Partagez | 
 

 I really miss you...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: I really miss you...   Sam 1 Mar - 23:32




I really miss you
ft. Zéplynne & Haebin

Je fus quelque peu surprise à la remarque d'Haebin qui suivit tandis que je me demandais vraiment si j'avais eu raison de dire ces mots. Je retenais un clignotement, me contentant d'afficher une moue plus que gênée. Il était marrant, il voulait que j'oublie, mais je n'étais pas vraiment du genre à oublier rapidement ce qu'on me disait. C'était bien pire depuis ma mort. Et puis, je ne pouvais pas m'empêcher d'être extrêmement gênée à l'idée d'être un peu trop dénudé devant Haebin. N'était-ce pas une réaction des plus banales? Du coup, je ne savais pas comment réagir après ça. Je devais sans doute essayer d'oublier, éradiquant la fin de cette discussion de ma mémoire pendant que je le pouvais encore.

Heureusement, la conversation continua et enchaîna les sujets. Le premier concernait la soirée à venir et mon premier cours de coréen en compagnie de Haebin. Cela dit, je devrais tout d'abord partir à la recherche de ses lunettes, un des nombreux objets qu'il semblait avoir égaré dans son appartement. Cela dit, il était bien tombé, car j'étais devenue une experte lorsqu'il s'agissait de retrouver ses affaires, mais aussi lorsque je les cachais. Je ne lui avais plus joué de tels tours depuis mon apparition officielle, mais j'en avais tout de même gardé une certaine habitude. Habitude qui allait nous être utile à cet instant. Le second sujet était plus personnel pour Haebin. il m'avait demandé un conseil sur la famille qu'il avait retrouvée dans son pays natal. Je lui avais donné mon avis en toute honnêteté, tentant de l'aider au mieux dans sa réflexion. Je voulais le soutenir et ce peu importe ce qu'il décidait finalement.

Haebin clôtura le sujet, ne souhaitant guère y penser plus et je ne le forçais pas. Il avait pour ma part également des sujets sensibles que j'avais bien du mal à évoquer et je ne voulais pas que Haebin me force à en parler, alors pourquoi ferais-je ça? Je préférais de loin attendre qu'il s'ouvre à moi de lui-même et tentais de changer de conversation comme il en exprimait le souhait. Je m'inquiétais donc sur le fait que Haebin n'avait pas encore mangé depuis son réveil, alors je profitais de ce moment pour lui proposer un truc. Je chercherais ses lunettes le temps qu'il mange un peu. Et puis, je pensais que ce ne serait pas plus mal ainsi, après tout il fallait quand même qu'il mange, même si j'étais incapable de lui préparer un truc ou bien de manger à ses côtés. Je souris à sa réponse et m'élançais en silence dans son appartement. Je menais l'enquête comme dans n'importe quel roman policier que j'appréciais tant. Je cherchais ici et là, jusqu'à ce je retrouve l'objet tant attendu, coincé entre deux autres objets. Je me concentrais, un sourire aux lèvres et rapportais la paire de lunette dans le salon. Haebin n'était toujours pas revenue de la cuisine, sans doute n'avait-il pas terminé son repas. Je déposais les lunettes sur la table basse et pris de nouveau place sur le canapé. « Je les ai trouvés facilement... » Lançais-je un léger sourire aux lèvres lorsque Haebin apparu dans la pièce. « Je les cachais mieux que ça... » Ajoutais-je amusée et quelque peu blagueuse.

Je fus quelque peu amusée par le comportement de Haebin qui semblait se délecter de son plat, préparé avec soin. « Je te le rappellerais s'il le faut. » Ajoutais-je avec un ton qui se voulait maternelle. Bon, ce n'était pas vraiment comme si je voyais me comporter ainsi envers Haebin. C'était davantage un moyen de lui dire que je serais souvent collée à lui, assez souvent pour lui rappeler quand il devait manger.



Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: I really miss you...   Dim 2 Mar - 12:05



I really miss you
ft. Zéplynne P. Holmes & Haebin Parker


Passer pour un pervers, ça c’était fait, m’enfin Zéplynne devait sûrement se douter qu’un mec de 25 ans était assez intéressé par le plaisir de la chaire. Malheureusement pour Haebin, ce plaisir-là en compagnie de celle qu’il aimait n’était pas pour tout de suite et les « remarques » perverses le calmaient pour le moment. Un faible sourire se glissa sur ses lèvres quand il pensa à ça. Il faudrait absolument qu’il soit calme le jour où ça se ferait malgré sa frustration, car ce serait la première fois de Zéplynne. Il ne voulait pas qu’elle s’en souvienne comme le jour où il était devenu un animal sans aucune retenu.
Puis d’autre sujet arrivèrent sur le tapis, dont un particulièrement douloureux pour le plus vieux. Il faisait un blocage depuis ses 17 ans avec ce mot, et ça lui avait causé quelques problèmes quand il avait dû se réinscrire au lycée et à l’université. Pendant une période, et pour qu’on lui lâche les baskets, Haebin avait dit que ses parents étaient mort, ce n’était pas faux, mais entre-temps, il avait quand même été adopté… Bref, ce sujet était encore trop sensible et sa blessure encore ouverte, il n’y arrivait pas, même 10 ans après. Le Coréen avait été un peu sec en voulant changer de sujet de conversation, mais on pouvait clairement sentir qu’il n’aimait pas ça du tout.

Le fantôme parla de nourriture et l’animateur eu l’illumination divine, il n’avait pas mangé depuis la veille si on oubliait le café. Ca faisait quelques années qu’il avait perdu la notion de faim et des fois, ça lui posait quelques problèmes. Bien sûr, de temps en temps son ventre grognait, criant famine, mais pas aussi souvent qu’il le devrait. Si bien que le plus vieux se rendit dans sa cuisine pour se faire un petit truc à manger, pendant que sa cadette cherchait ses lunettes.
A peine de retour au salon, la remarque de son amie le fit rire. Elle avait développé des techniques de camouflages plutôt intéressants à l’époque où il ne croyait pas aux fantômes. Il se rappelait encore des heures passé à fouiller chaque recoin de son appartement pour retrouver les clefs de sa Mustang. Et Dieu sait que pour cette voiture, il était prêt à tuer…

« Tu es ma sauveuse ! »
Cris du cœur quand tu nous tiens…
La remarque suivante le fit sourire, son ton maternel était adorable. Elle serait donc là assez souvent pour lui rappeler qu’il fallait manger. Il lui faudrait du courage, parce Haebin était du genre à faire tellement de choses dans la journée qu’il n’avait pas envie de cuisiner, surtout s’il ne ressentait pas l’envie de manger.

« Bon courage, j’suis un garçon difficile tu sais » Dit-il en souriant avant de reprendre. « Mais j’essayerais de t’écouter. »
Le Coréen fourra une nouvelle cuillère de son plat à sa bouche, bon sang ce qu’il aimait la nourriture épicée…
Haebin repensa au cours, il n’en avait jamais donné et ne savait pas du tout par quoi commençait. Il avait choisi de débuter avec une méthode de langue pour enfant, il se disait que ce serait plus drôle et moins compliqué pour quelqu’un qui n’avait jamais entendu de coréen avant. Ça irait sûrement vite, mais une fois qu’ils s’attaqueraient à un livre pour étudiant, ça serait plus facile. L’alphabet, par chance, n’était pas si compliqué à apprendre, en quelques heures et avec de la pratique, ce serait réglé !

