Partagez | 
 

 Retrouvaille sans ticket de caisse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Retrouvaille sans ticket de caisse   Mer 22 Jan - 22:57



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. Sean & Alexander


Chococrush, la barre chocolaté qui vous 'crusheras' au plafond !
Ventait une publicité sur de célèbre barre chocolaté.

Alexander observait le rayon depuis un bon moment déjà, sous les regards avisés du propriétaire de la boutique et de son employé.

-90 dollars tu dis ?!
-Ouai, pas un de plus, pas un de moins. Il m'a vidé le rayon entier la dernière fois...autant dire qu'il est actuellement mon meilleur client.
-Comment peut-on foutre 90 dollars dans ces merdes là ?
- Je sais pas...mais lui, ça le gêne pas on dirait.

Effectivement, que pouvait bien être 90 dollars aux yeux d'Alexander qui commençait petit à petit à remplir son chariot de 'Chococrush', au plus grand plaisir du propriétaire de la boutique. A vrai dire, peut-être que l'argent n'était pas si important que cela dans cette affaire, ou peut-être bien que si...mais pas assez pour cesser ce genre d'achat à l'allure légèrement compulsive. Alexander faisait chuter les barre chocolaté en balayant chaque recoin du rayon avec son bras, un peu à la manière d'un type cherchant à faire le plus de réserve possible à l'approche d'une sois disante apocalypse. Mais non, rien de tout ça. Seulement un besoin semblant essentiel à satisfaire.

- Tiens, tu vois, je te racontais pas des conneries.
- Cela sent bizarre cette affaire...je suis sûr qu'il doit les revendre. C'est pas possible que ce soit pour consommer.
- J'm'en fou, il peut même se les carrer là où je pense...c'est pas mon problème. Tant qu'il me paye, ça me va.

Alexander parvenait enfin à la dernière barre qu'il largua sur la pile que contenait à présent son chariot qu'il poussait sans véritablement prêter attention aux regards que l'on lui jetait. Il aimait ce produit, où pourrait être le problème ? Et si ce gamin en voulait, il aurait mieux fait de se lever aux aurors pour avoir une chance de ,ne serait-ce, effleurer l'emballage d'un de ces 'Chococrush'. Même si il n'y avait plus de place, Alexander arpentait les rayons, calmement, comme si il s'agissait là d'une plaisante activité. Enfin, jusqu'à ce qu'un visage familier pointe le bout de son nez.

- Merde...Echappa Alexander, s'apprêtant à faire demi-tour avec son stock de chocolat, lorsque le sommet de ce dernier se mit à glisser hors du cadie. Tel un rat rappatriant sa nourriture, Alexander s'empressa de ramasser le trop plein qui s'était éparpillé sur le sol carrelé du magasin, lorsque son regard vint croiser une paire de basket. Sa main ramassa finalement la dernière barre chocolaté, avant que le regard se relève vers...

Sean, ce type à la guitare que Alexander avait abandonné en pleine nuit, en plein milieu d'un quartier, le tout avec un chien dont l'état laissait à désirer. Comment ne pas ressentir déranger par cette 'retrouvaille'. Alexander le regardait, comme si il s'agissait d'une drôle de chose. Que dire de plus ?

- Ah...euh...le monde est...petit. Articulait Alexander, osant presque un bref sourire, semblant de rien.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axl J. Reese
boo
the casper of your life
avatar : stephen amell
messages : 184
état civil : célibataire
profession : pompier, chasseur dans ses temps libres
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Lun 27 Jan - 21:41



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. xander & blondie


Des trucs bizarres, Sean en avait vu plus d’un dans sa vie bien que celle-ci pouvait être encore qualifiée de courte existence. Mais jamais encore il n’avait vu un chien en état de choc après avoir mordu quelqu’un. N’était-ce pas la personne qui devait être en état de choc après?
Peu importe. Après que le gamin se soit enfui en courant, laissant le blond et l’animal seuls avec le problème, l’irlandais avait patiemment attendu que le chien se remette. Puis, il n’avait plus eu trop le choix, bien qu’il n’ait pas le droit dans son logement, il avait ramené la bête à quatre pattes chez lui. Ça ne se passait pas trop mal jusqu’à maintenant. Le chien savait rester discret et Sean s’arrangeait pour le sortir quand il n’y avait personne pour regarder.

Et tout ceci a un rapport avec aujourd’hui?
Non, pas vraiment. Si ce n’était l’énorme sac de croquettes pour chien que blondie avait mis dans son panier, ça n’avait même absolument rien à voir avec aujourd’hui, jour où il fallait faire les courses. Car un frigo plein allait en corrélation direct avec un irlandais heureux.
Fruits, légumes, viandes, céréales, on aurait pu s’attendre à pire de la part du bonhomme lorsqu’on connaissait un minimum le surfeur, mais il prenait tout de même la peine de bien manger… question de compenser un peu avec toutes les sucreries qu’il pouvait s’avaler en une journée. Au moins, il avait des repas sains entre les sucettes!
Sifflotant ses dernières comptines pour enfant, se baladant pépère d’allée en allée à mettre dans son panier chaque chose qui attirait son œil, Sean tourna un coin et fronça les sourcils. Ce gamin qui ramassait des barres chocolatées par terre lui disait quelque chose…
Après réflexion intense et lorsqu’il put bien voir son visage, l’illumination se produisit. Mais oui! C’était bien le gamin au chien en état de choc – chien dont il avait zappé le nom et qu’il avait baptisé Jacques par souci de commodité. À voir la montagne de barres, blondie n’avait aucun mal à croire qu’il aimait le chocolat. Même lui n’en achetait pas autant du même coup.

« Très. J’ai revu à New York un type que j’ai rencontré au Congo une fois! »

On imaginait mal un homme qui se trompait de rue pour rentrer à son appart où il vivait depuis deux ans en globe-trotteur? Oui, on imaginait mal, mais sachez que Sean était doué pour défier tous les pronostics!

Et il ne lui parlait pas du chien?
Eh, il avait eu l’air vachement pressé de s’en débarrassé. Si ça l’intéressait de savoir son état, blondie lui répondrait, mais autrement… il se chercherait un logement qui accepte les chiens!


i'm not gonna stand here and wait
and they say that a hero can save us. i'm not gonna stand here and wait. i'll hold onto the wings of the eagles. watch as we all fly away. someone told me love will all save us. but how can that be, look what love gave us. a world full of killing, and blood-spilling that world never came.and they say that a hero can save us...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t337-axl-did-you-ask-for-a-hero http://hidingunderyourbed.forum-canada.com/t338-axl-j-reese
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Mar 28 Jan - 12:32



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. Sean & Alexander


- Oh...c'est...incroyable.

Alexander ne pu ignorer l'imposant paquet de croquette qui occupait le panier, parmi quelques autres aliments. Sauf si Sean s'était mit au croquette pour chien, il en allait de soi que ce paquet était destiné pour animal, un chien plus exactement, un chien qui aurait soudainement fait irruption dans la vie de Sean. Alexander se sentait de plus en plus mal à l'aise envers lui, il savait parfaitement qu'il n'avait pas été très correct en lui laissant ce chien sur les bras, mais voir ce paquet de croquette était , cependant, une bonne chose car n'indiquait-il pas que Sweety était encore en vie ? Sauf si, bien sûr....Sean s'était réellement mis au croquette.

- Tu... A t-il commencé avant de toussoter comme pour se débarrasser d'une gêne invisible qui lui pesait en pleine gorge. C'est dans ce genre de situation là qu'il se tentait à entamer son chariot de barre chocolaté, mais paraît-il qu'il est assez mal vu de consommer avant même d'avoir payé, même si au final une barre chocolaté en moins ne ferait pas grande différence dans la montant final de cette course qui pourrait neutraliser tous les diabétique de la ville. Je m'excuse. Lançait brusquement Alexander, comme si cette parole venait de s'expuler à la vitesse d'un bouchon de bouteille de champagne. Ouai...euh...pour la dernière fois.Je reconnais que je n'aurais jamais du te laisser en plan. Surtout avec l'autre...mais il semble qu'il se soit remis sur pied. Alexander hochait brièvement la tête en direction du paquet de croquette. C'est...une bonne nouvelle. Bonne nouvelle ? Difficile de savoir si Alexander était sincère en disant cela, lui qui avait fait croire à son petit frère et à ses parents que le chien s'était tout bonnement fait renversé par une voiture, et qu'il était impossible de voir le corps...tout bêtement, ce n'était pas beau à voir. Alexander se souvient encore de cette matiné où on lui avait presque reproché cette 'accident'. "Mais qu'est-ce que tu avais besoin de le sortir à une heure pareil ? " Lui avait-on demandé. "Et sa laisse, tu ne lui avais pas mis ? Bon sang Alex, pourquoi tu ne nous as pas appelé ? " Et bien parce qu'il était tard, très tard, et que ça ne se faisait pas de réveiller les gens aussi tard, avait-il répondu avant de poursuivre cette sale journée.

Alexander s'attendait toute fois à ce que Sean lui demande; ' Quand est-ce que je te le refile ton clebard ? '. Bon, si il venait à poser la question, ce ne serait peut-être pas formulé ainsi. Reprendre Sweety, Alexander n'avait rien contre...enfin, si un peu qu'en même, voir totalement contre. Si jamais Sean voulait le lui refiler le chien, Alexander se voyait mal retourner à la maison avec un chien qui était censé avoir été réduit en bouillie par le camion poubelle.

