Partagez | 
 

 a bit of gary in the park

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Axl J. Reese
boo
the casper of your life
avatar : stephen amell
messages : 184
état civil : célibataire
profession : pompier, chasseur dans ses temps libres
MessageSujet: a bit of gary in the park   Ven 16 Mai - 19:47



 
a bit of gary in the park
  ft. blondie-girl & blondie boy


« Il faut combien de cube de sucre pour se rendre jusqu’à la lune? »
« J’sais pas. Tu l’sais toi? »
« Bha non, c’pour ça que j’te demande! »
« Bin j’sais pas. »

Assis les fesses sur une table à pique-nique, son fidèle Gary en mains et un enfant d’environ six ans à côté de lui, Sean avait une sucette à la lime dans la bouche, le regard soudain perdu dans le lointain.
Il réfléchissait vraiment à la question?
Et comment donc! Cet enfant méritait une réponse!
Même si elle était fausse?
Un adulte avait toujours une réponse, qu’elle soit bonne ou non n’avait pas d’importance mais l’ignorance était proscrite.
… sacrée mentalité…

« Qu’est-ce que tu penses de huit cents vingt-quatre? »

C’était autour du gamin de réfléchir, lui aussi sucette en bouche, minie-guitare dans les mains. Si vous vous demandez si vous avez raté un épisode, si vous êtes soudainement pris de surprise en vous disant : mais depuis quand Sean a un fils?! Eh bien, détrompez-vous, la blonde d’Irlande ne s’était pas encore reproduite. Il ne s’agissait ni d’un fils, ni d’un neveu, mais du petit garçon de sa voisine du dessus qui avait eu une urgence au travail et qui n’avait personne pour le surveiller.
Quoi de mieux qu’un éducateur de maternelle pour prendre soin de son petit Félix le temps de régler cette urgence? … n’importe quel éducateur excepté Sean, ouais… mais quand on est pressé, le premier blond adoré de son fils faisait l’affaire!

« C’est p’t-être pas assez. »
« Huit cents cinquante-huit alors. »

Le petit réfléchit encore un peu et sourit en hochant la tête satisfait.

« Ouais! Huit cents cinquatre-huit! »
« Cinquante-huit » répéta proprement le blond.
« C’est c’que j’ai dit. »

L’incendiaire involontaire n’insista pas, se contentant de gratter quelques cordes pour un début de mélodie dont lui seul avait le secret. L’enfant chercha à l’imiter, son résultat beaucoup moins mélodieux que celui du blond qui entreprit dans les minutes suivantes de lui apprendre chaque note avec patience.
Si Sean était la personne la plus tête en l’air qui pouvait exister au monde, il n’y avait rien comme une guitare pour le rendre concentré à rien d’autre et encore plus patient qu’un moine bouddhiste de niveau quatre-vingt-douze!
Et en cette journée un peu chaude, mais radieuse, l’irlandais prit avec un enfant qui n’était pas le sien avait opté pour un peu de musique improvisée en plein air dans le parc pas bien loin de chez-lui.
 


i'm not gonna stand here and wait
and they say that a hero can save us. i'm not gonna stand here and wait. i'll hold onto the wings of the eagles. watch as we all fly away. someone told me love will all save us. but how can that be, look what love gave us. a world full of killing, and blood-spilling that world never came.and they say that a hero can save us...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t337-axl-did-you-ask-for-a-hero http://hidingunderyourbed.forum-canada.com/t338-axl-j-reese
avatar
❝ Invité ❞
Invité
MessageSujet: Re: a bit of gary in the park   Lun 19 Mai - 14:15



a bit of gary in the park
ft. blondie & boucle d'or


« Cible : Sean Keenan. Classification : Inconnue. Association : Charlotte »
« Elle je veux bien mais pourquoi lu------- »
« McConry !! Focus. Charlotte J. Andrews, ennemie classe un. »
« Ok c’est bon! J’ai compris… ARG! »