« Oh, j’ai pris une méthode de coréen pour les enfants, je sais que t’en ai pas une, mais c’est moins compliqué de commencé par-là plutôt que passer par des phrases toutes faites d’un livre universitaire. Puis, c’était mon livre quand j’étais petit, j’ai de bon souvenirs avec. »
Très bon même ! C’était peut-être un des seuls bons souvenirs qu’il avait gardé de sa famille adoptive. Il avait adoré passé des heures sur ces petits livres Dino


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: I really miss you...   Dim 2 Mar - 14:54




I really miss you
ft. Zéplynne & Haebin

Les sujets de conversation s'enchaînaient rapidement, tous étaient divers et variés. Certains étaient gênant pour moi, d'autres pour Haebin, il y en avait d'autres qui nous mettaient tous deux à l'aise et enfin des sujets quelque peu tabous pour Haebin. Je ne m'attardais pas sur ce dernier, ne souhaitant aucunement qu'il se sente obligé de me parler. Je voulais qu'il me parle de lui-même lorsqu'il serait prêt à le faire. Après tout, si la situation était inversée, je ne voudrais pas qu'il me pousse à parler d'un sujet qui me serrait le coeur. Dès que la conversation fut close, je recherchais activement un nouveau sujet pour changer les idées d'Haebin. Je m'étais arrêtée sur le fait que je pensais fortement qu'il n'avait pas mangé avant mon arrivée. Après tout, lorsque je suis apparu, il était en pleine séance de sport... Il appuya d'ailleurs mon idée et s'éclipsa dans la cuisine tandis que je partis à la recherche des lunettes perdues. Peut-être par habitude, je devenais invisible pour rechercher les lunettes d'Haebin. De plus, je préférais garder ses forces pour apparaître devant lui plutôt que les gaspiller mon énergie en cherchant un objet perdu. Finalement, je ne tardais pas à retrouver l'objet désiré. Ce dernier était juste coincé dans un coin, à l'abris des regards. Un sourire de satisfaction se dessine doucement sur mes lèvres avant que je me concentre pour attraper la paire de lunettes. Je m'élançais de nouveau dans les couloirs de l'appartement pour retourner dans le salon, donnant l'impression que l'objet volait dans les airs.

Arrivée à destination, je déposais le dit objet sur la table basse avant de m'installer sur le canapé. Fermant un instant les yeux, je prenais une profonde inspiration pour redevenir visible pour Haebin qui n'avait pas tardé à apparaître dans le salon. Sourire aux lèvres, j'exprimais avec quelle facilité j'avais pu trouver ses lunettes et que j'avais pris l'habitude de cacher les objets bien mieux que cela. Je me souvenais les longues heures que je pouvais passer à cacher ou bien encore à retrouver les objets de Haebin. J'esquissais un léger sourire amusé à cette pensée. C'était l'activité où je passais le plus de temps, espérant qu'un jour il réalise enfin que j'existais. C'était chose faite à présent et j'en étais particulièrement ravie, même si le résultat pouvait sembler relativement compliqué. Un franc sourire quelque peu gêné se dessinait sur mes lèvres à la remarque de Haebin qui suivit. Sa sauveuse? Il en faisait un peu trop non? Je n'avais fait que retrouver un objet qu'il finirait éventuellement par retrouver dans le plus grand des hasards. Cela dit, je ne relevais pas acceptant ce qui était pour moi un compliment.

Je m'attardais davantage sur le comportement de Haebin lorsqu'il savourait son plat, un comportement qui m'amusait quelque peu. Je n'avais d'ailleurs pas pu de prendre le ton le plus maternelle que je pouvais pour lui exprimer que je lui rappellerais qu'il devait manger et ce autant de fois qu'il le fallait. C'était ma manière de lui dire que je ne comptais pas le quitter de sitôt et qu'il m'aurait assez souvent sur le dos. « Je suis du genre têtue, tu sais. » Répliquais-je avec un doux sourire. « Et puis, je peux être particulièrement collante quand je le veux. » Terminais-je avec un sourire amusé bien que totalement honnête. J'étais une personne têtue et déterminée, même si face à Haebin cela pouvait sembler être le contraire.

Je restais calme et sereine aux côtés de Haebin tandis que ce dernier mangeait avec plaisirs le plat qu'il s'était préparé plusieurs minutes auparavant. Mais, il m'extirpait rapidement de mes pensées pour discuter de notre premier cours de coréen qui aurait eu le soir même. J'acquiesçais tout d'abord son explication, comprenant tout à fait qu'il souhaitait commencer par une méthode pour enfant. Je savais que j'apprenais vite, mais il ne fallait pas exagérer non plus. « J'ai hâte d'avoir mon premier cours.... » Commençais-je avec un doux sourire en tentant de me projeter dans cette soirée qu'on pourrait passer ensemble.  « Devrais-je t'appeler Professeur?  » Ajoutais-je taquine.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: I really miss you...   Dim 2 Mar - 20:38



I really miss you
ft. Zéplynne P. Holmes & Haebin Parker


Pendant qu’il cuisinait, Haebin se demandait si Zéplynne avait réussi à trouver sa paire de lunettes. Il était capable de les avoir mis n’importe où, elle n’avait pas une correction très forte, et il ne les mettait pas spécialement souvent alors il n’y faisait pas très attention. Lui qui faisait attention à sa veste en cuir, il se fichait assez de ses lunettes. Ouais, chacun ses priorités, et là, c’était clairement ses fringues.
Une fois le repas prêt, il retourna au salon et pu constater que la fantômette était toujours douée pour retrouver ses affaires. Comme quoi, c’était plutôt pas mal d’avoir comme amie un esprit farceur. Les deux tourtereaux s’attardèrent sur un sujet plutôt atypique : La relation qu’avait Haebin avec la nourriture. Le jeune homme avait tendance à ne pas manger tout le temps parce qu’il n’avait pas spécialement la sensation de faim. Peut-être que c’était à cause des nombreux repas qu’il avait sauté au cours de ses années de vagabondage. Aucune idée. La remarque de Zéplynne le fit clairement rire, c’était adorable comme manière d’agir.

« Mais tu pourras pas me mettre la fessée pour ne punir. Et tu sais, je suis con et buté, ça aide pas vraiment. J’ai hâte de voir comment tu vas t’y prendre demoiselle. »
Haebin mangea puis pensa rapidement au cours de Coréen qu’il allait lui donner un peu plus tard dans la journée. Le jeune homme avoua qu’il avait préféré un livre pour enfant plutôt qu’un bouquin d’université. Il avait passé pas mal de temps dans la librairie et à chaque fois qu’il ouvrait une méthode de fac, il grognait à la première page, ce n’était pas naturel, et le vocabulaire était vraiment compliqué. Bref, il n’aimait clairement pas ça. Puis les livre dinos était tellement plus mignon ! Y’avait pas à dire, c’était vraiment adapté pour débuter l’apprendre d’une langue asiatique pour un occidentale.
A la remarque de Zéplynne, le Coréen avait souri doucement, Professeur… Wow, ça faisait classe.

« Si ça peut te faire plaisir, pas de soucis, mais j’suis plus un Nappeunnom qu’un prof... Oh, ça veut dire bad boy. »
Oui, en effet, ça serait pas mal de lui expliquer les choses quand il les disait. Pour certaines expressions, Haebin avait tendance à les dire en coréen plutôt que dans une autre langue, l’habitude !
Le jeune homme attrapa un livre très coloré dans sa table basse pour le poser dessus. On y voyait des petits dinosaures de toutes les couleurs et un mot en coréen. Tadaaaaam !

« T’es vu comme c’est trop mignon. J’ai craqué dessus quand je les vu… J’ai presque honte. Ca me rappelle mon enfance avec madame Park. »
Comme quoi, il avait de très bons souvenirs du Canada, surtout à travers son apprentissage de sa langue natale.
L’animateur termina rapidement son plat et déposa le bol dans la cuisine avant de revenir sur son canapé chéri avec un cahier et un stylo. Pourquoi ne pas commencer à apprendre l’alphabet ? Ils n’avaient rien de prévu de toute façon, et elle devait absolument le connaître pour pouvoir avoir des cours !
Haebin commença à écrire les voyelles, mais son écriture était typiquement celle d’un natif… Quasi illisible pour quelqu’un qui n’était pas un initié.

« Oups… »
Il railla rapidement ses gribouillages avant de s’appliquer pour écrire toutes les lettres et leur prononciation. D’ailleurs arriver à la lettre ㅅ et ㅆ un petit sourire se dessina sur ses lèvres.