- En tout cas, je suis sûr qu'il se plaît très bien avec toi ! Bon, et bien je vais continuer...je crois avoir oublié quelque chose. Dit-il en retenant quelques barres de chocolats qui commençaient à glisser au sommet de la pile.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axl J. Reese
boo
the casper of your life
avatar : stephen amell
messages : 184
état civil : célibataire
profession : pompier, chasseur dans ses temps libres
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Mer 29 Jan - 18:03



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. xander & blondie


C’était… lamentable. Décevant. Mais surtout, c’était triste. Sean n’était pas quelqu’un qui jugeait à la dure. Il donnait plus souvent que de raison une seconde chance, une troisième et même une quatrième. On pouvait rouler le blond de quelques mots, l’utiliser d’un simple sourire, le remercier avec absolument rien. Il n’était pas compliqué, juste un peu bizarre et définitivement loufoque. On pouvait le regarder de haut, se moquer dans son dos ou juste désirer être son ami.
Tout ça, il s’en fichait pas mal. Il avait appris à vivre avec le regard des gens et il avait surtout appris à ne pas s’y attarder en vivant sa vie comme ça lui plaisait.

Mais à cet instant, pendant que cet adolescent s’enfuyait presque en courant alors que son chien était chez un inconnu depuis quelques jours et qui ne semblait pas vraiment être intéressé par son état, l’irlandais devint quelque chose qui ne lui arrivait que très peu, il devint sérieux.
Cette étincelle de bonne humeur perpétuelle, envolée. Ce sourire un peu  niait sur les bords, inexistant. Cette manière débonnaire de se tenir, raidit et soudainement droite.
Non, ça n’arrivait pas souvent que le blond abordait les choses sous un angle complètement sérieux, on pouvait presque qualifier ça de miracle. Aujourd’hui, il fallait jouer au loto, parce qu’aujourd’hui, Sean n’avait pas envie de rire.

« Et c’est tout? »

Il n’avait pas fait un pas que ce soit en direction du gamin ou à son opposé. Il n’avait ni élevé la voix, ni ne paraissait en colère. En fait, ce ton aurait pu appartenir à celui d’un robot tant il était dénué d’expression. Tout comme le sérieux chez le blond, l’in expression n’était pas à prendre à la légère car elle ne se produisait qu’en de rares occasions.  

« Tu laisses ton chien quasi pour mort sur le trottoir et c’est tout ce que tu trouves à dire au type qu’y’a bien voulu s’asseoir à côté de lui pour voir ce qui allait se passer? »

Les reproches non plus, ce n’était pas la tasse de thé de Sean. Mais en cette situation bien précise, il estimait en avoir le droit.
Ce n’était pas une bonne idée. Il sentait son sang bouillir à l’intérieur de chacune de ses veines. Les sentiments négatifs étaient à proscrire de son quotidien au risque de s’enflammer, littéralement, mais là c’était plus fort que lui. Il ne se mettait pas en colère pour grand-chose, mais ce pauvre chien méritait plus que ce que son maître semblait vouloir lui donner comme intérêt.


i'm not gonna stand here and wait
and they say that a hero can save us. i'm not gonna stand here and wait. i'll hold onto the wings of the eagles. watch as we all fly away. someone told me love will all save us. but how can that be, look what love gave us. a world full of killing, and blood-spilling that world never came.and they say that a hero can save us...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t337-axl-did-you-ask-for-a-hero http://hidingunderyourbed.forum-canada.com/t338-axl-j-reese
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Mer 29 Jan - 20:42



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. Sean & Alexander


- A ce moment là, Alexander pu sentir son visage se teinter de honte, et même son regard semblait chercher à ignorer Sean. Mais, il n'était pas si évident que ça d'ignorer une personne en colère, surtout quand la colère était nettement justifié et compréhensible. Alexander aurait certainement aimé aller se terrer dans un trou de souris, ou bien qu'une trappe imaginaire s'ouvre sous ses pieds pour qu'il disparaisse de cette scène...mais l'un et l'autre était parfaitement impossible à réaliser. Alors, il fallait faire face et admettre.

- Ok...Echappa Alexander, croisant brièvement le regard de Sean. Comme je te l'ai dit...j'suis désolé. Vraiment. Je sais que c'est...que c'est pas bien ce que j'ai fait. Mais je sais pas quoi dire d'autres. Il avait beau chercher, rien ne lui venait en tête, quoi que...peut-être était-il préférable de jouer carte sur table avec cette personne qui montrait une toute nouvelle facette de sa personnalité. Même si il ne le connaissait que depuis cette fameuse rencontre dans les rues de quartier, il était étrange de voir ce visage céder sous la colère. Il était bien loin de ce type farfelue qui passait d'un sujet à un autre, sans pour autant perdre le fil du sujet principal. J'ai jamais apprécié...ce chien. Commença Alexander en se pinçant le bout des doigts, signe de sa nervosité. Et...j'ai vraiment cru qu'il allait y passer.

Ça pour y avoir cru, il y avait cru. Pour lui, Sweety était déjà enterré, pourrissant sous terre, ou bien réduit en cendre. L'état dans lequel il avait laissé ce chien, laissait tout à penser qu'il n'y avait plus rien à faire. Et pourtant, c'est tout le contraire qui s'était réellement passé. Sweety était en vie, logé et nourri.

- C'est que plus tard que j'ai reconnu cette erreur...quand on s'est vu, je faisais encore des choix qui me sont encore étrange lorsque j'y repense. Voir même incompréhensible. Tu sais...je suis pas quelqu'un qui à l'habitude de faire les choses bien. J'ai encore parfois l'impression que j'suis étranger à tout ça... Alexander haussa de nouveau son regard sur Sean, finalement il se dit qu'il méritait certainement plus que des excuses pour s'être occupé d'un chien qu'il n'avait même pas demandé. C'est alors qu'il se mit à fouiller dans sa poche de pantalon pour en tirer un billet de cinquante dollars. Tiens, c'est pour les croquettes et pour ce que tu veux après tout... Il lui tendit le billet. Je sais...ça fait un peu genre ' je te refile ça en espérant que tu ne sois plus en colère '...mais c'est du tout ça. Je sais que tu as raison, j'ai pas été très juste envers Sweety...en fait je l'ai jamais été.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axl J. Reese
boo
the casper of your life
avatar : stephen amell
messages : 184
état civil : célibataire
profession : pompier, chasseur dans ses temps libres
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Jeu 30 Jan - 22:00



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. xander & blondie


« Sûr que c’est une raison pour le laisser tout seul. »

Le blond avait tendance à se foutre de beaucoup de choses et en particulier ce que les gens pouvaient penser de lui, mais il y avait des limites, non? Abandonner un chien mourant en faisait partie.
Être de mauvaise humeur, ça ne lui arrivait pas souvent, adopter une attitude peu sympathique, encore moins, mais il n’avait aucune envie de sourire.

Il sentait l’air se réchauffer tout autour de lui. Ce n’était pas bon. Précurseur d’un jet de flamme, d’ordinaire, qui ne se terminait jamais bien. Il devait se calmer, chasser les pensées négatives, mais plus l’adolescent parlait, moins le blond en était capable.
Son sang continuait de bouillir et un thermostat pas loin de lui aurait probablement déjà augmenté d’un degré ou deux. C’était pratique dans les recoins du monde où il faisait plus froid, mais là, tout de suite, la seule chose que ça pouvait donner c’était une épicerie rôtie et ce n’était pas franchement une bonne idée.

« Mais d’où tu sors toi? »

Ce n’était pas qualifié de bonne chose que de se pencher sur le chien familial qu’on pensait mourant, c’était juste… ce qu’il fallait faire, juste une évidence.
Et ce n’était pas dit avec méchanceté ou reproche. C’était juste une question, surtout curieuse. Même un sadique se serait arrêté, au moins pour se repaitre de la mort de l’animal. Mais chercher à comprendre n’était pas dans les priorités de Sean. Et s’expliquer ne devait pas être dans celles d’Alexander qui s’empressa plutôt de lui filer de l’argent.
De l’argent, vraiment, l’irlandais ne rêvait pas. Il y avait bel et bien un billet de cinquante dollar dans la main du gamin, un billet qu’il lui tendait en s’aplatissant d’excuses. C’était encore pire que d’avoir laissé le chien sur le trottoir. Finalement, même s’il avait voulu ravoir l’animal, Sean ne lui aurait jamais rendu!

« J’veux pas de ton fric. »

Et pour le symboliser de manière très efficace, il tendit la main à son tour. Dans l’idée première de prendre le billet et de le déchirer, mais lorsqu’il ouvrit les doigts un autre phénomène se produisit. Le billet s’enflamma pour disparaitre en un pouff de cendres. L’intention était de le déchirer. La vision dans son esprit ressemblait davantage à ce qui s’était produit.
Ce qui était une première. Sean avait maitrisé son feu. Il était apparu au moment et à l’exact endroit voulu, il avait fait ce qu’il avait à faire et s’était éteint tout de suite après.

« Alors ça! »

Sa surprise ne venait nullement des flammes jaillissantes de nulle part, mais bien de ce contrôle hors pair et la nuance était palpable sur son visage soudainement souriant.

« Sy’ va jamais le croire! »

Son mentor ne le croirait jamais en effet, elle qui avait plus d’une fois assisté aux échecs cuisants – littéralement – et aux catastrophes de son apprenti du feu.


i'm not gonna stand here and wait
and they say that a hero can save us. i'm not gonna stand here and wait. i'll hold onto the wings of the eagles. watch as we all fly away. someone told me love will all save us. but how can that be, look what love gave us. a world full of killing, and blood-spilling that world never came.and they say that a hero can save us...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t337-axl-did-you-ask-for-a-hero http://hidingunderyourbed.forum-canada.com/t338-axl-j-reese
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Jeu 30 Jan - 23:04



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. Sean & Alexander


Il n'avait encore jamais réalisé à quel point il pouvait être difficile d'apaiser la colère, surtout quand elle n'est pas la vôtre. Les paroles ne faisaient que nourrir ce sentiment si perceptible chez Sean, quant au billet...lui, il avait littéralement jeter l'huile sur le feu.
De vulgaire cendre, sans la moindre valeur, et cela en moins de quelques secondes. Alexander ne pouvait s'empêcher de fixer ses doigts qui retenait encore, à quelques minutes prêt, un billet de cinquante dollars qui venait tout juste de disparaître. Ne laissant derrière-lui qu'une brève sensation de chaleur, presque éphémère. Tout s'était déroulé si vite, qu'Alexander ne réalisait pas encore ce qui venait de se passer. Pendant ce temps, Sean semblait s'en réjouir.

