Partagez | 
 

 Aleera E. Davidson - sorry, i lost my tiara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
p'tit biscuit
a so eatable cookie
avatar : Phoebe Tonkin
messages : 13
MessageSujet: Aleera E. Davidson - sorry, i lost my tiara   Ven 4 Sep - 14:53



  Aleera Elene Davidson
  ❝ Sometimes the wrong choices bring us to the right places

 
surnoms ;; Alee, Lee avec un copyright sur Baby Lee date de naissance ;; 28 juillet 1292 avant J.-C. lieu de naissance ;; Mycènes, Grèce origines ;; Grecques état civil ;; Fiancée orientation sexuelle ;; Hétéro profession ;; Guerrière prophétique ou Princesse de la Nouvelle-Orléans en toute modestie personnage ;; inventé groupe ;; Vampires avatar ;; Phoebe Tonkin
 

  — sous la surface
On a tendance à voir la dernière des Davidson comme quelqu'un d'assez simple à comprendre : cogner d'abord, poser les questions ensuite. Une jeune femme venue tout droit de la Grèce antique et qui aurait pu tout à fait naître dans le présent vu ce petit côté garçon manqué quand ça concerne les affrontements. On ne se tromperait pas tout à fait. Après tout, Lee déteste être de mise de côté sous prétexte qu'elle est une femme ou la petite dernière. Et elle déteste d'ailleurs être traitée en tant que telle.
Mais ce serait se tromper que de se dire qu'on a cerné le personnage si simplement. En fait, l'originelle est beaucoup plus compliquée que ça, et se sent d'ailleurs compliquée. Agacée de se poser tant de questions, désireuse de voir les choses comme "mauvais : cogner", ça ne lui empêche pas de se poser des questions, particulièrement sur la situation actuelle. Plus réfléchie qu'elle ne le laisse voir, ou qu'elle ne le voudrait, Lee a tendance à analyser les choses et à ne pas prendre pour argent comptant ce qu'on lui dit. Le temps pourrait même lui donner la qualité d'être objective.

Mystérieuse, il est assez difficile de savoir ce qui peut lui passer par la tête et ce n'est certainement pas elle qui vous éclairera sur les questions que vous vous posez à son sujet. Pour le coup, ne pas être prévisible est un avantage que l'on veut garder. Provocante, il serait difficile de nier qu'elle aime agacer une personnalité réceptive à cet art quand ça lui prend. Particulièrement quand son mauvais caractère refait surface. Et oui, on peut avoir plusieurs millénaires et ne toujours pas avoir trouvé le Graal de la perfection. En fait, pour parler franchement, Lee a plusieurs défauts que ses frères seraient capables de lister, à commencer par celui qui fait le plus tâche avec une si longue existence. Mature ? Ce n'est pas qu'elle encore une enfant, c'est juste qu'elle peut se montrer bien souvent puérile par défi. Et oui, son côté rebelle sûrement. Dites lui "tu ne dois pas faire ça", et elle le fera sans la moindre hésitation. Faire exactement le contraire de ce qu'on lui ordonne va assez bien avec son envie de contrôler les choses et d'être son seul maître. Mais il faut la comprendre, s'être entendue dire ce qu'une femme de son époque devait faire pour se voir finalement offrir la chance d'être quelqu'un d'autre, ça ne donne pas envie de retourner dans le passé.
Avec un certain goût pour la fête, autre qu'orgie de sang caricaturale digne des vieux romans sur les vampires, Lee entretient le côté vivant de sa mort en amenuisant davantage celui d'ancêtre.

Assurée ? C'est vrai qu'elle ne semble douter de rien, et pourtant, le temps passant la rend de plus en plus incertaine. Elle qui ouvertement semble ne jamais douter de ses choix, le fait en réalité de plus en dernièrement.
On ne peut pas lui retirer pour autant son côté intrépide qu'elle prétend fièrement avoir hérité d'Achille et si elle devait choisir un personnage de l'antiqué, elle se choisirait pour définition la fière guerrière amazone. Sans le côté féministe investie visiblement. Et oui, Aleera ne serait pas Aleera si elle n'était pas charmeuse. Celle qui prétend ne pas être une princesse en a pourtant quelques attitudes. C'est vrai qu'elle use parfois de ses charmes, dont elle a conscience, pour se faire servir par les hommes mais elle y trouve un côté divertissant.