« Tu vois ses deux lettres ? Normalement, elle se prononce différemment, mais j’ai jamais réussi à faire la distinction… Ça sonne pareil pour beaucoup de Coréens. »


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: I really miss you...   Dim 2 Mar - 23:34




I really miss you
ft. Zéplynne & Haebin

J'avais mis bien moins de temps que ce que j'avais pensé à chercher les lunettes d'Haebin. Je n'étais pas vraiment étonnée qu'il ne les retrouvait pas vu l'endroit où elles étaient entreposées, mais c'était bien trop simplement pour moi. J'avais plusieurs semaines d'entraînement à mon compteur et puis, je l'avais peut-être aperçu les déposer par là il y a quelque temps de ça. Enfin, je ne m'en souvenais plus vraiment et puis, la possibilité que ce soit moi qui avais eu l'idée de les placer là n'était pas à exclure non plus. Je ne me souvenais plus quels objets j'avais pu cacher ou retrouver pour Haebin, il y en avait tellement.

Les lunettes en mains, je repris place dans le salon et déposais l'objet délicatement sur la table basse. Je me concentrais un instant pour redevenir aux yeux d'Haebin qui venait d'entrer dans la pièce, son plat à la main. A peine installé, Haebin attira mon attention sur le fait qu'il ne mangeait pas régulièrement et c'était quelque chose que je n'aimais pas vraiment. Je m'empressais de lui dire que je lui rappellerais autant de fois qu'il le faut quand viendra l'heure du repas. J'avais pris le ton le plus maternel possible pour lui montrer que je contais bien rester auprès de lui encore longtemps. Aussi longtemps que je le pourrais et autant dire que cela représentait une sacrée marge. « Ce n'est pas grave, je préfère de loin la torture mentale. » Lançais-je sur un ton taquin, nullement sérieux et un sourire amusé aux lèvres. Il était vrai que je n'étais pas du tout comme ça, pas volontairement dans tous les cas, mais je redoublerais d'effort pour qu'Haebin est une vie aussi seine et longue de possible. La mienne s'était arrêtée bien trop tôt et je ne voulais absolument pas que cela arrive à Haebin.

Haebin mangeait tranquillement avant d'évoquer à nouveau le fameux cours de coréen tant attendus. Je lui déclarais à quel point j'étais pressée avant de soulever une question. Devais-je l'appeler ''professeur"? Il était vrai que se serait plus logique puisque c'était lui qui me donnait les cours, mais s'il n'aimait pas que je l'appel ainsi? Je préférais lui demander et sa réponse m'arracha un sourire amusé. « D'accord... Je vais quand même t'appeler ''professeur." » Répliquais-je amusée avant de suivre les gestes d'Haebin, curieuse. Il attrapa un livre qui se trouvait dans la table basse et le posa sur le meuble. Mon premier réflexe aurait été de l'attraper, mais c'était une chose impossible. Je ne m'y attardais guère, préférant me concentrer sur ce que j'étais capable de faire et non pas l'inverse. « Oui, c'est adorable. » Lançais-je avant qu'il ne s'éclipse rapidement dans la cuisine. Il était revenu peu de temps après et commençait à écrire sur un calepin. Je regardais ce qu'il faisait avec la plus grande attention, tentant d'assimiler l'alphabet qu'il était en train de noter. « Ohhh. » Furent les uniques paroles que je prononçais entre deux hochements de la tête.



Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: I really miss you...   Jeu 6 Mar - 22:46



I really miss you
ft. Zéplynne P. Holmes & Haebin Parker


La nourriture et Haebin, comment dire que c’était vraiment complexe. Si plus jeune, il mangeait à tous les repas et avait son ventre qui criait quand midi approchait, c’était aussi vite passé quand il avait été foutu à la porte. Les joies de ne pas manger à sa faim comme il pouvait dire en rigolant. Malheureusement, ses quelques années d’errance avant de trouver son mentor lui avait fait prendre l’habitude de manger quand il y penser et non quand il avait réellement faim. Le Coréen avait une assez force mentale alors il s’était persuadé de multiple fois de ne pas avoir besoin de manger et c’était resté. Rajouter à ça qu’il était clairement con, et ça bien avant sa fugue – parce qu’il n’aurait pas fugué s’il n’avait pas été con –
La demoiselle à côté était mignonne et se devait surement être à cause de cette unique caractéristique qu’il adorait qu’il avait finir par dire.

« C’est bon tu as gagné, t’es têtue et j’ai pas envie de prouver que j’peux être pas mal con. Insiste un peu et j’irais manger ok ? »
L’animateur devait avouer que c’était une des premières fois où il cédait. D’habitude, il aimait gagner et ne lâchait l’affaire que quand il obtenait gain de cause, mais là, il s’avouait vaincu et ce, plutôt rapidement. Elle pouvait être fière la demoiselle.

Tout en mangeant, il avait mangé du futur cours de coréen que la belle aurait la chance d’avoir avec son loup. La question du « statut » du plus vieux arriva sur le tapis, comment devait-elle l’appeler ? Si professeur était la formule adaptait, Haebin ne se considérait pas vraiment comme tel, après tout, il avait plus l’habitude de se faire qualifier de Bad boy mais pas de prof…
Un sourire se dessina sur ses lèvres quand elle « insista » pour l’appeler par sa fonction prochaine. Mais en anglais, autant qu’elle se mette directement au coréen, non ?

« Alors, appelles moi Seonsaeng-nim ! Après tout, on va faire des cours de coréen, non ? »
Ben quoi, au moins, elle entrait dans le vif du sujet sans passé par 4 chemins.
Haebin était du genre direct et c’était peut-être pas plus mal pour apprendre une langue vivant de se retrouver avec quelqu’un de « vif » plutôt qu’un gars qui tournerait autour du pot. Et puis, ça ne lui correspondrait pas du tout.
Le jeune homme attrapa un livre adorable et le posa sur la table, cet outils – ridiculement enfantin et trop à son goût – allait leur servir de base pour les cours. Haebin estimait que ce serait moins compliqué pour elle. Il craqua en avouant qu’il avait de bon souvenir avec cet ouvrage et qu’il trouvait ca tout simplement mignon. Oui… Lui le mec avec un tatouage qui prend la moitié de son dos, il a osé utiliser le mot « mignon », mais on ne pouvait pas vraiment qualifier le livre d’une autre manière.

Le Coréen avala rapidement son repas, passa par la cuisine pour déposer le bol et retourna s’assoir près de son amie avec un cahier à la main. Mission 1 : Lui apprendre l’alphabet. Il n’était pas spécialement compliqué, ça marchait par syllabe et une fois qu’on connaissait quelques règles, on pouvait aisément écrire en coréen.
Cependant, il avoua qu’il ne faisait pas la différence entre deux lettres, la prononciation pour lui étant la même alors qu’il existait bel et bien une subtilité. Comme quoi, même en étant natif, il avait du mal sur certaines choses.

« Alors… Heu… » Comment expliquer, grosse question. « Le coréen, ça marche par petit carré et chaque carré c’est une syllabe. Si je te dis seonsaeng-nim, tu entends 3 syllabes, donc en coréen, ça prendre 3 cases. » Dit-il tout en écrivant le fameux mot. « Ensuite, ces carrés peuvent pas commencer par une voyelle, tu auras toujours un i-eung, heu, un rond >< avant quand tu l’écriras. En gros, le mot commence obligatoirement par une consonne et tu peux pas avoir deux consonnes qui se suivent. Compris ? »
Ça pouvait paraître désorganisés mais il ne savait pas vraiment comment lui apprendre, alors il avait écrire quelques mots sur le cahier – avec leur traduction à côté – sans pour autant lui écrire comment ils se prononçaient. (Heu, tu peux choisir des mots, mais ça sera sûrement genre Ddalgi, Saja, bap et mot facile du genre)

« Vas-y, prononces-moi ça, mais prends ton temps ^^ »


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: I really miss you...   Ven 7 Mar - 19:08




I really miss you
ft. Zéplynne & Haebin

Un grand sourire prenait place lorsque Haebin se résigna quelque peu concernant le pot de colle que j'allais devenir pour lui juste pour qu'il mange plus régulièrement. C'était la première fois depuis notre rencontre que j'avais été plus têtue que lui et que ce n'était pas moi qui avais plié. Ou du moins, il n'avait pas l'air de vouloir en débattre davantage. J'étais heureuse qu'Haebin se résigne, même si j'avais été tout à fait capable de redoubler d'effort dans le seul but de le voir manger trop repas par jour. Je voulais plus que tout qu'il est une longue vie seine et bien remplis. Et j'insistais lourdement sur le terme longue. J'avais envie qu'il soit heureux, en forme et surtout en vie. Je ne voulais pas qu'il quitte le monde des vivants bien trop jeune comme cela avait pu être mon cas ou bien celui de tant d'autres. « Merci. » Ajoutais-je finalement comme pour compléter mon sourire.