Alexander le regardait, repassant le phénomène dans sa tête. Non, il n'avait pas rêvé, le billet s'était bel et bien consummé au même instant où Sean s'était apprêté à le prendre. Ce n'est qu'au bout de quelques minutes de réflexion que Alexander avait finit par réaliser la chose.

- C'est pas vrai...Marmonna Alexander dont le regard semblait encore chercher une explication à cette combustion instantanée, mais rien. Non, rien. Pas un briquet, pas une allumette...juste ce type content de lui. D'ailleurs, il n'y avait plus de colère qui arpentait son visage, mais une sorte de satisfaction à ce 'numéro'. Après le loup-garou, voilà ce type. Alexander se demandait bien ce qu'il pourrait rencontrer de nouveau durant ce mois qui s'annonçait assez folklorique.

Il abaissait enfin son bras, vu qu'il n'y avait plus rien à tendre. Il sentait de nouveau cette désagréable sensation, comme si son corps entier se transformait en énorme chamalow. L'effet que provoquait sûrement ce genre de surprise. Alexander effaçait cet air à la fois effaré et pensif de son visage, il se contentait d'observer Sean pour finalement lui demander...

- T'es...un dragon ?

Un dragon, effectivement, peut-être que Alexander poussait ses hypothèses sur les existences surnaturelle un peu trop loin...quoi que. En tout cas, pourquoi pas après tout, si les loup-garou existaient, pourquoi pas les dragons.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axl J. Reese
boo
the casper of your life
avatar : stephen amell
messages : 184
état civil : célibataire
profession : pompier, chasseur dans ses temps libres
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Lun 3 Fév - 17:44



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. xander & blondie


Un dragon? C’était bien la première fois qu’on le qualifiait ainsi. Normalement, c’était étrange, pas normal, démon, sorcier –ils voyaient juste dans ce cas-là, faut bien le reconnaitre –, freak! Mais un dragon, ça jamais. C’était plutôt flatteur. Les dragons étaient des créatures majestueuses selon lui. Et sur l’instant, il se demanda surtout si les dragons existaient. Après tout, si sorciers, loups-garous, fantômes, vampires et autres créatures martelaient la terre depuis siècles et millénaires, pourquoi pas les dragons? En fait, peut-être était-ce les dinosaures. La communauté scientifique n’a seulement pas encore décelé de preuves laissant croire qu’ils savaient cracher le feu!
Holà, ne nous emportons pas trop non plus!

« Non, juste pas particulièrement content. »

Une réponse beaucoup trop évasive pour ce qui venait de se produire, mais qui d’un autre côté était d’une évidence à remplacer le dicton du nez au milieu de la figure. Pour carboniser du seul pouvoir de sa pensée un billet de cinquante dollars, il fallait bien sûr ne pas être franchement heureux de la situation!
Puis, il fallait considérer qu’ils avaient de la chance aujourd’hui. C’était loin d’être tous les jours que Sean contrôlait aussi bien son don. En réalité, c’était bien la première fois qu’il y arrivait avec autant de facilité, d’adresse et de précision.
Les leçons avec Symphonia récoltaient leurs fruits avec une rapidité épatante! Peut-être qu’enfin, Sean avait trouvé la bonne personne pour lui apprendre à gérer ses pouvoirs, ce qui après près de dix ans à parcourir le globe n’était pas trop tôt!

« Écoute, laisse tomber hein, j’vais m’en occuper moi de Jacques. »

Jacques? Bha le chien. Souvenons-nous que Sean avait renommé l’animal, ayant oublié son nom. De toute manière, Sean renommait tout et tout le monde et ce constamment, ça n’avait rien de grandiose.

Et c’était tout? Il commençait à s’éloigner avec son panier sans rien ajouter de plus? Il venait de bruler un billet de monnaie sans même le toucher et il ne servait pas plus d’explication au garçon?
Le garçon en question avait laissé un chien, son chien, pour mort. Ce n’était pas comme s’il méritait vraiment des explications. Puis, qu’est-ce que Sean aurait pu dire? Qu’il était un sorcier? Aussi bien laisser l’autre à ses hypothèses farfelues, car des deux ce ne serait pas Sean qui terminerait en psychiatrie!


i'm not gonna stand here and wait
and they say that a hero can save us. i'm not gonna stand here and wait. i'll hold onto the wings of the eagles. watch as we all fly away. someone told me love will all save us. but how can that be, look what love gave us. a world full of killing, and blood-spilling that world never came.and they say that a hero can save us...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t337-axl-did-you-ask-for-a-hero http://hidingunderyourbed.forum-canada.com/t338-axl-j-reese
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Mer 5 Fév - 18:39



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. Sean & Alexander


Si cela pouvait surprendre certains, Sean lui ne semblait retenir d'avantage l'histoire de ce billet après s'être ouvertement réjouis de sa performance. Il n'était pas plus dragon que la vielle dame qui venait de passer derrière-lui. Sean était...autre chose, mais quoi ? Peut-être tout simplement un être humain, capable de jouer avec le feu sans se brûler. Pour le moment, Alexander retenait cette idée, sans omettre la petit précision que lui avait soufflé Sean: sa colère. Alexander avait cru comprendre que la bonne humeur n'était plus au rendez-vous.

- Jacque ?! Répéta Alexander, ce demandant bien qui était ce 'Jacque'. Il restait un moment sur place, réfléchissant, ne s'apercevant même pas du départ de Sean. Mais qui c...Il s'apprêta à demander lorsqu'il s'aperçu que Sean lui avait déjà tourné le dos depuis un petit moment déjà.

Acceptant finalement que cette histoire s'en arrête ainsi, Alexander reprit son chariot en main pour progresser en direction de la caisse, où s'accumulait déjà une petite file de personne de tous genre, de tous âge, de tous style...et de toutes odeurs. Alexander se plaça au bout de la file, attisant quelques sourires en coin lorsqu'on venait se retourner sur son chariot dégoulinant de barre chocolaté. Il trouvait cela plutôt désagréable, et se contentait d'ignorer tout ça, préférant jeter quelques discrets coups d'oeil dans les environs...peut-être pour voir si Sean n'allait pas pointer à nouveau le bout de son nez.

A la place, ce fut trois personnes qui apparurent dans le magasin, trois personnes aux visages recouvert d'un masque à tête de chimpanzé. Bien évidemment, cette étrange accoutrement attirait l'attention des clients, du propriétaire des lieux et de son employé...mais ce qui allait suivre, allait faire bien plus que attirer l'attention.

Il y'eu un silence, puis une brève agitation jusqu'à que l'une des trois personnes viennent à menacer avec son revolver, tandis que les deux autres d'occupait du caisier et du patron de la boutique. Alexander resta derrière son cadis, réalisant seulement quelques minutes plus tard qu'il s'agissait là d'une sorte de prise d'otage, ou bien d'un cambriolage...ou les deux. Alexander s'avouait ne pas avoir été des plus attentive au première parole de ses 'chimpanzés armés'.
Soudain, le cadis vira violemment sur le côté, renversant une bonne partie des barres chocolatés qui le composait. Revenant au moment présent, Alexander fut assez surpris de voir les autres personnes assis à même le sol, faisant de lui...la seule personne encore debout.

- Hey toi ! Tu piges pas qu'en on te parle ? Lui demanda l'un des trois preneurs d'otages qui se tenait à quelques centimètre seulement du visage d'Alexander. Par terre ! Allez !
Alexander regarda son brutale interlocuteur, avant de lui obéir et rejoindre le reste des personnes.

- Ed', va voir si il ne reste personne. Ordonna le premier chimpanzés au second, tandis que le troisième surveillait les otages.
Alexander jeta un bref coup d’œil sur les autres personnes, s'arrêtant quelques instants sur un gosse cherchant à se rassurer dans les bras de son père. Personne n'osait se l'ouvrir. Enfin, personne, pas vraiment...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axl J. Reese
boo
the casper of your life
avatar : stephen amell
messages : 184
état civil : célibataire
profession : pompier, chasseur dans ses temps libres
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Jeu 6 Fév - 22:26



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. xander & blondie


Poursuivant ses courses comme si rien de tout ceci ne venait de se produire – au détail près qu’il avait géré son feu comme un dieu, ça il ne comptait pas l’oublier de sitôt – l’irlandais continua d’emplir son caddie avec les articles qui lui faisaient envie. Une petite composition pour ses maternelles commençant à lui trotter dans la tête, il chantonnait tout bas, aussi haut qu’un murmure, pour déterminer la mélodie à adopter pour cette nouvelle comptine. S’il n’était pas occupé à pousser son panier, probable qu’il se serait déjà emparé de son Garry au dos pour gratter quelques cordes de guitare et voir comment tout cela sonnait une fois assemblé.
Peu attentif au monde qui l’entourait – on pouvait parler ici d’habitude – le blond ne remarqua ni les trois individus masqués, ni l’ambiance qui changea du tout au tout en un quart de seconde.
Petits gémissements de terreur, ordres crachés bien forts, rien n’atteignit ses oreilles concentrées sur ses murmures rythmés, son cerveau complètement focalisé sur la saisie de l’information. Le plus frustrant était bien de composer une chanson et de ne plus s’en souvenir une fois qu’on avait de quoi la noter!

