Partagez | 
 

 Archimède C. Davidson - stop harrasing me, there is only one me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
p'tit biscuit
a so eatable cookie
avatar : Andrew Garfield
messages : 14
MessageSujet: Archimède C. Davidson - stop harrasing me, there is only one me   Jeu 3 Sep - 22:27



Archimède "Cameron" Davidson
It all started with a heel

surnoms ;; Archi, Cameron, Cam, Fox [censuré] -> généralement par Asher date de naissance ;; 24 avril 1287 avant J.-C.lieu de naissance ;; Mycènes, Grèce origines ;; Grecques état civil ;; Célibataire orientation sexuelle ;; Hétéro profession ;; Super héros... ou étudiant. Mais la version de plusieurs millénaires serait chasseur prophétique de poilus ou Prince personnage ;; scénarii groupe ;; Vampires avatar ;; Andrew Garfield


— sous la surface
Archimède, dit Archi et aujourd’hui Cameron, c’est cet éternel adolescent déconneur, un Peter Pan de 3 000 ans qui semble déterminé à ne pas laisser les années faire de lui un vieux sage. S’il y en a qu’on ne soupçonne pas d’être un vampire originel, être menaçant et dangereux, c’est bien lui. Mais franchement, qu’on le sous-estime ne l’a jamais dérangé et il y voit plutôt un atout. En revanche, s’il y a un point sur lequel on ne le sous-estime pas, c’est son talent à emmerder les autres. Non Archi n’est pas un emmerdeur, il n’est même pas maître en matière, il est le Dieu des emmerdeurs et vu son âge, il est probable qu’il est même lancé la tendance. Il n’y a personne qu’il ne soit capable d’agacer, il n’y a pas une phrase qu’il ne trouve pas pour vous taquiner et il n’y a pas une connerie à faire qui lui échappe. Oui il est agaçant et fier de l’être, et non il est incapable de renier cette nature profonde qui semble tellement l’amuser. Après tout, il doit être sans doute un peu maso pour autant chercher les claques derrière la tête de son précieux Asher. Disons qu’il les prend comme des récompenses à son talent. Seulement voilà, certains auraient tendance à le trouver vexant dans ses mots, mais quand vous ne faites pas partie de son cercle de proches, les limites qu’il n’avait pas s’éloignent davantage encore. Et pour supporter Mister Pan, il faut une bonne dose de patience qui n’est pas donnée à tout le monde.

Ceci dit, avouons-le, le « gamin » est attachant. On a tendance à souhaiter qu’il se casse mais à s’ennuyer quand il n’est pas là. Ou au moins à trouver les alentours beaucoup trop calmes. Et oui, il faut savoir se rendre indispensable.
Ou peut-être n’est-ce pas que ça, même s’il prétend le contraire. Oui c’est le p’tit con contre lequel on adore râler. Mais Archi c’est aussi le chasseur d’humanité, celui qui ne veut pas renier cette part de lui et repousse la bête qui est en lui. Le type qui part à l’université en skate, fait la grasse matinée le dimanche ou entre dans un club de sport pour exploser le p’tit con de frimeur.
Amoureux du genre humain, il se plait à vivre parmi eux, à jouer les étudiants, les avocats ou encore les stewards… d’accord, aussi parce qu’il trouve ça amusant. Mais avouez qu’un vampire bon-vivant humainement parlant, l’image a de quoi sortir de l’ordinaire.
Un grand cœur qu’il garde sur la main, on le prendrait sûrement pour un idiot si on le voyait arpenter les rues en se la jouant super héros protecteur. Le vampire qui veut rendre le monde meilleur… ça ferait sans doute un mauvais film d’action…. C’est vrai, son côté rêveur y est beaucoup… et il y a également celui de fanfaron qui vient jouer son rôle dans ses occupations nocturnes.

Un abruti ? Oh loin de là. Et juste comme ça, alors que vous pensiez avoir à faire au plus inoffensif, nous vous présentons le cerveau qui ferait se sentir Einstein ridicule. Incontestablement surdoué, rusé, joueur mais aussi assoiffé de connaissances et de diplômes à rajouter à son CV pour pouvoir se la ramener un peu plus, il est satisfait lorsqu’il fait marcher sa matière grise. D’ailleurs il n’est pas très fan des idiots, à part quand c’est pour leur balancer quelques conneries. Et non, que lui écrive « les chroniques d’Archi »… ce n’est pas idiot.
Bref, Archimède est le maître des stratégies des Davidson. Capable de vous pondre un plan plus vite que son ombre, il prend plaisir dans les jeux de manipulation tout autant qu’au moment où la victoire est pour eux. Et si le surnom de renard lui est donné, ce n’est pas pour rien.
Vantard, au moins quand ça concerne ce talent, il ne se contentera pas du sourire victorieux face au perdant, se foutre de sa gueule… c’est mieux !
Et non, Archi ce n’est pas que l’étudiant sympathique aux sentiments cachés derrière des cabrioles, populaire, trop séduisant pour son propre bien (on avoue que cette ligne vient de lui), mais c’est aussi quelqu’un dont il est conseillé de se méfier. Le provoquer se résumerait d’ailleurs à un aller simple vers une défaite cuisante au choix, ou par la preuve qu’un originel reste un originel… la violence ne résout rien, mais elle apaise la colère.
raconte-nous un peu comment tu es en quinze lignes minimum.


