Partagez | 
 

 Retrouvailles émouvantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Dylan O'Brien
dc : Le bridé canadien, le chasseur super star et le bridé esquimau
messages : 27
état civil : Célibataire
profession : Etudiant & Employé de la bibliothèque
nature : Démon - Phénix
dons surnaturels : Contrôle et création du feu, peut guérir par le biais de ses larmes, immortel en renaissant de ses cendres, totalement faible face au froid
MessageSujet: Retrouvailles émouvantes   Dim 20 Avr - 19:50



Retrouvailles émouvantes
ft. Symphonia & Gabriel


Gabriel avait décidé de visiter la ville. Ca ne faisait pas très longtemps qu’il était arrivé et n’avait pas profité pour faire le tour de sa nouvelle « maison ». Ce fut donc de bonne heure qu’il se réveilla et qu’il prit une bonne douche bien chaude. Une fois sec, il s’habilla plutôt simplement, optant pour sa tenue fétiche : Un jean, un t-shirt et une chemise ouverte et retroussée jusqu’aux manches. De toute façon, c’était le style qui lui allait le mieux. Rajoutez à ça une paire de lunette et le voilà prêt pour sortir. Il n’avait même pas pris le temps de déjeuner, au pire, il prendrait un café sur une terrasse, il faisait beau, autant ne pas se priver.

L’homme avait de la chance, aujourd’hui, il ne travaillait pas et n’avait non plus pas cours. Ça lui permettait d’avoir un long week-end puisqu’il était vendredi et qu’il ne reprendrait la fac que le lundi et pareil pour le boulot. Ah les joies de faire des études très spécialisées… Les profs sont occupés avec plein de recherches et regroupe leur cours sur simplement deux jours dans la semaine. Bon, il n’avait pas spécialement besoin de bosser mais il avait toujours eu se côté altruiste et puis s’il pouvait mettre sa passion au service des autres sans trop se fouler tout en emmagasinant un peu plus de connaissance, pourquoi pas.

Gabriel déambulait dans la ville, découvrant des petites ruelles avec des librairies dignes de ses rêves les plus fous. Car quand on connait le phénix, on sait que c’est un passionné de littérature et qu’il pourrait passer des heures entières dans une bibliothèque. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’il avait été engagé pour travailler dans celle de la ville. Comment dire non à un jeune homme qui connait les classique français et anglais sur le bout des doigts et qui a même des diplômes dans cette branche. Un vrai cadeau du ciel…

Le brun s’arrêta devant une étale extérieur qui avait attiré son attention. On pouvait y trouver des ouvrages en français. Il s’y arrêta quelques instants pour feuilleter les pages. Il aimait tellement le contact du papier sur sa peau et de l’odeur qu’il pouvait avoir. Ça lui rappeler les heures qu’il avait pu passer dans la bibliothèque des Maxwell alors qu’il devait garder Symphonia. D’un autre côté, quand elle faisait la sieste, il fallait bien qu’il s’occupe.
Laissant le livre de côté, il reprit sa route pour s’arrêter non loin de là dans ce qu’il aurait pu qualifier de librairie familiale. Il n’y avait pas beaucoup de livres mais il y en avait des vieux à en juger l’état de ce qui était sur l’étale extérieur. Gabriel en attrapa un, le conte d’hiver, pour lui c’était un véritable souvenir d’enfance. Son père lui avait lu plusieurs fois, et il l’avait lui-même lu un bon paquet de fois. Il n’y a pas à dire, mais les auteurs tels que Sheakspear était de véritable Dieu dans leur domaine.

Gabriel était concentré dans son livre loin de faire attention aux personnes qui pouvaient passer dans la rue… Pourtant il aurait dû pour éviter la mini-crise cardiaque.


Flavor of life
The moment when you suddenly remember the scent of someone you had almost forgotten
I want to be able to openly and honestly cherish the white purity of the falling snow more, a future tender and warmer than a diamond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t261-invasion-de-phenix-a-la-nouvelle-orleans http://underyourbed.forum-canada.com/t311-gabriel-m-matthews
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Ebba Zingmark. © Moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sora, la fragile petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 189
état civil : A faiblis depuis peu face à son coup de coeur, bien que cela s'annonce difficile.
profession : Bien des choses et comme faisait preuve d'une grande polyvalence.
nature : Phénix.
dons surnaturels : Pyrokinésie avancée, contrôle et création du feu. & Immortalité, capacité de renaître de ses cendres. & Guérison, capacité de guérir autrui par les larmes. & Sensibilité accrue au froid et ne le supporte que bien peu.
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes   Lun 21 Avr - 15:37



Retrouvailles émouvantes
ft.  les deux magnifiques phénix

Pour la première fois depuis quelque temps, je n'avais passé que très peu de temps dans ma demeure. Après un réveil assez matinal, j'étais passée par la salle de bain où je m'étais délectée d'un bain aussi chaud que d'ordinaire. J'avais également pris soin de ma chevelure avant de me vêtir d'une tenue des plus simples et de sécher mes cheveux pour légèrement les boucler. J'avais également mis ma touche de maquillage ordinaire, j'avais enfilé quelques accessoires tout comme mes chaussures avant de m'élancer dans mon manoir. Je m'étais occupée de Fire pendant une petite demi-heure avant de sortir de chez moi. Je parcourais la ville en toute tranquillité. Je n'avais pas de destination précise, comme la plupart du temps, j'éprouvais juste le besoin de prendre l'air et de profiter du soleil. Il ne pleuvait pas, alors je pouvais enfin profiter de ses doux rayons sur ma peau.

J'avais commencé mon petit tour en m'achetant un thé à emporter, puis j'avais entrepris de faire une marche dans le parc. Hélas, trouvant qu'il y avait un peu trop de monde, trop de cris, je décidais de m'éclipser de cet endroit pour finir par faire du lèche-vitrine. J'avais dans l'idée d'agrandir ma garde-robe qui pourtant était déjà bien remplit. Cependant, j'étais le genre de personne à apprécier avoir beaucoup de choix pour m'habiller, si bien que la taille de mon dressing était égal ou supérieur à celle de ma chambre. Malgré tout, j'étais assez difficile avec mes choix de tenue et j'aimais assez faire dans l'unique. Je multipliais les boutiques sans rien acheté avant de rentrer dans une librairie. En fait, ce n'était pas vraiment la librairie qui m'avait intrigué, mais la personne que j'avais crue y reconnaître. Mon pas s'était lentement accéléré tandis qu'un sourire sincère et heureux. J'avais reconnu celui qui avait été mon plus proche ami avant que je tombe bêtement amoureuse d'un mortel. Il m'avait mit en garde, je ne l'avais pas écouté et maintenant je ne comprenais parfaitement. Je m'en voulais de ne pas l'avoir écouté lorsqu'il était encore temps.

Plongé dans sa lecture comme il l'était souvent autrefois, je n'étais pas étonnée qu'il ne sente aucunement ma présence non-loin de lui. Étrangement humaine à son égard, je n'avais pas pu m'empêcher de lui sauter au cou en exprimant ma joie de le revoir. « Gabriel !!! Ca fait tellement longtemps ! » Prononçais-je d'une voix douce. Une personnalité qui ne me ressemblait absolument pas et qui pourtant représentait celle que j'étais autrefois.


Lost in the flame
She sees this face, feels this touch on her hand remembers when she had everything one day she will again. I heard the sound saw the flashing lights and watched the day turn into night. Through it all, we've been thrown in the fire. We've been lost in the flame but we will rise from the ashes again. All our hearts have been broken, we´ve been burned by the flame but we will rise from the ashes again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t124-sy-i-m-in-fire#1401 http://underyourbed.forum-canada.com/t125-p-symphonia-maxwell#1417
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Dylan O'Brien
dc : Le bridé canadien, le chasseur super star et le bridé esquimau
messages : 27
état civil : Célibataire
profession : Etudiant & Employé de la bibliothèque
nature : Démon - Phénix
dons surnaturels : Contrôle et création du feu, peut guérir par le biais de ses larmes, immortel en renaissant de ses cendres, totalement faible face au froid
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes   Lun 21 Avr - 18:13



Retrouvailles émouvantes
ft. Symphonia & Gabriel


La journée s’annonçait longue pour le phénix, et mouvementé. Il était loin de se douter qu’il allait revoir une amie d’enfance qu’il pensait décéder… Non, il avait juste en tête le besoin de visiter la ville dans laquelle il avait décidé de poser ses bagages pour quelques années. Ce fut donc naturellement après s’être préparé qu’il avait fait un tour pour finir dans des petites ruelles de la Nouvelle-Orléans.

Gabriel était le genre de personne à passer des heures dans une bibliothèque… Ses anciens patrons l’avaient très rapidement compris remarquant que les livres n’étaient plus aussi poussiéreux quand il avait commencé à garder Symphonia. D’un autre côté, ça lui avait occupé pas mal d’heure alors que la demoiselle faisait la sieste. Un faible sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’il feuilleté un livre en français.
Ressortant de cette librairie, il ne tarda pas à entrer dans une nouvelle étant attiré par la devanture qui faisait boutique familiale. Le brun regardait chaque livre avant de porter son dévolu sur une œuvre qu’il connaissait bien, Contre d’hiver de Shakespeare. Il n’y avait pas à dire, mais cet homme avait révolutionné la littérature anglaise.