Haebin continuait de manger et notre conversation s'enchaînait sur le sujet du fameux cours de coréen qu'il m'avait promis durant notre petit séjour. Je m'attardais quelque peu amusée sur la façon dont je devais l'appeler durant les cours. Je supposais que le terme professeur convenait à merveille au vu de la situation et ce malgré le fait qu'Haebin ne se voyait pas comme tel, mais davantage comme un bad boy. Une idée qui m'avait d'ailleurs extirpé un sourire avant que j'insiste de nouveau sur l'idée de professeur. Je fus quelque peu surprise lorsque Haebin enchaîna sur le mot coréen pour professeur. Seonsaeng-nim. Je le répétais plusieurs fois dans ma tête, tentant de trouver la meilleure façon de le prononcer. « Seonsaeng-nim ... » Prononçais-je finalement hésitante avec un faible sourire.

La conversation s'enchaîna ensuite sur le fameux livre d'apprentissage de coréen pour enfant qu'Haebin avait trouvé parfait pour les cours. Tandis qu'il l'avait posé soigneusement sur la table base, j'avais détaillée la couverture qu'on pouvait en effet qualifier d'adorable. J'avais voulu l'attraper, mais me rappela bien assez tôt que c'était un geste impossible. J'y étais habituée, alors je n'y portais guère plus d'attention préférant de loin me concentrer sur quelque chose que je pouvais faire. J'approuvais rapidement le terme "mignon" avant qu'Haebin ne s'éclipse brièvement dans la cuisine pour y déposer son bol et rapporter de quoi écrire. Je l'avais détaillé un instant avant de m'attarder sur ce qu'il écrivait sur son bloc-note. L'alphabet.... Je tentais d'assimiler tout ce qu'il pouvait noter, acquiesçant à chaque fois d'un unique hochement de tête avant qu'il n'en vienne pour information un peu plus compliquées. « Je crois que oui... » Répondis-je pensive après ses explications. Je pensais avoir assimilée et compris ce qu'il me disait, enfin j'en étais presque totalement certaine.

Je m'étais peu à peu totalement concentrée sur ce que pouvait écrire Haebin. Les mots et leur traduction. Si bien que je fus légèrement surprise lorsqu'il me demanda de les prononcer. « D'accord. » Répondis-je avec un faible sourire avant de relire avec attention ce qui était noté sur le calepin, comme si je cherchais une réponse sans pour autant la trouver. « ... ... ... Ddalgi ... ...  Saja ... ... ... bap » Je tentais de prononcer aux mieux, sans vraiment savoir si c'était la meilleure façon de le faire.



HRP:
 


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: I really miss you...   Dim 9 Mar - 23:22



I really miss you
ft. Zéplynne P. Holmes & Haebin Parker


Haebin venait de capituler, ça l’étonnait lui-même. Après tout, il se connaissait bien et savait qu’en temps normal, il aurait eu le dernier mot. Pourtant, il savait aussi que c’était Zéplynne qui avait raison, il devait reprendre une hygiène de vie normale, maintenant, il avait de quoi se payer à peu près tout ce qu’il voulait et pouvait se permettre de ne plus sauter de repas. C’était plus facile à dire qu’à faire. Les mauvaises habitudes, ça reste bien encrée !

Plùme avait décidé de l’appeler professeur. Il se sentait tout fier, il devait l’avouer, mais il se considérait plus comme un merdeux qu’autre chose. Le jeune homme lui proposa alors de l’appeler Seonsaeng-nim, au moins, elle rentrait dans le vif du sujet et avait appris son premier mot. L’accent de la demoiselle était tout bonnement adorable et il craquait. C’était comme quand il entendait un Coréen parler anglais ou français, il adorait, lui n’avait pas d’accent car il l’avait appris en étant tout jeune.
Il avait ensuite sorti l’outil de travail de sa cachette pour le montrer à Zéplynne. Il avait eu besoin d’avoir une méthode pour ne pas se perdre dans ses explications, puis au moins, la jeune fille aurait de quoi avancer sans lui. Elle n’aurait qu’à lui demander ce qu’elle n’avait pas compris et à faire quelques exercices avec lui. Le Coréen la qualifia de mignonne, se sentant presque honteux d’utiliser ce genre de vocabulaire.

Une fois son repas avala, il fila rapidement pour revenir avec un cahier. Mission alphabet se dit-il, après tout, ils n’avaient rien d’autre de prévu. Zéplynne avait d’ailleurs l’air plutôt réceptif, elle hochait la tête à chaque nouvelle lettre et écoutait avec attention les remarques que lui faisait son ainé.
Une fois les lettres à peu près assimilées, Haebin décida d’écrire quelques mots plutôt simples sur le cahier pour qu’elle s’entraine à déchiffrer la langue. La fantômette n’avait pas l’air sûr d’elle, mais il fallait qu’elle se lance. Pour une première, elle s’était plutôt bien débrouillée, et clairement, il fondait pour son accent, c’était trop adorable pour lui.

« C’est adorable ! »
Haebin, sois crédible…

« Par contre, pour Ddalgi, c’est pas vraiment ça, ça sonne comme le ta de tata, tu vois ? C’est une petite différence. Ecoute hum ? Da, dda, T’a. C’est pas très évident, ça va venir avec le temps. Quand j’étais petit, je disais papa quand j’avais mal… Les deux mots se ressemblent? » Dit-il en rigolant. « J’ai mis quelques jours avant d’arriver à bien les prononcer. »
Haebin était quand même fière de son élève, elle était plutôt dégourdit la jeune femme. Certains auraient mis plus de cinq minutes avant de se lancer et de prononcer les mots. Il savait déjà qu’elle apprendrait vite. En plus, elle était intéressée, ça lui permettrait de s’occuper des nuits entières. Le Coréen repris la parole, décidant de changer l’exercice pour lui faire attendre les nuances de la langue.

« Si je te dis bbo-bbo, tu l’écrirais comment ? Pour la traduction… Disons que c’est une des raisons qui ta fait clignoter. »
Ou comment lui faire chercher le sens de ce mot, si elle était futée – ce dont il ne doutait pas – elle ne mettrait pas bien longtemps à penser à bisous, ou au moins baiser.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: I really miss you...   Lun 10 Mar - 17:12




I really miss you
ft. Zéplynne & Haebin

Le cours avait tout juste commencé et Haebin était déjà rentré dans le vif du sujet avec la manière dont je devais l'appeler. J'avais insisté pour le nommer professeur pour entrer parfaitement dans le contexte, mais le mot anglais avait rapidement laissé place à son équivalent coréen, Seonsaeng-nim. J'avais prononcé ce mot de manière hésitante en tentant de calquer la prononciation de mon aîné, sans vraiment savoir si la mienne était tout de même juste. Dès lors, le cours s'enchaîna lorsqu'Haebin me montra le fameux livre qui allait me permettre un apprentissage plus simple que celui qui pouvait être proposé dans les livres d'université. Je détaillais un instant la couverture, commentais cette dernière avant de regarder Haebin sortir de la pièce pour déposer son bol dans la cuisine et prendre ce qu'il lui était nécessaire pour notre cours. Une fois les outils en mains, il était aussitôt revenu s'installer à mes côtés et enchaîna le cours en notant l'alphabet ainsi que quelques mots sur son carnet. J'acquiesçais à chaque fois qu'il en notait un nouveau, me montrant particulièrement attentive à chacune de ses instructions. Je tentais au mieux d'assimiler tout ce qu'il pouvait me dire, même si retenir ou bien apprendre était quelques choses de beaucoup plus simple pour moi à présent. J'avais placé toute mon attention sur se pouvait écrire Haebin, si bien que je fus surprise lorsqu'il me demanda de prononcer quelques mots. Je restais hésitante un long moment, dévisageant la feuille comme si j'espérais y trouver la réponse et finalement j'avais décidé de me lancer, me prononcer au mieux les mots qu'avaient écrit Haebin.