— derrière l'écran
pseudo ;; P'tit Biscuit âge ;; 29 ans autres comptes ;; je me lance le défi de tous les sortir à ma dernière fiche, sans regarder è.é le mot de la fin ;; My wish came true <3333. I DIT IT !



titre de la signature
some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
p'tit biscuit
a so eatable cookie
avatar : Andrew Garfield
messages : 14
MessageSujet: Re: Archimède C. Davidson - stop harrasing me, there is only one me   Jeu 3 Sep - 22:27


— un petit brin d'histoire
3 300 ans et des poussières, ça fait une sacrée longue histoire à raconter. Et si les détails peuvent se trouver dans plusieurs livres écrits par Archimède, certains déformant des réalités, il est inutile ici de parler de chaque journée de son existence. Dans une version résumée, il commencerait par vous parler de sa vie d’humain. Les bagarres avec ses frères, les courses dans les rues de Mycènes et des autres villes qu’ils ont pu parcourir et ne figurent plus que dans les livres d’histoires aujourd’hui, ou de ses parties de jeux de logique pour ramener fièrement de l’argent à la maison et se faire reprendre par son père de s’amuser à des choses qui ne sont pas de son âge. Marchand, comme le reste de sa famille, Archimède parcourait la Grèce avec son père et ses frères pour ramener de quoi manger à leur mère et leur sœur, quand elle ne se planquait pas dans un cageot à l’arrière. Une vie bien simple, avec ses difficultés et ses souvenirs qu’il peut encore conter avec exactitude.
Si Archimède s'est toujours vu accomplir de grandes choses, faire avancer le monde en inventant ou quelque chose dans ce goût là, il n’aurait jamais imaginé que le destin que lui réservaient les dieux était bien plus exceptionnel que ça. Et pour l’accomplir, il a dû mourir le même jour que sa fratrie, renaître différent, plus puissant que toute autre créature sur Terre. Défendre l’humanité des loups, tel est le sort qu’on leur réservait bien avant leurs naissances, bien avant celles de leurs propres parents. Comme les autres, Archimède met ses nouvelles forces à cette tâche, mais aussi son intelligence. Comme les autres, le sang sur ses mains a coulé en quantité, et pas que du sang de poilus. Sa recherche d’humanité actuelle ne lave pas plus ses crimes.

De cette longue existence de combats, on peut dénombrer beaucoup d’évènements qui figurent dans les livres d’histoire. Et, pour sa plus grande fierté, il est l’un des rapporteurs et sans doute le meilleur. Après tout, sans lui Achille ne serait pas Achille. Une simple histoire de talon et la légende devient… ok, faut avouer que les humains sont un peu cons, cette histoire de talon était si ridicule qu’il ne s’imaginait pas qu’elle traverserait les siècles… tant que le responsable ne traverse pas le cerveau d’Achille. Il se défendrait probablement en avouant qu’Hélène, alias Aleera, et ses amants idiots viennent également de lui. Faut dire que si son frère entre parfaitement dans le personnage du guerrier légendaire, sa sœur a le don d’attirer les poètes. Et puis vanter la beauté légendaire de l’une, la force surhumaine de l’autre… il ne voit pas tellement le mal.
Mais puisqu’on parle de guerre de Troie, n’oublions pas le cheval de Troie dont il a eu l’idée pour rentrer dans la ville. Des idées brillantes comme celles-ci, il peut se vanter à raison d’en avoir eu des tas et des tas qu’on apprend aujourd’hui aux enfants pour certaines. Mais user de son cerveau n’est pas la seule passion du vampire qui compte une tonne de bouquins écrits de ses mains… parmi lesquels « les chroniques d’Archi » n’ont que pour but de rendre la réalité… différente.

Il ne sait exactement quand la lassitude, l’envie d’autre chose, a commencé à grandir en lui. Quand des massacres, il a voulu connaître ce que les humains des temps qu’il n’aurait jamais du connaître faisaient pour se divertir. Dans le fond, peut-être que le Archimède qui courrait les rues de Mycènes lui a toujours manqué. Celui qui pensait un jour inventer quelque chose révolutionnant le monde ou partir à l’aventure dans des terres inconnues. Bien sûr, pour le dernier point, il a été servi, quel sol n’ont pas foulé les Davidson ?
Celui qu’ils ont foulé le plus se trouve aux Etats-Unis, à la Nouvelle-Orléans, ville qu’ils ont fondée et considèrent aujourd’hui comme un foyer. Les souvenirs n’y sont pas tous agréables pourtant, en tout cas pas si glorieux que ça, puisque c’est ici qu’il a perdu sa nièce et son père.
C’est cette dernière mort qui l’a poussé un jour à entraîner sa sœur avec lui vers une autre vie, à mettre de côté cette lutte éternelle et sans fin pour seulement… vivre. 30 ans, c’est le nombre d’années qu’il lui aura fallu pour se décider à rentrer enfin au bercail. Après avoir exercé différents métiers, après avoir excellé dans quelques conneries et après… oui, quelques combats mais c’est le genre de trucs qui vous suit.
Aujourd’hui, il est de retour pour reprendre son quotidien auprès des personnes qui donnent finalement un sens à 3000 années sur terre, celles qui comptent le plus pour lui. Et cette « routine » est sur le point de basculer vers quelque chose que même lui n’aurait jamais pu imaginer.



titre de la signature
some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Archimède C. Davidson - stop harrasing me, there is only one me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
what's hiding under your bed ::  :: les papiers d'identités :: les identités confirmées-