Absorbé par le livre qu’il feuilleté, Gabriel n’avait même pas remarqué que quelqu’un était entré seulement quelques instants après lui. De toute façon, ça le caractérisait plutôt bien. Comme quoi, avec les années, il n’avait pas spécialement changé.
Son cœur se serra d’un coup avant de battre rapidement en sentant des bras se passer autour de son cou. Le phénix n’avait même pas réagit tout de suite. Cette voix, il la connaissait si bien, pourtant… Il aurait pensé qu’elle avait été tuée durant l’assaut donné dans leur ville natale. Lorsque le tout lui arriva au cerveau, il se retourna pour pouvoir serrer sa cadette dans ses bras. Il en aurait presque pleuré tellement il était soulagé de la voir de chair et d’os.

« Symphonia ! » Dit-il avant de poser ses deux mains sur ses joues. « Je… Je suis content de te revoir ! J’ai cru que tu étais morte, mes parents m’ont dit, enfin… Ils m’ont parlé de Paris. » Murmura-t-il en la serrant un peu plus fort contre lui.
Il la lâcha finalement un peu plus tard en lui demandant d’attendre quelques instants. Gabriel avait disparu et était revenu en tendant le livre qu’il avait la main avant. C’était un ouvrage pleins de souvenirs pour lui et peut-être qu’elle se rappellerait qu’il lui avait lu plusieurs fois pour qu’elle s’endorme. Ce n’était pas une histoire mignonne pour enfant, mais au moins, elle avait eu droit d’entendre les classiques anglais dès son plus jeune âge.

« C’est pour toi. Bon sang… Je suis soulagé qu’il te soit rien arrivé. »
En effet, il avait eu l’impression que son cœur s’était soulagé d’un poids en voyant la rouquine. Et il lui avait prouvé en lui faisant un énorme câlin. Le jeune homme la regarda tout en souriant, il était heureux de l’avoir retrouvé.

« Tu deviens quoi ? Oh… On devrait peut-être allé boire un café pour discuter, ça serait peut-être mieux que rester ici. Je pourrais t’oublier pour un livre, tu me connais, je suis faible face à tant de bouquins. »


Flavor of life
The moment when you suddenly remember the scent of someone you had almost forgotten
I want to be able to openly and honestly cherish the white purity of the falling snow more, a future tender and warmer than a diamond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t261-invasion-de-phenix-a-la-nouvelle-orleans http://underyourbed.forum-canada.com/t311-gabriel-m-matthews
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Ebba Zingmark. © Moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sora, la fragile petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 189
état civil : A faiblis depuis peu face à son coup de coeur, bien que cela s'annonce difficile.
profession : Bien des choses et comme faisait preuve d'une grande polyvalence.
nature : Phénix.
dons surnaturels : Pyrokinésie avancée, contrôle et création du feu. & Immortalité, capacité de renaître de ses cendres. & Guérison, capacité de guérir autrui par les larmes. & Sensibilité accrue au froid et ne le supporte que bien peu.
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes   Lun 21 Avr - 20:22



Retrouvailles émouvantes
ft.  les deux magnifiques phénix

Ma journée avait commencé de manière particulièrement banal et je n'avais pas tardé à m'éclipser de ma demeure afin de profiter du beau temps. Le soleil étant présent, je devais en profiter et puis, je n'avais pas la moindre envie de rester enfermé dans mon manoir. J'avais commencé à errer dans la ville avant de passer part de parc et de rapidement dériver dans le quartier commençant. J'avais surtout dans l'idée d'étoffer un peu ma garde-robe et c'était avec cette idée que j'avais tranquillement enchaîné les boutiques de vêtements et d'accessoires. Hélas, j'avais plutôt du genre compliqué et j'affectionnais les tenues assez unique. Je continuais ma "promenade " lorsque je me figeais un instant devant la vitrine d'une librairie de livre plus ou moins ancien. Enfin, ce n'était pas vraiment les livres qui m'avaient interpellé, mais davantage la personne que j'avais aperçu à l'intérieur avec un ouvrage à la main. Je n'avais pas vraiment pris le temps que réfléchir davantage que je m'étais élancée à l'intérieur de la boutique. Un brun des plus familiers, un bouquin à la main et concentrer sur ce dernier. Je n'avais pas eu besoin de plus pour l'identifier.

Je n'avais pas eu besoin d'être trop discrète lorsque je m'étais approchée de mon aîné. Un sourire franc et heureux s'était dessiné sur mon visage tandis je m'élançais Gabriel sans prévenir. J'étais tellement heureuse de le revoir que j'avais l'étrange impression de retrouver ma personnalité d'autrefois en un instant. Il représentait réellement celle que je pouvais être lorsque mon coeur n'avait pas encore été écrasé par un humain. D'ailleurs, je regrettais terriblement de ne pas l'avoir écouté avant que tout cela se produise. J'avais peur qu'il soit encore en colère contre moi pour cette fameuse dispute, mais sa réaction me soulageait énormément. Cependant, je n'avais pas pu m'empêcher d'être quelque peu surprise par ses paroles. Il me croyait morte? « Je n'étais pas à Paris lorsque les chasseurs ont décidé d'éliminer toutes unes espèces. » Commentais-je dans un souffle en repensant à la douleur que j'avais pu ressentir lorsque j'avais appris ce qui avait pu se produire.

Je me figeais un instant lorsqu'il s'éclipsait un bref instant avant de revenir en me tendant un l'ouvrage qu'il feuillerait peu de temps avant mon arrivée. Je détaillais le livre avant de lui lancer un doux sourire et d'attraper le bouquin. « Merci. » Débutais-je sincère. « Tu as raison, installons-nous autour d'un café. » Répondis-je avant de l'entraîner aussitôt au café le plus proche avant de m'installer à une table où on ne risquerait pas d'être importunée. « Je suis trop heureuse de te voir, j'ai tellement de choses à te dire et tellement de questions à te poser... » Continuais-je avec une joie de vivre qui ne me ressemblait plus vraiment à présent. « Honneur aux aînés ! Raconte-moi tout, je veux tout savoir. » Enchaînais-je curieuse et amusée à la fois.


Lost in the flame
She sees this face, feels this touch on her hand remembers when she had everything one day she will again. I heard the sound saw the flashing lights and watched the day turn into night. Through it all, we've been thrown in the fire. We've been lost in the flame but we will rise from the ashes again. All our hearts have been broken, we´ve been burned by the flame but we will rise from the ashes again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t124-sy-i-m-in-fire#1401 http://underyourbed.forum-canada.com/t125-p-symphonia-maxwell#1417
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Dylan O'Brien
dc : Le bridé canadien, le chasseur super star et le bridé esquimau
messages : 27
état civil : Célibataire
profession : Etudiant & Employé de la bibliothèque
nature : Démon - Phénix
dons surnaturels : Contrôle et création du feu, peut guérir par le biais de ses larmes, immortel en renaissant de ses cendres, totalement faible face au froid
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes   Lun 21 Avr - 22:11



Retrouvailles émouvantes
ft. Symphonia & Gabriel


Gabriel feuilleté tranquillement son livre sans même se douter qu’il allait se faire sauter dessus par ce qu’il aurait pu qualifier de fantôme. Il s’était toujours demandé ce qui était arrivé à tous ceux qui avaient quitté leur ville natale. Certains d’entre eux avaient dû passer voir leurs parents et peut-être au moment du génocide des phénix.
Le brun se plongea dans ses souvenirs tout en lisant quelques lignes de son ouvrage préféré, jusqu’à ce qu’il sente des bras se passer autour de son cou, le tout plutôt violement. Il avait mis quelques secondes avant de réagir et se tourner pour serrer la rouquine dans ses bras. Elle le rassura en lui affirmant qu’elle n’était pas à Paris au moment de la tuerie.

« Cinaed y était… »
Son frère, sa femme et leur enfant avait perdu la vie au cours de ce massacre et rien que d’en parlait, les yeux de Gabriel prenait peu à peu une teinte plus rouge. Il aurait tout donné pour retrouver les chasseurs qui avaient provoqué ça et les tuer tous autant qu’ils étaient, mais cette mission était bien trop dangereuse…
L’étudiant s’écarta de sa cadette avant de s’éclipser quelques instants pour finir par lui tendre le livre qu’il prit quelques instants avant. C’était un véritable geste d’amour car Gabriel n’était pas du genre à offrir facilement un bouquin. Mais là, c’était sentimental et plein de souvenirs, il pouvait bien se permettre de faire revivre quelques moments de bonheur dans le cœur de Symphonia.

A peine avait-il fermé la bouche que sa cadette l’avait tiré pour qu’ils s’installent dans le café le plus proche. Il avait l’impression qu’elle agissait comme si la dispute n’avait jamais eu lieu, d’un autre côté, il faisait la même chose. Gabriel rigola faiblement en entendant la rouquine, elle était excitée, comme quand elle était plus jeune. Cette fille était un fléau pour son calme légendaire.

« Normalement, on dit les dames d’abord, mais je sais que je ne gagnerais pas contre toi, tu es trop têtue. Mais dis-toi que je saurais pourquoi tu as ce sourire niais sur le visage… »
Oh oui, le démon avait beau être très doux et gentil, quand il s’agissait de sa compatriote, il pouvait se montrer un brin plus taquin et n’hésitait jamais bien longtemps à lui lancer une pique. Il commanda un café au lait et laissa sa cadette le faire à son tour avant d’enfin répondre à sa question.

« Et bien, j’ai continué à voyager comme on l’avait prévu, en Australie, en Amérique Latine… J’ai passé quelques diplômes, beaucoup de diplômes et je suis allé voir mes parents à Londres. Et non, j’ai toujours pas de petite-amie, je suis un homme difficile. »
L’Anglais afficha un petit sourire en voyant sa boisson arriver, il en avala directement une gorgée.

