être un peu plus de liberté et il arrêterait peut être de fusiller tout individu de sexe opposé qui ne fait, bien souvent, que lui adresser la parole.
ronald robbins
S'il n'est, pour l'instant, que son prof de littérature, il ne va pas tarder à lui annoncer qu'elle est désormais bien plus qu'une simple lycéenne... d'une manière assez brutale, mais ça reste une annonce ! Pour l'heure, elle sait qu'elle n'est pas son élève préférée, il faut dire qu'être agréable et douce ne suffit pas, June n'est pas réellement l'élève parfaite et ses notes ne font pas rêver les profs. Il semble plutôt râleur, il est rare qu'il ne soit pas de mauvaise humeur et, quand il ne l'est pas, il faut craindre pour sa vie, et la plupart des élèves ne l'apprécient pas. Il faudra finalement qu'il devienne son observateur pour qu'elle apprenne réellement à le connaître comme... quelqu'un de râleur et rarement de bonne humeur ? C'est vrai que ça ne change pas grand chose, c'est vrai qu'il aura du mal à supporter son manque de concentration et son "investissement cérébral" dans des activités inutiles comme des bals. Mais, finalement, avec le temps et le fait de risquer sa vie, on finit par créer des liens et il se pourrait bien que ces deux là finissent par s'attacher. Ronald Robbins, c'est un peu votre vieil oncle asocial et jamais content qui passe son temps à râler mais parvient malgré tout à vous faire sourire.
rebecca warren
Si elle ne la connaît pas encore, Rebecca est sur le point de devenir sa meilleure amie provisoire. Elle la rencontrera au cours d'une "soirée évasion". Une de ces soirées où fuguer le poids d'un nouveau destin trop lourd devient une nécessité. Les deux filles discuteront pendant presque toute la totalité de la séance au cinéma et se reverront plusieurs fois pour se découvrir de nouveaux points communs. Rebecca sera presque comme une confidente et June finira par lui parler de Zach, sans pour autant lui dire ce qu'il est ou lui parler de sa toute nouvelle mission de tueuse bien entendu. Du genre maligne, la blonde comprendra rapidement que la lycéenne est attirée par lui et ira jusqu'à la conseiller dans le domaine de l'amour. Tout ceci ne sera évidemment qu'une comédie, la vampire sera juste ravie d'avoir trouvé un nouveau joujou. Nouveau joujou auquel elle s'attache un peu trop sadiquement parlant. Mais, pour sa défense, on ne s'approche pas de son Zachariah. Sans compter que les tueuses ne sont plus sa tasse de thé depuis qu'elle a gagné son ticket d'entrée dans le gang des mordants. Il faudra finalement l'intervention du "jeune homme" pour que la tueuse comprenne qu'elle ne s'est pas fait une amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t25-zach-cooper-the-bad-boy-boogie http://underyourbed.forum-canada.com/t86-zachariah-g-cooper
 

(F) LUCY HALE -- in every generation there is a chosen one

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
what's hiding under your bed ::  :: les archives :: administration & co'-