Plus franche et directe, on ne peut pas non plus lui donner tous les défauts même si ces qualités là ne sont pas du goût de tout le monde, pas plus que son goût du sarcasme.
Mais malgré ça, Lee reste une "personne" charismatique, quelqu'un qui sait amener ses opinions, si toutefois elle prend la peine de les faire partager, et en laquelle son père a vu une solution pour un compromis à cette guerre sans fin.
 

  — derrière l'écran
pseudo ;; P'tit Biscuit âge ;; 29 ans autres comptes ;; un ou deux, par ci, par là le mot de la fin ;; Tuons Tris pour de la Bromance !
 


titre de la signature
some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
p'tit biscuit
a so eatable cookie
avatar : Phoebe Tonkin
messages : 13
MessageSujet: Re: Aleera E. Davidson - sorry, i lost my tiara   Ven 4 Sep - 14:53


— un petit brin d'histoire
Ils n'étaient qu'une famille de marchands, des nomades avec un port d'attache : Mycènes. De ses jeunes années, Aleera retiendra les repas animés, les longues conversations avec sa mère qui essayait de la rallier à la cause féminine en vain, et son éternelle impatience à être assez grande pour avoir le droit d'accompagner ses frères partout. Aaaaah doux rêve quand à l'époque son statut de femme lui imposait de rester auprès de sa mère à l'aider en attendant l'époux convenable pour fonder son propre foyer. Mais à l'époque Aleera était déjà quelqu'un d'obstiné qui savait ce qu'elle voulait. Alors évidemment, elle n'a pas oublié non plus toutes les fois où elle s'est cachée à l'arrière de la charrette, se moquant bien de se faire reprendre par son père s'il était trop tard pour faire demi-tour. Elle se souvient également d'Elias, ce noble soldat que son père voyait déjà en beau-fils, et de son ambition complètement opposée de devenir aussi forte qu'Achille... d'accord, elle était une enfant plutôt rêveuse mais finalement, c'était bien un destin de guerrière qui l'attendait après la mort.

Une prophétie qui surpassait leur vie de mortelles et qui se réalisa un jour dans ce temple. Sacrifiés aux divinités pour revenir en tant que guerriers immortels. Protéger les habitants de la menace des loups, remporter les batailles, amasser les carcasses à leur tableau de chasse, telle était la vie de sang qui leur était destinée. Devenir enfin une fière guerrière, ne plus se contenter de "jouer" à la guerre et demander à Achille de faire de nous une amazone, elle ne peut pas prétendre être la blanche colombe aux mains propres. En fait, brûler ce chemin de vie qu'elle aurait dû emprunter un jour ou l'autre pour contenter son père... rien ne lui a fait plus plaisir que cette vie d'affrontements pleine d'interdits pour une grecque de l'antiquité.
Différents ? Ils l'étaient. Mais ainsi devaient-ils être.
La guerre de Troie, la bête du Gévaudan, la seconde guerre mondiale ou même la révolution française, beaucoup de chapitres de l'histoire dissimulent des traces des Davidson. Les loups sont plus nombreux qu'on le pense.

Pourtant, entre ce moment où elle a juré de venger sa mère... et la mort de son père, quelque chose a changé. Immortels ils le sont, rien ne peut les atteindre... mais quand est-il des personnes qui les entourent ? Combien devront mourir des deux côtés ? Est-ce que 3.000 ans de lutte sans fin les attend ? Ou la question qui prend de plus en plus de place ces derniers temps... dans quel but ?
La brave amazone a finalement fuit. Archi n'a pas eu besoin de beaucoup, la simple proposition de l'accompagner et ils sont partis. 30 années à ne se soucier de rien, à profiter comme s'ils n'avaient pas cette mission divine pour vie et malgré le manque de la fratrie, comme s'ils étaient deux jeunes américains idiots sans but dans la vie. La meilleure décision de toute sa vie ?
30 années à cacher sa peine, à tenter de l'ignorer sans atténuer réellement la douleur et les mêmes questions en tête que le jour où on est parti quand l'on revient. La meilleure décision n'est pas vraiment une réussite.



titre de la signature
some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla some blabla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Aleera E. Davidson - sorry, i lost my tiara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
what's hiding under your bed ::  :: les papiers d'identités :: les identités confirmées-