« Il s’est pas passé beaucoup de choses, j’ai vécu tranquillement un peu comme ils pourraient le faire. La seule chose croustillante qui s’est passé serait la jolie rousse que j’ai fréquentais en Australie, mais elle était trop jeune et ses frères, trop vieux. »
Gabriel passa une main dans ses cheveux pas très coiffé et regarda sa cadette, elle n’avait pas changé, elle avait toujours ce visage doux d’enfant qui le faisait craquer.

« A ton tour, dis-moi tout ! »


Flavor of life
The moment when you suddenly remember the scent of someone you had almost forgotten
I want to be able to openly and honestly cherish the white purity of the falling snow more, a future tender and warmer than a diamond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t261-invasion-de-phenix-a-la-nouvelle-orleans http://underyourbed.forum-canada.com/t311-gabriel-m-matthews
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Ebba Zingmark. © Moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sora, la fragile petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 189
état civil : A faiblis depuis peu face à son coup de coeur, bien que cela s'annonce difficile.
profession : Bien des choses et comme faisait preuve d'une grande polyvalence.
nature : Phénix.
dons surnaturels : Pyrokinésie avancée, contrôle et création du feu. & Immortalité, capacité de renaître de ses cendres. & Guérison, capacité de guérir autrui par les larmes. & Sensibilité accrue au froid et ne le supporte que bien peu.
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes   Mar 22 Avr - 16:45



Retrouvailles émouvantes
ft.  les deux magnifiques phénixs

En apercevant mon aîné le nez plongé dans les bouquins, je n'avais pas pu m'empêcher de retrouver ma personnalité d'antan, le moment où j'avais encore "humaine". La personne froide et sans coeur que j'étais à présent s'était calé dans le fond de mon esprit laissant l'humanité que je voulais tellement enfouir repointer le bout de son nez. Étrangement, je n'y avais porté aucune importance, mon esprit vagabondant dans mes souvenirs passés en compagnie de ce cher Gabriel. Il n'avait pas fallu bien longtemps pour que je lui saute au cou quelque peu surprise par sa réaction en me voyant. Alors, comme cela il me croyait morte?! Je le rassurais sur ce point en lui indiquant que je n'étais pas à Paris au moment du massacre d'un bon nombre des nôtres. Hélas, tout comme moi, Gabriel semblait y avoir perdu de la famille proche. « Bien trop des nôtres y ont perdue la vie... » La rage que ressentait mon aîné, je la partageais. Le pire dans tout ça, c'était qu'aucun phénix qui résidaient à Paris étaient du genre violent, bien au contraire, nous nous étions mêlé à la population.

Ces sentiments négatifs s'apaisaient peu à peu lorsque je me concentrais davantage sur la présence de la personne dont j'étais la plus proche autrefois. Il m'avait d'ailleurs surpris en m'offrant un ouvrage qui me semblait quelque peu familier. Je le remerciais aussitôt avant de l'entraîner dans le café le plus proche comme il venait de le conseiller. Je n'avais même pas eu le temps de le laisser parler que je m'étais déjà élancée dans les rues jusqu'au café qui se trouvait non-loin. J'avais aussitôt pris place à une table où nous ne serions pas gênée avant de parler une fois installé. Le pauvre n'avait pas eu le temps de dire quoique ce soit. J'esquissais un sourire amusée à sa toute première remarque, rassurée qu'il ne remette pas sur le tapis notre dispute qui nous avait autrefois séparé. Je ne voulais pas vraiment évoquer cet instant à ce moment-même. Je voulais juste profiter de nos retrouvailles avec l'humanité que je détestais tant. Je ne me reconnaissais même pas et pourtant c'était ainsi que je me comportais avant d'avoir été trahis par un humain.

J'attendais, impatiente que mon aîné me raconte longuement les aventures qu'il avait vécus comme les histoires qu'il pouvait le faire lorsque j'étais encore une enfant. Je commandais un thé avant de me concentrer sur les dires de mon semblable. Lorsqu'il évoquait ses multiples diplômes, je n'avais pas pu m'empêcher d'esquisser un sourire quelque peu amusé, cela lui ressemblait tellement. J'étais pour le moins rassurée qu'il n'est pas changé depuis autant d'années. « Une jolie rousse, hein... Dis m'en plus... » Réclamais-je particulièrement curieuse avant qu'il enchaîne en me demandant de raconter mes péripéties à mon tour. « J'ai voyagé également, j'ai appris de mes erreurs... J'ai continué mon apprentissage des arts et j'ai vécu assez tranquillement. J'ai même adopté un chat tigré, Fire. » Répondis-je en toute tranquillité avant que le serveur apporte nos boissons.



Lost in the flame
She sees this face, feels this touch on her hand remembers when she had everything one day she will again. I heard the sound saw the flashing lights and watched the day turn into night. Through it all, we've been thrown in the fire. We've been lost in the flame but we will rise from the ashes again. All our hearts have been broken, we´ve been burned by the flame but we will rise from the ashes again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t124-sy-i-m-in-fire#1401 http://underyourbed.forum-canada.com/t125-p-symphonia-maxwell#1417
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Dylan O'Brien
dc : Le bridé canadien, le chasseur super star et le bridé esquimau
messages : 27
état civil : Célibataire
profession : Etudiant & Employé de la bibliothèque
nature : Démon - Phénix
dons surnaturels : Contrôle et création du feu, peut guérir par le biais de ses larmes, immortel en renaissant de ses cendres, totalement faible face au froid
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes   Sam 3 Mai - 18:19



Retrouvailles émouvantes
ft. Symphonia & Gabriel


Gabriel avoua rapidement à sa cadette que son frère avait été présent lors de la tuerie. Beaucoup d’entre eux étaient mort et sans réelle bonne raison. Ce n’était pas comme s’ils avaient tenté de prendre le contrôle de la ville, non… Ils étaient plus du genre à tenir des commerces ou choses du genre comme l’auraient fait de simples humaines. Les yeux du brun avait commencé à virer vers le rouges alors pour tenter de ne plus y penser, il acheta le livre qu’il feuilletait pour l’offrir à Symphonia. Elle était jeune quand il lui avait lu, mais il était sûr qu’elle s’en rappellerait.

A peine quelques instants plus tard, les deux phénix étaient installés à la terrasse d’un café pour discuter. Gabriel ne parla aucunement de leur dispute et préféra repartir sur de bonnes bases. Après tout, l’humaine devait être mort depuis des années maintenant et ce n’était pas comme s’il avait envie d’aborder de nouveau un sujet plutôt sensible.

Le Français commença à parler de ce qu’il avait fait durant leurs années séparés mais avoua rapidement qu’il n’avait fait rien de vraiment particulier. Il avait seulement rencontré une jolie australienne avec qui il avait partagé pas mal des choses, mais rajouta rapidement qu’elle avait deux frères pas très ouverts d’esprit.

« Et bien… Elle s’appelait Julia, et avait une quarantaine d’année pas plus mais j’en avais déjà bien plus à mon compteur. Sa famille connaissait la mienne et du coup, je suis resté quelques temps chez eux. On a parlé des soirées entières et on s’est rendu compte qu’on aimait pas mal de choses semblables. On a commencé à sortir ensemble, mais ses grands-frères étaient pas spécialement d’accord et tu vois, ils avaient plus de 300 ans tous les deux. C’était trop dangereux pour moi… Du coup, on a laissé tomber et j’ai repris ma valise pour aller autre part. J’avoue que quelques fois elle me manque, mais je m’y suis fait. »
Gabriel n’était pas du genre à chercher la bagarre et puis la demoiselle était vraiment jeune pour lui, il pouvait très bien comprendre la réaction de leurs aînés.
Il écouta à son tour les aventures de la plus jeune tout en souriant. Elle éludait très bien les choses quand elle n’avait pas envie de réellement en parler, mais rien à faire, il la connaissait trop bien et il ne lâcherait pas l’affaire si facilement. Sa première phrase lui avait fait comprendre qu’elle avait regretté de ne pas l’avoir écouté des années plus tôt. Comme on dit, mieux vaut tard que jamais ? Il ne s’en formalisa pas.

« Et maintenant ? Je connais trop bien ce sourire, il s’appelle comment ? »
Gabriel ou comment ne pas prendre de pincettes quand il parlait à Symphonia. D’un autre côté, elle émanait un petit truc qu’il pouvait qualifié de coup de cœur, ou du moins, elle n’était pas de marbre face à quelqu’un.
Le jeune homme avala une gorgée de sa boisson avant de planter son regard dans celui de la rouquine. Il le saurait et ça, elle devait aussi le savoir, alors autant qu’elle crache le morceau une bonne fois pour toute.

« Pourquoi tu ne me dis pas, c’est encore un humain ? »
Il pouvait comprendre qu’elle soit retissant si jamais il voyait juste, après tout, ils s’étaient disputés la dernière fois. Mais Gabriel était un grand-frère protecteur… Il ne voulait juste pas qu’elle souffre. Pourtant, il savait aussi que certain des humains n’étaient pas si con qu’ils pouvaient le laisser paraitre. Après tout, certains phénix partageaient une partie de leur vie avec un compagnon mortel.