Lorsqu’un chimpanzé déboula dans l’allée en l’interpellant violemment, Sean, fidèle à lui-même, ne trouva qu’une réaction à donner :

« Y’a un cirque qui débarque en ville? Cool! »

Si le cambrioleur prenait cela pour du courage tourné sous une certaine forme de moquerie, il n’en était rien, mais ce n’était pas comme s’il demanda des précisions à l’irlandais, se contentant plutôt de l’attraper par le collet de son blouson et de le pousser en direction de la caisse sans la moindre délicatesse, ni pour lui, ni pour sa guitare qui pendait dans son dos.

« Hey oh doucement! Garry marque facilement! »

Sa pauvre guitare. S’il y avait bien une chose qu’il fallait traiter aussi bien qu’un être humain, si ce n’est plus, c’était bien sa guitare!

« La ferme, écrase-toi par terre et fait comme les autres! »

Blondie continua de se faire pousser jusqu’au tas de clients tremblants assis sur le carrelage de l’épicerie. D’une pression dans le dos, il se fit assoir, toujours sans la moindre délicatesse, et quand le manche de sa guitare percuta le sol dans un son plus violent à son oreille que le crissement d’ongles sur un tableau, Sean attrapa son Garry pour l’installer sur ses genoux avec un :

« Attention j’ai dit! »

Dit avec le même ton autoritaire que s’il s’adressait à ses élèves de maternelle. Oui bon, aussi bien dire que le terme autoritaire était ici utilisé de manière très générique car l’irlandais n’en avait aucune, mais passons le détail.

« La ferme j’ai dit! Si tu veux pas t’faire éclater la cervelle. »

La vision de l’arme à quelques centimètres de sa figure n’eut qu’un résultat, le faire loucher pour tenter d’en voir clairement le bout du canon. Lorsqu’on avait la capacité de brûler toute une ville juste en y pensant, il fallait savoir contrôler les émotions négatives telle la panique ou la peur.
… et il faut dire aussi que l’énergumène blond tout droit venu d’Irlande n’était pas comme tout le monde. Son corps mou, presque las, ne laissait paraitre aucun signe d’effroi. Au contraire, on aurait plutôt dit qu’il était assis avec sa guitare devant un feu de camp et qu’il s’apprêtait à chanter une chanson.

« La politesse de nos jours, seigneur » murmura-t-il à un père qui tenait son fils contre lui.

Remarquant tout juste le gamin, il sortit une sucette de sa poche et la tendit avec un sourire.

« Tu la veux? »


i'm not gonna stand here and wait
and they say that a hero can save us. i'm not gonna stand here and wait. i'll hold onto the wings of the eagles. watch as we all fly away. someone told me love will all save us. but how can that be, look what love gave us. a world full of killing, and blood-spilling that world never came.and they say that a hero can save us...


Dernière édition par Sean C. Keenan le Mer 12 Fév - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t337-axl-did-you-ask-for-a-hero http://hidingunderyourbed.forum-canada.com/t338-axl-j-reese
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Mar 11 Fév - 14:22



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. Sean & Alexander


Ce jour existait-il seulement pour pourrir la vie des gens ici présent ? Ou bien peut-être servait-il à autre chose. Quoi qu'il en soit, Alexander regrettait de ne pas y être allé hier, comme quoi il suffit d'un jour de plus, ou bien de moins, pour donner un tout autre sens à une même action. Le cher 'Ed' avait finalement rappatrié Sean, ce dernier mettant en avant l'importance qu'il accordait à sa guitare...Garry...Alexander réalisait que cette guitare avait un nom, venant à se demander si ce type mettait un nom à tout ce qu'il possedait. Sean était vraiment particulier comme personne, pensa Alexander avant que le premier chimpanzé prenne la parole.

- Bien, pas de panique...on ne vous fera aucun mal. On est juste là pour récupérer un peu d'argent...la caisse et le coffre.
- I...il n'y a pas de coffre. Se manifesta timidement le propriétaire de la boutique. Ce dernier attira l'attention du premier homme, qui après quelques secondes d'attention s'approcha et se mit à sa hauteur.
- Qu'est-ce que tu me dis ? On lui demanda, une voix soudainement devenu douce.
- I...il n'y a pas de co...coffre. Répéta le propriétaire dont la visage se décomposait de plus en plus, sentant le regard méprisant du chimpanzé qui soudainement se releva et reprit sa place, devant l'ensemble des otages.
- Ed, Phil...vous avez entendu ? Il n'y a pas de coffre ici. Reprit-il d'une manière bien théatrale. J'ai l'impression qu'on se fout de notre gueule les gars...pas vous ? Les deux autres, Ed et Phil, acquiescèrent d'un hochement de tête, ricanant derrière leur masque. Lorsqu'une détonation retentit, les regards se retournèrent vers le seul employé de la boutique. Une balle en pleine tête, et le corps du jeune homme retomba sur le côté. Bien, silence...j'ai dit SILENCE ! S'énerva le chef de la petite bande, tout du moins, il semblait l'être vu qu'il semblait prendre toutes les décisions, même celle concernant la vie d'une personne. Mon doigt a rippé...Il expliqua ironiquement. Ed, Phil...prenez chacun une personne. Et allez fouiller l'arrière boutique. Au moindre faux pas, vous me les alignez. Quant à toi le proprio...si jamais mes hommes trouvent un coffre. Je t'enverrais au côté de ton employeur.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Ed força Sean à se relever, l'obligeant à laisser sa guitare. Quant à Phil, il releva Alexander. Les quatre personnes s'en allèrent dans l'arrière boutique où était stocké les marchandises.

- Bien au travail vous deux...et n'essayez pas de jouer au plus mâlin. Vous avez entendu, on a l'autorisation de vous refroidir. Se venta Phil, avant de ricaner grossièrement avec Ed.
Alexander commençait à retourner le premier rayonnage, jetant quelques coups d'oeil sur les deux ravisseurs, ainsi que sur Sean.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axl J. Reese
boo
the casper of your life
avatar : stephen amell
messages : 184
état civil : célibataire
profession : pompier, chasseur dans ses temps libres
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Mer 12 Fév - 22:46



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. xander & blondie


La situation se dégradait encore plus vite qu’un brasier pouvait naitre d’un éternuement chez blondie. Le temps de cligner de l’œil et un coup de feu faisait sursauter tous les pauvres clients assis par terre. Le père à côté de Sean serra son gamin encore plus fort et essaya de l’empêcher de pleurer du mieux qu’il le put.
Sean, quant à lui, écarquilla les yeux. Son hoquet de surprise avait bien naturellement eu pour effet de déclencher l’une de ces étincelles dont il avait le secret. La manche de sa veste soudainement en feu, il commença par remuer le bras comme s’il battait de l’aile et qu’il s’apprêtait à s’envoler. Complètement ahuri, le père à ses côtés se traina aussi discrètement que possible sur les fesses pour mettre un peu plus de distance entre eux.
Voyant que sa méthode ne faisait qu’amplifier la flamme – qui commençait à lui roussir le poil de l’avant-bras – Sean opta finalement pour l’étouffer avec son autre main. N’ayez crainte pour les brûlures, celles de ce type ne se comptaient plus pour l’irlandais, on pouvait carrément parlé de routine avec ce qui venait de se produire bien que le papa aurait bien envie de discuter la question de routine lui.

Le surfeur blond vainquit sa petite mésaventure juste à temps car les voleurs, et maintenant assassins, reportaient justement leur attention sur eux. Sean se fit agripper par le col dès que les ordres furent crachés et, constatant qu’il devait laisser Garry derrière lui, ne put retenir un avertissement.

« Faites gaffe à mon Garry! »
« La ferme et avance! »

Et puis, à la remarque supposée les terrifier, Sean ne retint que l’aberration qui le concernait, soit le terme refroidir.

« J’aimerais bien vous voir essayer » murmura-t-il de manière badine, presque moqueuse.

Poussé dans le dos sans la moindre douceur – ces types avaient besoin d’une leçon ou deux en délicatesse et politesse – Sean atteignit l’arrière-boutique en quelques pas seulement. C’était ridicule, même pour lui, de chercher un coffre sur des rayonnages d’articles destinés à se retrouver en vente d’ici peu. Ils n’avaient jamais bossé en magasin ou quoi?
Et si vous vous dite que ce hippie blond qui avait l’air de vivre sur une autre planète ne pouvait pas réellement savoir de quoi il parlait, n’oubliez pas qu’il avait vu son lot de pays et que ça ne se faisait pas en claquant des doigts de se nourrir et vivre pendant une dizaine d’année en tant que globe-trotteur. Des petits boulots du genre, le blond en avait eu des tonnes.

« Le bureau du patron serait une meilleure idée, nha? »

La question innocemment posée, on aurait pu croire qu’en vérité l’irlandais faisait partie des voleurs, qu’il les connaissait, qu’il était leur ami et qu’il venait d’être frappé par un flash d’intelligence remarquable.

« Bin t’attends quoi? Vas-y! »

Et il se fit pousser dans le dos, encore.

« Hey ho, sympa! C’est quand même moi qu’y’est eu l’idée. »

Pas intimidé pour deux sous par le canon qui s’appuyait maintenant sur sa colonne vertébrale, Sean soupira ouvertement mais mena la troupe jusqu’à ce qu’il jugea être le bureau du propriétaire. Une chaise, un bureau, un ordinateur, des classeurs, ça avait tout l’air d’être ça et la pose des mains victorieuses sur les hanches de Sean laissait entrevoir sa fierté quant à son idée.
Il ne put savourer bien longtemps cette victoire, se faisant encore bousculer dans le dos.

