Partagez | 
 

 Crise d'adolescence en retard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Crise d'adolescence en retard   Mer 9 Avr - 13:51



Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin


Aujourd’hui, Haebin avait décidé que c’était le bon jour pour faire quelques changements. Il passa tout d’abord chez son tatoueur, ajoutant une rose et une tête de mort près de son sphinx (Ici). La blessure ne mit pas tellement de temps à cicatriser et à peine sortit, le Coréen avait enlevé le bandage pour laisser apercevoir son nouveau « caprice ».
Il ne s’arrêta pas là et décida de changer de couleur de cheveux. Ca faisait bien trop longtemps qu’il était brun et ca commençait à l’énerver. Il les fit couper et colorer, pour qu’ils soient blonds, très blond.

Quelques heures plus tard, il se retrouva chez lui. Il n’avait même pas levé ses lunettes de soleil et avait allumé la musique en se dirigeant vers son balcon. Ah… Joie d’habiter au dernier étage. Il sortit de sa poche son paquet de cigarettes et en alluma une avant de sortir son téléphone pour appeler un ami. Il devait être aux alentours de minuit en Corée du Sud, mais au moins, il savait que son pote répondrait. C’est que les Coréens, ils sont bioniques ne dorment que quelques heures.
Haebin commença à avoir soif, il prit donc une bière dans son frigo avant de s’installer sur la chaise longue sur son balcon. A cet instant précis, il était le cliché de l’Asiatique avec sa clope, sa boisson et ses Rayban.

Le jeune homme était loin de se douter que Zéplynne passerait par chez lui, du moins, pas si tôt. En plus, la dernière fois, il était partie plutôt vite et  ne lui avait pas tellement laissé l’occasion de dire la moindre chose. Il s’en voulait un peu, mais son amie avait eu besoin de lui à ce moment-là.
Sa tête était un peu ailleurs depuis quelques temps. Sora avait des problèmes et il ne savait pas comment l’aider et ça l’énervait, il y avait aussi Pandora qui débarquait dans sa vie et surtout, il y avait frustration… Son envie de chair qui commençait à lui monter au cerveau.
Il avait pourtant juré rester fidèle, mais ça s’annonçait très compliquer sachant que lui et Plùme en étaient seulement au stade des baisers… Et qu’en plus, ce n’était pas quand il voulait mais quand elle pouvait. Haebin avait passé une main dans ses cheveux tout en discutant avec son ami quand il avait pensé à ça. D’ailleurs, ladite personne n’avait pas tardé à lui faire la remarque, même dans sa voix on sentait qu’il n’était pas dans son assiette.

Le Coréen alluma une nouvelle cigarette, il en avait besoin. Il savait que c’était mal, mais au moins, il sentait que ça calmait les choses. En plus la pleine lune arrivait, comme pour empirer les choses.  Clairement, ce n’était pas son bon moment, mais les mauvaises nouvelles et actions avaient tendance à arriver d’un coup.

L’animateur ne sentit même pas la présence de sa cadette dans l’appartement, pourtant, son pouvoir avait tendance à bien réagir quand la demoiselle était dans les parages, mais à croire que la bière, la clope et son pote avaient réussi à le déconcentrer.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Mer 9 Avr - 20:54




Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin

J'errais dans les rues de la ville, incapable de trouver une occupation digne de ce nom. Je tournais souvent mon regard vers le ciel sombre d'une douce nuit étoilée sans craindre de traverser quelqu'un. Les rues étaient désertes pour la première fois depuis fort longtemps. Je m'étais demandée à de nombreuses reprises où ils pouvaient tous se trouver. Une ville ne pouvait pas se vider aussi aisément en si peu de temps et certainement pas la Nouvelle-Orléans. Humains ou non, il y avait toujours quelqu'un qui traînait dans les rues. Étrangement, ce n'était pas une situation qui me plaisait plus que cela, au contraire, j'étais incroyablement mal à l'aise. Peut-être était-ce là une sensation dû aux moments que j'avais pu oublier il y a deux années de cela. Enfin, ce n'était pas ma préoccupation première. Mon esprit vagabondait entre mes longs entraînement pour réussir à devenir tangible, ceux qui visaient à contrôler mes sentiments, les recherches sur ma mort et Haebin. Lui qui était partie si vite la veille que je n'avais pas eue le temps de lui demander ce qui se passait. J'avais attendu, mais avait finis par venir errer dans les rues de la Nouvelle-Orléans, ce que je faisais toujours à présent.

Je soupirais, quelque peu désespérée. La vie de fantôme me semblait si différente depuis que j'avais rencontré Haebin. J'avais l'impression de hanter beaucoup moins de personnes qu'avant et je ne jouais plus autant de tour. Je me retrouvais assez souvent à hanter les rues de la ville, me plongeant sans cesse dans les ténèbres de la nuit. Mais, à cet  instant précis, je ne pouvais être certaine d'une chose, je m'ennuyais. Le pire étant que je passais sans cesse dans les mêmes rues sans même m'en rendre compte. Je n'avais pas les pieds sur terre, ce qui était de plus en plus rare. Finalement, je m'arrêtais au milieu de la rue. Je prenais le temps de me ressaisir avant de repartir de plus belle, déterminée à ne pas me morfondre en cette soirée. J'avais pris le chemin du parc avec hâte, bel et bien décidé à m'entraîner de nouveau. Je m'étais installée sur le premier banc qui entrait dans mon champs de vision et tentais sans relâche d'attraper les objets autour de moi ou plutôt de resserrer ma poigne sur ce qui m'entourait.

Avec énergie et jusqu'à l'épuisement, je continuais de m'entraîner. J'étais déterminée et bien plus que cela, j'avais envie de progresser. Je n'avais pas de très grandes attentes, après tout il m'avait fallu environ deux ans pour maîtriser aussi bien mes capacités et encore je n'avais pas un contrôle parfait. Cependant, je me devais de faire davantage d'effort, maintenant ce n'était plus uniquement pour que je puisse jouer des tours... Une fois à bout de souffle, je me laissais doucement aller sur le banc, puis ferma mes yeux. Je restais assise et immobile, incapable de faire le moindre mouvement tellement je me sentais épuisée après autant d'effort. A cet instant même, j'avais l'étrange impression de tomber dans une sorte de sommeil. Je ne pouvais pas dormir à proprement dit, mais c'était tout comme. Je vidais mon esprit, ne pensant plus à rien et ce jusqu'à ce qu'un passant me traverse en s'installant sur le banc. Surprise, je me levais dans un sursaut et ouvris les yeux avant de tourner mon regard vers la dites personne. Je soupirais, avant de me rendre compte que j'étais restée sur ce banc plus longtemps que je le pensais.

Je me décidais finalement a errer de nouveau dans les rues de la ville et avant même que je m'en rende compte, j'étais non-loin de l'appartement d'Haebin. Enfin, juste à côté. Je me demandais s'il était là où bien s'il travaillait. Dormait-il encore ou bien était-il bien éveillé? Curieuse et d'un geste étrangement instinctif, je m'arrêtais un instant sur le pas de la porte avant de passer lentement la tête à travers. Je n'avais pas la moindre envie d'arriver tandis que mon aîné avait de la visite. Je restais malgré tout invisible en entrant tranquillement et avec la plus grande discrétion dans l'appartement. Je pouvais entendre la musique s'élever dans l'appartement tandis que la voix d'Haebin résonnait. J'avançais, toujours invisible pensant qu'il discutait avec quelqu'un. Je traversais les couloirs de l'appartement avant d'arriver au balcon où semblait installé l'être qui faisait battre mon coeur. M'apercevant qu'il était au téléphone, je fis en sorte de devenir visible à ses yeux avant de m'arrêter, pour le moins surprise face aux multiples changements d'Haebin. « Haebin? » Prononçais-je sur un ton similaire à une interrogation. J'étais surprise par le changement de couleur d'Haebin, mais également par la cigarette qu'il tenait. Sur le coup, je m'étais même demandée si je ne m'étais pas trompée de porte ou un truc comme ça. Pourtant, je trouvais que cela lui allait bien. La preuve étant que je ne pouvais pas empêcher mon coeur de s'emballer une fois encore, comme à chaque fois que je le voyais.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Jeu 10 Avr - 8:20



Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin


Haebin avait l’impression d’être un adolescent ce matin, il avait eu envie de faire des caprices, comme ajouter un tatouage à sa collection et se teindre les cheveux. C’était comme un besoin de s’occuper la tête avec autre chose que ses multiples problèmes.
Il était à bout, et même Zéplynne avec du mal à lui changer les idées. A vrai dire, elle le mettait un peu plus à cran sans le vouloir. Elle n’était pas tangible et tenter une relation avec elle n’était clairement pas une bonne chose. Il n’avait pas cette possibilité d’être tactile comme il l’avait été avec ses anciennes petites amies. Ca commençait clairement à lui manquer. Et puis, il fallait ajouter que c’était un garçon et qu’il avait des besoins très particuliers…

Après l’étape tatouage, il avait décidé de passer chez le coiffeur pour rafraichir sa coupe mais surtout changer de couleur. L’animateur était du genre à s’amuser avec ses pauvres cheveux… Plus jeune, il a peu près tout tester et le blond lui allait bien mieux que le marron, le roux ou autre. La coiffeuse avait eu du mal à commencer, pensant que ce serait un raté monumental, mais de toute façon, il lui avait rappelé que c’était SES cheveux et qu’il y faisait ce qu’il voulait. Et autant vous dire que quand Haebin élevait un peu la voix, il faisait assez peur… Surtout avec son énorme tatouage.

Il avait fini par rentrer chez lui, il n’avait pas envie de faire les magasins, mais plutôt envie d’appeler un ami à l’étranger. C’est que ça lui manquait un peu le pays, il devait l’avouer. Il y avait passé deux ans et demi pour son service militaire et il s’y était fait des amis.
Le jeune homme mit de la musique avant de s’installer sur son balcon pour discuter avec son ami de tout et de rien. Il ne se doutait pas que le fantôme n’était pas très loin. Il était concentré sur sa bière, sa clope et son portable. Son pouvoir n’avait même pas réagit à sa présence dans l’appartement. D’ailleurs… Lorsqu’elle se montra, Haebin sursauta d’un coup et son téléphone tomba au sol. La communication c’était terminée.

« Oh mon dieu… Ne refais jamais ça. »
Il secoua la tête pour se remettre les idées en place et attrapa son téléphone pour dire à son ami que son téléphone avait eu un problème. Son attention se reporta sur la demoiselle à ses côté, elle était plutôt choqué du changement dont il avait fait preuve. Un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’il éteignait son poison tout en levant ses lunettes de soleil.

« J’avais envie de changement, j’ai besoin de me changer les idées. Et pour… La cigarette, disons que c’est les veilles habitudes qui reviennent. J’ai trop les nerfs à vif et ça déteeeeend. »
C’était un discours de toxicomane, il le savait mais ça le détendait vraiment. Sora lui ferait la morale dès qu’elle le saurait, mais il s’en fichait pas mal. Il promettrait sûrement d’essayer de ralentir la consommation pour s’arrêter progressivement, mais pas tout de suite. Il avait besoin de nicotine.
Le Coréen s’assit sur sa chaise longue et tapota un bout ou Zéplynne pouvait maintenant s’assoir.

« Autant que tu saches pourquoi… J’ai ma meilleure amie qui a des problèmes, et j’arrive pas à l’aider, je me sens impuissant. Elle a toujours été là pour moi, et là j’ai juste l’impression de servir à rien. J’ai pas été là pour elle. »
Son poing se serra contre sa cuisse alors que sa mâchoire se contractait. Il s’en voulait, il se disait qu’il ne la méritait pas comme amie alors qu’il n’arrivait pas à lui rendre la monnaie de sa pièce.