Flavor of life
The moment when you suddenly remember the scent of someone you had almost forgotten
I want to be able to openly and honestly cherish the white purity of the falling snow more, a future tender and warmer than a diamond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t261-invasion-de-phenix-a-la-nouvelle-orleans http://underyourbed.forum-canada.com/t311-gabriel-m-matthews
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Ebba Zingmark. © Moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sora, la fragile petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 189
état civil : A faiblis depuis peu face à son coup de coeur, bien que cela s'annonce difficile.
profession : Bien des choses et comme faisait preuve d'une grande polyvalence.
nature : Phénix.
dons surnaturels : Pyrokinésie avancée, contrôle et création du feu. & Immortalité, capacité de renaître de ses cendres. & Guérison, capacité de guérir autrui par les larmes. & Sensibilité accrue au froid et ne le supporte que bien peu.
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes   Jeu 15 Mai - 23:54



Retrouvailles émouvantes
ft.  les deux magnifiques phénixs

Installée à la terrasse du café, je n'arrivais toujours pas à croire que Gabriel se tenait en face de moi. Je me souvenais parfaitement de la manière dont nous nous étions séparée autrefois et j'avais longtemps cru qu'il m'en voudrait encore aujourd'hui, mais cela ne devait pas être le cas. Cette idée me rassurait étrangement, après tout il me rappelait mon passé, la période où je me mêlais aux Hommes à la perfection et où mon humanité était encore bien présente. Une époque qui me semble si lointaine à présent. Enfin, mon passé ne comptait pas à cet instant même. Je voulais absolument tout savoir sur les aventures qu'il avait pu vivre durant notre séparation et entre autre ce qui concernait cette fameuse demoiselle qu'il avait rencontré. J'étais ainsi, je ne pouvais pas changer, ma curiosité était mon plus grand défaut, mais peut-être plus à présent. C'était tout de même une chose qui ne changerait jamais avec Gabriel. J'adorais ses récits, ce qu'il me racontait lorsque j'étais enfant.

J'écoutais quelque peu amusée l'histoire de mon aîné avec la plus grande attention tout en sirotant mon verre. Étrangement, j'avais dû mal à voir mon compatriote sur le charme d'une demoiselle, lui qui semblait si accaparé par sa soif de savoir. J'aurais tout de même bien aimé voir le tableau de lui face aux fameux frères de la dîtes demoiselle. Une rêverie qui s'arrêta nette face à l'affirmation de Gabriel. Il était persuadé que j'avais des vus sur quelqu'un, attendant sans doute que je tombe de nouveau dans le panneau. Et bien, non ! Je m'étais jurée de ne plus faire cette erreur, pourquoi je me jetterais dans la gueule du loup?! « Nope, je ne vois pas de qui tu me parles. » Affirmais-je en me calant au fond de ma chaise en tentant de fuir face au regard perçant de mon aîné. Ah. Je le détestais quand il essayait de me lire ainsi, aussi aisément qu'un livre ouvert.

Je mentais, peut-être... Après tout, dans un moment de pur faiblesse, j'avais stupidement avoué ne pas rester de marbre face à une certaine personne, mais je ne pouvais pas me permettre de tomber aussi bas une fois encore. Je n'aimais pas avoir ce genre de discussions intérieures, j'avais l'impression d'être un peu trop humaine que ce que je souhaitais et je détestais. « Nooon. » Soufflais-je lorsqu'il m'interrogeait de nouveau sur la nature de cette fameuse personne. « Je me suis jurée de ne plus JAMAIS refaire cette erreur. » Enchaînais-je avant de boire une nouvelle gorgée. Menteuse, je l'étais certainement. Après tout, c'était ainsi à présent.


Lost in the flame
She sees this face, feels this touch on her hand remembers when she had everything one day she will again. I heard the sound saw the flashing lights and watched the day turn into night. Through it all, we've been thrown in the fire. We've been lost in the flame but we will rise from the ashes again. All our hearts have been broken, we´ve been burned by the flame but we will rise from the ashes again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t124-sy-i-m-in-fire#1401 http://underyourbed.forum-canada.com/t125-p-symphonia-maxwell#1417
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Dylan O'Brien
dc : Le bridé canadien, le chasseur super star et le bridé esquimau
messages : 27
état civil : Célibataire
profession : Etudiant & Employé de la bibliothèque
nature : Démon - Phénix
dons surnaturels : Contrôle et création du feu, peut guérir par le biais de ses larmes, immortel en renaissant de ses cendres, totalement faible face au froid
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes   Mer 4 Juin - 16:44



Retrouvailles émouvantes
ft. Symphonia & Gabriel


Gabriel raconta ses péripéties en Australie dont la plus croustillante était sa rencontre avec une fameuse Julia, phénix bien plus jeune que lui. Le jeune homme trouvait amusant de passer pour une toute autre personne aux yeux de sa cadette. Après tout, elle l’avait toujours connu le nez dans ses bouquins sans montrer le moindre intérêt pour les filles. D’ailleurs, il se rappelait encore très bien le doute qu’il avait pu lire dans les yeux de ses parents quant à sa sexualité. Un faible sourire se dessina sur ses lèvres quand il remarque que Symphonia était tout bonnement surprise de cette relation.

Le Français enchaîna rapidement sur une question, et elle était sûrement gênante pour la rouquine face à lui. En effet, il ne prenait pas de pincettes quand il s’adressait à sa voisine d’enfance et il faisait tout son possible pour percer le mystère. Après tout, il la connaissait bien, il l’avait gardé des journées entières quand il était plus jeune. Sa réaction le fit pouffer de rire avant d’avaler une nouvelle gorgée de sa boisson pour s’empêcher de rire.
Elle était adorable à tenter de lui mentir, mais il ne prenait pas. Il insista donc en lui posant une nouvelle question, vis-à-vis de la nature du concerné. Cette fois-ci, il ne put s’empêcher de rire faiblement. Il avait du mal à rester de marbre alors qu’elle mentait comme une gamine de dix ans qui se serait enfilé tous les cookies de la maison. Définitivement, il l’adorait.

« Tu n’as pas appris à mentir depuis tant d’année ? »
Gabriel ne pouvait pas s’empêcher de lancer une petite pique à la demoiselle face à lui. Elle le méritait, après tout, elle tentait de le mener en bateau et elle n’était pas douée. Mais pour sa défense, la rouquine était face à quelqu’un qui la connaissait sûrement mieux que ses propres parents.

« Je ne sais pas si on peut vraiment qualifier ça d’erreur, à ton âge c’était plutôt une expérience, et sûrement l’envie de me tenir tête. Mon avis à changer depuis les années… Certains humains sont bien plus dignes que certains d’entre nous. »
Après tout, la tuerie de Paris avait sûrement été provoquée par un phénix. Comment les chasseurs auraient pu savoir qu’il y avait tant de démons de cette espèce dans la même ville ? Le brun y avait réfléchit des années avant d’en conclure ça. Mais bon, maintenant c’était fait, il fallait tourner la page.

« Symphonia… Dis-moi ! Allez, tu sais que je le saurais avant la fin de la soirée non ? J’te laisserais tranquille si je sais maintenant. Sinon je serais obligé de mener une enquête. »
Il fallait savoir que Gabriel était doué quand il fallait passer en mode inspecteur de police. Et puis, Symphonia était une proie facile pour lui. Il n’aurait peut-être pas besoin de beaucoup de temps pour savoir qui était l’homme sur qui elle craquait.
Cette manière de faire forcerait peut-être la rouquine à prendre conscience de ce qu’elle se forçait à oublier depuis quelque temps ? Elle ne voulait probablement pas avoir la vérité devant les yeux.


Flavor of life
The moment when you suddenly remember the scent of someone you had almost forgotten
I want to be able to openly and honestly cherish the white purity of the falling snow more, a future tender and warmer than a diamond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t261-invasion-de-phenix-a-la-nouvelle-orleans http://underyourbed.forum-canada.com/t311-gabriel-m-matthews
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Ebba Zingmark. © Moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sora, la fragile petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 189
état civil : A faiblis depuis peu face à son coup de coeur, bien que cela s'annonce difficile.
profession : Bien des choses et comme faisait preuve d'une grande polyvalence.
nature : Phénix.
dons surnaturels : Pyrokinésie avancée, contrôle et création du feu. & Immortalité, capacité de renaître de ses cendres. & Guérison, capacité de guérir autrui par les larmes. & Sensibilité accrue au froid et ne le supporte que bien peu.
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes   Jeu 5 Juin - 19:31



Retrouvailles émouvantes
ft.  les deux magnifiques phénixs

Gabriel me raconta ses péripéties en Australie et ce sans oublier son béguin pour une jeune phénix plus jeune que lui. J'aurais tant aimé qu'il m'en raconte davantage comme il pouvait le faire lorsqu'on était plus jeune. A chaque fois qu'il me surveillait, je pouvais l’embêter pendant des heures afin qu'il me raconte un récit d'aventure. Hélas, il avait décidé qu'il en serait autrement et m'interrogeait sur le fameux coup de coeur que j'avais selon lui. Je ne voulais absolument pas avouer avoir un béguin et ce peu importe la personne concernée. Après tout, je m'étais jurée de ne plus me laisser avoir par quelqu'un. J'avais bien trop souffert et je ne voulais plus revivre cela. J'étais éternelle et je ne voulais pas souffrir tout au long de mon existence... Je niais totalement l'affirmation de mon aîné en supprimant de mon esprit le moment de faiblesse durant lequel j'avais avoué ne pas rester de marbre devant une certaine personne. Je ne voulais plus tomber aussi bas, tomber sous le charme un peu trop aisément.

Je lançais un regard plus ou moins vexé à mon aîné avant de soupirer faiblement. « Je ne mens jamais. Tu devrais le savoir depuis le temps. » Ou du moins pas aux autres ! Dans mes moments de faiblesses, j'avais longtemps pensé me mentir à moi-même sur mes sentiments et celle que j'avais pu devenir. J'étais bien différente que celle que j'étais autrefois. C'était sans doute la raison qui me poussait autant à nier les dires de mon aîné qui semblait me connaître mieux que moi-même. Il avait toujours su lire en moi comme dans un livre ouvert. Je n'aimais pas vraiment cette sensation lorsque je faisais face à mon meilleur ami. Il m'avait toujours compris. Un peu comme un frère. « Le mien n'a pas vraiment changé... » Ajoutais-je en toute honnêteté. Il est que j'étais encore loin d'être "amical" avec les humains. Ce n'était pas uniquement à cause du massacre de Paris, mais également à cause de celui qui m'avait arraché le coeur... Je détestais penser à cela notamment à cause des sentiments un peu trop humain qui en découlait.