« Mais cherche bon dieu! »
« Heeeeey! Je suis pas un chien. »

Si Sean avait été pacifique et coulant depuis le début, son ton sonnait plus agressif cette fois-ci. Il était permissif, il ne levait pas le ton pour grand-chose, mais il commençait à en avoir ras la casquette. Il coopérait, il méritait un peu plus de savoir-vivre en réponse!

« J’ai le flingue, je décide comment j’te parle. »

Culoté? Courageux? Ou juste cinglé? Peut-être un mélange des trois, mais Sean fit volte-face malgré le canon prêt à lui troué la peau. Son air jovial était difficile à déceler sur ses traits bien qu’il n’avait pas une plastique qui rendait bien les expressions colériques.

« Y’a pire qu’les flingues. »

Sa voix était si neutre qu’on aurait dit qu’elle ne lui appartenait pas. Fixant son regard sur l’arme, Sean plissa un peu les yeux de concentration et le métal noir de jais se mit à rougir. La chaleur du métal augmenta en un battement de cil, le phénomène orchestré par Sean bien sûr, et de la fumée s’échappa de la main de l’agresseur qui grogna sa douleur en laissant échapper son arme au sol.


i'm not gonna stand here and wait
and they say that a hero can save us. i'm not gonna stand here and wait. i'll hold onto the wings of the eagles. watch as we all fly away. someone told me love will all save us. but how can that be, look what love gave us. a world full of killing, and blood-spilling that world never came.and they say that a hero can save us...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t337-axl-did-you-ask-for-a-hero http://hidingunderyourbed.forum-canada.com/t338-axl-j-reese
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Jeu 13 Fév - 2:00



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. Sean & Alexander


Alexander aurait certainement pu sourire devant cette aise dont Sean faisait preuve devant ces deux types armés. En tout cas, il se demandait bien ce qui pouvait passer dans sa tête pour ne pas montrer la moindre trace de nervosité, Alexander aurait aimé en faire autant, mais ce n'était pas la cas.
Alors que Sean partait en direction du bureau, suivi de près par son assaillant personnel, Alexander continuait de fouiner le rayon, sous le regard de Phil.

Phil, s'agissait-il d'un pseudonyme ? Ou peut-être seulement du diminutif de son véritable prénom ? Alexander s'était permis d'y réfléchir quelques secondes, écoutant d'une oreille attentive les quelques échanges de parole qui avait lieu dans le bureau. Si Sean s'en sortait sans une balle, alors c'est qu'il avait une sacrée bonne étoile au dessus de sa tête, pensait Alexander. Lorsqu'un cri vint surgir de la pièce d'à côté, affolant soudainement Phil.

- Ed ? Ça va ? Demanda t-il à son partenaire, mais bien vite il s'empressa de rejoindre ce dernier dans le bureau, alors que les plaintes persistaient. Quoi que Sean est fait, Alexander ne pouvait que soupçonner la particularité du blond d'y être pour quelque chose. Alors que Phil s'apprêtait à rejoindre son partenaire, Alexander le frappa au passage avec la première qu'il pouvait trouver sous la main : une boîte de converser format familial. Suffisant pour envoyer cogner le chimpanzé contre l'autre rayonnage qui se renversa au sol.

- Hey ! Qu'est-ce que vous foutez là-bas ? Résonna la voix du chef de bande.

Alexander gardant la conserve entre ses mains, était encore à ce demander ce qui lui avait prit d'agir ainsi. Son regard ne quittait pas Phil qui commençait tout doucement à ce remettre de l'impact. Il fallait faire quelque chose, avant que ce type reprenne complètement ses esprits...sans réfléchir, Alexander lui balança la conserve en pleine tête. Achevant définitivement le cher Phil.

- Merde, merde, merde...qu'est-ce que tu fais. Se dit Alexander soudainement paniqué. Essayant de voir si Phil respirait toujours. Pendant ce temps, le chef de la bande persistait, commençant même par perdre patience. Ok...pas de panique...tout va bien...Tentait de se rassurer Alexander qui hésitait à approcher de trop près le corps de Phil qui reposait sur le rayonnage renversé. Il lui donna de petit coups de pied, voir si il y avait une réaction...mais rien. Phil semblait suffisamment assommé. Reprenant un semblant de calme, Alexander avait reporté son attention en direction du bureau, avançant d'un pas peu assuré. Sea...Sean ? Interpella Alexander, une voix presque instable. Pas une seule réponse. Au fur et à mesure qu'il avançait, Alexander venait porter un coup d’œil sur Phil, afin de s'assurer que ce dernier ne se réveille pas.

- Ed ! Phil ! Répondez ! Insista le chef de bande, ne faisant qu'angoisser un peu plus Alexander qui aurait bien eu besoin de quelques de ses comprimés pour se calmer un peu.

Arrivant presque à l'encadrement de la porte du bureau, Alexander ralentissait le pas. Marchant presque sur la pointe des pieds, et attrapant de quoi se défendre au cas où : un concombre.

- Sean ? Répéta Alexander, pour finalement poursuivre sur un... Putin de merde tu pourrais répondre !

Puis arrivé à la porte du bureau, sans chercher à voir qui se tenait encore debout, Alexander envoya le concombre voler au travers la pièce. Vraiment, ses comprimés lui manquaient.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axl J. Reese
boo
the casper of your life
avatar : stephen amell
messages : 184
état civil : célibataire
profession : pompier, chasseur dans ses temps libres
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Lun 17 Fév - 17:52



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. xander & blondie


Ça allait de mal en pire, mais ça dépendait pour qui. Sean n’était plus menacé d’une arme maintenant que celle-ci trônait par terre. Elle avait repris sa couleur, mais nul doute que la chaleur qui s’en émanait était suffisamment coriace encore pour brûler l’épiderme de n’importe qui cherchant à s’en emparer.
Ce tenant fermement le poignet, le cambrioleur fixait l’irlandais, complètement ahuri.

« C’toi qu’y’a fait ça? »

D’un sourire en coin qui aurait valu une apparition dans un film d’horreur, Sean ne répondit que par le silence. Il y avait bien longtemps qu’il rêvait de contrôler suffisamment son don pour arriver à ce genre de résultats.
La surprise se transforma en terreur incertaine du côté du hors-la-loi qui jaugea le blond de haut en bas d’un regard bien différent que la première fois dans l’allée où il l’avait forcé à rejoindre les autres.

« T’es malade! »
« Moi? J’ai tué personne, moi. »

Son regard vert vacilla un instant sur l’avant-bras de son vis-à-vis et une flamme jailli soudainement sur sa veste. Bien plus paniqué que Sean lorsque ça lui était arrivé, l’homme poussa un cri et remua frénétiquement le bras avant d’enlever sa veste le plus rapidement possible pour la piétiné afin d’étouffer les flammes qui avaient commencé à se répandre sur le vêtement.

« J’ai tué personne non plus, espèce de fou! »
« Désolé, je reformule. J’suis pas complice de meurtre, moi. »

Le nom du blond résonnant dans le couloir et se rapprochant d’eux, la panique augmenta chez le criminel qui jeta rapidement un œil à son arme à feu, incertain. Sean obliqua la tête, le geste accompagné d’une moue.

« J’ferais pas ça si j’étais toi. »

La chaleur du pistolet devait s’être résorbée maintenant, mais si Sean l’avait chauffé à blanc une fois, il pouvait très bien recommencer dès que ce type remettrait la main dessus.
Son nom résonna encore. Son regard se posa sur la porte ouverte alors que le cambrioleur prenait le risque de se pencher pour ramasser le pistolet. Un instant plus tard, un coup de feu perçait l’air d’un son assourdissant. L’arme retournée par terre, le tireur éberlué, et un…

« Concombre? »

La balle avait manqué Sean à moins de cinquante centimètres. Interloqué, il jeta des yeux ronds à Alexander.

« Ces mecs ont des flingues et toi tu balances des concombres?! »

Mais il fallait agir vite. L’irlandais poussa le chimpanzé au plus profond de la pièce avant de s’élancer vers la sortie. Il entraina l’adolescent à l’extérieur et referma la porte d’un coup sec, gardant la main sur la poignée qui passa du cuivré au blanc rougeoyant.

« T’as ton téléphone? Appelle les flics. »

De l’autre côté, le cambrioleur se mit à tambouriner. Le bureau ne comportait aucune fenêtre, et la poignée de porte était en train de fondre légèrement dans son trou. L’homme cria, sûrement qu’il venait de mettre la main dessus. Ce type se rappellerait longtemps de Sean, pour sûr!

« C’est quoi ce bordel?! »

Le chef de la bande venait probablement de découvrir l’état de son copain. Non pas que Sean savait exactement ce qui s’était passé, mais il devinait néanmoins qu’Alexander devait l’avoir mis hors d’état de nuire de quelconque façon pour avoir été en mesure de venir lui porter secours.  
Les deux abrutis, c’était le plus facile. Leur patron était plus sanguin et plus dangereux quant à sa manière de réagir.
Sean attrapa l’adolescent par les épaules, le dirigeant plus loin dans l’arrière-boutique, le planquant le long du mur après une étagère de boites fraichement livrées. L’irlandais s’aligna à ses côtés guettant l’arrivée du troisième homme, oreille tendue.
S’il avait un talent de développé, c’était bien celui de l’ouïe, il pouvait se faire une partition mentale d’à peu près n’importe quelle mélodie qu’il entendait. En ce moment, il était concentré sur les pas du meurtrier qui avançait vers eux. Il s’arrêta d’abord au bureau où son complice criait de le laisser sortir.

« Putain de merde!! »

Il grogna sa douleur, Sean en déduit qu’il avait essayé d’ouvrir la porte.

« Fais gaffe au blond, il est pas humain c’gars-là! »
« Hey! C’est méchant ça! »

Blondie se plaqua une main sur la bouche, mais trop tard, le commentaire était déjà sorti et avait alerté le patron qui venait maintenant dans leur direction. Une ombre apparut à leurs pieds avant que le chef ne se tienne face à eux.