Trois simple mots et pourtant j'avais l'impression qu'il y en avait bien plus que ça. J'avais l'impression que le temps était figé, mais pas dans le bon sens. Je stressais un peu, m'inquiétant que ma prononciation ne soit pas la bonne. Des inquiétudes similaires à celle que je pouvais avoir quand je faisais un exposé au lycée. Le stresse de passer devant tout le monde, des moqueries et surtout d'oublier bêtement ce que j'avais à dire. Ce n'était donc pas étonnant que je sois particulièrement surprise par la première réplique de mon aîné une fois les mots prononcés. Une réplique qui m'arracha un sourire gêné qui m'aurait facilement fait quelque peu rougir. Hélas, mes craintes n'avaient pas eu le temps de s'apaiser qu'Haebin me corrigea sur la prononciation de l'un des mots. J'acquiesçais et retenais mon erreur pour ne plus la reproduire. « Et on le prononce comment? » Demandais-je lorsque mon aîné eu terminer son explication. C'est vrai, j'étais curieuse de voir ou plutôt d'entre la différence ainsi que les ressembles entre ces deux mots.

Mon "Seonsaeng-nim" enchaîna rapidement sur la suite du cours en attaquant un nouvel exercice. Ce dernier me semblait d'ailleurs plus difficile, un peu comme une énigme. Après tout, beaucoup de choses pouvaient me faire clignoter lorsque j'étais auprès d'Haebin. Cela dit, je pensais que cela devait être quelque chose d'un peu plus marquant pour qu'il l'utilise ainsi. Je restais un instant pensive avant de déduire ce qui m'avait vraiment fait clignoter aujourd'hui. « Euhm... Un baiser? » Demandais-je sans vraiment en être certaine comme un enfant qui était presque sûr de sa réponse, mais qu'il préférait en faire une interrogation.



Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: I really miss you...   Mar 11 Mar - 19:17



I really miss you
ft. Zéplynne P. Holmes & Haebin Parker


Faire le cours en début d’après-midi enfin, dans l’après-midi pour mieux le revoir le soir était une bonne idée pour Haebin. En plus, les deux idiots n’avaient rien de prévu, alors autant s’occuper en apprenant. De cette manière, Zéplynne pourrait s’entrainer durant la nuit. Une fois son repas avala, le Coréen déposa ses restes à la cuisine et attrapa un carnet sur le chemin avant de s’assoir de nouveau près du fantôme.
Rapidement, il avait écrit l’alphabet plutôt simpliste de sa langue natale tout en y inscrivant aussi la prononciation. Il ne fallait pas bien longtemps pour apprendre l’alphabet de cette langue, on disait qu’en 24 heures il était acquis si on le mettait en pratique tout de suite. Haebin avoua aussi à sa jeune élève qu’il n’arrivait pas à faire la différence entre deux sons. Après tout, il avait cru comprendre que seuls les gens du sud arrivaient à distinguer la nuance. Bref, lui venait de Séoul… Donc il avait du mal !

Le Coréen prit l’initiative d’écrire quelques mots avant de lui demander de les prononcer. Après tout, il fallait bien qu’elle sache utiliser cet alphabet si elle souhaitait apprendre la langue, et la pratique était surement l’un des meilleurs moyens. La demoiselle avait simplement fait une petite faute de prononciation et pour ne pas la décourager, le plus vieux lui révéla que tout jeune, il avait eu tendance à ne pas vraiment faire la différence entre les consonnes, les doubles consonnes et les consonnes aspirées. Zéplynne fut curieuse en lui demandant de lui indiquer les deux mots sur lesquels il avait buté des avant avant.

« C’est appa pour papa et ap’a pour j’ai mal… Ah oui, on utilise pas de pronoms en coréen. »
Ouais… Ils étaient compliqués ses asiatiques, mais bon, c’était leur manière de faire, puis l’animateur était presque sûr que d’autres langues ne les utilisaient pas non plus. Ils ne devaient pas être les seuls, c’était sûr et certain.
Haebin proposa un autre exercice, il dit un mot en exagérant la prononciation et demanda au fantôme sa traduction en lui indiquant aussi que ça l’avait fait clignoter quelques instants plus tôt. Un sourire se dessina sur ses lèvres quand il entendit la réponse.

« C’est ça »
Il avait bien voulu rajouter : J’en ai envie, mais il savait que ce n’était pas le moment. Plùme avait sûrement dû utiliser beaucoup de force pour être tangible et puis, il pouvait très bien se retenir. Après tout, c’était un grand garçon… Enfin, d’apparence en tout cas !
Haebin inscrivit de nouveau des mots sur le calepin, il fallait qu’elle s’habitue à l’alphabet pour le lire de plus en plus aisément. Ensuite, ils pourraient commencer les vrais cours. Pour le moment, c’était encore l’apprentissage des signes. Le jeune homme faisait attention à prendre des mots plutôt simples. Cette fois-ci, c’était babo, banana, sarang, saram, hanguk, ppalli avec à chaque fois leur traduction à côté.

« Le Coréen, ça ressemble à l’anglais souvent, c’est du Conglish. C’est surtout pour les mots récents, on dit k’opi et seuk’i pour café et ski… C’est honteux » Rajouta-t-il en rigolant.
Et oui, l’avantage pour un anglophone d’apprendre le coréen, c’était que pas mal de nouveaux mots avaient juste une prononciation coréenne, pas de mot équivalent.
D’un autre côté, il fallait arriver à changer sa manière de dire habituel. Haebin avait quelques soucis en Corée du Sud avec son accent canadien quand il utilisait des mots étrangers.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: I really miss you...   Mer 12 Mar - 17:15




I really miss you
ft. Zéplynne & Haebin

Le cours commençait tout juste et pourtant, j'avais l'impression qu'Haebin y avait déjà longuement pensé. Il enchaînait les exercices après m'avoir le livre qui de toute évidence allait être utile durant mon apprentissage du coréen. Haebin avait d'ailleurs brièvement décrite la couverture de l'ouvrage, voyant cette dernière comme étant quelque peu mignon. J'approuvais cette idée, détaillant le livre aux motifs enfantins tandis que mon aîné était partit chercher de quoi écrire dans la cuisine et déposer son bol. Il était revenu dans les plus brefs délais pour entamer le cours en toute tranquillité. Je regardais avec la plus grande attention les notes qu'Haebin prenait sur le calepin fraîchement rapporté de la cuisine. Il avait soigneusement noté l'alphabet ainsi que quelques mots accompagnés de leur traduction avant de me demander de les lire. J'avais été quelque peu surprise par cette consigne et je restais un instant les yeux figés sur la feuille comme si je cherchais la réponse à une question que je connaissais guère. Finalement, j'avais décidé de tenter de tout pour le tout et la réplique de mon "Seonsaeng-nim" m'avait un peu gêné. Je m'attendais davantage à ce qui commente ma prononciation et non pas à qualifier cette dernière comme étant "adorable."

J'acquiesçais les remarques que mon aîné prononça afin de corriger quelques erreurs tout en exposant un autre exemple sur les difficultés de prononciation de la langue qu'il m'enseignait. Je tentais de retenir au mieux mon erreur afin de ne plus la refaire à l'avenir. J'enchaînais sans plus attendre en lui demandant plus ample information sur l'exemple d'Haebin et la différence de prononciation entre celui qui exprimait la douleur ainsi que "papa". Il n'avait pas tardé à apaiser ma curiosité. Il était vrai que j'avais eu bien du mal à faire la différence entre les deux mots. Ils semblaient si similaire et pourtant la traduction n'avait absolument rien à voir. « D'accord... » Me contentais-je de murmurer faiblement avant qu'Haebin n'enchaîne sur un exercice différent. Un exercice de traduction. J'étais restée un instant pensive, me demandant à quoi " bbo-bbo " pouvait bien correspondre et ce même si l'indice qu'il me donnait était plutôt révélateur. J'avais répondu brièvement, presque certaine de ce que cela pouvait signifier. Et de toute évidence, j'avais raison.