« Et… Cette gamine qui débarque 22 ans plus tard pour m’annoncer que c’est ma sœur. Putain de pouvoirs, si j’étais pas un loup-garou, j’aurais pas de flashs de mon enfance à cause de son odeur. C’est une torture de se rappeler de leur voix, de leur parfum. Je veux oublier… »


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Ven 11 Avr - 19:23




Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin

J'avais erré dans les rues de la Nouvelle-Orléans une bonne partie de la nuit. Les rues étaient presque déserte et j'avais profité de cet instant de solitude pour errer à ma guise. Je ne craignais guère de traverser un être vivant qui se baladait par là, mais étrangement je ne supportais plus aussi bien la solitude et le calme de la nuit que je l'aurais imaginé. Mes yeux détaillaient tout ce  qui entrait dans mon champ de vision tandis que ce vide tant redouter se formait peu à peu dans mon être. Un sentiment étrange qui s'installait assez souvent lorsque je m'éloignais d'Haebin durant un délais plus ou moins long. Cela me rappelait d'ailleurs la première fois que j'avais pu le sentir ainsi, durant notre petit voyage. Un voyage qui avait été particulièrement fort en émotion et qui sera à jamais gravé dans ma mémoire.Tandis que mon esprit vagabondait, j'avais décidé de faire halte dans le parc et de me poser sur un des bancs de ce dernier. J'avais tourné mon regard vers le ciel étoilé avant de commencer mon entraînement. Un entraînement long et épuisant visant à me faire devenir tangible plus aisément. Je n'avais pas de grandes attentes, après tout je n'étais qu'un fantôme débutant et je n'étais pas vraiment au niveau de Casper. Mais, j'avais l'impression que je devais progresser à une vitesse grand V si bien qu'à chaque fois que j'en avais l'occasion, je m'entraînais. Je m'entraînais jusqu'à l'épuisement total sans même me demander si une fatigue conséquente pouvait amener à une disparition pure et simple. Après tout, c'était une possibilité. J'étais effrayée à cette idée. Je ne voulais plus partir, plus maintenant, même si découvrir l'origine de ma mort restait dans mes plans... En fin de compte, j'étais un peu perdu et une fois l'entraînement terminer, je fis le vide. Je laissais mes craintes s'effacer l'espace d'un instant.

Extirpée de mes pensées par un passant qui me traversa, je recommençais à errer et me rendis de façon quelque peu instinctive devant l'appartement d'Haebin. Je me demandais ce qu'il pouvait bien faire... Etait-il ici? Travaillait-il? Dormait-il? J'étais bien trop curieuse pour laisser ces questions sans réponse et puis, j'avais envie de le voir. Je traversais, silencieuse et discrète, la porte de son appartement pour vérifier qu'il était bien présent. La musique qui s'élevait dans les airs répondant à ma question, je traversais invisible les couloirs de l'appartement avant d'entendre la voix d'Haebin. Je me dirigeais vers sa source et une fois certaine qu'il était seul, je fis en sorte d'être visible pour lui. Je m'étais arrêtée aussitôt pour le moins surprise par les changements qu'avaient effectué mon aîné. Je prononçais son nom en me demandant bêtement si je ne m'étais pas trompée quelque part. Une interrogation qui trouva rapidement une réponse lorsque Haebin fit un bond en me voyant. D'ailleurs, au même moment, mon coeur fit un bond similaire avant d'accélérer comme lorsque je faisais face à Haebin.

Un léger rire m'échappa à la réaction d'Haebin. Cela faisait bien longtemps que je n'avais plus réussis à le surprendre en apparaissant sans prévenir et une telle réaction m'amusait. « Désoler, je pensais ne plus pouvoir te surprendre. » Je commentais la situation en toute honnêteté en calmant mon rire pour reprendre un peu mon sérieux. Il était vrai que j'avais toujours été surprise par sa capacité à reconnaître ma présence, mais de toute évidence il devait être un minimum concentré pour cela. Je restais ensuite silencieuse le temps qu'il termine ce qu'il était en train de faire avant d'esquisser un sourire paisible et amusé. « Oh, mais je n'ai rien dis. » Repris-je lorsqu'il justifiait ses changements avant de m'asseoir au bout de la chaise longue comme semblait me l'indiquer Haebin. Je restais silencieuse face à ses explications, je ne savais pas vraiment comment l'aider. Je restais ensuite quelque peu surprise en entendant mon aîné évoquer le fait qu'il avait une cadette. Une fois encore, je ne savais pas vraiment comme l'aider, comment réagir face à cette situation... Devais-je le prendre dans mes bras? Lui dire que tout ira bien? Je ne savais pas quoi faire et j'avais peur de le traverser alors que je tente de le consoller... Je doutais de mes capacités et ce malgré les longs entraînements que je faisais depuis peu. De plus, je ne savais pas si j'avais totalement récupéré du précédent...

« Je ne pense pas qu'elle t'en voudras... Et puis, sait-on jamais, peut-être que seule l'idée de savoir que tu es là pour elle maintenant suffira. » Je ne pouvais que supposer, je ne connaissais pas assez la situation pour être certaine de mes mots. Cela dit, si elle était réellement sa meilleure amie, je doutais fortement qu'elle avait été à ses côtés uniquement pour avoir un juste retour des choses plus tard. « Je pense qu'au contraire, oublier n'est pas la meilleure solution. Certes, c'est douloureux, mais sans tu ne serais peut-être pas celui que tu es à présent... » Enchaînais-je d'une voix plus faible. Je parlais en connaissance de cause. Même si toutes les situations étaient différentes et que je ne pouvais certainement pas dire que je vivais la même chose que lui, je tentais de lui exprimer au mieux ce que je pensais. Les épreuves que l'on surmonte ne sont jamais faciles, mais elles ont fait de nous ceux que nous sommes à présent. J'avais longtemps souhaiter ne plus me souvenir de la douce voix de ma mère lorsqu'elle me chantait de paisibles mélodies, son étreinte réconfortante autour de moi, son sourire... Cependant, il se pourrait que je ne sois jamais venue ici si elle avait été à mes côtés.

J'esquissais un sourire en déposant ma main sur celle d'Haebin. Je m'étais d'ailleurs surprise à avoir réussis un nouveau contact sans autant de préparation que le précédent. Mon entraînement avait porté ses fruits, ou bien l'instant présent m'avait donné la force nécessaire.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Sam 12 Avr - 19:17



Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin


Haebin était loin d’être concentré, il était plutôt occupé à parler avec son ami et savourer sa cigarette. Ça devait être le tout qui l’avait empêché de sentir la présence du fantôme. Ca faisait bien quelques temps maintenant qu’il arrivait à ressentir la présence d’un esprit dans les alentours et bien plus facilement quand il s’agissait de Zéplynne.
Malheureusement pour lui, dès qu’il n’était plus concentré, ça ne marchait plus à en juger par la réaction qu’il avait eu en voyant la demoiselle apparaître devant lui. Son téléphone avait fait une belle chute et lui avait sursauté comme jamais. Le Coréen envoya rapidement un message à son ami pour le prévenir que ce n’était rien de grave et qu’il rappellerait plus tard.

La demoiselle ne put s’empêcher de rire en lui affirma qu’elle ne pensait plus pouvoir faire ça avec lui. D’un autre côté, il avait réussi à la « sentir » plusieurs fois. Il lui lança un petit noir, pas bien méchant avant de finir par afficher un sourire adorable, content de la voir.
Suite à ça, il évoqua son envie de changer pour expliquer son nouveau tatouage et sa nouvelle couleur de cheveux. Il fallait dire aussi, qu’il ne l’avait pas prévenue de cette envie. Haebin avoua que c’était pour se changer les idées à force d’avoir des problèmes en ce moment. Il s’assit de sorte à laisser de la place à sa cadette et l’invita à s’assoir. Il avait appris, en sortant avec Fleur, que discuter était une bonne chose.

Il parla d’abord de Sora et son impression de ne pas l’aider. La demoiselle avait toujours été là pour lui et cette fois-ci, c’était à son tour d’être là pour elle, cependant, il ne savait pas quoi faire. Son poing se serra doucement, tout comme sa mâchoire. Haebin ne pouvait pas tolérer que son amie. Zéplynne tenta de le consoler, mais c’était une chose plutôt compliqué. Mais bon, elle avait quand même raison la petite.

« J’aimerais pouvoir l’aider plutôt que de m’assoir à côté d’elle et la voir pleurer. Sans elle, je serais peut-être pas là. »
Puis le Coréen parla de sa sœur, Pandora, qui venait de débarquer aux Etats-Unis pour le rencontrer. Le jeune homme avait mal réagit la première fois, et il devait avouer qu’il ne savait pas comment gérer sa brutale apparition dans sa vie. Il poussa un petit soupire en entendant la réponse de sa cadette, elle avait raison.

« Je sais… Mais j’aimerais éviter d’en faire des cauchemars, je dors déjà assez mal sans ça. »
Il savait que c’était bénéfique de retrouver sa sœur, qu’il pourrait en apprendre un peu plus sur sa courte vie en Corée du Sud, mais pour le moment, ça lui faisait plus de mal que de bien.
Puis un simple contact la rassurer, la main de Zéplynne sur la sienne. Pendant quelques secondes, il n’avait pas vraiment réagit, avant de finir par caresser doucement sa main. Un petit sourire se dessina faiblement sur ses lèvres, le fantôme savait vraiment comment y faire avec lui.

Haebin avait fini par la tirer contre lui et il ne s’était pas « heurté » à du vent, mais bel et bien à la peau de sa cadette. Sa tête se nicha contre le cou de Zéplynne et s’il avait été plus jeune, il aurait sûrement chouiné comme un enfant. Il respira doucement l’odeur du fantôme. Il aimait être comme ça, et par chance, la demoiselle était assez « forte » pour permettre ce contact prolongé.

Le Coréen poussa un couinement avant de se reculer plutôt brutalement. Zéplynne devait puiser dans en elle pour rester tangible. Il s’était carrément mit debout, à bonne distance d’elle.

« Je suis désolé. J’y ai plus pensé… Ça va ? Je veux pas t’épuiser. » Murmura-t-il en se frottant le bras, mal à l’aise d’avoir oublié


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Sam 12 Avr - 21:20




Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin

J'étais amusée et quelque peu surprise par la réaction d'Haebin lorsque j'apparue sur la terrasse de son appartement. Cela faisait bien longtemps que je pensais avoir perdu l'habilité d'apparaître près de lui sans même qu'il s'en rende compte. Je n'avais d'ailleurs pas pu m'empêcher de rire légèrement lorsque mon aîné fit un bond incroyable en laissant tomber son portable sur le sol. Son petit regard noir suivis d'un sourire ne faisait qu'accroître mon amusement, mais également le pincement de mon coeur. C'était ainsi à chaque fois que j'étais auprès d'Haebin. Mon coeur s'emballait et se serrait sans crier garde et ce malgré le fait qu'il était censé être complètement inerte. J'avais l'impression que mes sentiments n'étaient pas seulement liés aux battements de mon coeur, mais à mon âme. J'attendis patiemment qu'il termine avec son ami avant de m'installer au bout de la chaise longue. Il évoquait une envie de changement à cause d'un certain nombre d'événement qui bousculait sa vie ces derniers temps. Je restais silencieuse, tandis qu'il me les exposait. Mon coeur se serrait doucement. Je ne savais pas comment l'aider et je n'aimais pas vraiment ça, me sentir impuissante. Je me contentais de lui faire par de mon avis à chaque fois, même si je ne savais pas vraiment si mes conseils étaient les meilleurs. J'esquissais un faible sourire, complètement impuissante face à la "détresse" de mon aîné. « C'est peut-être suffisant pour elle... » Supposais-je lorsqu'il évoquait ce sentiment d'être incapable de calme la peine de sa meilleure amie.

Il me fit ensuite par du fait qu'il découvrait à peine qu'il avait une cadette et que sa présence ramenait un certain nombre de souvenir. Il disait vouloir oublier son enfance pour ne plus souffrir, mais je ne pensais pas qu'il s'agissait là de la meilleure des solutions. J'avais moi-même perdue ma mère lorsque j'étais bien plus jeune et sa présence me manquait entre aujourd'hui. Malgré tout, c'était sans doute le fait d'avoir perdu ma mère dès mon plus jeune âge qui m'avait permis de me tenir ici à cet instant même. J'aurais sans doute pris un tout autre chemin si j'avais grandis avec ma mère. Je ne savais même pas si mon choix de vacances aurait dérivé sur la France ou un tout autre pays et je serais peut-être encore en vie. Mais, si cela avait été le cas, je n'aurais pas rencontré Haebin et pour rien au monde je voudrais que ce soit le cas. Je ne voulais même pas imaginer une vie ou dans mon cas, une mort, sans lui à mes côtés.