« Alors comme ça, c’est pas humain? »
« Bien sûr que si, votre gars, il va pas bien entre les deux oreilles » assura Sean en faisant tourner son index près de sa tête pour imager la folie.

De cet index contre le pouce, il envoya une pichenette en direction de l’homme. De la pichenette prit forme un tison qui atterrit contre le masque du type. Sean fit la grimace, il n’avait pas pensé que le masque le protégerait!

« Qu’est-ce qu-- »

Sans lui laisser le temps de finir son commentaire surpris, Sean souffla brusquement et fortement, comme pour éteindre un énorme feu avec la seule force de son souffle, mais plutôt que d’éteindre quoi que ce soit, il l’alluma, plutôt. Une bonne flamme vive, sur le poitrail de l’assassin qui se mit à hurler de peur et de douleur. Sean le poussa aussi fort qu’il le pu et traina Alexander devant lui jusqu’à l’extérieur de l’arrière-boutique pour rejoindre les autres otages.
Très loin, l’écho des sirènes commençait à se faire entendre.

« Allé, tout le monde dehors! »


i'm not gonna stand here and wait
and they say that a hero can save us. i'm not gonna stand here and wait. i'll hold onto the wings of the eagles. watch as we all fly away. someone told me love will all save us. but how can that be, look what love gave us. a world full of killing, and blood-spilling that world never came.and they say that a hero can save us...


Dernière édition par Sean C. Keenan le Lun 24 Fév - 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t337-axl-did-you-ask-for-a-hero http://hidingunderyourbed.forum-canada.com/t338-axl-j-reese
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Mar 18 Fév - 20:34



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. Sean & Alexander


Pas humain, ces gars-là avaient le sens de l'observation, pensait moqueusement Alexander. Sean était particulier, tout comme l'était Heabin Parker, à la seule différence de leur particularité. L'un était lycanthrope, l'autre cracheur de feu...tout ça venait venait à se demander combien d'autre personne pouvait faire preuve d'autant de 'pouvoir'.
Cependant, le temps n'était pas à la question, il fallait se sortir de ce pétrin, et si possible indemne...ce qui n'était pas le cas de ses trois hommes.

- Je n'ai pas portable...Avait-il rétorqué, juste avant que le chef de la bande vienne les rejoindre. Une fois de plus, Sean n'avait pu s'empêcher de se la fermer. Alexander l'avait fusillé du regard à ce moment précis, comment faisait-il pour manquer autant de discrétion ? A vrai dire,  Alexander s'était demandé si Sean prenait la peine de craindre ce genre de situation, prenant en compte les pouvoirs du blond, peut-être que ce dernier n'avait rien à craindre de trois types armés.

Le troisième homme prenait feu, gesticulant dans tout les sens, un peu à la manière d'un pantin désarticulé, mais Alexander n'avait pu profiter d'avantage du spectacle. Sean le pressant hors de l'arrière boutique, tandis que les sirènes hurlaient de l'extérieur. Certainement que l'on avait prit la peine d'alerter les secours en l'absence du chef de bande. Sans un mot, tous commençaient à déguerpir. Le père portant son enfant, suivit de près par les autres...sauf peut-être le propriétaire de la boutique, restant aux côtés de son employé.

Alexander laissait Sean continuer avec les autres.

Seul les bruits extérieurs et les plaintes d'un deuil venait perturber le silence qui planait au travers la boutique. Alexander observait ce type, agenouillé au côté d'un dépouille, les chuchotements dégoulinant de regret, de culpabilité.
Une par une, Alexander ramassait quelques unes des barres chocolatés qui restaient au sol, afin de les remettre dans le chariot encore à moitié plein. Alexander était attentif aux pleurs, sans pour autant cesser la récolte chocolatée. Prenant le chariot avec lui, il s'apprêtait à sortir de la boutique, à son tour, mais avant il s'arrêtait vers le propriétaire et lui laissait assez d'argent pour l'ensemble des barres de chocolats.

- Vous auriez pu le sauver... Lui soufflait Alexander, attirant alors l'attention du propriétaire.
- Q ...quoi ? Demandait le propriétaire avant que son visage se déforme sous la colère. Dégage ! Dégage j'te dis...

Aussitôt dit, aussitôt fait. Alexander sortait de la boutique après avoir fouiné brièvement derrière le comptoir où se trouvait un petit système de surveillance. Chariot en main, il rejoignait ainsi Sean qui se tenait un peu à l'écart des autres otages que quelques policiers et ambulanciers prenaient en charge, tandis que d'autres s'attelait à l'intérieur de la boutique. Alexander ne pu attendre plus de temps avant d'entamer l'une des barres de chocolat.

- Jolie feu d'artifice. Engageait Alexander, avant de s'arrêter vers Sean, en se souvenant de la colère de ce dernier. Fouillant sous son sweat à capuche, Alexander extirpait une cassette avant de la lancer à Sean. J'ai pensé que tu aimerais en garder un souvenir...Il plaisantait timidement. La boutique a un système de surveillance, pas très récent comme système, mais assez pour que tu y apparaisses...t'es quoi au juste ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axl J. Reese
boo
the casper of your life
avatar : stephen amell
messages : 184
état civil : célibataire
profession : pompier, chasseur dans ses temps libres
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Lun 24 Fév - 17:50



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. xander & blondie


« Sérieux? Mais tu sors d’où toi? »

Pas de portable? Comment un ado de cet âge pouvait ne pas avoir de portable? Décidément, ce gamin n’était vraiment pas normal! (Et oui… c’est blondie qui le dit…)
Sean eut le réflexe premier de fourrer la main dans sa poche pour lui refiler le sien, mais la voix du patron s’était fait entendre et sa mouvance laissait deviner à l’irlandais qu’il venait dans leur direction. Il laissa donc tomber l’idée pour aller se réfugier plus au fond avec Alexander. La suite, vous la connaissez!

Après ça, Sean se contenta de jeter tout le monde dehors – ce n’était pas comme s’ils étaient contre remarquez – en prenant le temps de récupérer sa si chère et tant aimée guitare. Sur le chemin de la sortie, il passa la sangle et gratta même quelques cordes dans une suite de notes bien assorties rien que pour s’assurer que son bébé était encore accordé et en bon état.
S’ils n’avaient pas appelé les flics, quelqu’un l’avait fait puisque policiers et ambulanciers ne tardèrent pas à investir les lieux. Un passant peut-être qui aura entendu les quelques coups de feu, un client qui se serait heurté à une porte close, peu importe, les flics étaient là!

Ce dont Sean ne se préoccupa pas le moins du monde, le blond se disait juste qu’il ferait mieux de se trouver une autre supérette pour aller refaire son épicerie depuis le début. Ouais, il y en avait une autre à trois coins de rues, c’était plus loin de chez-lui, mais avec du bol, il ne se ferait pas tiré dessus dans celle-là!
Sauf qu’il ne pouvait pas partir tout de suite. Il fallait donner sa déposition et tout le tralala. La galère! Surtout pour lui qui allait devoir trouver un moyen d’expliquer comment la poignée avait fondu et comment ces types avaient pris feu. Le bon côté, c’est que les flics ne croiraient jamais la version des voleurs. Mais il faudrait bien fournir une réponse.
Pas de panique. L’impro, c’était son rayon! Au moment venu, il trouverait quelque chose à dire parce que blondie avait toujours un truc à dire, toujours! Et que les explications tirées par les cheveux étaient sa spécialité. À force d’expliquer des conneries, les flics se lasseraient, ce n’était pas comme si c’était la première fois que Sean devait mentir sur ses frasques de pyromane incontrôlé! … à l’exception que cette fois-ci, tout était contrôlé. Symphonia n’allait jamais le croire!

Tournant la tête vers Xander lorsque celui-ci s’adressa à lui, Sean haussa les épaules, désinvolte.

« Pour une fois, ça c’est bien passé. »

Attrapant au vol ce que l’adolescent lui lança, ce ne fut qu’après cela que Sean se rendit compte qu’il s’agissait d’une cassette vidéo. Il fronça les sourcils, levant ses yeux verts sur le jeune homme, interrogatif.

« Ah. Merci. »

Il n’avait pas du tout pensé à ça. Et les flics n’aimeraient sûrement pas l’absence de vidéo… mais ils mettraient ça facilement sur le compte des cambrioleurs qui auront détruit les preuves en arrivant.
Quant à ce qu’il était…

« Irlandais, ça s’entend je crois. »

Il avait son accent bien prononcé, en effet, et c’était tout lui de répondre à cette question de cette manière. Non pas qu’après avoir été témoin de ce qu’il avait vu Alexander lui rirait au nez sans le croire, mais blondie avait seulement l’habitude d’éviter soigneusement la vraie réponse à cette question précise.


i'm not gonna stand here and wait
and they say that a hero can save us. i'm not gonna stand here and wait. i'll hold onto the wings of the eagles. watch as we all fly away. someone told me love will all save us. but how can that be, look what love gave us. a world full of killing, and blood-spilling that world never came.and they say that a hero can save us...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t337-axl-did-you-ask-for-a-hero http://hidingunderyourbed.forum-canada.com/t338-axl-j-reese
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Lun 24 Fév - 21:08



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. Sean & Alexander


L'accent Irlandais était une chose, créer des flammes en était une autre, et Alexander ne voyait aucun lien entre les deux...sauf peut-être un seul finalement : Sean. Cependant, ce n'était pas exactement le genre de réponse que Alexander attendait.

- Oui, bien sûr, ça s'entend très bien...mais c'est pas ça que je te demande.