« Bien ! » Lançais-je après avoir pu une nouvelle gorgée de ma boisson. « Peut-être que tu as raison. Mais, tu sais... J'ai bien changé depuis... Depuis la dernière fois et je suis plutôt du genre à fuir ce genre de choses maintenant. » Continuais-je désespérée. Je n'étais que rarement aussi honnête. D'ordinaire, ces moments arrivaient uniquement les jours de pluie, les jours où j'étais faible. Mais, de toute façon il était évident que je ne pouvais pas me mentir à moi-même lorsque je faisais face à Gabriel. « Je ne suis peut-être pas insensible aux charmes d'une certaine personne et oui, il est humain... A croire qu'il y a des choses qui ne changent pas, mais c'est tout... » Répondis-je finalement à mon aîné en espérant qu'il n'en demande pas plus.



Lost in the flame
She sees this face, feels this touch on her hand remembers when she had everything one day she will again. I heard the sound saw the flashing lights and watched the day turn into night. Through it all, we've been thrown in the fire. We've been lost in the flame but we will rise from the ashes again. All our hearts have been broken, we´ve been burned by the flame but we will rise from the ashes again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t124-sy-i-m-in-fire#1401 http://underyourbed.forum-canada.com/t125-p-symphonia-maxwell#1417
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Dylan O'Brien
dc : Le bridé canadien, le chasseur super star et le bridé esquimau
messages : 27
état civil : Célibataire
profession : Etudiant & Employé de la bibliothèque
nature : Démon - Phénix
dons surnaturels : Contrôle et création du feu, peut guérir par le biais de ses larmes, immortel en renaissant de ses cendres, totalement faible face au froid
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes   Ven 6 Juin - 20:07



Retrouvailles émouvantes
ft. Symphonia & Gabriel


Pour une des premières fois de sa vie, Gabriel n’avait pas fait un long récit pour parler de Julia. Non, à vrai dire, il n’avait pas très envie d’en parler parce qu’il y avait encore une certaine blessure. Il aurait très bien pu faire sa vie avec elle mais ses frère n’avait pas été d’accord. D’un autre côté, il se disait que ce n’était pas plus mal puisque grâce à ça, il avait pu revoir Symphonia !
Juste après avoir parlé de l’Australienne, le brun avait demandé à sa cadette d’où venait se sourire qu’elle avait aux lèvres et ce petit air rêveuse. La dernière fois qu’il l’avait vu de cette manière, elle commençait à tomber sous le charme de quelqu’un. N’utilisant aucunes pincettes avec la rouquine, Gabriel lui posa la question. Ses réactions le firent rire.

« T’es sérieuse là ? T’as un tic quand tu me mens… »
D’un autre côté, il l’avait connu tellement jeune qu’il connaissait ses mimiques par cœur. Comme quoi avec ses 15 ans de plus, il savait pas mal de choses sur elle et elle était tellement facile à comprendre. Il lisait en elle comme dans un livre ouvert, et la réciproque était plutôt vraie ! Parce que lui aussi avait du mal à lui mentir. Après tout, c’était sa meilleure amie et même avec des années séparées, elle le connaissait par cœur.
La rouquine craqua finalement alors que Gabriel avalait une gorgée de sa boisson. Un sourire se dessina doucement ses lèvres. Adorable… Sa dernière remarque le fit rire faiblement. Une fois, c’est une erreur mais les fois d’après c’est un choix. Elle avait un faible pour les humains, c’était clair et net, et elle ne pouvait pas lutter contre ça !

« Et s’il était différent des autres ? Maintenant tu fais plus attention, il mérite peut-être d’avoir droit de te connaître un peu plus… Dis-m’en plus ! Il est comment ? »
S’il ne s’était pas retenu, il aurait posé d’autres questions, mais il se disait déjà qu’il poussait le bouchon assez loin. Il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir un sourire totalement niais aux lèvres, sa petite sœur pouvait donc retomber amoureuse ? Un miracle, même s’il était loin de se douter de tous les changements qu’elle avait effectué.

« T’as envie de quoi avec lui ? Tu pourrais juste l’avoir en passe-temps pour un moment, t’es pas non plus obligé de t’engager dans une relation sérieuse. »
Sortit de la bouche de Gabriel, ça pouvait être plutôt choquant, lui qui ne s’engageait que si c’était une relation sérieuse. Mais d’un autre côté, c’était son caractère et ça lui correspondait, ce n’était peut-être pas le cas de sa cadette. Et peut-être que de cette manière elle se rendrait compte de si c’était juste un coup de cœur passager ou si c’était un peu plus sérieux que ça.


Flavor of life
The moment when you suddenly remember the scent of someone you had almost forgotten
I want to be able to openly and honestly cherish the white purity of the falling snow more, a future tender and warmer than a diamond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t261-invasion-de-phenix-a-la-nouvelle-orleans http://underyourbed.forum-canada.com/t311-gabriel-m-matthews
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Ebba Zingmark. © Moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sora, la fragile petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 189
état civil : A faiblis depuis peu face à son coup de coeur, bien que cela s'annonce difficile.
profession : Bien des choses et comme faisait preuve d'une grande polyvalence.
nature : Phénix.
dons surnaturels : Pyrokinésie avancée, contrôle et création du feu. & Immortalité, capacité de renaître de ses cendres. & Guérison, capacité de guérir autrui par les larmes. & Sensibilité accrue au froid et ne le supporte que bien peu.
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes   Sam 7 Juin - 18:24



Retrouvailles émouvantes
ft.  les deux magnifiques phénixs

Discutant avec Gabriel, les sujets de conversations s'enchaînaient et malheureusement, mon aîné avait décidé d'aborder un sujet que je préférais de loin fuir. Je n'aimais pas parler de mes possibles coups de coeur, pour la simple raison que je préférais les fuir. Depuis que j'avais eu le coeur piétiné et mit en miette, j'avais tout fait pour mettre mon humanité dans les fins fond de mon être et cela signifiait entre autre ne plus jamais retomber amoureuse. J'avais certes eu quelques relations, mais ce n'était jamais très sérieux. Sans doute par peur d'être seule, je n'y avais jamais réellement pensé et cela signifierait avouer mes faiblesses. Cette idée me m'était hors de moi et je préférais oublier.

Je commençais à nier les dires de Gabriel comme il m'arrivait de le faire à moi-même. Ce n'était pas la première fois que je le faisais, non. Bien au contraire depuis que je faisais taire mon humanité, j'avais la fâcheuse tendance de me mentir à moi-même. Chose que je ne m'avouais d'ordinaire que les jours de pluies. Cela dit, j'avais l'étrange impression que mon compatriote avait le même effet que cette eau glaciale. Il ne m'énervait pas autant, non, mais sa capacité à lire en moi comme dans un livre ouvert me rendait plus ou moins faible. Je pouvais peut-être en faire de même à son égard, mais j'étais bien moins douée pour découvrir les secrets qu'il cachait. Je lui disais ne jamais mentir tout comme je me le répétais sans cesse. Hélas, il ne se laissait pas berné contrairement à moi et me révéla que j'avais un tic. « Mais ... » Commençais-je avant de soupirer. Il était inutile d'insister avec lui, je n'avais aucune chance d'être celle que j'étais devenue. Il me connaissait bien trop.

J'avais d'ailleurs terminé par totalement craquer en crachant le morceau à mon aîné. Je buvais tranquillement une gorgée de ma boisson avant de commencer en lui disant que j'avais bien changé depuis notre dernière rencontre et pas qu'un peu. Je ne lui révélais aucunement que je fuyais mon humanité comme la peste pour éviter de souffrir une fois encore, préférant laisser cela de côté. J'enchaînais quelque peu désespéré par l'emprise qu'avait mon aîné sur moi comme il pouvait l'avoir autrefois. J'étais comme incapable de mentir en sa compagnie. Je lui avouais ne pas être insensible aux charmes d'une certaine personne, un humain, encore... « Je ne sais pas... Peut-être... » Commençais-je tandis que mon " grand-frère " m'interrogeait davantage sur cette fameuse personne. « Il est susceptible, un peu trop têtue avec un humour assez spécial. » Répondis-je quelque peu pensive. Je ne pouvais tout de même pas dire que c'était un chasseur, Gabriel me prendrait pour une véritable folle.

La réplique de Gabriel qui suivit me surpris énormément. Ce n'était pas vraiment le genre de choses que je l'entendais dire. Lui qui semblait si sérieux dans ses relations, je n'aurais jamais pu l'imaginer me donner un tel conseille. A cet instant-même, j'avais l'impression que je n'étais pas la seule à avoir changé et ce même un tout petit peu. J'esquissais un sourire faussement amusé. « Une telle idée est surprenante venant de toi. » Commençais-je. « Je n'y ai jamais pensé. » Avouais-je étrangement honnête. J'avais peut-être avoué à Morgan de ne pas être insensible à son charme lors d'un jour de pluie, mais rien de plus. Je ressentais plus souvent l'envie de le brûler qu'autre chose et il n'y avait pas échappé d'ailleurs lorsqu'il m'avait volé ce baiser.