J'esquissais de nouveau un faible sourire tentant sans relâche de réconforter celui qui faisait battre mon coeur avant de déposer délicatement ma main sur celle d'Haebin. Un geste instinctif qui m'avait pour le moins surpris en fonctionnant. Je n'avais pas traversé la peau d'Haebin, non ma main était venue se déposer sur la sienne comme cela aurait très bien pu avoir lu si j'étais toujours tangible. Je me demandais un instant comme j'avais pu trouver cette force, mais cette interrogation s'effaça rapidement. Il était évident que réconforter Haebin était un fait suffisant pour trouver la capacité de devenir tangible. Je voulais surtout profiter de cet instant de la chaleur de la peau d'Haebin et avant même que je m'en rende compte il m'avait prise dans ses bras. Je restais un instant surprise avant de me laisser paisiblement aller dans cette étreinte. Je devais être glacial en comparaison d'Haebin et je n'arrivais toujours pas à me faire à cette différence flagrante de température. Je ne prenais même plus en compte le temps et l'énergie que j'utilisais pour devenir tangible, du moment que c'était pour Haebin, cela n'avait pas grande importance.

A peine avais-je fermé pour me délecter de cet instant qu'Haebin se décollait assez violemment de moi en m'arrachant une légère moue de surprise. « Sa va, ne t'en fais pas. Je me suis entraînée tu sais. » Répondis-je en me levant à mon tour avec un doux sourire. Je ne mentais pas, enfin peut-être pas entièrement. Certes, devenir tangible me demandait beaucoup d'effort et je n'avais peut-être pas complètement récupéré de mon précédent entraînement, mais à cet instant-là, je n'y portais pas la moindre intention. L'espace d'un instant, juste un instant depuis fort longtemps j'avais envie d'être normal, vivante.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Dim 13 Avr - 9:46



Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin


Suffisant ? Il n’en avait rien à faire, il ne voulait pas seulement être assis près d’elle à la regarder pleurer. Il voulait qu’elle sourit de nouveau et qu’elle voit la vie du bon côté. Qu’elle redevienne la chieuse qu’elle était avec lui. Haebin poussa un petit soupire.

« Je sais que ça peut paraître étrange, mais je ne veux pas que ce soit juste suffisant… Elle m’a aidé à remonter la pente quand Fleur est morte, j’aurais pu finir en taule sans elle. Et moi je devrais juste m’assoir à côté d’elle à l’écouter pleurer. J’peux pas ! C’est… Frustrant. »
Très frustrant même. Il aurait tellement voulu l’aider, plus qu’en étant près d’elle.
Et puis, il y avait aussi Pandora qui n’avait pas choisi le meilleur des moments pour débarquer dans sa vie. En plus, ça déclenchait pas mal de cauchemars sur l’accident de voiture de leurs parents. Il ne savait pas vraiment comment gérer ça. Depuis sa morsure, il y avait tellement de choses qui avaient changé, comme cette capacité à se rappeler d’évènements anciens. Un humain normal ne pourrait pas se rappeler de sa petite enfance.

Puis juste sa main, froide certes, mais sur la sienne. L’animateur avait mis un certain temps à réagir avant de lui caresser la main pour au final carrément la tirer contre lui. Il nicha sa tête contre son cou doucement, profitant de son odeur. Ce contact lui faisait énormément de bien. C’était loin d’être visible, mais Haebin était un enfant et il aimait les câlins. Bien sûr, ça n’allait pas avec son caractère, mais avec Zéplynne, il pouvait montrer quelques faiblesses n’est-ce pas ?
Puis il se rendit compte que la demoiselle devait utiliser beaucoup d’énergie pour permettre ce contact prolongé. Le Coréen s’écarta d’un coup et se leva carrément comme pour mettre une distance de sécurité entre lui et celle qu’il aimé. Il s’excusa comme un enfant en se frottant le bras. Mais la demoiselle lui affirma que tout allait bien.

« On peut continuer alors ? »
Une fois qu’elle accepta, Haebin la tira doucement contre lui. Il fut ravi de ne pas se prendre une vague de froid. Il passa une main dans ses cheveux avant de l’embrasser. Il en avait besoin, vraiment besoin. Zéplynne était vraiment une drogue. Le Coréen profita de ce baiser, il était plein de promesse et moins furtif que le premier qu’ils avaient échangé. Il laisse glisser une main sur sa joue avant de reculer doucement la tête.
Malheureusement, la demoiselle avait faiblit d’un coup, et en plus de ne plus être tangible, elle n’était plus visible.

« J’embrasse si mal que ça ? »
Une petite pique pour détendre l’atmosphère, il se doutait que c’était à cause de toute cette énergie qu’elle avait utilisé pour rester tangible. Haebin eu un petit sourire avant de s’appuyer contre la rambarde de son balcon et passa une main dans ses cheveux.

« Fais attention demoiselle, ne t’épuise pas trop pour moi. Je suis patient, même si ça ne se voit pas. »
Même si ça ne se voyait pas du tout même. Haebin était le genre de garçon dont on pourrait dire qu’il avait la bougeotte. Pourtant pour le fantôme, il était prêt à être patient, très patient, et il ne voulait absolument pas qu’elle se fasse du mal pour lui.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Dim 13 Avr - 18:57




Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin

Mon coeur se serrait peu à peu lorsque Haebin répliqua à ma supposition. Je supposais qu'au fond je ne pouvais pas m'empêcher d'être un peu jalouse de sa meilleure amie. Non seulement, elle avait été là lorsque Haebin en avait vraiment besoin, mais en plus elle avait un ami vraiment exemplaire. Je comprenais mon aîné, son désirs de faire plus que le fait d'être aux côtés de son ami. Je ressentais la même chose à cet instant précis, je pouvais uniquement supposer et sourire faiblement. Je n'aimais pas être dans cette situation, ne pas savoir quoi faire pour réconforter un être qui m'était particulièrement cher. Je voulais plus que tout qu'Haebin arrête de s'inquiéter et qui sourit de nouveau. Hélas, je n'avais pas la moindre idée de comment faire. Ce n'était pas comme si je pouvais lui donner des conseils ou bien encore faire taire ses cauchemars d'un simple claquement de doigts. Je me sentais aussi impuissante que lui lorsqu'il évoquait son amie en difficulté. « Désoler de ne pas pouvoir t'aider davantage. » Terminais-je par commenter en venant poser délicatement ma main sur la sienne. Je m'étais surprise par la facilité à laquelle j'avais pu devenir tangible et que j'avais réussis ce geste. Peut-être que ma détermination à aider Haebin et le réconforter avait été assez puissante pour cela.

Il n'avait pas fallu longtemps pour qu'Haebin me tire contre lui pour m'enlacer. J'avais tout d'abord été surprise, mais finalement un doux sourire c'était dessiné sur mon visage. J'avais réussi à devenir tangible et ce contact était tout ce qui importait. Je fermis un instant les yeux, me délectant au mieux de ce moment, de la chaleur qui pouvait émaner d'Haebin. J'avais même l'impression que mes joues prenaient une teinte légèrement rosée tandis que mon coeur s'emballait de plus nouveau. Pour une fois depuis plus de deux ans, je me sentais revivre. J'oubliais peu à peu ma condition de fantôme jusqu'à ce que mon aîné me ramène à la réalité en se décollant de moi. Un geste vif qui m'arrachait une légère moue tandis que je me levais pour suivre le mouvement d'Haebin. Tout en esquissant un doux sourire, je lui expliquais que tout allait bien, qu'il n'avait pas à s'en faire, car je m'étais longuement entraînée. Je mentais sans doute un peu, je savais pertinemment que je n'avais pas un contrôle total sur mon énergie vital et ma capacité à devenir tangible. Cependant, à cet instant précis, je n'avais pas envie de penser à tout cela, je voulais juste être une personne normale aux côtés d'Haebin. Même si cela devait être l'espace d'un bref instant, j'avais envie d'être vivante aux côtés de celui que j'aimais. C'était peut-être égoïste, mais depuis que j'avais rencontré Haebin j'avais l'impression d'oublier peu à peu mon côté Casper.

A la question de mon aîné, j'hochais uniquement la tête en guise de réponse affirmative. Je n'avais pas eu le temps de dire autre chose qu'Haebin m'avait attiré contre lui. Mon coeur fit un bond avant d'accélérer de plus tandis qu'Haebin passait une main dans mes cheveux. Une fois encore, je me sentais rougir bien que mon visage ne pouvait pas changer de couleur, on pouvait aisément le voir dans mes yeux. Yeux qui se fermait à l'instant même où mon aîné déposa ses lèvres sur les miennes. Je lui retournais ce baiser tandis que je posais mes mains sur son dos. A l'instant d'après, mon esprit était vide et je profitais pleinement de ce moment. Hélas, je ne me doutais pas que la réalité me rattraperait aussitôt. Je me sentais doucement faiblir, mais tentais au mieux de prolonger ce contact. Lorsqu'Haebin se décolla de moi, ce fut terminé. Comme le matin même, je me sentais complètement vide et il avait suffis d'une seconde pour que mes efforts s'envolent en fumé. Je n'étais plus tangible ou bien même visible. Je n'avais même plus la force de me tenir debout si bien que je me laissais lourdement tomber à terre.

Exténuée, essoufflée et tremblant de toute mon âme. Je n'avais même pas réussis à répliquer à la légère pique d'Haebin. Je pensais avoir récupérée, être assez forte, mais il semblerait que j'avais placé la barre un peu trop haut. Je me contentais d'esquisser un faible sourire amusé en tentant de reprendre rapidement des forces. J'avais peur de ne pas réussir à redevenir visible avant plusieurs heures, car c'était le temps dont j'avais eu besoin le matin même pour reprendre mes esprits. « Sa va... » Répliquais-je d'une voix faible après avoir repris mon souffle. Je me collais finalement lourdement contre le mur de sa terrasse et me concentrais pour devenir de nouveau visible. Je me mordis légèrement la lèvre inférieure lorsque je me rendis compte que je n'y arriverais pas. Du moins, je n'arriverais pas à le devenir totalement. J'arrivais à faire apparaître ma main droite, mais elle disparaissait aussitôt. Je n'y arrivais vraiment pas et à chacune de mes tentatives, ma fatigue ne s'arrangeait pas. C'était un sentiment étrange, un sentiment qui me plaisait que bien peu si bien que je décidais d'attendre un peu avant d'essayer de redevenir visible à Haebin.



Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Lun 14 Avr - 22:30



Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin


Haebin se plaignait sans se rendre compte qu’il mettait Zéplynne dans la même situation. D’un autre côté, ce n’était pas vraiment la même situation, la demoiselle était un fantôme. Ah… Qu’est-ce qu’il pouvait être con des fois. Il s’en était rendu compte en l’entendant parler tout en déposant sa main contre la sienne. Par ce simple geste, elle le rassurait et c’était vraiment important pour lui.

« Tu m’aides déjà… ça me soulage d’en parler. »
D’habitude, il gardait tout pour lui et cette fois-ci, il avait eu l’occasion de pouvoir en parler.
La main de Zéplynne sur la sienne avait eu le don de le calmer. Et il n’avait pas tardé à la tirer contre lui pour profiter. Sur le coup, il n’avait pas pensé que la demoiselle avait besoin de beaucoup d’énergie pour rester tangible. D’ailleurs dès que cette information lui arriva au cerveau, il ne tarda pas à s’écarter, mettant une distance de sécurité entre eux. Le jeune homme poussa un petit soupire avant de s’excuser. La plus jeune lui affirma que ce n’était pas bien grave.