Comment Sean pouvait encore espérer passer à côté de cette question ? Il n'avait pas été des plus discrets tout au long de la prise d'otage. Un jet de flamme par-là, une poignée de porte fondu par-ci...nul ne pouvait oublier ce genre de 'détail'. Si l'Irlandais ne souhaitait pas en parler, alors cela tombait très mal, car Alexander voulait en savoir un peu plus.

- Bon...ok, je suis sûrement la dernière personne au monde à qui tu aurais envie de parler de ça. Mais t'es pas le premier que je vois faire des choses...  « surnaturels » ?

Comment appeler ce genre de 'chose' ? Magie, pouvoir...ou encore super-pouvoir ? Ni l'un, ni l'autre ne convenait. Surnaturel, peut-être un peu plus, mais ce n'était pas encore ça. Depuis la rencontre avec Haebin Parker, Alexander se permettait à nouveau d'envahir sa tête de questions en tout genre, de se relancer dans le plus grand secret au travers plusieurs site internet traitant toute la bizarrerie du monde. Et Dieu sait qu'il y en avait. Sean en était une nouvelle preuve concrète.

- Je t'ai vu jouer avec le feu dans la boutique...le billet que tu as réduit en cendre, ce type que tu as enflammé. On peut pas dire que tu sois...discret.

Chose étonnante ce manque de discrétion, pensait Alexander, lui qui pensait que les personnes ayant ce genre de 'faculté' faisait en sorte de ne pas trop l'expérimenter en publique. A moins que cela ait échappé à Sean...bien sûr, Alexander se souvenait de la réaction de Sean après que le billet ce soit complètement désintégré en une poigne de cendre.

- Alors, je te le demande à nouveau...tu es quoi ? Une sorte de...pyroman innée ?

Alexander ne s'était pas encore intéressé sur ce genre de 'nature'. Jusqu'à présent, il n'avait fait que fouiller quelques documents touchant à la lycanthropie, mais pas assez pour en connaître chaque détails. A vrai dire, il était assez difficile d'amorcer des recherches avec une famille qui se faisait de plus en plus présente. A croire qu'ils avaient flairé quelque chose d'inhabituel chez Alexander, pourtant il faisait au mieux pour n'attirer aucun soupçon.
Terminant sa barre de chocolat, Alexander roulait l'emballage de papier dans le creux de sa main, juste avant de le fourrer dans sa poche de pantalon. Puis, aussitôt, il en reprenait une au hasard dans le tas avant de reposer son regard sur Sean.
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axl J. Reese
boo
the casper of your life
avatar : stephen amell
messages : 184
état civil : célibataire
profession : pompier, chasseur dans ses temps libres
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Ven 28 Fév - 14:56



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. xander & blondie


De l’espoir? Non. Dans ce cas-ci, il fallait se référer à une seule chose : c’était Sean. À la base, il ne répondait jamais à une question par la bonne réponse, ça n’avait rien de particulier. Les plus paranoïaque d’entre vous pourraient croire qu’il s’agit là d’une énorme mascarade visant à perdre la vérité de sa nature dans le flou constant qu’est le blond à la base… et peut-être que vous n’auriez pas complètement tort! Non pas que blondie faisait exprès à chaque seconde de sa vie pour être aussi… Sean, mais on pourrait parler d’un mécanisme de défense qu’il travaille depuis la petite enfance!
Et son étrangeté particulière ne le sauverait pas aujourd’hui. Souvent, les gens laissaient tomber rapidement, sachant que de blondie ne sortirait que des conneries, mais Alexander était visiblement plus têtu que la moyenne. Il faut également dire qu’il avait vu plus d’un fait curieux et qu’il méritait sans doute davantage de réponses. Une vraie réponse, parce que Sean ne s’était pas contenté d’éternuer ce coup-ci.
Bon, il se défendra en disant qu’il n’avait pas vraiment le choix devant ces fous-furieux armés qui tiraient apparemment sur la première contrariété, mais les faits demeuraient les faits.

« Normal. J’suis pas un extraterrestre tu sais » émit tranquillement le blond, imperturbable dans son attitude débonnaire.

Il n’était ni le premier ni le dernier sorcier de l’histoire et encore moins le plus doué. Pour plusieurs sorciers, ce qu’il avait accompli aujourd’hui n’était que de la petite bière. Symphonia maitrisait le feu tellement mieux que lui. Non, il n’avait rien fait d’extraordinaire ici… du moins pas quand on avait conscience du monde surnaturel!

« M’ouais le billet c’est sûr, mais pour le reste, y’avait pas de temps vraiment pour la discrétion. »

Il ne se sentait pas coupable le moins du monde sur ce coup-là. il avait déjà mis le feu à des bâtiments jusqu’à les réduire en cendre et s’était senti bien plus mal qu’en ce moment alors qu’il avait enflammé, exprès, un être vivant. De la racaille de meurtrier… non, Sean ne s’empêcherait pas de dormir pour ces trois-là.
Puis, comme eux, à qui ce gamin irait raconter ça? On ne le croirait jamais de toute façon. Sean était encore en sécurité. Et puis, dans le cas contraire, il ferait comme il a toujours fait. Il prendrait sa guitare, son sac à dos et ficherait le camp de cette ville. Le monde était grand, il trouverait un autre endroit pour faire sa musique. Ce n’était pas comme s’il se sentait particulièrement attaché à la Nouvelle Orléans. Mamie Marlene et Charlie lui manqueraient, mais sinon…

« Si on veut. »

Sans être particulièrement prudent, blondie l’était tout de même un peu. Ce pourquoi l’irlandais laissa planer une petite pause, prenant le temps de jeter un œil autour de lui pour s’assurer que les gens autour se fichaient bien de ce qu’ils se racontaient, puis murmura :

« Je suis un sorcier. »


i'm not gonna stand here and wait
and they say that a hero can save us. i'm not gonna stand here and wait. i'll hold onto the wings of the eagles. watch as we all fly away. someone told me love will all save us. but how can that be, look what love gave us. a world full of killing, and blood-spilling that world never came.and they say that a hero can save us...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t337-axl-did-you-ask-for-a-hero http://hidingunderyourbed.forum-canada.com/t338-axl-j-reese
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Dim 2 Mar - 15:12



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. Sean & Alexander


- Un sorcier...tu veux dire, un vrai ? 

Question con, Alexander n'avait pu le reconnaître, bien trop occupé à intégrer la parole de Sean sur le moment. Un sorcier. C'était tellement absurde d'y croire, mais tout aussi absurde ne pas vouloir y croire. Un sorcier. Apparemment, ça n'avait rien d'une plaisanterie, Sean semblait toujours aussi sérieux. Un sorcier. Et pourquoi douter encore de ce genre de chose ? Se demandait Alexander, pourquoi douter encore après s'être imaginé les possibilités les plus burlesques. Finalement, ce retrouver devant un sorcier était peut-être un peu plus réalisable que le fait de se retrouver devant un dragon. Peu à peu, l'air surpris s'effaçait du visage d'Alexander qui reprenait tranquillement la suite de sa barre chocolaté. Un sorcier...une créature de plus dans cette ville.

- Bon...d'accord. Tu es un...sorcier. C'est une bonne explication. 

Perplexe, comme lorsqu'il apprenait l'existence des lycans, et comme les prochaines fois où il apprendrait l'existence d'une autre créature. Alexander venait à s'interroger sur le nombre d'autres créatures qui pourraient peupler cette ville, ou bien la Terre. Certainement un bon paquet. Quoi qu'il soit, si toutes ces choses existaient, alors Alexander ne pouvait s'empêcher de revenir sur ses vieilles croyances dont-il était parvenu à se débarrasser...et qu'il cherchait à présent à reconquérir, sans même savoir si tout ça était réellement possible.

- Alors si tu es...un sorcier, ça veut dire que...tu jettes des sorts ? 

Il demandait cela comme par peur de dire une bêtise, ou plutôt comme par crainte que cela ne soit pas une bêtise. Dans ce cas, Alexander réalisait que Sean aurait pu lui faire payer beaucoup plus sévèrement le fait d'avoir largué le chien. Une désagréable sensation naissait dans le gorge d'Alexander, l'empêchant de profiter au maximum du bonheur que lui procurait ses barres chocolatés. D'ailleurs, il semblait ne plus vraiment en vouloir pour le moment, laissant la moitié dans l'emballage pour certainement la terminer plus tard. Le regard d'Alexander se faisait de plus en plus insistant, comme si la réponse tardait trop à arriver.

- Quoi ? C'est pas le bon terme ? Reprenait Alexander qui ne pouvait pas mieux afficher sa soudaine inquiétude.

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axl J. Reese
boo
the casper of your life
avatar : stephen amell
messages : 184
état civil : célibataire
profession : pompier, chasseur dans ses temps libres
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Mar 4 Mar - 21:10



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. xander & blondie


Sean arqua un sourcil. Un vrai sorcier?
Non, bien sûr, c’était pour de faux. Le billet était truqué, tout comme le coup du pistolet et de la poignée de porte, et d’avoir mis le feu au chandail du type. Blondie avait inventé cette énorme mascarade juste pour pouvoir se moquer un peu d’Alexander et lui faire croire qu’il était un sorcier comme dans Harry Potter!
Les mots ne pouvant exprimer l’affablement nécessaire à sa réaction, Sean se contenta d’un mouvement appuyé du menton.
Être un sorcier, une bonne explication. L’irlandais eut un petit rire amusé.

« T’en vois une meilleure? »

Il était tout ouï. Si c’était convaincant peut-être qu’il garderait la réponse pour la prochaine fois, évitant ainsi.
À la mention des sortilèges, le musicien grimaça suffisamment pour laisser entendre que l’adolescent faisait fausse route. Pas tout à fait juste, pas tout à fait faux, il faut dire que ce gêne du sorcier était particulier, capricieux et, surtout, délicat.
La magie, ça semblait beau, un jeu ravissant et facile. C’était tout le contraire. Les sorciers qui vous donnaient l’impression que c’était amusant et que ça se faisait tout seul étaient soient de très bons menteurs, soient ils contrôlaient leur art à un niveau exceptionnel.