Lost in the flame
She sees this face, feels this touch on her hand remembers when she had everything one day she will again. I heard the sound saw the flashing lights and watched the day turn into night. Through it all, we've been thrown in the fire. We've been lost in the flame but we will rise from the ashes again. All our hearts have been broken, we´ve been burned by the flame but we will rise from the ashes again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t124-sy-i-m-in-fire#1401 http://underyourbed.forum-canada.com/t125-p-symphonia-maxwell#1417
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Dylan O'Brien
dc : Le bridé canadien, le chasseur super star et le bridé esquimau
messages : 27
état civil : Célibataire
profession : Etudiant & Employé de la bibliothèque
nature : Démon - Phénix
dons surnaturels : Contrôle et création du feu, peut guérir par le biais de ses larmes, immortel en renaissant de ses cendres, totalement faible face au froid
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes   Sam 7 Juin - 21:10



Retrouvailles émouvantes
ft. Symphonia & Gabriel


Gabriel était amusé par la situation. Ça lui faisait plaisir de voir Symphonia et de surtout la retrouvé comme il l’avait laissé des années plus tôt. Il était loin de se douter que la demoiselle avait changé au point d’enfouir son humanité au plus profond d’elle. Le Français trouvait que c’était une bonne chose d’avoir un certain côté humain, ça leur permettait de bien s’intégrer et surtout, de passer inaperçu. Les démons sans humanité avaient tendance à être repéré un peu plus facilement par les chasseurs.

L’étudiant fit remarquer à sa meilleure amie qu’elle avait un tic lorsqu’elle mentait alors du coup, il n’était pas dupe. Il insista donc en lui disant que l’homme dont elle était sous le charme, même si c’était un humain, était peut-être différent des autres. Après tous, avec les années, il avait eu l’occasion de voir d’autres phénix ou même d’autres démons très bien vivre une relation amoureuse avec un humain. Le seul mauvais point était qu’ils étaient immortels pour la plupart et perdre son compagnon était toujours quelque chose. Mais au final, les mortels aussi perdaient leur proche à un moment où à un autre.
Le jeune homme enchaina ensuite en demandant à sa cadette comment était ce fameux coup de cœur. Il rigola faiblement en entendant ce qu’on aurait pu qualifier de critiques en guise de compliments. Elle était adorable.

« Dis-moi, il ne te ressemblerait pas un peu ? »
Symphonia était un peu ce genre là aussi. Ça lui donnait un charme et ça prouvait qu’elle n’était pas faible de caractère. Gabriel ne se doutait pas que ses traits de caractère là avaient augmenté depuis sa « rupture ».
Puis le Français enchaina en lui proposant de prendre l’homme à l’essai. C’était terriblement choquant de sa bouche, ce n’était pas quelque chose que lui ferait. Et puis d’un autre côté, peut-être que de cette manière elle comprendrait qu’elle était vraiment sous le charme de l’homme ? Il en était presque sûr.

« Ce n’est pas parce que je te le propose que je le ferais, tu sais que j’aime quand c’est sérieux et pas simplement une passade. Mais je pense que ça pourrait te convenir. »
Gabriel avala les dernières gorgées de sa boisson et s’étira pour s’installer confortablement sur sa chaise. Après tout, il faisait beau alors autant qu’il profite du soleil. Il regarda son amie qui avait l’air de ne pas savoir ce qu’elle voulait. Il était amusé par la situation.

« Je me revois hésiter avant de sortir avec Emilie. Tu te rappelles de mon état ? Tu t’étais bien moqué de moi à l’époque. Maintenant on inverse les rôles. »
La demoiselle en question était un demi-démon et c’était un des premiers amours de Gabriel, ils étaient restés quelques années ensemble avant que finalement, ils se lassent mutuellement de la relation qu’ils entretenaient. Au début, le Français avait beaucoup, mais vraiment beaucoup de mal à réaliser ses sentiments et surtout à tenter quelques choses avec Emilie.
Il trouvait amusant que les situations s’inversent avec plus de 95 ans d’écart. Ce n’était pas pour rien que c’était sa meilleure amie, ils étaient assez semblables sur certains points.


Flavor of life
The moment when you suddenly remember the scent of someone you had almost forgotten
I want to be able to openly and honestly cherish the white purity of the falling snow more, a future tender and warmer than a diamond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t261-invasion-de-phenix-a-la-nouvelle-orleans http://underyourbed.forum-canada.com/t311-gabriel-m-matthews
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Ebba Zingmark. © Moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sora, la fragile petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 189
état civil : A faiblis depuis peu face à son coup de coeur, bien que cela s'annonce difficile.
profession : Bien des choses et comme faisait preuve d'une grande polyvalence.
nature : Phénix.
dons surnaturels : Pyrokinésie avancée, contrôle et création du feu. & Immortalité, capacité de renaître de ses cendres. & Guérison, capacité de guérir autrui par les larmes. & Sensibilité accrue au froid et ne le supporte que bien peu.
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes   Dim 8 Juin - 15:55



Retrouvailles émouvantes
ft.  les deux magnifiques phénixs

Je ne m'attendais aucunement à ce que mes retrouvailles avec Gabriel débouche sur une discussion à propos de mon soi-disant coup de coeur. Un sujet que je préférais de loin éviter, mais c'était quelque chose d'impossible lorsque je faisais face à mon meilleur ami. Il me connaissait un peu trop pour que je suive la même marche que d'ordinaire. Je me mentais à moi-même et ce à longueur de journée, ce qui signifiait donc que je mentais aux autres. Hélas, ce n'était pas une option avec mon semblable qui lisait en moi comme dans un livre ouvert. Il m'avouait d'ailleurs que j'avais un tic qu'il reconnaissait aisément lorsque je mentais. Un talent qui me m'était dans une situation plus ou moins délicate. Je ne me retenais pas de lui dire que j'avais pas mal changé depuis notre dernière rencontre et ce même si je laissais de côté le fait que je fuyais à présent mon humanité comme la peste.

Piégée par mon aîné, je ne lui avouais pas rester de marbre devant quelqu'un et que ce dernier était effectivement un humain comme il avait pu le deviner. J'avouais cela comme si c'était une calamité et ce avec un léger soupire. J'espérais que mon meilleur ami s'arrête là et n'enchaîne pas sur une nouvelle interrogation. Hélas, mes espoirs fanèrent en toute rapidité et je commençais à citer quelques adjectives afin de décrire Morgan. La personne à qui j'avais dis avoir un coup coeur lors d'un jour de pluie. Je ne révélais pas à mon aîné que ce dernier était chasseur pour ne passer pour une folle, mais la réaction de Gabriel ne me ravissait pas réellement. « Sérieux ?! » Soufflais-je en pensant que mon plus ancien ami se moquait de moi en déclarant que je ressemblais à mon cadet. Après tout, ce n'était pas vraiment ainsi que je le voyais.

La réplique de Gabriel me surprenait assez, car venant de lui c'était complètement impensable. Il semblait aimé se lancer dans une relation uniquement lorsqu'il était sérieux et non pas comme une simple passade. Je lui avouais ne jamais y avoir pensé et peut-être parce que j'avais peur qu'il en soit autrement. Enfin, cela faisait partie des choses que je n'avouerais jamais. « Je m'en doute. Cela ne te ressemblerait pas. » Annonçais-je quelque peu amusé à sa remarque. Je plaçais malgré moi cette idée dans un coin de mon esprit. Je doutais fortement que j'allais utiliser cette méthode, car je préférais fuir ceux qui m'avait vu faible. Enfin, ce n'était pas vraiment le cas de mon aîné avec qui j'avais sans cesse l'impression d'être faible à cause de sa capacité à me décrypter trop facilement à mon goût.

Je buvais une gorgée de ma boisson avant qu'un léger rire ne m'échappe à la remarque de Gabriel. « Je ne te savais pas aussi rancunier. » Soufflais-je particulièrement amusé en me souvenant de l'époque où la situation avait effectivement été inversée. Je n'aurais d'ailleurs jamais réellement pensé qu'il pourrait en être ainsi. En même temps, je ne pensais même pas le revoir depuis notre fâcheuse dispute.



Lost in the flame
She sees this face, feels this touch on her hand remembers when she had everything one day she will again. I heard the sound saw the flashing lights and watched the day turn into night. Through it all, we've been thrown in the fire. We've been lost in the flame but we will rise from the ashes again. All our hearts have been broken, we´ve been burned by the flame but we will rise from the ashes again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t124-sy-i-m-in-fire#1401 http://underyourbed.forum-canada.com/t125-p-symphonia-maxwell#1417
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Dylan O'Brien
dc : Le bridé canadien, le chasseur super star et le bridé esquimau
messages : 27
état civil : Célibataire
profession : Etudiant & Employé de la bibliothèque
nature : Démon - Phénix
dons surnaturels : Contrôle et création du feu, peut guérir par le biais de ses larmes, immortel en renaissant de ses cendres, totalement faible face au froid
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes   Mar 10 Juin - 10:13



Retrouvailles émouvantes
ft. Symphonia & Gabriel


Gabriel était curieux et certaines fois, ça devenait un défaut, surtout quand il s’agissait de Symphonia. Il n’arrivait pas à rester silencieux bien longtemps. D’un autre côté, c’était sa meilleure amie et il voulait tout savoir d’elle. Après tout, ils avaient pas mal de temps à rattraper tous les deux, ils s’étaient disputé très longtemps avant et ne s’était plus vu depuis des années.
Le Français avait même pu remarquer au fil des années avec sa cadette qu’elle avait un petit tic quand elle mentait. Quelque chose de très léger mais qui était présent à chacun de ses mensonges. Il en avait lui-même un. On lui avait fait la remarque un jour. Il trouvait ça plutôt déstabilisant mais au moins, ça l’obligeait à être honnête.