Il n’avait pas fallu plus de quelques secondes à Haebin pour tirer sa cadette dans ses bras pour profiter du contact. Sa main sur glissa doucement dans ses cheveux avant qu’il ne l’embrasse. Le Coréen avait besoin de ce baiser et fut agréablement surpris que la demoiselle ne s’évapore pas tout d’un coup. Malheureusement, à bout de souffle, il dû reculer la tête, et juste après ce mouvement, Zéplynne craqua. Elle avait dû utiliser bien trop d’énergie pour prolonger le contact.
L’animateur ne put s’empêcher de lancer une petit pique histoire de détendre l’atmosphère. Pourtant, il était inquiet, très inquiet et demanda à sa cadette de faire plus attention. Il ne voulait pas qu’elle ait un souci à cause de lui, simplement pour lui faire plaisir. La réponse de Plùme ne le rassura pas plus que ça, après tout, elle n’était toujours pas visible. Un petit couinement s’échappa de ses lèvres, elle devait surement avoir besoin de repos.

Ce fut à ce moment-là que l’idée du siècle lui traversa l’esprit. Et s’ils faisaient la sieste. Ok, il était 11 heures du mat’, mais Haebin n’avait pas dormit la nuit dernière pour porter secours à Charlie, il était simplement passé chez lui pour prendre une douche avant de ressortir. Il n’était pas contre fermer les yeux un petit moment.

« J’ai besoin de me reposer et toi aussi. Viens à côté du lit je vais rattraper quelques heures de sommeil. »
Sans plus attendre, le plus vieux se dirigea vers sa chambre tout en levant son T-shirt et s’étala sans grâce sur son lit. Il ferma les yeux doucement de déboutonner le bouton de son jean. Ouais, il fallait être à l’aise pour dormir, c’était bien connu.
Le jeune homme n’avait pas mis bien longtemps avant de s’endormir. Pour sa défense, protéger Charlie était une dure mission qui se finissait toujours par un petit-déj dans un fast-food foireux. De petits couinements adorables sortaient de sa bouche de temps à autre. Son visage était doux, comme celui d’un enfant, on pouvait aisément voir sa fragilité de cette manière.

Trois longues heures plus tard, il ouvrit lentement les yeux, s’étirant comme un chat. Il se frotta doucement les yeux avant de bailler. Il se sentait beaucoup mieux tout d’un coup, à l’exception qu’il était un brin pâteux, mais avec un grand verre d’eau dans le ventre, la sensation partirait.
Son don lui fit sentir que le fantôme était dans la pièce, il ne savait pas exactement où mais il pu lancer un :

« Ça va mieux toi ? »


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Mar 15 Avr - 18:50




Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin

J'esquissais un faible sourire rassuré à la remarque d'Haebin. S'il m'affirmait que je l'aidais, j'en étais particulièrement ravie. Cependant, tout comme lui, j'avais l'impression que l'écouté uniquement n'était pas suffisant pour l'aider. Je voulais faire un peu plus et c'était ainsi que je portais délicatement ma main droite sur celle d'Haebin. Je m'étais surprise à réussir ce contact assez aisément. Je pensais un instant que ma détermination et que mon désirs de faire davantage pour réconforter Haebin étaient suffisant pour que j'arrive à déposer ma main sur la sienne. Il n'avait d'ailleurs pas fallu bien longtemps que mon aîné me tire contre lui pour m'enlacer dans un geste qui semblait si naturel. J'étais restée surprise pendant quelques secondes avant qu'un doux et paisible sourire se dessine sur mon visage. Je me surprenais à rester tangible tout le long de ce contact et j'étais pour le moins fière de moi. Enfin, c'était une idée qui s'effaçait rapidement de mon esprit lorsque je me laissais à mon tour aller dans les bras de mon aîné. Je pouvais sentir la chaleur d'Haebin tandis que mon coeur s'emballait doucement. Pour la première fois depuis si longtemps, je me sentais revivre en oubliant plus ou moins ma condition de fantôme. Hélas, il n'avait pas fallu longtemps pour qu'Haebin mette fin à ce contact d'un geste vif avant de laisser une distance entre nous. Je me levais aussitôt pour lui expliquer que j'allais bien, qu'il n'avait aucune raison de s'excuser. Et puis, je m'étais longuement entraînée. Je voulais sans doute tester mes limites, mais je voulais surtout me sentir humaine aux côtés d'Haebin.

Peu de temps s'était écoulé avant que mon aîné me tire de nouveau contre lui et comme pour le contact précédent, il ne se heurta aucunement à un vent glacial. A ce geste, mon coeur fit un bond avant d'accélérer de nouveau lorsque Haebin passait une main dans mes cheveux. Je me sentais rougir bien que mon visage ne pouvait pas prendre une teinte rosée. Puis, Haebin vint déposer ses lèvres sur les miennes et je fermais paisiblement les yeux. Je plaçais mes mains dans son dos tandis que je lui retournais ce baiser. Peu à peu, mon esprit se vidait et je profitais pleinement de cet instant. Malheureusement, ma condition de fantôme me rattrapait bien trop rapidement à mon goût. Je me sentais lentement faiblir pour prolonger le contact et surtout ne pas laisser une désagréable sensation de froid à Haebin. Hélas, lorsqu'il se décollait de moi, je sentis aussitôt mon énergie me quitter et mes efforts tomber en fumé. Je me sentais complètement vidée, tellement vidée que j'étais incapable de rester tangible ou bien visible. Je n'avais même plus l'impression d'être assez forte pour rester debout, si bien que je me laissais lourdement tomber à terre.

Je sentais exténuée, essoufflée et tremblée de tout mon être. Je n'avais même pas eu la force de répondre à la pique d'Haebin qui devait certainement apaiser l'atmosphère. J'esquissais un faible sourire amusé en tentant de récupérer mes forces le plus rapidement possible. Je craignais de ne pas réussir à redevenir visible avant plusieurs heures comme le matin même et pourtant je tentais de rassurer Haebin en lui disant que tout allait bien. Je me collais ensuite lourdement contre le mur le plus proche pour éviter de rester au milieu du chemin et reprendre tranquillement mon souffle. Enfin, j'espérais que ce ne soit pas trop long, si bien que je tentais sans cesse de réapparaître sans réel résultat. Je me sentais capable de faire apparaître l'une de mes mains durant l'espace de quelques secondes. A cet instant-même, je me sentais faible, vraiment faible. Le pire restait cette étrange sensation de fatigue qui pour une raison que j'ignorais me terrifiait.

Un silence prenait doucement place sur la terrasse alors qu'Haebin laissait échapper un petit couinement et proposait quelque chose. J'étais d'ailleurs quelque peu surprise par son idée, mais il était vrai qu'il m'avait dit ne pas beaucoup dormir ces derniers temps. J'acquiesçais par une réponse positive des plus brèves tandis que mon aîné s'élançait déjà dans la chambre. Je tentais de le suivre aussitôt, mais mon pas c'était fait bien plus lent que ce que j'aurais aimé. Je me figeais un instant sur le pas de la porte, gênée et me collait au mur côté tête de lit. Je me laissais lourdement glisser contre celui-ci en me rendant compte qu'Haebin c'était déjà assoupis. Sans plus attention, je fermis doucement les yeux et mon esprit se vidait entièrement. J'avais eu l'impression de m'endormir l'espace d'un instant et autant dire que c'était loin d'être une partie de plaisirs. Je ne rêvais pas, c'était juste un vide sombre. Ce fut la voix d'Haebin qui m'extirpa de mon état. J'ouvris les yeux d'un geste vif et me calais contre le mur. « Oui, j'ai l'impression. » Répondis-je en toute honnêteté. Il était que j'avais l'impression d'être un peu plus en forme. Je ne savais pas combien de temps c'était écoulé depuis que nous nous étions installés ici. « Et toi? » Demandais-je en esquissant un faible sourire. Je me concentrais de nouveau pour redevenir visible et ce fut une réussite cette fois-ci. J'avais sans doute eu le temps de récupérer assez pour faire ça.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Mer 16 Avr - 21:45



Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin


Haebin était heureux de sentir le fantôme dans ses bras, et il lui montra tout son amour en l’embrassant. Il ne pensait à rien à ce moment précis et il aimait ça. Tous ses problèmes disparaissaient les unes après les autres. Son cerveau se vidait doucement. C’était la première fois que ça lui arrivait depuis la mort de Fleur. Les filles n’avaient été que des bouches trous, mais ce n’était pas le cas de Zéplynne, il sentait son cœur s’emballer à chaque fois qu’elle était dans les parages.
Malheureusement, à bout de souffle, il dû reculer la tête et la demoiselle disparu. Elle avait dû tellement forcer qu’elle ne pouvait même plus être visible. Haebin avait tenté de détendre l’atmosphère en lançant une petite pique mais il était réellement inquiet. Elle se faisait du mal simplement pour lui faire plaisir, il n’aimait pas vraiment cette idée. En plus, si chaque contact impliquait de ne plus la voir de quelques heures, il était contre. Il pouvait attendre, il était patient.

Puis le Coréen pensa à quelque chose, il était fatigué et avait besoin de quelques heures de sommeil avant le soir sinon, il ne tiendrait pas. Il proposa donc à sa cadette de s’installer dans sa chambre pour qu’ils dorment un peu. Une fois l’idée faite, il se dirigea vers sa chambre, éteignant la musique au passage tout en levant son T-shirt. Il s’étala sur son lit avant de s’endormir.
Pour sa défense, le jeune homme n’avait pas dormit de la nuit, et avait même eu un peu de mal à se débarrasser de Charlie pour pouvoir rentrer chez lui. Mais ce n’était pas grave, grâce à lui elle n’avait eu aucun problème et avait même pu manger un bon petit dej.

Il était 14 heures quand Haebin ouvrit les yeux. Il avait dormit trois heures mais ça lui avait fait énormément de bien. Une fois à demi-réveillé, il avait demandé à celle qui l’aimait si elle allait mieux et c’était le cas. Il put même la voit apparaitre près du lit en lui retournant la question.

« Je crois… Je devrais arrêter les nuits blanches, j’suis trop vieux pour ça. »
Il osait dire ça alors qu’il n’avait que 25 ans… Déprimant.
Haebin poussa un long soupire avant de se redresser. Il avait l’impression que son corps était tout engourdit. C’était la dure loi de la sieste.

« Au fait, je suis désolé pour hier. J’ai une amie que je considère un peu comme une petite sœur qui a pas trouvé de meilleur métier que barmaid. Elle a eu un client plutôt lourd et elle m’a demandé de venir jouer le petit ami protecteur. D’ailleurs, elle en a pas eu qu’un… »
Plutôt deux, voire même trois. D’un autre côté, Charlotte était plutôt jolie et les mecs bourrés étaient loin d’être délicat. M’enfin…
Le jeune homme avait eu le besoin de le dire à sa cadette, après tout, il avait prévu de passé la soirée avec elle, mais avait dû annulé pour s’occuper de régler ce petit problème. Il aurait préféré rester auprès d’elle. Malheureusement, il avait cette contrainte.

Haebin s’étira doucement avant de se laisser retomber sur son lit. Il n’avait pas la foi de se lever, puis il était bien sur son matelas. Ah, la flemme quand ça arrive, ça a du mal à partir. Il se mordit la lèvre faiblement, il se grillerait bien une clope, mais pas dans sa chambre. Pourtant, il n’avait pas du tout envie de se lever. Pas grave, ça attendrait bien une dizaine de minutes !
Sauf que son ventre se mit à grogner faiblement et Haebin poussa un soupire de désespoir. Il était capricieux et il le montra lorsqu’il lança un :

« J’ai pas envie de me lever ~ »


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Jeu 17 Avr - 20:13




Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin

Il n'avait pas fallu longtemps avant que ma condition de fantôme me ramène violemment à la réalité, m'empêchant ainsi de profiter pleinement du contact avec Haebin. Je me sentais si humaine et il avait fallu juste un instant, une minute de trop pour que ce sentiment s'efface. Je tentais de tenir le coup un peu plus longtemps, mais lorsqu'Haebin se détachait de moi je n'avais plus la moindre force. Aussitôt, je n'étais plus tangible, ni même visible. Je me sentais exténuée, essoufflée et vidée de toutes énergies. Je pouvais même me sentir trembler peu à peu sous le coup de la fatigue. Mon aîné tentait de détendre l'atmosphère en laissant une pique, mais je n'avais pas pu répondre. J'avais juste esquissé un faible sourire amusé avant de me coller au mur le plus proche. Je ne pouvais pas rester au milieu de la terrasse, surtout que j'avais l'impression que je pourrais tomber à la renverse à n'importe quel moment. Je tentais également de rassurer Haebin en lui disant que j'allais bien. Hélas, je ne semblais pas particulièrement persuasive surtout que je n'arrivais pas du tout à redevenir visible, j'étais encore bien trop faible pour cela.