« Oui et non. Les sorciers ont généralement un talent bien défini et particulier. Pour moi, c’est le feu. Canaliser son énergie pour autre chose comme des sortilèges et des enchantements, c’est plus complexe et difficile. Souvent, il faut se réunir à plusieurs sorciers pour être efficace de ce côté-là. »

Et ne surtout pas inviter un imprévisible dans le genre de Sean, autrement bonjour la catastrophe. Si aujourd’hui il devait paraître pour Alexander comme quelqu’un avec une grande maitrise de son élément, il était loin du compte. Depuis quelques temps, blondie possédait plus de contrôle, c’était vrai, mais pas suffisamment pour se dire qu’il avait appris à gérer son don de façon acceptable. Les sursauts et les éternuements suffisaient encore à produire des étincelles ardentes.


i'm not gonna stand here and wait
and they say that a hero can save us. i'm not gonna stand here and wait. i'll hold onto the wings of the eagles. watch as we all fly away. someone told me love will all save us. but how can that be, look what love gave us. a world full of killing, and blood-spilling that world never came.and they say that a hero can save us...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t337-axl-did-you-ask-for-a-hero http://hidingunderyourbed.forum-canada.com/t338-axl-j-reese
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Sam 8 Mar - 19:28



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. Sean & Alexander


Il serait difficile, après cela, de ne pas suspecter la véritable nature des habitants de cette ville. Après un lycan, un sorcier, qui d'autre pouvait se cacher derrière cette femme-là, cet homme-ci, ou encore ce gamin qui n'avait pas lâché son père depuis la sortie de la boutique. Alexander n'en savait rien, peut-être simplement humain, comme lui. Mais après tout, Sean aussi paraissait des plus 'humain', et pourtant...

Durant quelques instants, on pouvait assister à la sortie des trois hommes, dont un était allongé sur un brancard pour être rapidement placé à l'arrière de l'ambulance. Quelques minutes plus tard, ce fut au tour de la dépouille de l'employé de la boutique. Alexander reconnaissait la chance que Sean ait été présent ce jour-là, les choses n'auraient certainement pas aussi bien tourné, et ça personne d'autres ne pouvaient le prendre en compte. Les autres otages devaient certainement remercier leur bonne étoile, ou encore un Tout Puissant qui habiterait en haut, quelque part après les nuages, si ce n'est plus. Alexander ne pu s'empêcher d'émettre un sourire en coin à cette pensée, juste avant de se retourner face à Sean.

- Tu as l'air d'être assez doué avec ton « talent » en tout cas...enfin, j'imagine. Tu as qu'en même sauvé pas mal de vie aujourd'hui. Lui faisait remarqué Alexander. Si, c'est vrai...ce type aurait pu tuer plus de monde. Enfin, bref...c'est pas le cas. Et heureusement.

Jetant un œil à la foule que la police tentait de réduire en renvoyant les curieux à d'autres occupations, Alexander ne pouvait s'empêcher de détester cette manière qu'avait certaines personnes à considérer la moindre situation, bonne ou mauvaise, comme un vulgaire spectacle de rue.

- Je voudrais me rattraper...pour tout à l'heure, enfin, même pour l'autre fois. Reprenait subitement Alexander qui dévisageait encore l'activité de la police, avant de reposer son attention sur Sean.
Je reconnais ma connerie...et je dis pas ça parce que tu pourrais tout faire flamber à tout moment. Non, je veux juste...faire les choses comme il le faut.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axl J. Reese
boo
the casper of your life
avatar : stephen amell
messages : 184
état civil : célibataire
profession : pompier, chasseur dans ses temps libres
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Lun 10 Mar - 16:49



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. xander & blondie


À la sortie des malfaiteurs sur les brancards des ambulanciers, sévèrement encadrés par des policiers, Sean ne put retenir un sourire satisfait de les voir l’observer comme s’il allait les consumer sur place d’un seul battement de cils. S’ils avaient envie de parler de ce qu’il avait fait, ils se gardèrent bien de le faire néanmoins. Quoi que, peut-être pourraient-ils passer pour fous et éviter la prison! Nhaaaa, blondie préférait encore qu’ils gardent le silence, ils méritaient la prison à vie.
La preuve n’en était que flagrante quand, tout de suite après eux, le coroner poussait le brancard de l’employé assassiné. Pour l’une des rares fois, ce fut avec une expression solennelle que Sean suivit le brancard des yeux jusqu’à ce qu’il soit hisser à l’arrière de la camionnette de la police scientifique.

« Doué? Nha. Chanceux surtout, d’habitude ça prend où je veux pas, ça s’embrase, les pompiers se pointent... bref, c’est rarement joli. »

C’était même extraordinaire qu’il arrive soudainement à tant de maîtrise. Les exercices avec Symphonia étaient encore plus payants que ce que Sean croyait. Au départ, il désirait surtout éviter de s’enflammer en éternuant bêtement, on pouvait parler du sacré amélioration! S’il devait tout à l’enseignement prodiguer par la rousse ou s’il s’agissait d’une coïncidence avec une quelconque maturité magique finalement atteinte, difficile à dire. Peut-être même que c’était dû à un alignement bizarre des planètes et que ce contrôle ne durerait pas, qui sait! Mais l’irlandais espérait bien arriver à conserver cette maîtrise à long terme. Ce n’était pas rose tous les jours d’enflammer les mouchoirs et les manches de ses chemises!

« Mais qui sait, les situations tendues doivent aider à la concentration! »

Ça ne marchait pas tout à fait dans ce sens. Souvent, c’était même l’inverse, mais le blond était réputé pour ne rien faire comme les autres. Les situations critiques et désespérées étaient peut-être réellement la clé de la maitrise de son élément, ça ne serait rien de très surprenant avec lui.

Écoutant l’adolescent expliquer qu’il voulait réellement faire amende honorable, Sean ne fit aucun effort pour retenir un sourire moqueur qui étira son visage déjà plus jovial que lorsqu’ils se trouvaient encore à l’intérieur du magasin.

« Bien sûr que non, aucun rapport. »

Et pourtant, c’était un motivateur plutôt efficace, la peur d’être confronter aux flammes. Pas que Sean irait jusque-là pour ce que Alexander avait fait, au pire il avait gagné un chien dans l’histoire et blondie aimait les chiens… pour ne pas dire les animaux en général, mais la possibilité devait forcément avoir effleuré au moins un tantinet l’esprit du jeune homme.
Un policier les interpelant attira l’attention du blond à qui l’homme fit signe de venir le rejoindre.
C’était l’heure de la déposition apparemment! Comment allait-il raconter la provenance des brûlures et tout le reste?
Du calme, ce n’était pas le premier rodéo de l’irlandais qui salua le gamin avec complicité.

« Allé, on se reverra p’t’-être! »

Puis, il rejoignit l’agent de police bien tranquillement. Il n’avait rien à se reprocher après tout, ce n’était pas lui qui avait tué et cambriolé! Il suffisait de s’en tenir à la base en oblitérant le côté surnaturel et les flics s’en contenteraient. Ils s’en contentaient toujours.


i'm not gonna stand here and wait
and they say that a hero can save us. i'm not gonna stand here and wait. i'll hold onto the wings of the eagles. watch as we all fly away. someone told me love will all save us. but how can that be, look what love gave us. a world full of killing, and blood-spilling that world never came.and they say that a hero can save us...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t337-axl-did-you-ask-for-a-hero http://hidingunderyourbed.forum-canada.com/t338-axl-j-reese
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   Mer 9 Avr - 20:21



Retrouvaille sans ticket de caisse
ft. Sean & Alexander


Alexander acquieçait d'un hochement de tête. Oui, ils se reverraient peut-être. Après tout, c'était une ville pas assez grande pour se perdre de vue...la preuve, il était retombé sur ce Sean alors qu'il était la dernière personne que Alexander aurait voulu revoir. Mais, à présent, Alexander n'était plus vraiment sur cette longueur d'onde. Il s'était expliqué, tout du moins au mieux qu'il pouvait et Sean semblait le prendre assez bien...mieux que dans la boutique en tout cas. Regardant Sean rejoindre le policier pour une déposition, Alexander s'en était retourné avec sa réserve de barre chocolatés, traversant le peu de foule sans se préoccuper des quelques regards qu'il attirait, lui et son cadi.

Tant pis pour la déposition, de toute manière Alexander n'avait pas grand chose à raconter. Et puis, il y avait suffisament de témoin pour que les forces de l'ordre parvienne à quelques choses. Et puis, Sean s'était déjà occupé des véritables coupables de cette histoire. A vrai dire, les policiers non plus n'avait plus rien à faire ici, si ce n'était que dispercé la foule de curieux.

Remontant jusque chez-lui avec ses chocolats, Alexander repensait à cette journée. Elle n'avait pas été si mauvaise, tout du moins, c'est ce qu'il pouvait se dire en voyant sa réverse de chocolat dépasser de son placard. Il était enfin prêt à traverser les autres journées, sans le moindre traitement. Après tout, pourquoi pas.

Attrapant une barre de chocolat, Alexander allait se vautrer sur son lit, un casque audio sur les oreilles. Mains derrière la tête, il observait le plafond...s'imaginant la suite des évenements, avec ce problème de chien en moins. Un petit détails en moins qui ajoutait un certains confort dans les préoccupations du jeune Collins.

THE END.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞
MessageSujet: Re: Retrouvaille sans ticket de caisse   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvaille sans ticket de caisse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
what's hiding under your bed ::  :: les archives :: les sujets terminés-