Et en un clic de souris, elle venait de clore la discussion avec son supérieur – un chasseur « d’expérience » disait-on, qu’elle n’avait pourtant jamais vu sur le terrain. Soupirant, notre blonde observait les photographies étalées sur sa table de travail. Certaines d’une sorcière affirmée et potentiellement dangereuse, et d’autres, d’une blonde d’Irlande qui, peu importe dans quel angle elle retournait la photo, ne semblait présenter aucune animosité. À part un sexappeal fortement troublant è.é Ah ces exotiques! Soupirant, elle se mit à fouiller d’avantage dans les bribes d’informations à sa disposition – malheureusement, aucune photo coquines de la dite blonde, ce qui aurait fortement augmenté le niveau d’intérêt qu’elle portait à cette mission… Bon… Comment organiser une rencontre fortuite et se tailler une place dans l’univers de blondie afin de surveiller la vilaine sorcière des plaines qu’était Charlotte Andrews hein? COMMENT è.é

Ok… prof de maternelle, elle pourrait certainement kidnapper un gamin et tenter une approche comme ça, mais les mômes, ce n’est pas très fiable… Il semblait trainer une guitare partout selon les photographies… devrait-elle apprendre à jouer? ARG! Trop de complexité. Soupirant, elle décida de reporter cette mission à plus tard, de toute façon, elle avait un shoot à faire pour le nouveau commercial de l’Oréal à superviser. Sac en main, elle se mit en route pour le parc où l’équipe de photographes avait certainement commencé le boulot… Mais qui dit Hanna dit catastrophe ambulante, et c’est précisément en mettant les pieds dans ce parc que tout tourna au vinaigre.

« Dieu soit loué Miss McConry!!! Une catastrophe vient de se produire!! Notre mannequin a osé TEINDRE ses cheveux ! Totale rupture de contrat! Comment pouvons-nous promouvoir la nouvelle marque pour blonde si notre tête d’affiche est… brune! SEIGNEUR! »

MAMAMIA… Comment pouvait-elle gérer la chasse aux sorcières et les crises de nerfs de ses sous-traitants à la foi! Tout ce qu’elle voulait en ce moment, c’était un bol de thon, une balle de laine et un repos bien mérité… ARG. Réprimant ce qui se voulait être un soupire – et qui sonnait plus comme un grognement félin, elle se mit à scruter les environs, comme si ça pourrait sauver son photoshoot… Une chevelure parfaite – digne des princesses Disney, c’était chose rare! Et c’est alors que, tel une vision divine, une crinière blonde apparu dans son champ de vision.

« Reste là Alfred, j’ai la solution! »
« Alphone. »
« Alfred ça fait plus Batman. Bouges pas! »

Quelques minutes plus tard, ses pieds la transportaient en direction de la table musicale, là où la vision d’un blond parfait avait troublé son esprit. *0* Une chevelure figurante pour le photoshoot, et quelle chevelure, une partie d’elle voulait dès maintenant toucher ce saint graal. Ce n’est qu’une fois plantée devant le curieux duo composé d’un gamin et d’un homme, qu’elle se figea. LUI! Dammit! Elle avait pourtant des ordres clairs : ne pas approcher une cible sans un plan approuvé. Et ne surtout pas bousiller les chances de succès d’opération…Quoi que là, soyons francs, elle n’avait pas vraiment d’autres choix que de parler, parce qu’elle venait de se planter devant lui.

« Ah euh… je… HUM. Donc. Je ne voudrais pas vous déranger mais je n’ai pas pu m’empêcher de voir votre si parfaite chevelure de loin… »

*0* Et votre barbe de proche. AHEM. Hanna, calme tes hormones. Que dieu lui vienne en aide, c’était ce moment du mois et ses instincts de félin lui donnaient envie de se frotter la tête contre tout mâle potentiellement intéressant en miaulant… Déjà, rester loin, c’était mieux. Se concentrer. Il était une cible. AHEM. Oui. Prenant un ton plus neutre, elle poursuivi.