Je me plongeais malgré moi dans un certain silence lorsque la proposition de mon aîné me surprenait quelque peu. Je n'avais même pas eu le temps de répondre qu'il s'était déjà éclipsé dans sa chambre. En même temps, il n'avait pas tort, nous avions semblerait-il tous deux besoins de repos et le plus tôt serait le mieux. Ce fut par conséquent d'un pas des plus maladroits que je suivais Haebin jusqu'à l'intérieur avant de me glisser contre le mur non-loin du lit de mon aîné. J'avais aussitôt fermé les yeux et vidé mon esprit. Une fois encore, j'avais l'impression de dormir. Je ne rêvais pas, ce n'était que ténèbres, mais le processus de récupération semblait être le même. Bien que je me rechargeais peu à peu, je n'aimais pas le sentiment de solitude que cet instant provoquait en moi. Il me terrifiait quelque peu tandis que j'avais doucement l'impression de disparaître tout simplement.

Heureusement, la voix d'Haebin m'extirpa de ce vide et aussitôt mon coeur s'emballait. J'ouvris les yeux d'un geste vif et me calais de nouveau contre le mur avant de répondre vaguement à Haebin. J'avais l'impression d'aller mieux d'avoir plus ou moins récupéré et je n'avais pas attendu bien longtemps pour tester. Après avoir retourné la question à mon aîné, je me concentrais un instant et devenais de nouveau visible aux yeux d'Haebin. J'esquissais un sourire amusé à la réponse de mon aîné. Mon coeur se serrait un instant à l'explication d'Haebin concernant le moment où il avait dû s'esquiver la veille. J'étais sans doute un peu jalouse... « Ce n'est pas grave. » Avouais-je. Je ne pouvais pas lui en vouloir alors qu'il était juste allé aider l'une de ses plus proches amies.

Je restais immobile et silencieuse contre le mieux de la pièce avant d'être surprise par le grognement qui provenait du ventre d'Haebin. Un léger sourire amusé se dessinait faiblement sur mon visage tandis que mon aîné exprimait son désirs de rester un peu plus longtemps dans son lit. « Ton ventre n'a pas l'air d'accord avec cette idée. » Soufflais-je amusée. Après tout, je doute de pouvoir l'aider sur ce point-là. Cuisiner ou lui apporter un petit-déjeuner au lit n'est pas quelque chose que je peux faire à présent.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Ven 18 Avr - 13:26



Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin


Pour une fois, Haebin avait plutôt bien dormit. Normalement, il aurait dû faire un cauchemar mais la présence du fantôme avait calmé les choses. Puis, il devait avouer qu’il était à un point de non-retour, et qu’il était totalement épuisé. D’ailleurs, il n’avait pas fallu plus de dix minutes au jeune homme pour s’endormir. Il avait couiné de temps à autre mais rien de bien grave ! Puis tant qu’il ne se redressé pas d’un coup, c’est que tout allait bien.
Le Coréen se réveilla environs 3 heures plus tard. Il s’étira longuement avant de se frotter les yeux. Il était encore un peu dans les vapes mais il sentait qu’il allait mieux. Comme quoi, des fois, seulement quelques heures de sommeil rattrapé et on se sent merveilleusement mieux. Il baillait faiblement avant de demander à Zéplynne si elle allait mieux. Il fut rassurer de voir que c’était le cas, et elle lui prouva bien en apparaissant enfin. Haebin ne tarda à s’expliquer à propos de la veille, il avait quitté son appartement plutôt rapidement. Charlie avait eu besoin de lui et il n’avait pu que voler à sa rescousse. Elle était bien trop frêle pour faire face à certains de ses clients.

« J’aimerais qu’elle se trouve un vrai petit ami… Ça serait plus crédible. » Dit-il en rigolant. « T’en connais beaucoup des mecs qui embrasse pas leur copine. »
Haebin ne voulait pas embrasser Charlotte et la réciproque était vraie. Les deux amis, mêmes s’ils jouaient au chat et à la souris n’avaient pas passé ce cap et d’un autre côté, ce n’était pas plus mal.
Profitant d’être redressé, le Coréen s’étira longuement, avant de se laisser tomber. Il n’avait pas envie de se lever et ce malgré l’envie de fumer qui le gagnait. C’était sans compter sur son ventre qui se liguait contre lui. L’asiatique avait faim, et vu que le petit fantôme ne pouvait pas l’aider, il devait se lever. Mais la remarque de sa cadette le fit soupirer.

« Je sais ! Mais… Peut-être que dans 10 minutes. » Un autre grognement se fit entendre. « C’est bon, j’ai compris, j’suis voué à me lever ! La vie est injuste. »
Et voilà qu’il s’était levé, c’était fait un rapide café et avait pris un paquet de galette qu’il était de niveau sur son lit. Le tout n’avait dû prendre que 5 petites minutes. Comme quoi l’appel du lit était quelque chose de vraiment très fort.
Haebin avala une gorgée de sa boisson chaude avant de la poser sur sa table de nuit, il ne fallait pas salir le drap. Puis il tendit son bras tatoué pour que Zéplynne puisse voir les nouveautés. Si quelques années avant, il avait eu tendance à le cacher, maintenant, il l’exhibait. D’un autre côté, c’était devenu à la mode les gros tatouages.

« T’as vu, je l’ai agrandit ! Je pense qu’il est fini maintenant. »
D’un autre côté, il fallait que ça s’arrête vu la grosseur du dessin sur son corps. Mais c’était sexy alors il ne s’en privait pas. Et puis, c’était aussi sa manière de se rappeler ce qu’il était et comment il avait évolué au cours des années.
Le Coréen prit une galette avant de mordre dedans, car oui, il devait penser à manger. Son ventre pouvait enfin le remercier de commencer à le remplir. Ca ne lui ferait pas de mal sachant qu’il avait promis à sa cadette de faire un peu plus attention à son hygiène de vie. Définitivement, cette fille avait vraiment du pouvoir sur lui !


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Ven 18 Avr - 19:59




Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin

Le silence s'installait doucement dans l'obscurité de la pièce tandis que je me vidais doucement l'esprit. Je me sentais aussi épuisée qu'Haebin à cet instant-même. Chose qui pouvait s'avérer étrange, car j'étais un fantôme après tout, comme quoi les rumeurs ne sont pas toutes véridiques. Un esprit pouvait ressentir la fatigue et c'était assez intensément pour ma part. Hélas, le repos n'était pas le même, j'avais l'impression de tomber dans les ténèbres et le vide de mon esprit. Je ne supportais que trop peu cette sensation de solitude extrême et d'oppressement. J'avais le sentiment d'étouffer et que le temps passait au ralentit. Heureusement, Haebin avait fini par m'extirper de ce vide pour me ramener à la réalité. J'avais ouvert les yeux d'un geste vif comme si je tentais sans relâche d'échapper à un cauchemar. Finalement, à peine mes yeux ouverts, je me concentrais sur la voix d'Haebin pour reprendre plus aisément mes esprits tout en me calant contre le mur où je m'étais installée plus tôt. J'avais également profité de cet instant pour répondre à l'interrogation de mon aîné et la lui retourner. Je n'avais pas attendu bien longtemps pour lui prouver que j'allais mieux en me concentrant et devenant lentement visible à ses yeux.

J'avais esquissé un sourire quelque peu amusé à la réponse d'Haebin avant que mon coeur se serre l'espace d'un instant lorsqu'il me donnait davantage de détails sur la raison de son départ la veille. Je répondis que ce n'était pas bien grave, que je comprenais, mais je ne mentirais pas en pensant que j'étais sans doute un peu jalouse. J'étais ainsi, je ne pouvais pas vraiment changer ça, mais je ne le montrais pas plus que cela. Après tout, je ne pouvais pas lui en vouloir d'avoir aidé l'une des personnes qui considéraient comme étant une petite soeur. « Je ne sais pas... » Soufflais-je à la remarque d'Haebin tout en esquissant un faible sourire amusé.

Je restais immobile, laissant doucement replonger la pièce dans le silence qui régnait peu de temps auparavant. Cependant, cette fois-ci, un grognement provenant du ventre d'Haebin m'extirpa de mes pensées. Un sourire quelque peu amusé se dessinait sur mon visage tandis que mon aîné exprimait son refus de se lever de son lit. Je commentais rapidement le fait que son ventre ne semblait pas vraiment en accord avec cette idée. J'aurais aimé l'aider, pouvoir lui apporter quelque chose, mais je risquais de faire plus de mal que de bien. De plus, je ne savais si redevenir tangible maintenant était une bonne idée, après tout je n'avais aucune idée du temps qu'il me fallait pour être capable de le devenir une fois encore. Haebin exprimait aussitôt qu'il voulait rester plus longtemps, mais un nouveau grognement se fit attendre et il semblait se résigner. Je le regardais se lever en restant assise sur le sol, amusée.

Je m'apprêtais finalement à me relever quand Haebin réapparu en un rien de temps et reprit tranquillement place sur son lit. Je me résignais et me calais de nouveau. Mon aîné m'extirpait de mes pensées lorsqu'il s'installa de façon à pouvoir me montrer son tatouage ou plutôt l'agrandissement de celui qu'il avait déjà. Je détaillais le chef-d'oeuvre en me rappelant les dessins que je pouvais faire autrefois. Je me surprenais même à regarder les moindres couleurs, dessins, recoins de son tatouage. Je m'étais sans doute trop habituée à avoir un regard critique sur les peintures que je regardais de mon vivant en assimilant le tatouage de mon aîné comme étant l'une d'entre elle. « Il est très réussis. » Affirmais-je en souriant.



Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Dim 20 Avr - 11:58



Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin


Dormir avec Zéplynne avait fait du bien à Haebin. Pour une fois, il avait l’impression qu’il ne ferait pas de cauchemars, que tout irait bien et ce juste parce qu’elle n’était pas loin. Il se sentait paisiblement emporter par le sommeil alors que d’habitude, il stressait à l’idée de passer la nuit seul. Il avait dormit trois longues heures et avait eu l’impression que ça faisait des heures qu’il était dans les bras de Morphée.
Lorsqu’il ouvrit les yeux, il ne tomba tout de suite sur la demoiselle mais il fut rapidement rassuré de la voir apparaitre juste après sa question. Il la regarda un bref instant en souriant avant de lui répondre que ça allait mieux, du moins, il le croyait.

Haebin s’excusa ensuite pour son départ rapide de la veille. Il n’avait pas pu rester chez lui car Charlotte avait besoin de lui. Il la considérait comme sa sœur et ne voulait pas qu’il lui arrive des merdes. Après tout, il l’avait hébergé pour la nuit, il y a quelques années de cela, alors qu’il ne la connaissait. Il ajouta aussi qu’il ne l’embrassait pas et que donc, il ne faisait pas vraiment très crédible en petit-ami.
Tant un couple plus jeune pourrait être un brin pudique ou timide, mais c’était loin d’être le cas des couples un peu plus âgé, et surtout quand il fallait prouver que la femelle était sienne è_é Lui s’était juste contenter de cogner le gros lourd et l’avait mis K.O d’un seul coup grâce à son côté animal. Cette partie de l’histoire, il avait préféré l’omettre. Il risquait d’inquiéter le fantôme.

Et puis son ventre lui rappela la triste vérité, le jeune homme avait faim. Il tenta de rester dans son lit mais ce bruit se montrait un brin insistant. Il se résigna et disparut à peine quelques minutes avant de se lever pour prendre du café et un paquet de biscuit. A peine 5 minutes plus tard, il était de nouveau assis sur son lit. Une fois une gorgée de son café avalé, il avait montré à sa petite-amie les nouvelles finissions de son tatouage.
Lorsque la demoiselle commença à observer, il avait eu l’impression de se faire analyser et la situation était un brin gênante. Elle ne tarda pas à donner son verdict et par chance, il était positif. Un sourire satisfait se dessina sur ses lèvres, juste après, il mordit dans un biscuit, calmant enfin sa faim.