Sans plus attendre, Haebin avait enchaîné en notant de nouveau mot. C'était sans doute la meilleure méthode pour moi de m'habituer le plus rapidement possible à l'alphabet, mais aussi à avoir un peu de vocabulaire. Deux choses essentielles lorsqu'on débutait l'apprentissage d'une langue, enfin c'était ainsi que je le percevais. « Du Conglish? » Relevais-je curieuse de la provenance de ce mot, mais également quelque peu amusé par la réaction de mon aîné face à ce mélange d'anglais dans le vocabulaire coréen.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: I really miss you...   Sam 15 Mar - 12:12



I really miss you
ft. Zéplynne P. Holmes & Haebin Parker


Haebin tentait de rendre le cours de coréen vivant mais il ne savait pas si c’était le cas. Déjà, Zéplynne devait apprendre l’alphabet et le meilleur moyen de le faire était d’écrire des mots et qu’elle tente de les prononcer.
Le Coréen exprima plusieurs fois ses problèmes vis-à-vis de sa langue natale, car oui, il avait bien eu du mal à l’apprendre de nouveau. En grandissant au Canada, il avait fini par oublier ses bases de coréen et avait eu du mal à s’y remettre. Peut-être qu’il avait fallu que quelques séances pour que tout revienne mais la première avait clairement été un désastre.

La prononciation du fantôme était tout bonnement adorable, le plus vieux adorait cet accent très typique des étrangers qui apprenait sa langue. Et venant d’elle ça l’était encore plus, ce qu’il ne tarda pas à faire remarquer. Il lui montra aussi son erreur, une double consonne pas assez appuyée. Haebin ajouta qu’à l’époque, lui aussi avait des soucis avec ce genre de mot et les confondaient assez facilement. Car oui, un bon professeur sait aussi reconnaître ses erreurs.
L’animateur tenta un exercice de traduction, mais c’était plutôt compliqué vu la condition de son amie et il préféra retourner à la méthode un ! Il recommença à écrire quelques mots sur son calepin avant d’aborder le sujet Conglish, car oui, a cause du mot banana, il y avait pensé.

« Le Conglish, c’est un mot anglais, mais qu’on prononce avec l’accent coréen. Pour les anglophones c’est compliqué à prononcer parce qu’ils ont tendance à le dire avec leur accent habituel. Quand je suis en Corée, j’évite ses mots comme la peste sinon je reprends mon accent canadien et on ne me comprend pas. Hum… Tu vois le mot Hamburger, c’est h’aembeogeo. Attroce… »
Et oui, parce qu’en bon petit « Américain », il le disait Hamburger et on le regardait comme s’il parlait chinois. Car oui, tout Coréens qui se respectent, parlent très très mal anglais. Et c’était un exercice difficile pour les étrangers de se plier à la prononciation du pays du matin calme. Mais bon… C’était les joies de l’exotisme. L’Asiatique avait un sourire amusé sur les lèvres, ça lui rappelait tellement de situations drôles en Corée du Sud. Quand il y avait fait son service militaire, il avait eu du mal les premiers mois, le temps de prendre l’accent même avec les mots d’origines anglaises.
Haebin regarda les mots inscrits sur le cahier avant de les pronnoncer, au moins Zéplynne entendrait la bonne manière de les dire et les petites nuances de cette langue plutôt facile à apprendre mais pas à pronnoncer.

« Babo, banana, ppali, saram, sarang, h’anguk. »
Le plus vieux avait pris son temps pour les énoncer, au moins, Plùme avait le temps de bien les assimiler.

« Si tu veux entendre du coréen pour t’y habituer, je te mettrait la télé ce soir. J’ai l’habitude de dormir avec du bruit ça me dérangera pas trop ! Et puis, si tu as de la chance t’auras un super drama à voir. » Dit-il avec pas mal d’ironie. « Pardon, j’ai horreur de ça… Et de la K-pop. Ouais tous les trucs qui doivent conquérir le monde et qui me font avoir des problèmes avec les gamines dans la rue. »
Ou comment vous dire qu’il s’était DEJA fait accoster par un groupe de nanas totalement accro à la k-pop qui avait voulu lui parler parce qu’il était Coréen et plutôt mignon. Ouais… Elles avaient osé lui parler dans un coréen approximatif et lui avait demandé son ID Kakao, parce qu’avoir un correspondant c’trop cool »…


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: I really miss you...   Sam 15 Mar - 18:10




I really miss you
ft. Zéplynne & Haebin

Le cours de coréen continuait et Haebin enchaînait les exercices. Ce n'était pas d'une simplicité incroyable, mais mon "Seonsaeng-nim" avait l'air de facilité ma compréhension tout au long de son enseignement. Il m'expliquait, prenait le soin de prendre des notes, d'écrire l'alphabet ainsi qu'un certain nombre de mots. Il corrigeait ma prononciation qui n'était pas toujours parfaite, ce qui me semblait particulièrement compréhensif. Après tout, il fallait passer par là pour perfectionner ma connaissance du langage qu'il m'apprenait. Je me montrais attentive et sérieuse dans mon apprentissage tout comme à chaque fois que je tentais d'apprendre quelque chose. J'acquiesçais d'un simple signe de la tête à chaque fois qu'Haebin notait un mot, me conseillait ou bien me donnait quelques instructions pour enchaîner les exercices. J'avais été quelque peu gênée lorsqu'il qualifiait ma prononciation d'adorable, mais tentais de me re-concentrer au plus vite sur ce qu'il notait. Je mettais montrer plusieurs fois curieuse face aux instructions d'Haebin, posant de multiples questions pour apaiser ma curiosité. A chaque fois, mon aîné me répondait de manière simple et j'acquiesçais à chacun fois en tentant d'assimiler au mieux ce qu'il m'enseignait.

« D'accord... Je comprends. » Me contentais-je de commenter lorsque Haebin répondu à mon énième question. Il était vrai que je craignais que mon accent d'origine prenne le pas sur la meilleure prononciation à adopter pour parler en coréen. Après si c'était arrivé à Haebin, il y avait de fortes chances et même de grandes probabilités que cela se produise avec moi. Il fallait sans doute que je passe par là pour me perfectionner, même si cela s'avérait pour le coup plus long que l'apprentissage d'une autre langue et puis, ce n'était pas comme si j'avais eu l'occasion d'en apprendre beaucoup. Bon, il était vrai que ma mémoire ne pouvait plus me faire défaut, car étant un fantôme, je retenais tout avec une étrange facilitée.

Haebin n'avait pas tardé à enchaîner en prononçant avec soin les mots qu'il avait écris peu de temps auparavant sur son carnet. De toute évidence, il s'agissait d'un exercice pour me familiariser à écouter du coréen. J'écoutais avec la plus grande attention en tentant de retenir au mieux la prononciation de mon aîné. Heureusement pour moi, Haebin avait pris soin de les dire assez lentement avec une pause entre chaque mot. Puis, il enchaîna confirmant mon idée qu'il s'agissait là d'un moyen de m'habituer à écouter du coréen. « Si cela ne te gêne pas, je veux bien. » Lançais-je avec un léger sourire à la remarque d'Haebin sur le fait de regarder la télévision la nuit tandis que ce dernier rejoindrait les bras de Morphée. Enfin, j'accepterais uniquement si la télévision ne l'empêcherait pas de dormir et surtout n'élèverait pas de beaucoup sa facture d'électricité. Je ne voulais pas lui causer un quelconque problème. « C'est ce que j'ai cru comprendre. Mais quelle sorte de problème? » Enchaînais-je avec un sourire amusé et quelque peu curieuse.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: I really miss you...   Dim 16 Mar - 23:31