« Enfin … c’est dernière minute, mais j’aurais vraiment besoin d’un mannequin pour cheveux là, maintenant. Pour la nouvelle campagne L’Oréal… »

… IDIOTE. Quelles sont les chances qu’un mâle poilu soit intéressé par le mannequina… Au mieux, il refuserait, elle aurait bousillé toute couverture possible – après tout, elle venait d’être « rencontrée » pendant son vrai boulot – et serait certainement punie pour avoir gâcher une fois de plus un plan de chasse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axl J. Reese
boo
the casper of your life
avatar : stephen amell
messages : 184
état civil : célibataire
profession : pompier, chasseur dans ses temps libres
MessageSujet: Re: a bit of gary in the park   Mar 20 Mai - 21:36



 
a bit of gary in the park
  ft. blondie-girl & blondie boy


Si le plan de base était un peu vaseux, il n’en demeurait pas moins une réussite. Le gamin passait un bon moment et blondie aussi, dans la mesure où il aurait probablement eu le même genre de programme pour occuper son après-midi s’il avait été seul. À la différence qu’il avait un copycat à côté de lui et que, par conséquent, il se contentait de mélodies simples que l’enfant pouvait répéter sans trop de difficulté.
Combien de temps ils venaient de passer là, l’irlandais n’en avait aucune idée et ça ne l’intéressait pas forcément de le savoir non plus.
En quoi était-ce important?
En rien du tout!

Ce qui est important toutefois de noter, c’est que Sean et Félix furent interrompus dans leur petit récital par une blonde.
… Une blonde qui n’avait pas grand-chose à dire visiblement. Pendant qu’elle demeurait là, devant eux, trop proche pour ne pas envahir leur bulle et, par conséquent, les interrompre, le musicien arqua un sourcil et inclina légèrement la tête, attendant que quelque chose vienne, n’importe quoi.

Si les présentations perdaient des points au fur et à mesure des secondes de silence qui passaient, l’inconnue blondesque les regagna d’un seul coup à la mention magique de la chevelure si fantasmagorique de notre irlandais préféré.

« Eh bha merci! »

Se dire qu’elle était un peu bizarre d’apostropher les gens sous prétexte qu’ils avaient de beaux cheveux? Que nenni! Nous ne dirons jamais assez combien la blonde d’Irlande était fière de sa crinière de hippie. Et lorsqu’elle était remarquée et ainsi complimentée, il va sans dire que cette fierté gonflait exponentiellement!

Et au fil des explications de la blonde – un superbe blond soit dit en passant, son compatriote de couleur avait les yeux qui s’ouvraient toujours de plus en plus jusqu’à atteindre la taille de soucoupes. Est-ce que c’était un rêve? C’était fort possible que ça en soit un. Ce ne serait pas le premier en tout cas. Ni probablement le dernier!
Un moment, blondie boy demeura inerte, puis, il prouva qu’il était toujours en vie lorsqu’il se mit à cligner des yeux, d’abord lentement, puis un peu plus rapidement… Peut-être qu’il était préférable de parler de retour à la vie en fait.
Mais comment être certain qu’il ne s’agissait pas d’un rêve?

« Est-ce que je rêve? »

Vu comme ça, le meilleur moyen était encore de demander. À moins que le rêve soit dans le genre fourbe de catégorie treize et qu’il n’ose même pas admette qu’il est un rêve! Ce serait de la grande infamie si vous voulez notre avis.

« Parce que si c’est un rêve, où est-ce que je signe pour ne jamais me réveiller?! »

Sean, on ne peut signer nulle part pour ça. Même avec toute la volonté du monde, bientôt, très bientôt, le besoin de faire pipi te prendra s’il s’agit d’un rêve et tu n’y pourras absolument rien.
 


i'm not gonna stand here and wait
and they say that a hero can save us. i'm not gonna stand here and wait. i'll hold onto the wings of the eagles. watch as we all fly away. someone told me love will all save us. but how can that be, look what love gave us. a world full of killing, and blood-spilling that world never came.and they say that a hero can save us...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underyourbed.forum-canada.com/t337-axl-did-you-ask-for-a-hero http://hidingunderyourbed.forum-canada.com/t338-axl-j-reese
❝ Contenu sponsorisé ❞
MessageSujet: Re: a bit of gary in the park   

Revenir en haut Aller en bas
 

a bit of gary in the park

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
what's hiding under your bed ::  :: les archives :: les sujets terminés-