« Ma belle, tu me promets de faire attention à partir de maintenant, hum ? Tu m’as fait peur tout à l’heure. J’ai pas envie que tu t’épuise pour moi, et si jamais ça te posait de vrais problèmes ? J’veux pas envisager de pas te voir un moment. »
Haebin avait beau être un garçon sauvage, quand il était attaché à quelqu’un, il pouvait s’inquiéter très rapidement. Et dans cette situation avec Zéplynne, il se sentait inutile, il ne pouvait pas l’aider. Ce n’est pas comme s’il pouvait panser ses blessures… Là, il devait juste attendre et c’était vraiment très frustrant.

« Je vais aussi devoir faire attention, à partir de maintenant, moi aussi. »
Pour ne plus l’inquiéter et surtout parce qu’avec l’arrivée massive de chasseurs, ça commençait légèrement à chauffer pour ses fesses. Mais ça, il préférait ne pas le dire à la demoiselle préférant fourrer un gâteau dans son bouche pour s’empêcher de parler. Il avala une autre gorgée de son café avant de faire une petite moue adorable.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Lun 21 Avr - 13:49




Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin

En tant que fantôme, je n'aurais jamais cru tomber dans un état aussi similaire au sommeil et je regrettais de l'avoir connu. Ne pouvant pas réellement dormir ou bien même rêver, j'avais juste eu l'impression d'être entourée de ténèbres et de silence. Une situation qui m'avait aisément mis à l'aise et que je souhaitais surtout ne jamais revivre. Heureusement, Haebin m'extirpait de cette sensation pour me ramener à la réalité. J'étais restée un instant silencieuse avant de répondre à son interrogation et de lui prouver que tout allait bien en devenant de nouveau visible à ses yeux.

Installée contre le mur de la chambre d'Haebin, je restais calme et silencieuse. Je regardais brièvement mon aîné s'éclipser de la pièce afin d'assouvir sa faim. Je m'apprêtais donc à me relever, mais je n'avais pas eu le temps de faire le moindre mouvement qu'Haebin était de retour dans sa chambre. J'esquissais un sourire amusé en remarquant qu'il ne voulait vraiment pas se décoller de son lit. Je n'attendis pas bien longtemps avant de me caler de nouveau contre le mur. Je me laissais aussitôt surprendre par Haebin qui me montrait son tatouage et les détails qu'il y avait rajoutés. Je n'avais pas pu m'empêcher de détailler le tatouage dans les moindres détails. Une habitude que je pensais avoir perdu autrefois lorsque je m'étais résignée au fait qu'hélas je ne pourrais plus dessiner comme je le faisais de mon vivant. Je ne m'étais même pas rendu compte que mon regard sans doute critique pouvait gêner mon aîné et je détachais finalement mon regard avant de décrire ce tatouage comme étant particulièrement réussis. Une affirmation que j'appuyais avec un doux sourire.

Haebin commençait à manger avant de reprendre la parole. Mon coeur se serrait doucement en entendant ses mots tandis qu'un faible sourire se dessinait sur mon visage. Je m'amenais mes jambes contre ma poitrine en restant dans un premier temps silencieuse.  « Désoler de t'avoir inquiété. » Murmurais-je faiblement.  « Je vais essayer d'être plus prudente. » Enchaînais-je faiblement avant que je commence doucement à m'inquiéter pour mon aîné qui disait que lui aussi devait faire attention.  « Tu as des problèmes?  » Demandais-je à la fois curieuse et inquiéte.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Lun 21 Avr - 16:14



Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin


Haebin à peine réveillé n’avait pas tellement pu profiter à cause de l’appel du ventre. Il avait bien tenté de se montrer plus fort mentalement mais son estomac était bien plus fort que lui. Le Coréen se résigna et se leva pour filer dans sa cuisine pour se faire du café et prendre un paquet de galette. Cinq petites minutes plus tard, il était déjà de nouveau sur son lit, prenant de cours Zéplynne.

Il avala une gorgé de sa boisson avant de montrer la fin de son tatouage à la demoiselle. Elle le détaillait comme si c’était une véritable œuvre et Haebin était un brin mal à l’aise. Il était loin de comparer cette œuvre à un grand classique, même si c’était plutôt artistique et réussit. La remarque du fantôme le fit sourire. Le Coréen en avait déjà envie d’un autre mais il était plutôt patient pour ce genre de choses. Et puis, pour le travail ça risquait de lui posait quelques problèmes si c’était trop voyant.

Haebin parla ensuite de son inquiétude à Zéplynne. Il avait peur pour elle et savait qu’il ne pouvait pas lui montrer autrement qu’en lui disant clairement. Le jeune homme était loin d’être réputé pour prendre des pincettes. Il avoua ensuite à son tour qu’il ferait attention à partir de maintenant. Ne voulant pas vraiment en dire plus, il avait enfourné un gâteau dans sa bouche pensant que la demoiselle ne poserait pas de question… Sauf qu’il s’était trompé. Il avala une nouvelle gorgée de café.

« Hum… Tu vas t’inquiéter. En ce moment, y’a une arrivée massive de chasseurs, je sais pas trop pourquoi m’enfin. Et mon émission commence à attirer l’attention, surtout mes absences qui se regroupent autour de la pleine lune. Et du coup, je risque de devenir une cible un peu trop facile. »
Cible facile était un mot plutôt gentil, mais bon, il fallait aussi compter sur le grand nombre de chasseur qui ne faisaient pas spécialement à l’émission qu’il animait.
Et puis, la veille, il avait eu le malheur de répondre à son téléphone alors que sa mère adoptive téléphonait. Il avait décroché sans faire attention et avait légèrement bloqué en entendant sa voix. Elle voulait venir le voir à la Nouvelle-Orléans.

« Et elle veut venir ici… J’ai eu le malheur de répondre hier soir. J’ai pas tout entendu, j’ai raccroché avant et ça m’emmerde, parce que j’ai pas envie de la voir. »
Haebin poussa un long soupire. Il pouvait comprendre qu’elle veuille s’excuser, mais pourquoi face à face, il se serait contenter de l’écouter au téléphone. Il ne savait pas comment il réagirait si jamais il la voyait dans la rue. Il lui en voulait tellement qu’il pouvait devenir violent et ne pas arriver à contrôler sa force. Définitivement, c’était vraiment dangereux que sa mère vienne, il risquait d’avoir un casier judiciaire et ça, ce n’était pas tolérable… Ca laisserait trop d’information à des chasseurs.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Mar 22 Avr - 20:03




Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin

Depuis mon "réveil", je n'avais pas décroché sur mur contre lequel je m'étais installée avant ces instants de repos. Un moment que j'aurais sans doute voulu oublier à cause de la sensation désagréable qu'il m'avait apporté. Ce vague sentiment de terreur, de ténèbres et de solitude, un sentiment qui provoquait en moi une certaine peur. J'avais la forte impression de tomber dans les bras de Morphée, mais aussi de disparaître doucement du monde dans lequel je pouvais me trouver. J'avais d'ailleurs été particulièrement rassurée lorsqu'Haebin m'extirpait de ce monde étrange dans lequel je me glissais peu à peu. J'avais paisiblement esquissé un doux sourire lorsqu'il avait prit la parole avant de devenir visible à ses yeux aussi facilement que je pouvais le faire auparavant.

Mon aîné exprimait presque aussitôt le désir de rester plus longtemps allongé tandis que son estomac en avait décidé autrement. Haebin n'avait d'ailleurs pas tardé à s'éclipser de la pièce et ce fut après un instant de silence que je décidais à suivre le pas. Cependant, je n'avais même pas eu le temps de me lever qu'Haebin était déjà de retour. Je m'étais finalement résignée avant d'être surprise par l'interrogation d'Haebin concernant son tatouage. Instinctivement et surtout par habitude, j'avais commencé à détailler l'oeuvre d'art dans les moindres recoin comme s'il s'agissait d'un de mes devoirs. Ne plus pouvoir pratiquer mes arts étaient quelque chose que j'avais un peu de mal à supporter, c'était assez difficile. J'avais passé mon enfance à me construire pour devoir l'effacer à jamais de ma vie... Enfin, j'avais trouvé de nouvelles occupations, c'était déjà ça. Je me contentais enfin de complimenter le travail du tatoueur de mon aîné.

Haebin avait commencé à manger lorsqu'il me mit en garde. J'esquissais un faible sourire à sa remarque avant de m'excuser face à la peur que j'avais pu déclencher cher lui. Il était vrai que je n'étais pas habituée à tout ça, c'était si nouveau que je n'avais plus vraiment l'habitude que quelqu'un veille sur moi. Je lui promis aussitôt d'être plus prudente avant de m'inquiéter à mon tour. Curieuse et inquiète, je n'avais pas pu m'empêcher de lui demander pourquoi il devait aussi être prudent et sa réponse n'avait pas vraiment arrangé les choses. « .Qu'est-ce que la Nouvelle-Orléans a-t-elle de si spécial pour qu'il y ai autant de chasseur? » Me demandais-je curieuse et à présent vraiment inquiète. Je ne voulais pas que quelque chose arrive à Haebin, il avait encore longtemps à vivre.

Mon aîné enchaînais, mais je ne comprenais pas vraiment de qui il parlait. Cependant, il semblerait que ce ne soit pas de façon particulièrement positive. Je restais un instant silencieuse en tentant de comprendre, mais aussi de trouver un moyen d'aider Haebin. Hélas, j'avais eu l'impression d'avoir perdu le sens du contact à force d'errer parmi les morts. Ramenant mes jambes contre ma poitrine, je soupirais faiblement. « Comment pourrais-je t'aider? » Demandais-je certaine que mes ressources seraient assez restreinte.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Sam 3 Mai - 18:09



Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin


Haebin demanda à Zéplynne de faire attention à elle, après tout, c’était de sa faute si jamais elle se blessait pour devenir tangible. Elle ne tenterait sûrement pas de l’être autant si elle ne l’avait pas connu et s’ils n’étaient pas tombés bêtement amoureux alors que ce n’était pas possible.
Malheureusement, lui aussi devait commencer à faire attention, son émission commençait vraiment à devenir populaire et des chasseurs pouvaient très bien avoir remarqué qu’il disparaissait chaque période de pleine lune. Le jeune homme commença alors à s’expliquer quand sa cadette lui demanda s’il avait des problèmes. Il savait déjà que ça l’inquièterait mais il ne voulait pas lui mentir.
Il y évoqua sa situation de cible plutôt facile tout en ajoutant que pas mal de chasseur traînaient dans les environs depuis quelques temps. C’était comme s’ils étaient attirés par quelques choses. Pourtant, il n’y avait pas beaucoup de loup-garou en ville, peut-être des démons ? Il n’en savait rien. Il devait juste un peu plus attention à ses fesses.

« Sincèrement… J’en ai aucune idée. Les loups-garous ne sont pas nombreux en ville, ce n’est sûrement pas pour nous, mais je peux être une proie facile. J’ai entendu parler de quelque chose comme des gardiens quand j’étais avec Llyod, mais je sais pas si ça pourrait être eux. J’en connais beaucoup sur le surnaturel, mais j’ai beaucoup de lacunes encore. »
Puis il se rappela que sa mère adoptive l’avait appelé la veille. Haebin n’avait pas tout écouté et pas tout compris mais elle voulait venir chez lui pour s’excuser. Il ne pouvait pas tolérer sa présence aux alentours, il risquait de devenir un peu trop violent. Et puis, pourquoi quasiment 10 ans plus tard ? Il n’arrivait pas à comprendre. Elle aurait très bien pu le faire des années avant, en plus, il l’aurait pardonné plus facilement. Là, elle lui avait laissé le temps de lui en vouloir encore plus à elle et son père adoptif.