Lorsque le phénix eut enfin le droit d’entendre une brève description du coup de cœur de sa cadette un sourire se dessina sur ses lèvres. L’homme lui ressemblait plutôt pas mal et il n’hésita pas à lui faire la remarque. La réaction de sa cadette agrandit le sourire qu’il avait affiché quelques instants avant.

« Sérieusement Symphonia, avoues au moins que tu es têtue comme une mule. Quand tu as une idée en tête, tu l'as tiens jusqu’au bout. Et tu es susceptible, quand je t’avais fait une remarque sur lui, tu avais était sèche. Tu as toujours eu un caractère assez fort et c’est pour ça que je t’aime. »
D’un autre côté, il n’était pas mieux de son côté avec son sarcasme. Et dans l’affaire, c’était lui qui avait un humour de merde. Il ne tarda pas à reprendre la parole.

« Pour l’humour, je pense que je dois être bien pire que lui. Si tu voulais sortir avec moi à l’époque fallait me le dire =P »
Gabriel préférait détendre l’atmosphère, il savait que Symphonia était plutôt mal de parler de ça. Le jeune homme proposa à son amie de le prendre à l’essai, après tout, elle n’était pas encore attachée à lui. A la moindre faute, elle pouvait très bien rompre. Il avala les dernières gorgées de sa boisson et s’installa mieux dans sa chaise. Sa cadette le fit sourire, elle le connaissait plutôt bien, elle savait qu’il n’aimait pas ce genre de chose.

Le démon s’amusait de la situation en se voyant plus jeune dans une situation totalement inversé. Emilie avait été sa première véritable copine mais avant qu’il tente la moindre chose, il avait parlé avec Symphonia et les rôles avaient été inversés. En parlant de la demoiselle, elle le fit pouffer de rire, adorable.

« Rancunier ? Jamais, c’est juste que ça m’amuse, j’me revois plus jeune. Et il m’est arrivé la même chose avec Julia. Je me désespère » Dit-il en rigolant avant de reprendre. « Saute-lui dessus une bonne fois pour toi avant qu’il essaie de penser à autre chose. Ça serait bête de rater ta chance tu ne penses pas ? »
C’était un humain et cette race-là avait tendance à éviter de souffrir inutilement, surtout les hommes. Gabriel l’avait remarqué, et s’il pensait ne rien pouvoir avoir, il tentait d’oublier. Il ne voulait pas que son amie se fasse avoir parce qu’elle aurait réagi bien trop tard.


Flavor of life
The moment when you suddenly remember the scent of someone you had almost forgotten
I want to be able to openly and honestly cherish the white purity of the falling snow more, a future tender and warmer than a diamond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t261-invasion-de-phenix-a-la-nouvelle-orleans http://underyourbed.forum-canada.com/t311-gabriel-m-matthews
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Ebba Zingmark. © Moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sora, la fragile petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 189
état civil : A faiblis depuis peu face à son coup de coeur, bien que cela s'annonce difficile.
profession : Bien des choses et comme faisait preuve d'une grande polyvalence.
nature : Phénix.
dons surnaturels : Pyrokinésie avancée, contrôle et création du feu. & Immortalité, capacité de renaître de ses cendres. & Guérison, capacité de guérir autrui par les larmes. & Sensibilité accrue au froid et ne le supporte que bien peu.
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes   Mer 18 Juin - 20:49



Retrouvailles émouvantes
ft.  les deux magnifiques phénixs

Venant de retrouver le plus proche ami que je n'ai jamais eu, je ne me doutais pas vraiment qu'il s'attarderait autant sur mes pseudo histoires de coeur et la personne qui en était soi-disant la cause. Bien entendu, je ne voulais pas l'avouer, à quoi bon. Je m'étais jurée de ne plus être aussi humaine que cela en tombant bêtement sous le charme d'un être humain et ce même si lors d'une journée ensoleillée j'avais pu avouer ne pas rester de marbre devant une certaine personne. J'espérais que Gabriel en resterait là, qu'il laisserait tombé le sujet. Je n'y mettais pas beaucoup d'espoir, le connaissant trop pour me laisser berner ainsi. Hélas, j'avais raison et mon aîné ne cessait de me questionner sur le sujet. Il m'avait fait décrire cette personne, arrivant à la conclusion que je lui ressemblais pas mal. Une idée que je préférais de loin nier et ce malgré les preuves de mon compatriote. « Dis comme ça... » Soufflais-je avec une moue désapprobatrice. Il n'avait pas tort avec ses explications, mais je n'étais pas du genre à avouer les choses aussi facilement. Alors, oui, j'étais têtue et mon caractère était loin d'être facile non plus.

La réplique suivante me fit tout simplement éclater de rire. Décidément, quand il voulait détendre l'ambiance, il y arrivait toujours. Cela dit, je ne m'attendais pas à ce qu'il dise cela non plus. « Tu me connais trop bien, cela n'aurait pas été intéressant. » Répliquais-je avec un sourire amusé. Sortir avec une personne qui me connaissait trop bien n'était pas ma spécialité, car il n'y avait plus de surprise, plus de mystères. De toute façon, je n'aurais jamais pu le voir ainsi. Il était un frère pour moi, celui qui me surveillait lorsque j'étais enfant. Cela aurait semblé si étrange que je ne veux même pas l'imaginer. Mon sourire amusé ne disparut pas aussitôt, d'autant plus que j'étais surprise par la proposition de mon aîné qui me disait de prendre cette personne à l'essai. Une idée qui ne lui ressemblait absolument pas pour préférer le lancer dans une relation uniquement lorsqu'elle était sérieuse.

La conversation continua et Gabriel semblait plutôt amusé par le fait que plusieurs années plus tôt la situation était inversée. En effet, il avait, une fois, eu bien du mal à aller vers quelqu'un qui lui plaisait et que je n'avais pas hésité à lui lancer des piques sur le sujet pendant fort longtemps. J'évoquais un possible trait de caractère rancunier chez mon compatriote et il n'avait pas tardé à enchaîner. « Tu peux te dire que je te vois comme un modèle. » Répliquais-je particulièrement amusée avant de soupirer faiblement à sa dernière réplique. « Changeons de sujet, veux-tu... » Ajoutais-je ne souhaitant plus m'attarder sur un sujet, mais surtout par peur de nous disputer une fois encore. « Tu fais quoi maintenant? Toujours en train d'étudier un domaine? » Demandais-je curieuse.



Lost in the flame
She sees this face, feels this touch on her hand remembers when she had everything one day she will again. I heard the sound saw the flashing lights and watched the day turn into night. Through it all, we've been thrown in the fire. We've been lost in the flame but we will rise from the ashes again. All our hearts have been broken, we´ve been burned by the flame but we will rise from the ashes again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t124-sy-i-m-in-fire#1401 http://underyourbed.forum-canada.com/t125-p-symphonia-maxwell#1417
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Dylan O'Brien
dc : Le bridé canadien, le chasseur super star et le bridé esquimau
messages : 27
état civil : Célibataire
profession : Etudiant & Employé de la bibliothèque
nature : Démon - Phénix
dons surnaturels : Contrôle et création du feu, peut guérir par le biais de ses larmes, immortel en renaissant de ses cendres, totalement faible face au froid
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes   Ven 20 Juin - 0:06



Retrouvailles émouvantes
ft. Symphonia & Gabriel


Se retrouver de nouveau avec Symphonia était quelque chose de merveilleux pour Gabriel. En effet, le jeune homme avait passé tellement d’année avec qu’elle que même après leur dure séparation, ils se reparlaient comme de rien été. Le Français était soulagé de voir que cette histoire n’était pas revenue sur le tapis. Elle avait sûrement dû en souffrir mais au final, c’était peut-être une bonne chose pour elle… Maintenant, elle devait faire pas mal attention !
Buvant tranquillement sa boisson, l’étudiant avait écouté son amie se défendre quant à sa ressemble avec son fameux coup de cœur du moment. Le jeune homme n’avait pas pu s’empêcher de la recaler et la moue désapprobatrice de la demoiselle le fit doucement rigoler. La rouquine était la même qu’à l’époque et il en était content.

Le jeune homme lança une petit pique à sa cadette lorsqu’elle évoqua l’humeur douteuse de l’humain. Il avait voulu détendre l’atmosphère et c’était une véritable réussite puisqu’elle avait tout bonnement éclaté de rire.

« C’pas faux, puis des gosses têtus, susceptible, avec un humour de merde et plein de sarcasme ? Non merci ! »
Effectivement, s’ils avaient été en couple et qu’en plus, ils avaient fait des gosses de ce genre-là, la famille aurait été la perte des phénix. A cette pensée, un grand sourire se dessina sur ses lèvres, il était bien content qu’ils aient tous les deux refusé de se marier à l’époque.
Gabriel enchaina ensuite en suggérant à sa cadette de ne pas faire ce qu’il avait pu faire avec Emilie et les heures qu’il avait passé à se triturer le cerveau. Sa remarque le fit rigoler. Lui son modèle, oula, elle n’irait pas très loin dans sa vie. Mais bon, d’un autre côté, ça voulait d’être qu’elle avait beaucoup d’estime pour lui, adorable…

Lorsqu’elle demanda à changer de sujet, Gabriel ne s’en formalisa pas. Après tout, si elle ne voulait plus en parler, il ne la forcerait pas. Ils s’étaient disputé pour la même chose des années plus tot, elle avait peut-être peur que ça recommence ?