I really miss you
ft. Zéplynne P. Holmes & Haebin Parker


Faire des cours de coréen sans être professeur était un exercice difficile mais Haebin s’y pliait. Après tout, une fois les bases apprises Zéplynne pourrait s’occuper des nuits entières à l’apprentissage de cette langue. Les exercices changèrent rapidement pour que la demoiselle soit de plus en plus à l’aise avec l’alphabet coréen. Au début, il avait écrit des mots dans le but qu’elle les répète, ensuite, ça avait été un exercice de traduction. Et là, le jeune homme repartait sur un exercice de lecture.
L’animateur avoua qu’il avait du mal avec certains mots d’origine anglaise quand il parlait sa langue natale, car oui, il avait tendance à les prononcer avec l’accent canadien… Et ça, les Coréens avaient du mal à le comprendre. Ah, il se rappelait encore de la galère dans laquelle il avait pu être quand il n’arrivait pas à prononcer clairement le Conglish. D’un autre côté, la réciproque était vraie, les Coréen avaient du mal avec ces mots là aussi ! Mouahahah

Haebin proposa ensuite au fantôme de profiter de sa télé pour la nuit. Il avait le sommeil assez lourd et les bruits de fond ne le dérangeaient pas spécialement. Oui… Il était de ce genre de personne qui arrive à s’endormir à son boulot pendant la pause pub alors que la musique est forte. Et puis, devant ce fameux chanel, la demoiselle pourrait sûrement entrainer son oreille à reconnaître les sons. Le plus vieux n’utilisait que ces chaînes pour avoir des informations sur la Corée et en aucun cas pour profiter des divertissements de la vague Hallyu.
D’ailleurs, il avait utilisé toute sa mauvaise foi disponible pour mettre les mots « super » et « drama ». Le Coréen detestait ça du plus profond de son être, déjà parce que c’était juste nunuche au possible et irréalisable, que les acteurs – pour certains – jouaient très mal mais aussi parce qu’il devait supporter les groupiasses en chaleur de 18 ans et il n’aime pas ça. Il y avait des fois où il ne comprenait pas les stratégies de son pays d’origine. Si au moins les chanteurs ne ressemblait pas à des nanas, il pourrait supporter, mais là, il ne voulait pas qu’on le mette dans le panier « Ressemble à une Idole », c’était bien trop insultant.

« Ca me dérange pas, t’inquiète pas ^^ »
Et voilà qu’elle lui demandait quels étaient les problèmes qu’il rencontrait avec les gamines dans la rue.

« Je suis Coréen, je parle coréen et anglais couramment, et elles voulaient un correspondant. Sauf qu’un correspondant, de un, ça habite pas dans la même ville, et en plus, il est d’accord pour l’être ! C’pas mon cas, parler de K-pop ou de dramas avec une gamine, c’est pas quelque chose qui me fait tripper. J’aime pas ça… Puis venir me parler dans un coréen approximatif, me manquais de respect, c’pas possible. J’suis trop asocial pour ses conneries. »
Et un brin trop vieux, parce qu’un Coréen de 18 ans aurait sûrement dit oui, parce qu’au final, c’était le plan parfait pour se taper des nanas innocentes et cruches. Un sourire se dessina sur ses lèvres quand il y pensa, il avait fait la même chose en Corée… Il avait parlé anglais et avait fini par coucher à droite à gauche par que les filles adoraient ça.
Ouais bon… Il avait évolué depuis ! Enfin, un peu quoi.

« Puis j’suis pas le prof de tout le monde, j’ai une élève prioritaire qui m’intéressent un peu plus. » Dit-il en lui lançant un petit regard.
Ben quoi, il avait le droit de préférer lui donner des cours à elle plutôt qu’à d’autres ? Pour sa défense, il n’était pas tellement pédagogue, autant qu’il n’y ait qu’une victime !


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: I really miss you...   Lun 17 Mar - 21:49




I really miss you
ft. Zéplynne & Haebin

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu l'occasion de me lancer dans un apprentissage, peu importe sa nature. Après tout, ma condition de fantôme m'empêchait de suivre activement et en toute simplicité les cours que je suivais auparavant. Cela m'avait longuement manqué, tout comme l'idée d'avoir une vie normal. Avoir une vie d'adolescente des plus ordinaires, grandissant et vieillissant comme n'importe quel être humain. Une vie que j'avais enviée durant ma première année en tant qu'être immatériel. Je hantais les autres dans l'espoir de retrouver ma vie d'antan. J'avais finalement fini par comprendre que regretter ne servait absolument à rien et que je me devais d'aller de l'avant. J'avais tout d'abord, hanté les salles de classe des universités de la ville avant de me détacher presque totalement d'une quelconque formation. Après tout, je n'en voyais plus l'utilité, me contentant d'emmagasiner des connaissances à droite et à gauche. Cependant, j'étais heureuse de prendre ses cours auprès d'Haebin qui me donnait de nouveau l'impression d'être normal, presque "humaine". Rien que pour cela j'avais envie de bien faire. Je me montrais attentive et sérieuse dans l'apprentissage du coréen avec l'enseignement de mon aîné. Je posais des questions lorsque j'en éprouvais le besoin afin de comprendre parfaitement les aléas de la langue et de parfaire mon apprentissage.

Haebin m'avait d'ailleurs évoqué la possibilité de regarder la télévision tandis qu'il rejoindrait les bras de Morphée. Une idée qui me semblait parfaite, car comme il le précisait, je pourrais ainsi m'habituer à écouter du coréen. J'acceptais volontiers son offre avant d'ajouter que ce serait uniquement si j'étais certaine de ne pas perturber son sommeil. Après tout, je ne voulais pas le gêner avec le volume du moniteur, même si je doutais fortement que j'avais besoin que le son serait obligé d'être aussi élevé. J'esquissais paisiblement un sourire quand Haebin appuya que cela ne le dérangerait aucunement. De toute évidence, il devait avoir un sommeil plus ou moins lourd pour que la télévision comme toute autre sorte de bruit ne le gêne pas pendant la nuit.

Je m'empressais d'interroger Haebin sur la nature qui le poussait à détester les personnes qui l'appréhendaient dans la route pour diverses raisons. Il n'avait guère mit bien longtemps avant de me répondre. J'esquissais un sourire quelque peu amusé à la réponse de mon aîné. Il est vrai que ce ne devait pas être agréable d'être accoster ainsi dans la rue tout en utilisant un langage digne d'un programme bas de gamme de télévision. Un sourire quelque peu gêné m'échappa lorsque Haebin reprit la parole tout en me jetant un coup d'oeil. J'avais l'impression de parfaitement comprendre ce qu'il voulait dire. Après tout, je faisais la même chose quand il s'agissait de hanter les vivants. Je pouvais errer à pas mal d'endroit, mais j'avais tendance à hanter Haebin davantage pour une raison qui est à présent des plus évidents. « On reprend? » Demandais-je de façon à effacer ma gêne.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: I really miss you...   Sam 22 Mar - 12:37



I really miss you
ft. Zéplynne P. Holmes & Haebin Parker


Haebin n’avait aucun souci avec les bruits de fond tel qu’un drama coréen. Après tout, avec son niveau de fatigue, il pouvait dormir avec de la musique très forte. D’un autre côté, ça pouvait être gênant quand il n’entendait pas son réveil, ou si jamais un voleur entrait. Bon, il se disait que ses sens d’animal le mettraient rapidement en alerte, mais se lever à midi au lieu de 9h30 c’était assez embêtant. Mais bon, avec le temps, il s’y était fait, puis quand on a sommeil, il faut dormir ! Oui Haebin était ce genre de personne à voir les choses simplement.

Le sujet des groupies arriva sur le tapis et le Coréen ne se gêna pas pour dire sa pensée. Il en avait ras-le-bol des nanas qui apprenaient le coréen et tentait de lui parler dans la rue en utilisant la forme la moins respectueuse de cette langue. Et puis, se faire comparer à une star de K-pop qui pèse 60 kilos toute mouillée, c’était loiiiiiiiiiiiin de le ravir.
Et puis, les dramas et lui, c’était comment vouloir détruire un pays en une minute. Il ne connaissait rien de plus nunuches, d’un autre côté, il avait été initié aux séries américaines tout jeune. Lui c’était plus les trucs d’actions avec des morts, du sang, des combat, du sexe, pas les histoires platoniques où le riche tombe toujours amoureux de la pauvre. Ouais… De Coréens, il n’avait que les origines sur ce point.