« En me faisant penser à autre chose. Non mais sérieux, elle débarque dans ma vie 7 ans après m’avoir foutue à la porte et elle veut que je l’excuse et que j’oublie tout ! J’aime pas ça… Je »
Il se mordit fortement la lèvre avant de boire une gorgée de café, le tout pour ne pas utiliser un vocabulaire trop vulgaire devant sa cadette. Ouais… Parce que quand il s’agissait de sa famille canadienne, il perdait facilement ses moyens. Il passa ses doigts contre ses tempes pour se calmer. S’il avait pu, il aurait tout cassé chez lui pour se changer les idées.

« Mais je sais pas trop de quoi parler. J’ai envie de te serrer contre moi mais c’est encore trop tôt. Oh… Tu as fait quoi hier soir du coup ? »
Ben quoi, il était curieux. Il lui avait avoué ce qu’il avait fait la veille sachant qu’il n’en était pas fier parce qu’il avait l’impression de l’avoir trompé. Il la regarda et lui adressa un petit sourire. Il était content qu’elle soit là, près de lui. C’était comme si sa présence lui mettait du baume au cœur sans qu’elle fasse rien de particulier. Il était amoureux, il le sentait et même si ça le déstabilisait, il adorait ça.

« Tu sais quoi ? J’crois que je suis amoureux… »
Oui, lui et le tact c’était une grande et longue histoire d’amour…
Mais pour sa défense, il avait eu besoin de lui dire, peut-être une manière de palier aux câlins ! Sûrement.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Sam 10 Mai - 18:06




Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin

Silencieuse, je restais tranquillement installée contre le mur de la chambre d'Haebin avant de ramener les jambes contre ma poitrine tandis que mon aîné prenait un en-cas. Je m'excusais auprès de mon aîné qui me demandait de me montrer plus prudente à l'avenir lorsque je tentais de devenir tangible. Il est vrai que ce n'était pas un exercice des plus simples, mais auquel je m'appliquais de plus en plus souvent. Quelque chose qui pouvait se montrer assez surprenant étant donné que plusieurs mois plus tôt je n'aurais jamais pensé à faire autant d'effort. Auparavant, j'étais juste un fantôme qui errait dans les rues et rien de plus. Ma rencontre avec Haebin avait changé bien des choses dans la façon de me comporter et j'avais bien l'impression que cela n'allait pas changer de sitôt.

Enfin, il n'avait pas fallu bien longtemps avant que je commence à mon tour à m'inquiéter pour la personne qui tenait une place importante dans mon coeur. Il exprimait le fait qu'il devait lui aussi faire attention à cause des chasseurs qui débarquaient en ville depuis peu. J'évoquais d'ailleurs mon incompréhension face à ce débarquement pour la simple raison que je ne voyais pas la dimension extraordinaire de cette ville américaine. Il était vrai qu'un certain nombre de créatures surnaturels se baladaient dans les rues, mais cela devait bien être le cas dans d'autres villes, non? A cette interrogation, Haebin n'avait d'ailleurs pas tardé à me répondre. J'acquiesçais d'un simple hochement de la tête à cette dernière.

Dérivant sur un autre sujet, je restais un instant silencieuse avant de demander à Haebin comment je pouvais l'aider. Il était vrai que je ne pouvais pas lui être d'une grande aide, surtout que je ne comprenais pas vraiment de quoi il pouvait parler. Enfin, a cet instant précis, je ressentais encore une fois le fait que j'étais particulièrement inutile dans bien des situations. Je n'aimais pas me sentir inutile tout comme les inconvénients auxquels je devais faire face depuis ma mort. Je pouvais tenter de lui faire penser à autre chose comme il le proposais, mais je me sentais étrange incertaine notamment à cause de l'importance du problème de mon aîné. J'avais aisément deviné qu'il s'agissait de sa famille et que c'était un sujet pour le moins sensible. Finalement, mon coeur se serra doucement à la réflexion d'Haebin qui suivit. Il disait vouloir me prendre dans ses bras, mais lui comme moi nous savions que c'était un peu trop tôt. Je me sentais pour le moins coupable de ne pas pouvoir aider Haebin aussi aisément que le ferais un être vivant. Mon coeur se serrait, je commençais à douter lorsque l'interrogation d'Haebin m'extirpa de mes pensées. Je restais un instant pensive avant de finalement répondre à mon aîné. « J'ai erré dans les rues avant de m'installer au parc pour m'entraîner. » A ma réponse s'était allié à faible sourire. Je repensais brièvement aux rues presque déserte de la ville avant qu'une personne me traverse en s'installant sur le même banc que moi.

Je n'avais pas réagis tout de suite à la réflexion d'Haebin, mais il n'avait pas fallu bien longtemps pour que je me fige et beugue aussitôt. Doucement, un léger sourire se dessinait sur mon visage. J'aurais voulu réagir de manière taquine et fidèle à moi-même, mais je n'avais pas réussis. J'étais restée un instant particulièrement silencieuse l'espace d'un instant afin de calmer les battements. « Elle est comment? » Demandais-je à la fois curieuse et taquine. Il était vrai que j'attachais une certaine importance à la façon dont pouvoir me voir Haebin, ce qui était évident...


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Mer 4 Juin - 16:31



Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin


Haebin avait avoué à Zéplynne vouloir la serrer contre lui pour se calmer mais il savait que c’était impossible, du moins, pour le moment. Alors, il lui demanda ce qu’elle avait fait de la soirée. En vérité, il avait besoin de penser à autre chose qu’au fait que sa mère adoptive allait peut-être venir à la Nouvelle-Orléans pour le voir.
Il avait senti que la plus jeune se sentait mal de ne pas pouvoir répondre à sa première requête, mais ce n’était pas grave… Elle ne devait pas s’en vouloir ! Elle aurait le temps de lui en faire plein plus tard, il en était sûr. Pour lui, cette petite histoire qui commençait s’annonçait plutôt longue, même si les débuts seraient plutôt difficiles.

« Lequel ? Au moins, si j’fais une crise d’insomnie je viendrais t’embêter ! »
Car oui, il n’était pas ce genre de personne à essayer de s’endormir en vain, non… Il préférait s’occuper jusqu’à ce que le sommeil décide de pointer le bout de son nez. Il n’était plus choquant de le voir faire de la muscu ou ranger son appart à des heures peu probables.
Cette pointe de curiosité lui avait fait comprendre qu’il était amoureux, ou du moins commençait à l’être. Et le Coréen ne se priva pas pour en faire part à la principale intéressée. Il n’était absolument pas du genre à prendre des pincettes, c’était bien connu ! Il fut ravi de voir que le fantôme avait réussi à contrôler son clignotement. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres et s’agrandit à la question de sa cadette. Il ne la connaissait pas si taquine. Sa vengeance serait terrible.

« Physiquement, une vraie gamine. » Il marqua une pause en la défiant du regard, un vrai merdeux. « En fait non… Elle est plutôt jolie, surtout quand elle sourit, et j’aime quand c’est grâce à moi. J’adore ses longs cheveux… Oui, je suis qu’un faible homme. J’aime bien ses yeux aussi, ils sont grands et pétillants. » Il rigola doucement. « J’suis qu’un asiatique en fait… Elle a des grands yeux… Je me fais honte. »
Pour Haebin, les filles qu’il considérait comme belle avaient de grands yeux expressifs. C’était pour cette raison qu’il n’était jamais vraiment sortit avec une autre asiatique. En plus d’avoir l’impression de sortir avec sa cousine, il ne voyait jamais leur yeux s’illuminer comme pouvait le faire ce de Zéplynne ou même Fleur quand elle était encore là.

« Elle est peut-être un brin trop timide pour moi mais à force de me connaître, ça va vite changer. Je crois qu’elle commence à comprendre que je dis les choses un peu trop rapidement. Mais, j’adore son côté enfantin, j’ai plus l’impression d’être un adulte avec beaucoup de responsabilités quand je suis avec elle. Je me sens libre. Et dès que je vais mal elle est toujours là pour moi. C’est comme si seulement sa présence me mettait du baume au cœur. Puis y’a pas à dire, j’adore quand elle est jalouse. »
Oh oui, il adorait ça, mais il fallait faire attention avec les filles jalouses, c’est qu’au bout d’un moment, ça finissait en bagarre. Haebin avait appris avec le temps à ne pas trop pousser le bouchon.

« Et par chance, en plus d’être belle, elle est intelligente. Je craque. J’ai hâte d’aller plus loin avec elle… »
Ou comment finir avec un brin de perversité, trait de caractère qui était très fort chez Haebin.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Mer 4 Juin - 20:32



Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin

Sur le sol, non-loin du lit d'Haebin, je m'étais calée contre son mur à la perfection tout en ramenant mes jambes contre ma poitrine. En même temps, je continuais ma discussion avec Haebin. Discussion qui avait rapidement enchaîné sur un besoin de sécurité mutuelle et le fait qu'un certain nombres de chasseurs avait débarqué depuis peu. Je n'avais d'ailleurs pas vraiment compris pour quelles raisons ils avaient choisis cet endroit pour s'installer. La Nouvelle-Orléans était une ville des plu banales pour moi. Certes avec des êtres surnaturels, mais ce n'était pas non plus la seule qui était concernée par ce genre de phénomènes... Enfin, je n'avais pas éprouvé le besoin de pousser cette r&flexion. Je me contentais d'exprimer plus ou moins mon inquiétude pour Haebin qui risquerait sans doute plus que moi.

Le sujet changea et mon aîné évoqua un léger problème. Instantanément et comme à mon habitude avec lui, je lui demandais ce que je pouvais bien faire pour l'apaiser. Hélas, sa requête me semblait être impossible pour le moment. Le serrer dans mes bras était pourtant un geste qui paraissait si simple et qui était si compliqué pour moi. Je détestais ne pas pouvoir faire quelque chose d'aussi aisée et je me sentais particulièrement inutile à cause de ça. C'était un sentiment qui semblait être de plus en plus présent lorsque j'étais en compagnie d'Haebin. Après tout, il était l'un des rare pour qui j'avais réellement envie de faire quelque chose, de l'aider en sommes. Mon coeur se serrait doucement face à mon inutilité lorsqu'Haebin m'extirpa de mes pensées en soulevant une interrogation. Il me demanda ce que j'avais bien pu faire la veille, après son départ. Ma réponse quant à elle fut brève et concise alliée d'un fin sourire. J'avais erré dans les rues une bonne partie de la nuit et ce sans réellement remarquer le chemin que je prenais. J'avais marché sans but jusqu'à ce que je m'installe sur un banc dans un parc parmi tant d'autres où j'avais finalement décidé de m'entraîner à devenir tangible. Les rues étaient désertes et des plus tristes, mais je m'y étais habituée. J'esquissais finalement un faible sourire à la remarque d'Haebin. « Je ne sais pas vraiment... Je n'y ai pas fait attention. Et puis, il m'arrive souvent de changer de lieu, cela dépend d'où le vent me porte. » Répondis-je en toute honnêteté. J'avais sans doute perdu le goût de découvrir la ville au fil du temps. Je la connaissais déjà bien trop. C'était à cause de cela que j'avais commencé à me laisser guider par le vent. Un peu comme si n'importe quel souffle pouvait faire virevolter mon âme.

Pour la suite et bien, j'avais mis un peu de temps avant que les paroles d'Haebin ne tilt dans mon esprit. Je m'étais aussitôt figée, beuguant. J'étais restée silencieuse, incapable de répliquer tandis qu'un doux sourire prit lentement place sur mes lèvres. Je voulais à tout prix lancer une remarque taquine, mais rien ne m'était venue sur le coup. Il m'avait donc fallu un moment avant de lui demander comment elle pouvait bien être. Une réflexion qui semblait avoir agrandie le sourire de mon aîné qui commença rapidement à répondre. Sa première réplique eu l'effet d'une pique aiguisée. La remarque dont je redoutais tant. J'avais l'air d'une gamine ! J'avais peur qu'Haebin me voit uniquement ainsi et c'était souvent la raison de ma jalousie lorsque j'étais aux côtés de celui qui faisait vaciller mon coeur. Il avait sans doute dû le remarquer lors de notre voyage, durant l'épisode de la serre. Cela dit, mon coeur s'apaisa quelque peu lorsqu'il reprit la parole et un paisible sourire l'accompagna. J'aurais pu rougir à chacune de ses remarques si j'en avais eu l'occasion et je tentais au mieux de ne pas clignoter bêtement comme à chaque fois que mon coeur commençait doucement à s'emballer. J'étais un peu surprise de la façon dont il pouvait me voir. Elle était étrange réaliste en fait. Je me sentais également soulagée à l'idée que ma présence pouvait l'apaiser. Je me sentais moins inutile à cette idée et mon sourire s'amplifiait un instant.