« Touché… La littérature anglaise du 15ème et 16ème siècle, mais j’ai décidé de bosser à la bibliothèque de la ville en même temps. D’un autre côté, je suis la seule personne au monde à avoir lu l’intégralité des livres proposés. Je me sens super utile là-bas. »
Pour une fois que son cerveau surdéveloppé servait à quelques choses d’autre qu’étudier sans cesse. D’un autre côté, il était tellement curieux que passer sa vie à faire des études n’était pas quelque chose qui le dérangeait plus que ça. Ses parents étaient certes désespérés, mais ça, c’était leur problème.

« Et toi alors ? »
Ben quoi, Gabriel était curieux de savoir ce que Symphonia faisait en ce moment. Elle ne travaillait pas vraiment à l’époque où ils s’étaient quittés mais la connaissance, elle n’aimait pas vraiment rester les bras croisés.
Le jeune homme poussa un petit soupire de plaisir en sentant le soleil taper doucement contre sa peau, ils avaient bien choisit la place. Il passe une main dans ses cheveux déjà en bataille avant de planter son regard dans celui de sa cadette, attendant sa réponse.


Flavor of life
The moment when you suddenly remember the scent of someone you had almost forgotten
I want to be able to openly and honestly cherish the white purity of the falling snow more, a future tender and warmer than a diamond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t261-invasion-de-phenix-a-la-nouvelle-orleans http://underyourbed.forum-canada.com/t311-gabriel-m-matthews
avatar
zepy
fidèle de la faiblesse
avatar : Ebba Zingmark. © Moi (a) & Tumblr (g)
dc : Zep', la caspergirl & Sora, la fragile petite humaine & Clara, la maladroite petite sorcière & Panda', la chasseuse aux couteaux & Cassie, la louve dépressive & Alexie, la vampire à l'humanité unique.
messages : 189
état civil : A faiblis depuis peu face à son coup de coeur, bien que cela s'annonce difficile.
profession : Bien des choses et comme faisait preuve d'une grande polyvalence.
nature : Phénix.
dons surnaturels : Pyrokinésie avancée, contrôle et création du feu. & Immortalité, capacité de renaître de ses cendres. & Guérison, capacité de guérir autrui par les larmes. & Sensibilité accrue au froid et ne le supporte que bien peu.
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes   Dim 22 Juin - 14:39



Retrouvailles émouvantes
ft.  les deux magnifiques phénixs

Retrouver mon plus vieil ami était une chose fantastique, bien que j'aurais aimé que le sujet de notre conversation ne soit pas mon "coup de coeur" du moment, je ne pouvais pas m'empêcher d'être agréablement surprise par sa présence à la Nouvelle-Orléans. Depuis la dernière fois qu'on s'était vu, pas mal de choses avaient changé et je ne me doutais pas que toutes ses années passeraient aussi aisément à la trappe tout comme notre fameuse dispute. Mais, aucun de nous deux semblaient vouloir en reparler et repartir sur de bonnes bases. J'en étais d'ailleurs plus que ravis, car il était comme un frère pour moi et il me connaissait, trop bien sans doute. Il n'avait pas tardé à évoquer ma ressemblance frappante avec mon "coup de coeur". Une idée que je refusais d'admettre et ce malgré son évidence. Puis, Gabriel avait détendu l'atmosphère avec son humour unique et je n'avais pas pu m'empêcher de rire franchement à sa réplique. Je ne m'étais jamais imaginé sortir avec lui, jamais. Il me connaissait un peu trop et m'avait vu grandir, autant dire que le résultat serait étrange. Il prolongea mon rire en décrivant les possibles enfants qu'on aurait pu avoir si les choses se seraient déroulées comme nos parents l'auraient souhaité autrefois et que nous avions finis en couple. « Une véritable catastrophe. » Ajoutais-je amusée.

La conversation s'enchaîna sur un cas similaire au mien. Lorsque Gabriel avait longuement hésité avant de sortir avec la demoiselle qui lui plaisait à l'époque. Nos rôles étaient alors inversés et je ne m'étais pas retenue pour me moquer quelque peu de son indécision. Amusée, je n'avais pas hésité à le qualifier de modèle. Chose qui avait semblé l'amuser également. Je profitais de cette note pour changer de sujet et d'évoquer autre chose que nos problèmes de coeur. Surtout que ce n'était pas un sujet que j'évoquais aisément depuis que je rejetais tout simplement mon humanité. Un comportement que je ne semblais malgré tout pas adopter avec Gabriel. Il me faisait redevenir celle que j'étais autrefois sans le moindre problème.

Curieuse, je lui demandais ce qu'il faisait à présent et surtout s'il étudiait toujours. Je me souvenais qu'il aimait étudier, changeant souvent de domaines. De tout évidence, il n'avait pas changé non plus. Il se consacrait actuellement à la littérature anglaise du 15 et 16 ème siècle en plus de travailler à la bibliothèque. J’esquissais un sourire amusé à sa remarque avant de boire une nouvelle gorgée de ma boisson. Il semblait être autant passionnée par les livres qu'autrefois. Je me rappelais les récits qu'il me contait et la taille de notre bibliothèque à l'époque. Je restais ensuite pensive à son interrogation. « Je fais un peu de tout. Il m'arrive toujours de vendre quelques-unes de mes toiles, rien de bien grandiose. » Répondis-je. Il était vrai que depuis peu je m'étais réellement posée, profitant d'une vie confortable grâce à l'argent que j'avais économisé au fil du temps. Cela dit, contrairement à ce que certains pensent, je ne restais pas dans mon manoir, inactive. Il m'arrivait de peindre de nouveau. Mes toiles étaient plus sombres qu'autrefois, mais il m'arrivait de les vendre à un bon prix. J'avais finis de me lasser des autres métiers que j'avais pu tester auparavant.



Lost in the flame
She sees this face, feels this touch on her hand remembers when she had everything one day she will again. I heard the sound saw the flashing lights and watched the day turn into night. Through it all, we've been thrown in the fire. We've been lost in the flame but we will rise from the ashes again. All our hearts have been broken, we´ve been burned by the flame but we will rise from the ashes again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t124-sy-i-m-in-fire#1401 http://underyourbed.forum-canada.com/t125-p-symphonia-maxwell#1417
avatar
gégé
bridé de compagnie
avatar : Dylan O'Brien
dc : Le bridé canadien, le chasseur super star et le bridé esquimau
messages : 27
état civil : Célibataire
profession : Etudiant & Employé de la bibliothèque
nature : Démon - Phénix
dons surnaturels : Contrôle et création du feu, peut guérir par le biais de ses larmes, immortel en renaissant de ses cendres, totalement faible face au froid
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes   Mar 24 Juin - 15:02



Retrouvailles émouvantes
ft. Symphonia & Gabriel


Pour essayer de détendre l’atmosphère, Gabriel avait décidé de faire de l’humour sur  leur possible vie à deux. Après tout, leurs parents leur avaient proposé de se marier pour préserver la race. Par chance, aucun des deux n’étaient d’accord et ils avaient pu ainsi préserver leur amitié… Et d’après le plus vieux, le monde aussi. En effet, il affirma que leurs enfants auraient pu avoir un caractère vraiment particulier en prenant les pires traits de deux phénix.

Finalement, ils divaguèrent sur les occupations actuelles, Gabriel indiqua à Symphonia qu’il continuait encore ses études, cette fois-ci la littérature anglaise du 15ème et 16ème siècle tout en travaillant à la bibliothèque de la ville. S’il lui donné la raison de l’orientation de ses études, la rouquine rigolerait sûrement. A Londres, Gabriel était un des plus jeunes phénix et la plupart d’entre eux avaient fréquenté des personnes telles que Shakespeare et autres grands auteurs. Ils se sentaient supérieur à lui, mais rien à faire, le Français savait pertinemment qu’à la fin de l’année, il en connaîtrait plus qu’eux et pourraient fermer leur clapet. Ouais… L’humiliation c’était son truc.
La plus jeune lui raconta à son tour qu’elle avait fait pas mal de chose avant de se poser et continuer quand elle le souhaitait la peinture. C’est vraie qu’elle était plutôt doué dans le domaine, il avait vu pas mal de ses œuvres et les trouvait certes sombre, mais avec un petit truc en plus. Bref, il aimait bien son style.

« Tu as raison, t’aurais peut-être de nouvelles envies plus tard. Je suis content que tu es continué la peinture, tu étais vraiment doué. Tu me feras un phénix à accrocher dans mon salon ? »
Gabriel lui lança un doux sourire, il était content de l’avoir retrouvé… Il ne savait même pas comment lui dire. D’un autre côté, il se disait que la demoiselle avait sûrement du comprendre.
Ils passèrent l’après-midi ensemble à flâner dans les rues tout en papotant de tout et de rien. Ils avaient beaucoup de temps à rattraper et se promirent de se voir assez rapidement. Gabriel n’avait pas un emploi très chargé, alors ce serait sûrement très facile.
Lorsqu’il avait dû se quitter, le jeune homme serra son amie dans ses bras. Il n’avait pas vraiment envie de la quitté vu qu’ils venaient de se retrouver, mais en grand-garçon, il avait fait un caprice avant de se reprendre, pester et finalement rentrer chez lui.

C’était une bonne journée, et bizarrement, il voulait bien rester à la Nouvelle-Orléans, même après la fin de ses études.

END



Flavor of life
The moment when you suddenly remember the scent of someone you had almost forgotten
I want to be able to openly and honestly cherish the white purity of the falling snow more, a future tender and warmer than a diamond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t261-invasion-de-phenix-a-la-nouvelle-orleans http://underyourbed.forum-canada.com/t311-gabriel-m-matthews
❝ Contenu sponsorisé ❞
MessageSujet: Re: Retrouvailles émouvantes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles émouvantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
what's hiding under your bed ::  :: les archives :: les sujets terminés-