Haebin avoua aussi qu’il ne voulait donner des cours qu’à elle. Il n’était pas très pédagogue et de toute façon, ce n’était pas quelque chose qui le passionnait. Cette remarque avait eu le don de gêné Zéplynne et faire sourire son ainé. Trop chou !

« Oui on reprend ! »
Le jeune homme se concentra sur son cahier. Humm… Qu’est-ce qu’il pouvait bien lui dire ? Ah… Les particularités de prononciation, certaine fois, il fallait appuyer plus sur une consonne, ou une consonne avait tendance à se prononcer différent selon la lettre suivante.

« Hum… Tu vois les syllabes, des fois, y’a des consonnes en final, ca s’apelle batchim. Quand c’est un ㅈ,ㄷ,ㅅ,ㅌet ㅊ en batchim, ca va toujours se prononcer [t’] si c’est pas suivit d’une voyelle. Si tu prends le mot vêtement, c’est [ot’]… » Dit-il en l’écrivant. « … Mais si tu mets la particule de sujet i, tu le prononceras [oshi]. Ah d’ailleurs, quand il y a un son en i devant un ㅅ ca fera [sh] à chaque fois. »
Haebin rigola doucement.

« En fait, c’est horrible le coréen comme langue ! Et j’veux t’apprendre, j’ai de l’ambition… Bref quand une syllabe termine par une batchim et que la suivante commence par une consonne, c’est comme si elle devenait une double consonne. Par exemple, le verbe photographier à l’infinitif c’est [jjiktta] mais ça s’écrit jjikda. » Tout en l’écrivant.
Clairement, le coréen était une langue compliquée à prononcer. Si la grammaire était plutôt aisée à apprendre, ce n’était pas le cas des particularités sonores. Pour Haebin c’était quelque chose de très naturel mais pour un étranger, c’était moins évident, alors le jeune homme essayait tant bien que mal de le faire comprendre à celle qu’il aimait.

« J’irais voir après si y’a pas un site ou on peut trouver toutes les déformations sonores. » Il marqua une petite pause avant de reprendre. « bboboo h’ago shipŏ… » - J’ai envie de t’embrasser –
Oui, il était clairement frustré, lui qui avait tendance à être plutôt tactile dans ses relations « amoureuses », il subissait le problème de tangibilité de son amie. Et cette expression lui avait légèrement échappé. Surtout qu’il se doutait que sa cadette en avait autant envie que lui.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: I really miss you...   Mar 25 Mar - 22:01




I really miss you
ft. Zéplynne & Haebin

Haebin semblait amusée par la gêne qui venait de créer en moi, je pouvais bien le comprendre à travers le sourire qui s'était dessiné sur son visage. Heureusement pour moi, mon aîné accepta de reprendre et ma gêne s'effaçait peu à peu tandis que je reprenais mon énergie d'auparavant. Je tentais de me re-concentrer rapidement sur les instructions et indications d'Haebin concernant la suite de son petit cours. J'avais à présent l'impression que cela devenait de plus en plus compliqué. J'avais d'ailleurs un peu de mal à suivre, mais je tentais de faire de mon mieux en écoutant Haebin avec la plus grande attention tout en lisant ce qu'il écrivait sur son carnet. Il avait enchaîné sur ce qui semblait être quelques règles de prononciations qui n'étaient pas d'une facilité flagrante. Néanmoins, Haebin semblait prendre le soin d'écrire ce qu'il m'expliquait à voix haute pour facilité la compréhension de cette langue dont l'apprentissage était loin d'être simple. Enfin, avec un peu de temps et de détermination, j'étais certaine d'arrivée à quelque chose.

Le rire de mon aîné m'avait légèrement surprise, m'extirpant un instant de la concentration que j'avais établie en fixant le carnet qu'il tenait. J'esquissais un léger sourire amusé à sa remarque. Il n'avait pas tort et il fallait bien un minimum d'ambition pour réussir à m'apprendre le coréen. En même temps, ce n'était pas comme si je n'avais pas tout le temps que je désirais. Je pouvais tenter de travailler durant la nuit, m'habituant davantage à la langue. Il fallait au moins ça pour que je puisse apprendre relativement rapidement. Cela dit, la qualité surpassait certainement le temps que j'allais mettre à maîtriser un minimum ce nouveau langage.

Je me replongeais finalement dans les écrits d'Haebin qui avait immédiatement enchaîné après sa brève remarque. Consonne, voyelle, double voyelle, syllabes. Je devais bien l'avouer, je commençais à avoir un peu de mal à suivre sur le moment, mais c'était comme si mon esprit rangeait les informations avec un train de retard. J'acquiesçais d'un faible hochement lorsque Haebin m'informa qu'il rechercherait un site qui pourrait illustrer ce qu'il venait de m'apprendre. Mon esprit s'arrêta un bref instant à sa remarque qui suivi. Je tentais de traduire ce qu'il venait de me dire. J'avais eu la forte impression de reconnaître un mot, un mot qui était apparu dans la conversation un peu plus tôt, il fallait juste que je réussisse à décrypter la suite... J'affichais une moue pensive, me plongeant activement dans la réflexion et le décodage de la phrase. Je pensais même qu'elle était tellement facile à deviner que je mettrais bien longtemps à la traduire.



Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: I really miss you...   Mer 9 Avr - 13:46



I really miss you
ft. Zéplynne P. Holmes & Haebin Parker


La leçon de coréen commençait à devenir plutôt difficile. Tant de manière de prononcer les choses et tant de lettres à retenir pour la demoiselle. Haebin savait que c’était difficile, et il essayait de faire de son mieux pour que Zéplynne comprenne et assimile. Pourtant, il savait très bien qu’à part l’alphabet, la plus jeune risquait de tout oublier. Cette langue était vraiment compliquée, surtout pour les « non-asiatiques » qui n’avaient pas l’habitude des signes pour écrire.
L’animateur avait senti qu’il perdait Plùme plus les explications avancé, alors une fois la méthode internet évoqué, il s’était plaint en coréen et avait fermé le carnet. La moue de la plus jeune le fit sourire. Il n’avait pas fait attention et ces quelques mots lui avait échappé.

« J’ai envie de t’embrasser. Mais ça risque d’être compliqué, et je n’ai pas très envie d’avoir un coup de froid tout de suite. »
Haebin savait que toute cette relation allait prendre du temps à s’établir, mais il se disait que ce n’était pas plus mal. Ce ne serait pas ce genre de relation à durer quelques semaines parce que ça avait été trop rapide, non… Ils auraient le temps de se connaître, de se découvrir peu à peu et le Coréen devait avouer que ça lui plaisait bien.

Le portable du jeune homme sonna une nouvelle fois, et de manière plutôt insistance, si bien qu’au troisième appel, il se leva pour répondre. Cette voix, il la connaissait bien, et à cette heure-ci, ça devait sûrement être Charlie dépassé par un client. Il ne pouvait pas l’envoyer balader parce qu’il savait très bien que ça risquait de vite dégénérer. Son amie n’était pas du genre à être sage, mais elle ne faisait pas le poids contre un motard. A peine raccroché, il avait regardé sa cadette avant de lui dire :

« Désolé, j’ai un problème à régler, c’est… Plutôt urgent,j e ne sais pas quand je rentre. T’inquiète pas pour moi, j’ai les os solide et la tête dure. »
On ne t’a jamais dit que sous-entendre une bagarre à sa « petite amie » n’était pas une bonne chose.
Rien à faire, il avait enfilé une veste en cuir avant de mettre ses chaussures à la hâte et de prendre son téléphone. Une casquette sur la tête et le voilà partit pour aller sauver une amie d’un de ses débiles de clients. Comme quoi, bosser dans un bar, même de jour, c’est difficile.
La porte se ferma dans un claquement après que le Coréen se soit excusé une nouvelle fois auprès de Zéplynne.

END



너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
❝ Contenu sponsorisé ❞
MessageSujet: Re: I really miss you...   

Revenir en haut Aller en bas
 

I really miss you...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
what's hiding under your bed ::  :: les archives :: les sujets terminés-