Je déposais paisiblement mon menton sur mes genoux, pensive tandis que me pouvait ressentir mon coeur s'emballer. Je ne savais pas vraiment comment réagir. En même temps, ce n'était pas comme si j'étais habituée à ce genre de situations. Je n'avais jamais imaginé passer par ça, même dans mon état actuel. J'avais dû mal à faire le tris dans mon esprit, mais j'étais certaine d'une chose. J'étais heureuse et plus que tout amoureuse d'Haebin. « Elle en a de la chance. » Soufflais-je faiblement et honnêtement. « Je suis certaine qu'elle craque complètement aussi. » Ajoutais-je plus faiblement et pour le moins gênée. C'était un moyen de lui dire ce que je ressentais. Ce n'était certes pas le moyen le plus direct, mais je ne savais pas vraiment comment m'y prendre aussi ouvertement.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Mer 4 Juin - 22:00



Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin



A la remarque de Zéplynne, Haebin eu un regard amusé. Elle se laissait donc porter par le vent et s’installait dans un parc sur le chemin, la retrouver était donc un véritable casse-tête. Tant pis, il trouverait une autre occupation pour ses crises d’insomnie. Ce n’était pas comme s’il avait l’embarras du choix. Le Coréen était du genre à préparer ses nuits blanches avec des tas de livres ou même carrément de liste de chose à faire. On sait s’adapter avec le temps !

La conversation s’enchaina ensuite sur une petite déclaration d’amour à laquelle la plus jeune ne tarda pas à commenter. Pour une fois qu’elle ne se mettait pas à clignoter. L’animateur radio était ravi, il pourrait continuer avec ses piques et ses remarques sans devoir attendre des heures qu’elle se remette.
Haebin répondit à la question de Zéplynne en commençant par une pique. Elle avait toujours l’impression d’être une gamine quand elle était avec lui, il ne comprenait pas pourquoi. Après tout, il lui avait déjà dit qu’il n’aimait pas vraiment ça.

Il avoua à la demoiselle qu’il adorait ses yeux et son sourire. C’était grâce à ça qu’il était tombé sous son charme. Il remarqua d’ailleurs qu’il avait les critères typiques des asiatiques… Comme quoi, il ne pouvait pas renier ses origines.
Haebin finit par conclure avec une remarque pour le moins pervers et regarda la demoiselle. Il essayait de ressentir sa réaction mais vu qu’elle était morte, c’était un brin plus compliqué pour lui. Un sourire se dessina sur ses lèvres quand il l’entendit parler et à sa dernière remarque ses joues avaient même rougit. Il était content.

« Ah ? C’est bien alors si elle craque, je compte la rendre accro ! »
Toujours essayer d’être maître de ce qu’il ressentait. Même si ses joues avaient changé de couleur, il tentait de garder le contrôle. Pour se calmer, Haebin décida de totalement changer de sujet, ce serait une bonne chose pour eux deux.

« J’ai mon meilleur ami qui va venir passer quelques jours ici dans deux semaines, faudra être discrète demoiselle, il ne connait rien de ce monde-là. »
Rien que de parler de lui, Haebin était excité. Oui… Comme un gosse qui retrouverait son super copain à la rentrée des classes. Ca faisait plus d’un an qu’il ne l’avait pas vu et il était ravi que sa moitié vienne crécher chez lui.

« Ca fait longtemps que je l’ai pas vu ! Ca fait longtemps que j’suis pas allé en Corée c’pour ça. J’ai hâte qu’il vienne ~Oui, j’ai l’air d’avoir 14 ans, mais c’est avec lui que j’ai fait toutes les merdes possibles et imaginables en Corée. Faut que j’trouve des choses à faire T_T J’suis vieux pour toutes ses conneries maintenant. »
Trop vieux pour ses conneries ? Mouais… C’était à voir, parce que des fois, il avait vraiment le comportement d’un ado. Sortie de sa bouche, cette phrase n’était pas tellement crédible.


너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Danielle Campbell. © fassylover (a) & Tumblr (g).
dc : Sy', la phénix sans coeur & Sora, la naïve petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 1017
état civil : Amoureuse et fière de l'être. ♥
profession : Ancienne étudiante à présent devenue Casper.
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Jeu 5 Juin - 19:28



Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin

J'évoquais mes activités de la veille auprès d'Haebin avant de préciser que la plupart du temps, lorsque j'errais en ville je me laissais guider par le vent. Je ne portais plus une très grande attention aux rues de la Nouvelle-Orléans. J'avais l'impression de trop les connaître. Après tout, j'hantais cette ville depuis plus de deux ans à présent et j'arrivais à m'ennuyer un peu trop souvent. Je marchais sans but une bonne partie de ma nuit avant de l'installer sur un banc parmi tant d'autre et j'attendais. Parfois, il m'arrivait de m'entraîner. Enfin surtout depuis ma rencontre avec Haebin et la découverte de ma capacité à pouvoir rester tangible. Jusqu'alors, je me contentais de ma simple condition de fantôme, apparaissant et soufflant pour jouer mes tours. Mais, tout semblait si différent et je n'étais pas au bout de mes surprises.

Dans mes pensées, les paroles d'Haebin avait mis un peu de temps à tilter dans mon esprit. Aussitôt, je me concentrais pour le pas clignoter bêtement comme je le faisais souvent auprès de mon aîné. Mon coeur commençait à battre la chamade tandis que je l'interrogeais de façon quelque peu taquine. D'ailleurs, il n'avait pas vraiment pu s'empêcher de me lancer quelques piques de temps à autre au cours de sa description. Une description réaliste qui me touchait. Je ne doutais aucunement sur le fait que mes joues auraient instantanément rougis si cela avait été possible. Je me sentais également soulagé dont la manière qu'il pouvait me voir. Même si j'avais tendance à le penser, Haebin ne me voyait pas comme une gamine inutile. Il m'avait déjà dit que ma présence représentait assez pour lui. Qu'elle l'apaisait. A cette idée un doux et paisible sourire se dessinait sur mon visage. Je resserrais mon étreinte sur mes genoux et déposais mon menton dessus avant d'affirmer que la personne dont il était amoureux ressentait la même chose à son égard. J'avais avoué mes sentiments d'une façon maladroite, sans doute. Je ne savais pas vraiment comment lui faire part de mes sentiments à son égard. En disant ça, je pouvais entendre résonner mon coeur dans mon esprit comme à chaque fois que je pouvais me retrouver aux côtés d'Haebin.

Une nouvelle accélération. J'avais l'impression que mon coeur inerte allait exploser à la réplique d'Haebin. Il voulait me rendre accrocs ?! J'avais l'impression que je l'étais déjà. Après tout, n'était-ce pas la raison de ce vide qui se formait en mon être à chaque fois que je restais loin de lui trop longtemps ? Comment le savoir... Je n'avais jamais ressentis cela pour une autre personne. « Et si je le suis déjà. » Murmurais-je particulièrement gênée. Le changement de conversation d'Haebin arriva sans doute où moment idéal pour m'éviter de perdre le contrôle sur ma visibilité à cause de ma gêne. Il n'avait d'ailleurs pas fait les choses à moitié et dévia la conversation sur l'arrivée de son meilleur ami en ville. « Je suis un fantôme. Je sais être discrète. » Ajoutais-je en tentant d'apaiser mon coeur et en alliant mes paroles d'un doux sourire. J'avais appris à être discrète et ce depuis longtemps. J'espérais juste que ce soit juste une question de discrétion. « Je suis certaine qu'il y a pleins de trucs intéressants à faire à la Nouvelle-Orléans... » Commentais-je pensive et calme.


Bring me to life
How can you see into my eyes like open doors ? Leading you down into my core where I've become so numb without a soul. My spirit sleeping somewhere cold until you find it there and lead it back home. Now that I know what I'm without. You can't just leave me, breathe into me and make me real. Bring me to life.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t55-lynne-please-don-t-scream#191 http://underyourbed.forum-canada.com/t66-zeplynne-p-holmes
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Kim Han Gil / 5zic
dc : Le Prof-Chasseur à la super double vie, le bridé esquimau et l'intello de service
messages : 1218
état civil : Amoureux et fidèle, malgré la complexité de la relation
profession : Effrayer les gens avec son émission radio tous les soirs - sauf 3 jours par mois - Et ramasser des jeunes filles en détresse. Oui c'est un dur métier d'être un populaire animateur radio
dons surnaturels : Sens légèrement mieux les sentiments que les autres loups, et est plus instinctif du coup
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   Ven 6 Juin - 19:38



Crise d'adolescence en retard
ft. Zéplynne & Haebin


Haebin était assez gêné de sa déclaration d’amour à Zéplynne et ne tarda pas à changer de sujet de manière brutale. C’était mieux pour eux. Il décida alors d’enchainer sur la venue de son meilleur ami d’ici quelques semaines. Il avait tellement hâte de le revoir qu’il aurait pu sautiller sur son lit comme un enfant. Ca faisait plus d’un an qu’il ne l’avait pas vu et il devait avouer que sa moitié lui manquait atrocement.
Il ajouta que le jeune homme viendrait chez Haebin pour qu’ils puissent passer plus de temps ensemble et par conséquent la fantômette se devait d’être un peu plus discrète que d’habitude.

Haebin enchaîna rapidement en avouant ne pas trop savoir quoi faire à la Nouvelle-Orléans avec son meilleur ami. C’était son premier voyage aux Etats-Unis hors Hawaii. Il ne savait pas non plus s’il pouvait prendre des congés pour profiter de lui.

« Y’en a surtout trop à faire. J’arrive pas à choisir… Faut que je pense à demander des congés à mon patron aussi. »
Le Coréen s’étala sur son lit et ferma doucement les yeux en poussant un petit soupire. Il était bien comme ça. Comme quoi, il n’en faut pas beaucoup pour qu’il se sente à l’aise. Lorsqu’il rouvrit les yeux seulement quelques secondes plus tard, son regard se posa sur la pendule sur le mur en face de lui. Il se redressa brutalement en poussant un couinement de désespoir.

« Merde !! Je commence plus tôt aujourd’hui !! »
Et s’il ne se bougeait pas, il allait arriver en retard au boulot. Il se leva assez vite et fila dans sa salle de bain en semant des habits sur son chemin. A peine dix minutes plus tard, il était sorti en boxer et se planta devant son armoire pour en sortir un jean qu’il enfila rapidement et un t-shirt.

« J’en ai marre de cette radio, j’vais démissionner ! »
Dire qu’il disait ça à chaque fois qu’il commençait plus tôt. D’un autre côté, c’était le début du mois et il devait discuter avec son binôme pour voir les sujets qu’il évoquerait durant la semaine et le reste du mois. Il mit une casquette et attrapa son sac. Il regarda le fantôme et lança un

« Je ne sais pas quand je rentre, mais on se voit bientôt demoiselle. Bye bye ! »
Et sur ses mots, il quitta son appartement.

END



너부터 잘해
The street where we first met. Your cheeks turned red like paint on a canvas, my smile spread. The next day was marked as Friday the 19th on the calendar. We barely held onto those memories and clung onto them. You can’t deny it anymore,the end of our relationship. We’re standing at the edge right now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t28-gege-le-retour-avec-des-poils-pour-le-meilleure-comme-pour-le-pire http://underyourbed.forum-canada.com/t33-haebin-parker
❝ Contenu sponsorisé ❞
MessageSujet: Re: Crise d'adolescence en retard   

Revenir en haut Aller en bas
 

Crise d'adolescence en retard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
what's hiding under your bed ::  :: les archives :: les sujets terminés-